Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Nordgold intensifie son programme d’investissement dans ses mines au Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • jeudi 28 mars 2019 à 17h00min
Nordgold intensifie son programme d’investissement dans ses mines au Burkina Faso


Londres, Grande-Bretagne, 28 mars 2019–Nord Gold SE, Nord Gold SE (« Nordgold », ou « La Compagnie »), Nordgold, l’un des principaux producteurs mondiaux d’or, a plus que doublé le montant de ses investissements au Burkina Faso en 2018, de 62 millionsdedollars en 2017à 145 millionsdedollars confirmant son rang parmi les principaux producteurs d’or du pays. Dans cette dynamique, Nordgold en 2019, veut maintenir l’effort d’investissement et même donner la priorité, au développement des actifs et à l’exploration. Les dépenses d’investissements(capex) incluent les dépensesd’exploration, de développement et de la maintenance des mines.

Nordgold opère deux mines au Burkina Faso : la mine Bissa de classe mondiale dont la production a commencé en 2013 et la modification de son plan de développement intervenue en 2016 avec le site de Bouly,ainsi que la mine de Taparko acquise en 2008. Ensemble ces mines représentent un volume de production de plus de 360 mille onces d’or, soit 40%de la production totale du groupe.

En 2019, Nordgold prévoit de maintenir le même montant d’investissement auBurkina que l’année passée. Le développement des actifs et l’exploration assurent un niveau optimum d’efficacité de ces sites. L’effort d’investissement permet d’allonger la durée de vie des mines et de figurer parmi les principaux employeurs du secteur minier du pays.

En 2018, nos activités minières ont été consacrées au développement des fosses afin d’accéder à un minerai à haute teneur et continuerà alimenter l’usine cette année 2019

Nikolai Zelenski, CEO of Nordgold, a déclaré :

« Depuis 2009, Nordgold a investi plus d’un milliard de dollarsau Burkina.Le lancement de l’usine de Bouly en 2016 aconfirmé notre statut dedeuxième producteur d’or du pays. Le groupe maintient son volume de production annuelle de360 mille onces.En 2019, nous garderons le même taux d’investissement au Burkina Faso fidèle à nos engagements de coopération en tant que principal employeur et contributeur au renforcement de l’économie nationale redevances et taxes y compris. Nous sommes confiants que ces investissements déboucheront sur des profits qui bénéficieront à l’ensemble des parties prenantes engagées au Burkina Faso ainsi qu’à nos actionnaires. »

Pour Louw Smith, directeur des opérations deNordgold :

« En 2018, nous avons concentré nos efforts sur la découverture active visant à assurer le maximum d’efficacité à nos sites et atteindre le niveau de production élevé en 2019. L’année passée nous avons réalisé un important programme d’exploration qui a apporté à nos mines de Taparko et de Bissa des gisements satellites très prometteurs. Nous avons acquis des licences d’exploration à fort potentiel qui vont permettre de prolonger la durée de vie de la mine. Notre politique d’investissement dans de nouveaux équipements et de nouvelles technologiesvont améliorer la sécurité et l’efficacité de nos opérations. En 2019, nous allons poursuivre ces programmesafin de développer le potentiel de nos mines au Burkina. »

Nordgold emploie plus de 8 000 salariés………

Exploitation minière et exploration

En 2018, nos activités minières ont été consacrées audéveloppement des fosses afin d’accéder à un minerai à haute teneur etcontinuerà alimenter l’usine cette année 2019. Le programme a été mis en place afin de préparer, pour 2019, l’exploitation des fosses de Samtenga et Gougre Nord, suivantsle plan de développement de Bissa. Ce programme prévoit la création de dispositifs d’accès aux fosses, la construction d’infrastructures nécessaires, la projection et le forage visant à assurer le contrôle de la teneur. S’ajoute à cela un programme important d’engagement pour les communautés locales. Les fosses satellites de Taparko, Goengo et Tangarsi, resteront les principales sources du minerai pour la mine.

L’analyse des données collectées au cours du programme d’exploration mené à Taparko a permis de découvrir le gisement de Tangarsi Est.De nouveaux travaux de forage sont prévus sur le terrain.

Métallurgie

Nordgold a procédé à de nombreuses opérations d’optimisation de l’usine de la mine de Taparko afin d’améliorer d’avantage son efficacité. Ces travaux ont concerné l’entretien des broyeurs, des convoyeurs, des cuves de cyanuration et d’autres équipements de traitement. L’investissement dans l’automatisation des cuves a permis de réduire le coût de traitement de 10%par tonne.
Sur le site de Bouly, la deuxième étape d’extension de l’aire de lixiviation en tas de l’usine a été engagée en 2018. Cette extension sera achevée au cours du deuxième trimestre 2019.

A ces opérations s’est ajouté l’investissement réalisé par Nordgoldpour optimiser le dispositif d’alimentation électrique du site. Cet équipement complémentaire va permettre d’assurer une alimentation en électricité stable et supplémentaire aux usines de traitements de Bissa et de Bouly.

…. dans le monde

La sécuritéau travail et le bien-être du personnel

En 2018, Bissa a maintenu ses efforts pour assurer la sécurité de ses opérations. La mine continue d’investir dans l’amélioration de la qualité et des conditions de travail de ses équipes et la protection de l’environnement. Une nouvelle clinique ainsi qu’une nouvelle cantine ont été construites sur le site de Bouly.

Un travail considérable a été accompli pour améliorer la sécurité sur le site de Taparko. La mine a obtenu des résultats encourageants : le taux d’incidents a été réduit de 26%, et, en début 2019 le site a dépassé le seuilde 600 jours sans accident avec perte de temps. Un important programme de vaccination a été proposé à l’ensemble des collaborateurs de la mine.

La mine continue d’investir dans l’amélioration de la qualité et des conditions de travail

Nouvel équipement et technologie

Pour rendre les opérations plus efficaces et sécurisées, le Système de gestion du matériel minier (Fleet Management System, FMS) a été installé en fin 2017. Ce système est opérationnel depuis le premier trimestre 2018. Le FMS assure l’optimisation des opérations des sites de Bissa et de Bouly grâce à un contrôle permanent du positionnement du matériel, l’analyse de sa disponibilité et de son état technique, permettant d’optimiser le travail dans la mine et d’identifier les goulots d’étranglement. En outre, ce système assure une sécurité encore plus importante des opérations. Un autre système, concernant la gestion du carburant (Fuel management system) et la maîtrise de ses coûts, va améliorer l’exploitation de Bissa.

En ce qui concerne le matériel minier, Bissa a été dotée de deux nouvelles excavatrices. Un programme d’excellence opérationnellea été mis en place en coopération avec les équipes de Caterpillar afin d’assurer une utilisation optimale des engins.
Nordgold a également investi dans le remplacement du matériel de Taparko. Une excavatrice etneuf dumpers vont permettre d’augmenter le volume de découverte de la mine et maintenir la continuité des opérations.

Campagne de reboisement

En 2018, le groupe Nordgolda maintenu son effort d’investissement dans la protection de l’environnement.Bissa a poursuivi sa campagne de reboisement, traduite par la plantation de 200 manguiers et la fourniture de plus de 8 000 arbres pour les plantations dans les villages voisins.
Dans le cadre de la réhabilitation dela fosse2N2K de Taparko, plus de 3 600 arbres été plantés sur une superficie de près de 5 hectares.

À propos de Nordgold

Fondé en 2007, Nordgold est une société minière de droit britannique, dont le siège social se trouve à Londres.
Profitant d’une forte expérience internationale, le groupe affiche des références solides en matière de croissance, de rentabilité et d’excellence opérationnelle. Nordgold emploie plus de 8 000 salariés dans le monde. Le groupe exploite dix mines, dont cinq en Russie, une au Kazakhstan, deux au Burkina Faso et une en Guinée. En 2018 la compagnie a produit 907mille onces d’or.

Cette expérience et ce savoir-faire garantissent la poursuite des opérations en toute sécurité et dans le cadre d’un fort engagement environnemental, de la conception à la réhabilitation des sites miniers.
Toute l’information actuelle sur la société disponible sur le site web officiel : www.nordgold.com

Contacts
Bissa
Christian Félix Ouedraogo
Directeur Général Adjoint Tel : (+226) 25 37 43 47
Christian.Ouedraogo@nordgold.com


Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Les présentations qui suivent contiennent des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l’emploi de termes comme « pouvoir », « prévoir », « avoir l’intention de », « estimer », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer », la forme négative de ces termes ou de leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que Nordgold (la « Société », « l’Entreprise », la « Compagnie ») formule des hypothèses et sont assujettis à d’importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels des périodes futures de la Société pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que la Société juge ses hypothèses raisonnables et appropriées selon l’information à sa disposition, il existe un risque qu’elles ne soient pas exactes.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (la situation financière de l’industrie minière), à l’exploitation (les partenaires commerciaux, le développement de nouveaux produits et services, les pertes découlant de garanties sur le rendement des produits et de sinistres, les risques liés aux procédures réglementaires et judiciaires, les risques environnementaux, la dépendance à l’égard de certains clients clés et fournisseurs clés, les risques liés aux ressources humaines et les risques découlant des engagements à modalités fixes), au financement (la dépendance à l’égard de l’aide gouvernementale, le financement en faveur de certains clients, les liquidités et l’accès aux marchés financiers, les modalités de certaines clauses restrictives de conventions d’emprunt) et au marché (les fluctuations des taux de change, des taux d’intérêt et des prix des produits de base).

Pour plus de détails, se reporter à la section Risques et Incertitudes du rapport de gestion du plus récent rapport annuel de la Société. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n’est pas exhaustive et qu’il ne faudrait pas s’y fier indûment.

Les énoncés prospectifs décrits dans les présentations qui suivent reflètent les attentes de la Société à la date de la présentation et pourraient subir des modifications après cette date. À moins qu’elle n’y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chambre des mines du Burkina : Une semaine d’activités pour promouvoir la santé et la sécurité au travail
SEMAFO BOUNGOU, un bon élève du Fonds Minier de Développement Local
Affaire charbon fin : « Un mensonge répété sans démenti devient la réalité », déclare Oumarou Idani, ministre des Mines
Charbon fin : Le procédé de traitement expliqué par Essakane IAMGOLD SA
Charbon fin de IAMGOLD Essakane SA : Il y a bel et bien eu fraude de l’or, enfonce le REN-LAC
Mine d’or Orezone de Bomboré S.A : Plus de 1000 emplois attendus, 144 milliards dans les caisses de l’Etat
Exploitation artisanale de l’or : L’Alliance pour une mine responsable lance un nouveau projet
Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations
Mise au point concernant l’expédition de charbon fin provenant de la mine Essakane
Sociétés minières au Burkina : 1000 tonnes de cyanure consommées par mois
Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction
Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo sur le site minier de Karma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés