Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 10 décembre 2018 à 17h19min
Procès du putsch du CND :

Les avocats de la défense poursuivent ce lundi avec leurs questions et observations. Me Mamadou Sombié, avocat du Colonel Mamadou Bamba "la mascotte du putsch du septembre 2015", a demandé au Général Gilbert Diendéré s’il a réellement dit que le coup d’État était de la légitime défense. A cette question, Gilbert Diendéré a réitéré sa déclaration.

Selon Me Sombié, "Michel Kafando qui a été copté, est un faible. Il a laissé le loup [Yacouba Isaac Zida] rentrer dans la bergerie". Pour lui, à plusieurs reprises, les crises au sein du RSP montraient que c’était le Premier Yacouba Isaac Zida qui en était la cause, mais il n’a pas voulu le faire remplacer. "Et c’est cela qui nous a conduit ici", a-t-il conclu.

Pour Me Sombié, ce qui peut accréditer le coup d’État, c’est tout simplement l’arrestation du président de la Transition. Il a donné un conseil : "S’ils m’avaient consulté, j’allais leur dire d’interrompre le Conseil des ministres, conduire le président dans son bureau et demander à la télévision de le filmer afin de montrer qu’il est libre de ses mouvements.

Ensuite, il faut conduire l’élément qui a été la menace constante du corps [Zida] quelque part pour lui donner deux ou trois baffes, lui faire signer des aveux qu’il faut montrer au monde entier. C’est ce qu’il fallait faire. C’est le fait d’avoir arrêté le président de la Transition qui nous a emmenés ici. Attentat à la sûreté de l’État, c’est ça. En ce moment, c’est Michel Kafando qui était l’État".

"Mais je ne conseille pas aux gens de faire ainsi prochainement", a-t-il insisté. Une phrase qui a fait rire toute la salle.

L’audience est suspendue. Elle reprendra le mercredi 12 décembre 2018 à 9h 00.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2018 à 18:14, par Un Burkinabê En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando est faible", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    Zida était le Repprésentant de l’Armée Nationale au sein de l’Exécutif de la Transition. Tous les postes avaient été négociés dans une charte. Le RSP n’était pas représentative de l’Armée. C’est pas parce que Le 1er Ministre était du RSP que le RSP peut dicter sa loi sur toute la Nation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 18:42, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    « c’était le Premier Yacouba Isaac Zida qui en était la cause, mais il n’a pas voulu le faire remplacer. "Et c’est cela qui nous a conduit ici", a-t-il conclu. »

    J’ai suggéré à plusieurs reprises aux avocats de ce général de tout faire pour mettre à terme son interrogatoire car plus il parle, plus il se met dans le pétrin et assombrie d’avantage sa situation. Il s’est assez ridiculisé, que veut-on de plus de lui ?

    Zida est devenu Président contre tout logique, non pas parce qu’il était un fin stratège, encore moins un fin usurpateur du pouvoir mais, tout simplement parce qu’il avait l’onction de nul autre que Gilbert et par extension Blaise Compaoré et la machine CDP.Du coup, comme le général de Gaule aux Guinées à l’époque de l’indépendance : ‘Vous le guinéens, vous êtes libres mais vous n’êtes pas libres’ leur a-t-il dit à Conakry. De même, Blaise, Gilbert et ce triste organe qu’est le CDP, se disait on ‘n’est plus au pouvoir mais on est au pouvoir’ et ce, grace à Zida qui était leur home à la tête de l’état. Alors que Zida devait être le leur home au sommet de l’état Kéré, lui, a été implanté à présidence pour être l’œil et l’oreille de ce qui allait se préparer par les nouvelles autorités. Le problème a commencé lorsque Zida a décidé de ne pas jouer ce rôle de marionnette. Dès lors, la course pour le dégommer a été lancée et le mot d’ordre était de le faire par tous les moyens à commencer par les humeurs à répétition du RSP, manipulés par Gilbert. Donc, Gilbert vient de confirmer qu’en effet, le coup d’état a été perpétré parce que Michel Mba n’a pas voulu dégommer Zida, un Zida qu’ils voulaient dégommer coûte que coûte, pour leur avoir jouer un tour en refusant d’être la marionnette qu’on voulait de lui. Vofilà. Gilbert Diendéré a fait un coup d’état rien que pour ramener le CDP au pouvoir et pour entamer une deuxième ’rectification’.

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre 2018 à 08:23, par Gnongre paré En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

      "Nabiiga", wan yan ka sid ye". Cher ami, nous nous inscrirons cette fois-ci en faux par rapport à ce que vous dites. A la lumière de tout ce qui a été dit à cette barre, Zida n’a jamais été le représentant de l’Armée dans la Transition.

      Nous en voulons pour preuve, la déposition du Colonel-Major Kiéré, le Supérieur hiérarchique de Zida dans laquelle il dit, nous citons : A la veille (....) du départ de Blaise Compaoré, alors qu’on (Cl. Kiéré, Diendéré et autres Officiers du RSP proches certainement de ce dernier), une réunion de haut niveau avait été convoquée à l’Etat Major.

      Je l’avais désigné (Zida) en tant que mon second, pour y aller me représenter. Le Capitaine Dao avait envoyé à celui-ci (Zida), le Communiqué de démission de B.C. (certainement pour en donner lecture à la Hiérarchie Militaire) alors qu’il était dans la Salle de Réunion. Sans l’avoir fait, il (Zida) s’en ira pour se rendre à la Place de la Révolution pour y jouer le One man show (certainement avec la complicité de ses OSC telles le Balaie Citoyen et consort.)

      Le Colonel-Major Kiéré poursuivra plus loin pour déclarer, nous citons : "J’ai été trahi". Ce qui veut bien dire clairement que "Zida est un Usurpateur qui a roulé toute sa hiérarchie dans la farine.

      Comment avec çà, vous pouvez vous permettre d’avancer et déclarer qu’il était de connivence avec B.C. et le Gl. Diendéré surtout avec qui apparemment, il n’était pas en Odeur de Sainteté. Même si vous n’aimez pas le lièvre, reconnaissez-le lui qu’il court vite et bien. Zida n’est qu’un Usurpateur et surtout celui-là qui a été et est à la base de ce que notre pays a vécu.

      Maintenant que la forme dans laquelle les choses se sont passées ne soit pas des plus idoines, nous pourrons en convenir avec vous car les résultats auxquels nous sommes parvenus n’ont pas été des plus souhaités. C’est sur ce point (fond) qu’on devra analyser les choses pour condamner ou pardonner. Vive le Faso et vive les Burkinabé.

      Répondre à ce message

      • Le 11 décembre 2018 à 13:57, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

        Faa, Barki, nous faisons la guerre par la force de nos arguments et non pas par l’agilité de nos muscles, le tout pour le bien de notre patrie. Même si j’ai une autre lecture bien différente de la tienne, je respecte tes arguments. Je n’en connais personne au forum qui pose ses pensées sans que cela ne soit pour le bien de notre patrie, même les gens de CDP que nous connaissaons tous de nous avoir mis dans ce pétrin en supportant Blaise dans sa folie de A37, ils ont la patrie au coeur. Continuouns le débat afin que la vérité jaillisse. Bonne journée surtout

        Répondre à ce message

    • Le 14 décembre 2018 à 11:55, par Ouedraogo En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

      très juste ! Merci pour cette analyse. L’ambition personnelle teintée d’un peu de mégalomanie pour avoir réussi à s’imposer à la tête de l’état et en prenant tout l’armée de vitesse

      Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 19:12, par Fils du pays En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    C’est parce que le coup de force n’a pas marché que le faut général accuse Zida. Le rsp était un corps indiscipliné. Il se croyait au dessus de la loi. Si le faut général avait réussi son coup de force il n’allait pas accusé Zida ou mentir sur les autres militaires. Tout le monde connaît ce faut général c’est la même chose qu’il a dit après la mort Sankara. Il a menti sur les autres militaires et c’est lui qu’on appelé à dernière minute pour trouver des solutions.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 20:18, par Buri En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    Des avocats qui n’ont rien à dire. Ce Me Mamadou Sombié devrait avoir honte pour avoir proliféré un N’IMPORTE QUOI. cela montre tout le manque de sérieux dans ce procès et dans l’appareil judiciare en général. On est là juste pour se faire voir, pour faire son malin. Vraiment ridicule

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 20:42, par Mafoi En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    On connait la suite avec toutes ces jérémiades de ce félon général en carton et de son panier d’avocats pourris.Au finish,ils vont demander la clémence du tribunal mais j’ose espérer qu’ils ne seront pas suivis,ce criminel mérite la perpétuité,point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 20:44, par sidbala En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    Burkinabé ce sont vos Chartres qui nous ont causses des soucis actuellement.
    Les fausses lois chérif le CNT est composé d’hommes et de femmes de la rue qui pour OA plupart n’avait vue la somme de 500000 milles.
    Comment veux tu que l’on puisse avoir des Chartres qui puissent faire l’affaire du peuple.
    Il faut quitter dans ça on n’est plus à ce niveau.
    Nous sommes au niveau où ZIDA était devenu un poison national.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 22:30, par Guillaume En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    J’ai tout simplement honte de cet avocat Sombie parce qu’il est de la même école que le général carton. Mathématiquement parlant, Ce sont deux elements d’un meme ensemble. Je tombe des nues parce que sa defense est trop plate. c’est trop plat les propos de cet avocat. Un avocat qui conseillerais d’arrêter le président Kafando et de donner des baffes a Zida, premier Ministre. Le général en carton avec son coup le plus bete a mieux fait que se que son avocat lui propose. Deux aveugles qui cherchent à se guider, ils vont tous tomber dans la caverne dans un instant. Attendons de voir. Bonne chute ! Ce qui est sûr Zida est digne du Burkina car il ne s’est pas laisser manipuler en marionnette par le CDP et ses diablotins. Dieu a été du côté du peuple et de Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 22:42, par Buri En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    Des avocats qui n’ont rien à dire. Ce Me Mamadou Sombié devrait avoir honte pour avoir proliféré un N’IMPORTE QUOI. cela montre tout le manque de sérieux dans ce procès et dans l’appareil judiciare en général. On est là juste pour se faire voir, pour faire son malin. Vraiment ridicule

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 23:59, par YIRMOAGA En réponse à : Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense

    A la rencontré le 1er à l’EMGA QUAND les deux candidats militaires autoproclames étaient à l’ordre, où il fallait trouver un consensus, le GAL HONORE proposa qu’eux deux se mettent en retrait pour que la hiérarchie trouve un de la chaîne de commandement pour conduir la transition. Tous étais présent même DJEDJERE Et ETC. Honore pris la parole et proposa Bassolet ? La réaction de DJEDJERE ne se fait pas attendre< PAS QUESTION>. C’etait Un silence absolu. On demanda à Zida son mot ? Il déclare s’assumer. Un communiqué unitaire fut rédigé et lu par le CLN MJ ZAGRE. Voici comment l’armee À accepter ZIDA COMME PRÉSIDENT DE LA transition. La suite c’est La charte qui a prévalu. Zida voulant expérimenter sa marque, Djedjere se disant père spirituel du RSP, devinez la suite ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés