Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • lundi 1er avril 2019 à 22h35min
Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara  alias « Fiancée Delta fils »

Ce 1er avril 2019 a marqué la fin de la diffusion des enregistrements téléphoniques dans le cadre du procès du coup d’Etat de septembre 2015. Toute la journée, un nom est revenu avec insistance : Fatoumata Thérèse Diawara, nommée « Fiancée Delta fils » dans les différents fichiers. Dans les écoutes diffusées, la compagne du fils du général Gilbert Diendéré au moment des faits, passe des coups de fil aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, galvanise les soldats du RSP à se battre, leur demande de sortir pour tirer sur les chars de l’armée, épie le présumé cerveau du coup.

A chaque jour son lot de révélations dans le cadre du procès du coup d’Etat de septembre 2015. Ce premier jour du mois d’avril a été pratiquement consacré aux interactions téléphoniques entre Fatoumata Thérèse Diawara et certaines personnes dont le colonel Bagayoko en Côte d’Ivoire, les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé, Ismaël Diendéré (son compagnon à l’époque), le caporal Saboué Massa et bien d’autres. Plus d’une vingtaine d’éléments audio ont été diffusés.

Dans l’une de ces pièces, l’on entend Fatoumata Thérèse Diawara (appelée « Fiancée Delta fils ») inciter les éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) à sortir du camp, au lieu d’y rester cantonnés. Elle suggère à son interlocuteur de ne pas attendre la CEDEAO qui devrait intervenir dans les négociations, mais de sortir pour créer la crise et tirer sur les chars de l’armée qui se dirigeraient vers le camp Naaba-Koom et surtout de ne pas remettre les armes.

L’un des contacts au sein du RSP était le caporal Saboué Massa, chauffeur du général Gilbert Diendéré qu’elle appelait régulièrement pour prendre des renseignements, connaître l’état d’esprit du présumé cerveau du coup d’Etat et l’ambiance au sein du camp. Dans l’une des conversations, le caporal demande à la jeune dame si les soutiens annoncés de l’extérieur viendront. « Ils ne vont pas venir si vous ne commencez pas », répond-elle.

Alors que le coup d’Etat tirait à sa fin avec l’arrestation de certaines personnalités, le général de gendarmerie Djibril Bassolé, au téléphone, fait savoir à Foutamata Diawara qu’il ne se laissera pas faire. Il promet de « faire éclater le feu » si quelqu’un ose s’attaquer à lui. Malgré tout, il est arraisonné à son domicile, alors qu’il tentait de prendre le mur. Informé, dame Diawara entre en contact avec les éléments du RSP et les incite à aller au camp Paspanga pour libérer « celui qui devrait les financer ».

« Certains étaient dans une dynamique de destruction. Ça aurait été un militaire qui parlait que ma frustration allait être moindre. Mais des gens qui ne sont même pas soldats de deuxième classe » qui donnent des ordres à des miliaires, a regretté le ministère public. Appelée à opiner sur ces éléments sonores, la réponse de l’accusée est restée la même : « Je n’ai rien à dire ».

La riposte par le Nord

Outre les communications de la « Fiancée Delta fils », d’autres audios ont été diffusés. Il s’agit par exemple d’une communication entre un certain Ilboudo et le capitaine Abdoulaye Dao. Au bout du fil, Ilboudo note que le RSP a fait une erreur dès le départ. Selon lui, il fallait mettre aux arrêts des personnalités comme le président du CNT, Sheriff Sy, et certains leaders d’OSC. Aussi, il note que le soutien populaire en faveur des putschistes est faible parce que ceux qui peuvent les soutenir ont les moyens, mais ont fui.

« Ils ont peur de mourir laisser leur argent », fait-il savoir au capitaine. Mais il propose des solutions pour renverser la tendance. Il suggère à l’officier de faire intervenir leurs hommes pour qu’ils prennent le Nord du pays. Le parquet a noté le mutisme du capitaine Abdoulaye Dao face à cette proposition, un silence qui s’apparente à une acceptation tacite, selon le ministère public.

Après l’audition des appels téléphoniques, un nouveau chapitre s’est ouvert dans la soirée. Celui des vidéos. Les premières ont concerné les manifestations de désapprobation du coup d’Etat à Ouahigouya, Dédougou, Fada N’Gourma. Il y a eu aussi les images montrant l’accueil des chefs d’Etat de la CEDEAO, la rencontre entre le président sénégalais Macky Sall et des éléments du RSP, et celui entre le président du CND et les secrétaires généraux des ministères. La suite des vidéos sera diffusée ce 2 avril 2019.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er avril à 22:53, par Justice En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Vraiment ça va se savoir dans ce procès là allons seulement .

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 08:59, par Roger En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

      Quoi va se savoir ? C’est fini. On sait maintenant que c’est Gilbert DIENDERE qui a l’auteur du coup d’état, aidé de Djibril BASSOLE.

      Laissons tomber tout ça. La messe est dite. Passons aux condamnations. C’est établi que DIENDERE est bel bien le cerveau du coup d’état qui a entraîné la mort de plusieurs personnes . Sous d’autres cieux et à un moment récent de l’histoire de notre pays, c’est la peine capitale : EXECUTION IMMEDIATE. Le Commandant Jean-Baptiste Lengani et le Capitaine Henri ZONGO n’ont pas fait le coup d’état pour lequel on les a accusés, il n’y a pas eu mort d’homme mais ils ont été jugés en une seule nuit (le 19 septembre 1989) et exécutés immédiatement sur initiative du même Gilbert DIENDERE.

      Maintenant que la peine de mort a été supprimée dans notre pays (une revendication des organisations des droits de l’homme de notre pays), les choses sont claires et la main du tribunal ne doit aucunement trembler au moment de la décision :

      1) Le Général Gilbert DIENDERE est dégradé au rang de soldat de 1ère classe « pour attentat à la sûreté de l’État, meurtres et coups et blessures »
      2) Le soldat de 1ère classe Gilbert DIENDERE est radié de l’armée Burkinabè
      3) Gilbert DIENDERE est condamné à vie avec 30 ans de sûreté
      4) Le prisonnier Gilbert DIENDERE est privé de tous ses droits civiques et interdit de visite. Il est placé en isolement total
      5) Confiscation des biens de Gilbert DIENDERE au bénéfice de l’Etat Burkinabè

      La patrie ou la mort nous vaincrons !

      Répondre à ce message

      • Le 2 avril à 10:36, par boro En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

        Mr Roger bel Analyse , et le autres. il ya toujours des Complices qui sont Dehors et ont ete meme acquittés
        finalement cest Diendere seul ..
        beuacoup ont ete blanchis et acquités alors que leur complicité est avérée..

        Répondre à ce message

      • Le 2 avril à 11:06, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

        ah bon ?il est vrai qu il y a beaucoup d écoutes sélectionnées a dessein mais jusqu a présent y a en t il une seule ou on entend golf donnant l ordre aux boys du rsp d aller arrêter le président Michel Kafando ?c est ce type d argument qui pouvait ruiner la version des faits de golf et non ces écoutes bidons ou des bleues font des offres irréalistes au golf qui les déclinent subtilement tout en restant courtois !il ya au moins trois catégories de personnes parmi ceux qui s extasient devant ces écoutent qui décrédibilisent plus les compagnies de téléphonies qu elle n éclairent le dossier d un jour nouveau :
        1)il y a d abord les Naïfs qui ont des difficultés d analyses des liens entres les choses ;parmi ceux ci se trouvent beaucoup d internautes certes Zélés mais mal éclairés !
        2)il y a ceux qui veulent qu on condamne golf dans cette affaire coute que coute parce qu ils ont ouïe dire depuis toujours que dans d autres affaires il a fait pire !parmi ceux ci se trouvent les parents des nombreux victimes des coups d etats du CNR,du FP ect
        3)il y a enfin ceux qui savent très bien que ces sélectives écoutes ne prouvent pas grand chose mais qui veulent manipuler la naïve opinion !sont de ceux ci le procureur militaire et certains avocats !
        une question cependant est fondamentale,si golf n était pas pour une sortie pacifique et s il était le cerveau de l affaire pourquoi n a t il pas gardé comme otages tous les membres du gouvernement de transition si facilement maitrisés sans effusion de sang pour dissuader et prévenir tout bombardement facilement prévisible du camp Naba koom ?

        Répondre à ce message

        • Le 2 avril à 12:54, par Un Burkinabê En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

          si golf n était pas pour une sortie pacifique et s il était le cerveau de l affaire pourquoi n a t il pas gardé comme otages tous les membres du gouvernement de transition si facilement maitrisés sans effusion de sang pour dissuader et prévenir tout bombardement facilement prévisible du camp Naba koom ?
          Parce que lui même Diendéré était un otage en liberté. Le peuple burkinabê le cherchait pour le corriger. Il n’ a pas touché aux 4 membres du gouvernement de la Transition parce que ça serait inévitablement le même sort qui lui serait réservé.

          Répondre à ce message

        • Le 2 avril à 14:34, par Vivien En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

          yelmingaan blaan saa hien a écrit :

          une question cependant est fondamentale,si golf n était pas pour une sortie pacifique et s il était le cerveau de l affaire pourquoi n a t il pas gardé comme otages tous les membres du gouvernement de transition si facilement maitrisés sans effusion de sang pour dissuader et prévenir tout bombardement facilement prévisible du camp Naba koom ?

          Je réponds :
          Golf ne pouvait plus tenir un seul jour :
          1) Il n’avait plus de soutien. Les éléments du RSP ont fuit le laisser. Lui-même a dit que les jeunes ne voulaient pas se battre et que c’est l’argent qui les intéressait. Chacun a pris sa part et il est parti Si Golf n’était pas le cerveau, pourquoi a-t-il distribué tant de millions aux éléments du RSP ?
          2) Golf est lâché par les chefs d’état de la CEDEAO qui pouvaient le soutenir
          3) La population manifestait partout. Sa femme, sont fils sont menacés. Il fallait les sauver en négociant un pays d’accueil
          4) Golf est encerclé par l’armée républicaine. Aucun ravitaillement n’était possible.

          Conclusion : Golf ne pouvait qu’abdiquer. Tout autre position serait suicidaire pour lui, sa femme Fatou, son fils Ismaël.

          Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 23:43, par Dedegueba Sanon En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Mais Golf réclame qu’on diffuse ses conversations avec certaines personnalités, lesquelles conversations peuvent être des éléments à décharge. Je pense pour une équité on devrait, mais si je ne m’abuse, c’est à ses avocats de produire ces éléments non ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 00:18, par Polpol En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    J’attendais que dame Diawara continue de nier les faits ! Heureusement elle semble avoir abdiqué, la preuve que sa position initiale de rejet des faits à lui reprochés est nulle et de nul effet !

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 01:27, par Nabiiga En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Le RSP était-il un corps au service d’un groupe de gens ? Oui

    Le RSP, surtout sa gestion et par extension le CDP, soupaient—ils avec les djihadistes si bien qu’ils comptaient sur eux pour assurer la réussite du coup d’état ? Oui

    Le RSP, fut-il l’arnaque le plus grotesque pour ne pas dire un vol à main armée du jamais vu dans l’histoire contemporaine du Burkina dans la mesure où l’on arnarquait le contribuable, le très maigres ressources de notre pays, pour l’armer afin qu’il protège un individu ? Oui

    Le Burkina, est-il attaqué aujourd’hui par les partisans de ceux qui sont jugés au procès ? Oui

    Ceux qui sont jugés sont-ils patriotes ? Non

    Ceux qui sont jugés aujourd’hui ont-ils vendu notre pays à des malfaiteurs et ce faisant, ont fait du Burkina un pays des malfrats ? Oui

    Ceux qui sont jugés aujourd’hui sont-ils capables de sommer leurs amis d’arrêter les tueries au nord et un peu partout au Burkina ? Oui

    Ceux qui sont jugés aujourd’hui y compris tous ceux qui ont passé par le tribunal sont-ils contents de l’hémorragie, la souffrance au nord de notre pays ? Oui Sinon, ils les auront arrêtées, la barbarie et les tueries
    C’est honteux

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 02:39, par ngwa nicaise En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    diendéré n’a plus la possibilité de nier .tout est claire.l’assassin c’est diendéré

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 04:31, par Mafoi En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Des généraux,des officiers,des sous officiers,des hommes de rang qui se font mener par le bout du nez dans le management stratégique de la chose militaire par un(e) civil(e) qui ne sait même pas démonter-monter un AK-47 est tout simplement pathétique.Vous comprenez maintenant pourquoi le putsch de ces généraux d’opérette,ces officiers de salon,ces sous-officiers de cabaret,ces hommes de rang des maisons closes était qualifié "de maternelle".Tchurrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 05:59, par Sidwaya Sorgho Gomis En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Les faits sont têtus. Après avoir nié et rejeter les éléments sonores qu’on leur attribue, Delta et "fiancée Delta fils" ont fini par "n’avoir rien à dire" sur ces éléments.

    Delta a même osé affirmé que les éléments sonores sont incomplets parce qu’il manquerait des conversations (qui auraient pu le décharger un peu) qu’il aurait eues avec des présidents étrangers et d’autres personnalités au niveau national. Que de temps perdu.

    Il n’est pas encore tard pour les Delta et compagnies, de se rendre à l’évidence que leur stratégie actuelle de défense produira exactement le même résultat que celle qu’ils ont adoptée lors du coup d’état.

    Essayer de changer un peu de stratégie de défense pendant que vous en avez encore les possibilités. C’est une opportunité que vous pouviez encore saisir.

    L’autre général par exemple ne plus avoir cette opportunité : son château de mensonge s’est effondré à son absence et en l’absence de ses avocats.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 06:37, par Le financier En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    J’aimerais vraiment comprendre l’attitude de cette Diawara. Est ce que cette fille n’a pas été utilisée par Fatou Diendéré et son fils Ismaël. Sinon, comment peut-elle avoir tous ces contacts. Vous imaginez que la copine de votre fils puisse avoir le contact de vos amis et collaborateurs, et de surcroit celui d’officier etranger et pouvoir organiser des strategies d’attaque avec des militaires, NON NON NON, ce n’est pas possible. A moins qu’elle soit elle même membre des FDS. Avoir le contact de Djibril Bassolet, ça c’est possible parce que feue sa mère était très affiliée au clan Compaoré (amie de Alizèta Gando), bref.
    Il faut qu’elle lâche le morceau, surtout qu’elle est maintenant l’ex compagne du fils de delta. Dire la vérite va sauver son avenir sinon, c’est la prison où l’exil. Car ces echanges téléphoniques l’accablent et elle ferait mieux de dire la vérité. Qu’elle pense aussi à l’avenir de son enfant qui a un père et une grande mère en exil, qui aura un grand père et une mère prisonniers, qui un jour après avoir ecouté ces echanges telephoniques aura du degout pour sa mère. Avec le silence, tu vas tout perdre et Juliette Bonkongou ne pourra plus faire pour toi.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 06:56, par LE VILAIN En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Vous êtes des comédiens vous le parquet militaire mais c’est pas grave. Il y a des gens qui seront étonnés en 2020 quand MPP va perdre le pouvoir et je suis certain que beaucoup vont traverser nos frontières soit pour aller prendre la place de mon oncle Blaise COMPAORE en Côte d’Ivoire ou celle de la grande et charmante dame Fatou DIENDERE au Togo en plus s’installer au Mali, Niger et au Ghana. Vive le Burkina Faso ! Vive les peuples du Faso !

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 12:41, par Le financier En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

      Les vrais comédiens vivent de leur art. Vous vous êtes simplement pathétique. Le sujet traite d’un coup d’état qui a fait des morts et des blessés,, endeuillé des familles et marqué des enfants innocents à vie. Et vous avec un cinisme congenital vous parlez d’elections de 2020. Quelle boulimie du pouvoir. La campagne pour les Présidentielles n’est pas encore ouverte. Rêvez car vous en aviez plein droit, mais gardez vos rêves dans l’obscurité de votre chambre, si vous en avez une. Car les opportunistes qui étaient accroché à Blaise et à sa dysnatie rasent aujourdhui les murs, bara bana.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 07:16, par le sage En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Petit à petit toute la vérité sortira de ce procès.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 07:49, par Sida ci En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Hum l’homme qui était le plus craint, le plus renseigné du Faso, moi j croyait kil n’a rien avoir avec le coup d’état ! Djààà c’est lui et en plus un grand pereux !

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 08:15, par La vérité En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Bravo au parquet militaire qui abat un travail remarquable. Quand c’est propre il faut le dire haut et fort. Faites éclater la vérité et tous seront confus. Comment peut on avoir des projets cyniques pour son pays et être tranquille ? Vous comptez gouverner qui si vous détruisez le pays ?
    Ce qui se passe devant la juridiction des hommes n’est qu’un avant goût de ce qui se passera devant le trône blanc de Dieu. Il est temps de se repentir et prendre le bon chemin. Acec des personnages de tel visage, on comprend pourquoi on a des attaques tout azimuts. Mais Dieu nous aidera à vaincre les terroristes et les terroriser.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 08:22, par La vérité En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Je suis complètement déçu du Général Djibril que j’estimais bien sans être un politicien. J’avoue que je découvre un autre personnage et cela me déçoit. On ne peut pas prétendre à la magistrature suprême en ayant cette attitude. Comme quoi tout se qui brille n’est pas or. C’est Dieu qui est FORT.
    Je lui souhaite prompt rétablissement pour qu’il vienne répondre de ses actes devant la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 08:43, par Sphinx En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Le Juge Saidou Ouédraogo finira sa carrière de Magistrat dans les tribunaux internationaux, Ou du moins c’est mon souhait. Félicitation à lui ! A travers ce procès, il a prouvé une fois de plus à la face du monde que notre pays peut fournir des hommes valeureux et prêts à servir dans les plus grandes institutions du monde.

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 11:54, par Vivien En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

      Parfaitement d’accord avec toi Sphinx. Le juge Saidou OUEDRAOGO a été très méthodique. Il dirige le procès avec un sang froid hors du commun. Il a entraîné avec tact les généraux félons, leurs avocats défenseurs, tous les militaires et civils qui les soutenaient dans un piège qu’il a ensuite refermé :

      1) D’abord, il les a laissés parler, mentir, remettre en cause les accusations, vouloir embrouiller le procès en taxant le parquet de parti pris parce que certains acteurs comme la hiérarchie militaire, l’évêque, l’ancien Président Jean Baptiste OUEDRAOGO n’ont pas été appelés à la barre

      2) Ensuite, il fait venir à la barre les intéressés qui témoignent. Après il demande aux accusés de répéter devant ces derniers ce qu’ils leur reprochaient. Silence radio.

      3) Puis, il fait écouter au monde entier les enregistrements audio des différentes conversations pendant le coup d’état. Là, ça été le coup de massue. Tout le monde découvre la vérité, s’aperçoit que ce que les accusés et leurs soutiens disaient de ces enregistrements était des mensonges. Ces enregistrements sont bel et bien crédibles au point que Gilbert DIENDERE lui même demande à ce qu’on écoute encore d’autres enregistrements espérant pouvoir se dédouaner. Honte à lui.

      Bravo et félicitations au juge Saïdou OUEDRAOGO. Il mérite la plus grande décoration et la plus haute distinction du pays (s’il ne l’a pas encore reçue).

      Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 18:02, par Bantchandi En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

      Au début du procès les uns et les autres ont réussi à semer le doute dans l’esprit des gens en faisant croire que le président du tribunal était incompétent, mais que nenni.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 08:47, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    - C’est toujours ainsi ! Une Dame soi-disante fiancée du fils de Diendéré qui se mêle de cette affaire au point d’être plus active que Diendéré lui-même !! Chaque fois elle communique avec les soldats wonwonwonwonwon à n’en pas finir en les incitant à agir ! Le trubunal devrait sancctionner cette Dame au maximun et sans pitié car elle est plus responsable de la dégénération de la situation plus que Diendéré et Bassolet.

    Avec une telle espiègle on a eu la chance que le coup a foiré sinon le Gouvernement Diendéré allait être pire que celui de Blaise Compaoré et son petit-frère, leur belle-mère, belle-soeurs et autre courtisanst aussi gloutons que menteurs et faux-types !! Il faut continuer les enquêtes et chercher dans les environs de cette Dame Delta parce qu’il n’est pas exclu que sa mère l’incite á aller dans ce sens pour que elle aussi soit une autre Alizet Gando ici !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 10:38, par Ka En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

      Oui mon ami Kôrô Yamyélé, je te retrouve dans le club des internautes dont la vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas : Tu as tout dit. Cette femme est la clé forte du coup d’état à la maternelle. Cette femme est plus dangereuse que les GANDO mère et fille. Dieu soit loué que ce coup d’état a foiré, sinon on aura un clan diabolique qui remettra le Burkina dans un pays de FAR-WEST.

      Répondre à ce message

      • Le 2 avril à 11:29, par Nabiiga En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

        Le RSP, fut-il un corps au service d’une famille ? OUIIIII

        Fallait-il être militaire pour le commander ? Non. Certainement pas

        François Compaoré n’a-t- ;il pas été le commandant du commando qui a assassiné Norbert ? Ouiiii

        Fut-il militaire, Francois Compaoré ? Mais non !!!

        Est-il donc vrai que tout qui dam de la famille Compaoré, même les petites copines de leurs enfants, sans oublier les femmes et autres malfrats y compris les maires analphabètes des villes de l’ère Compaoré commandaient le RSP ? Mais ouiii. Il suffisait de mettre pied à Ziniaré pour comprendre

        Lambda burkinabè était-il arnaqué pour maintenir le RSP car c’était ses maigres ressources qui huilaient le RSP ? Mais ouiiii

        C’était juste à son égard ? Certainement pas surtout que le RSP ne le protegeait pas

        Si le coup d’état réussissait cette dame Diawara aurait un poste juteux et serait nuit et jour à la télévision comme une patriote en train de se battre pour le peuple. N’est-ce pas les patriotes ? OUIIIIII

        Ah oui, je sais que CACA ne réponds pas

        Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 17:39, par Bantchandi En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

      Kôrô je crois que sa mère est décidée accidentellement, elle était entrepreneur si je ne m’abuse et c’est elle qui repris les affaires de sa maman bien introduite dans le milieu politico-miltaro-hommes d’affaires.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 08:58, par WEND LA NABA En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    C’est de la même manière que le petit président François COMPAORE donnait des ordres au détachement militaire mis à sa disposition pour les salles besognes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 10:54, par La vérité En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Si le ridicule pouvait tuer. Comment le Général DIENDERE peut il réclamer des éléments à sa décharge ? N’a t - il pas dit avec ses avocats que les écoutes téléphoniques sont du montage ? Corrigez moi si je me trompe. Maintenant que c’est clair comme l’eau de roche, on réclame des éléments à sa décharge. J’ai l’impression que la défense a sous estimé les preuves du parquet si bien qu’elle pensait pouvoir faire du dilatoire . Si le Général dès l’entame du procès était resté digne comme à la fin du putch où il affirmait qu’il assumait ce qui s’était passé et regrettait le gâchis, j’allais lui trouver des circonstances atténuantes. Je comprendrai qu’il a pris des décisions hâtives à cause de la pression qu’il subissait mais avec le recul il reconnaît les faits : C’est ça un homme. Au lieu de ce qui précède, le Général DIENDIERE a nié les faits pire il affirmait je cite : "...ce que certains appellent coup d’Etat", comme si ce qu’il a fait est autre chose qu’un coup d’État. Sur ce, je suis profondément déçu du Général DIENDERE. Un homme intègre reste intègre même devant la mort. Notre Général s’est lui meme pris dans son propre piège de mensonge et a bafoué son honneur. C’est dommage : que vas tu dire à tes enfants et petits enfants ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 11:06, par Desperado En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    et vous vous étonnez qu’il y ait des problèmes au nord aujourd’hui ! ces tueries appelé terrorisme ne sont des attaques des amis des Djiendéré.
    Busta ! quand le PF Rock a parlé, des gens ont qu’il n’a qu’à prouver non ? voilà la preuve.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 11:53, par marcello En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Je suis vraiment fier de ce tribunal ; Avec tact, professionnalisme et patience, il a réussi à confondre les Seigneur en balayant les ténèbres par un faisceau de lumière qui met à nu leur monstruosité .Quand je revois en mémoire, au début du procès, les 2 Généraux assis côte à côte au tribunal en train de rigoler, de papoter devant les cameras du monde entier, narguant même le tribunal et le peuple, je suis plus que satisfait de la tournure actuelle du procès. Bravo au Tribunal militaire. Veillez à ce que la sentence soit être à la hauteur de leur forfaiture.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 18:01, par lechris En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    il n’y a plus échappatoire pour eux. c’est la prison a vie. ils ont intimidé le juge d’instruction sans succès, mélangé les avocats les maitres KERE a Nancis en France sont aujourd’hui réduis en des comédiens, comme si la détention préventive n’était pas nécessaire. sous estimé le parquet militaire. mais la preuve est là, ils sont tous comptables dans le coup. condamnés les et envoyer les a la prison de haute sécurité. labà les gens auront de la peine a les rendre visite. bravo a mon petit bissa du parquet militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 19:17, par Ka En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    A présent avec tout ce qui se passe à la salle des banquets de Ouagadougou, nous pouvons confirmé comme j’ai l’habitude de le dire dans ce forum, que la première cause qui mine le développement d’un pays, c’est sa justice ! La première cause qui crée des crises sociales dans un pays, c’est sa justice. Apres les TPR de la révolution inachevée du valeureux Thomas Sankara, le Burkina n’a jamais connu aucun procès aussi transparent que celui que nous vivons en ce moment. Les Généraux menteurs et les femmes manipulateurs des militaires de gueux, doivent savoir que le Burkina a tourné définitivement la pages de sa justice expéditive pour mettre à nu une justice équitable pour toutes et tous. Et tout accusé n’échappera pas au sort ou la sanction qui lui est réservé. Encore une fois, je dis bravo aux juges militaires, car le combat de la justice est la plus difficile dans ce bas monde, on ne se bat pas pour un individus, mais pour que la justice soit équitable pour toutes et tous, même si les fauves qui sont les avocats alimentaires sèment la merde pour leur gosier.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 01:11, par Trahison En réponse à : Procès du coup d’Etat : Journée spéciale Fatoumata Diawara alias « Fiancée Delta fils »

    Big op a vous les avocats du cote du peuple comme Me Some, Me, Faramanan, Me Kam qu’ on a trop vilypander ici. Dieu soauras vous reconpences. J’ admire tellement votre strategie. Vous avexz fais samblant comme si vous ne comprenez pas le jeu. OLr, a la fin, en meme temps vous avez sortir les vrais docs. Ces imbeciles qui voulaient bruler le pays est coince. Vous voulez comparer quoi avec Zida ? Grace a lui on a mis ces officiers feulons et ces soldats mercenaries dans la nasse. C’est Dieu qui es fort.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Condamner le général Djibrill Bassolé « relève d’une absurdité », lâche son avocat
Procès du putsch du CND : « Si j’étais au village, j’offrirais un coq à mon avocat », promet Abdoul Nafion Nébié
Procès du putsch du CND : « Je reste convaincu que vous allez m’acquitter », déclare Fayçal Nanéma
Procès du putsch du CND : La légalité du régime de la transition remise en cause par Me Alexandre Sandwidi (défense)
Procès du putsch du CND : Le capitaine Dao victime d’un acharnement, selon Me Barry
Défense du Gal Diendéré : Une prolongation devant la presse !
Procès du putsch : Les avocats de Diendéré dénoncent une violation des principes élémentaires de droit à une justice équitable
Procès du putsch du CND : « L’opinion ne fait pas le droit, elle ne fait pas la justice », recommande Me Jean Degli
Procès du putsch du CND : « Du fond de ma cellule, je reste disponible pour la défense de mon pays », Général Diendéré
Putsch de 2015 : « Il existe dans le pays, un manipulateur qui n’a toujours pas été débusqué », conclut Me Jean Degli
Procès du putsch : « Blaise Compaoré a voulu violer un seul article, ceux qui lui reprochaient cela ont violé toute la Constitution », soulève Me Degli
Procès du putsch : Pour Me Jean Dégli, le Gal Diendéré est jugé par désir de vengeance
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés