Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • lundi 22 octobre 2018 à 23h38min
Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

L’avocat, fils aîné du père de l’indépendance du Burkina Faso (ex-Haute-Volta), était à la barre du Tribunal militaire de Ouagadougou, ce lundi 22 octobre 2018. Il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat et de coups et blessures volontaires. Me Hermann Yaméogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a soutenu que le putsch n’était ni plus ni moins qu’une légitime défense de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle face à une Transition « elle-même née d’un coup d’Etat ».

Vendredi, lors de sa première comparution, Hermann Yaméogo, pour sa défense, avait avancé, en réponse à une question du parquet de savoir s’il était favorable au coup d’Etat de septembre 2015, que la Constitution burkinabè elle-même prévoyait les coups de force avec le droit à la désobéissance civile, la résistance à l’oppression. Ce lundi, l’accusé a campé sur sa position, en soutenant qu’en votant une loi « inique et scélérate », celle de l’exclusion, et en refusant d’appliquer les décisions de la Cour de justice de la CEDEAO, le régime de la Transition s’est attiré les foudres du RSP qui, dans une position de légitime défense, a effectué un passage en force.

« Je suis à l’aise avec les faits »

La pile des dossiers du putsch sur la table du juge Seidou Ouédraogo

« Ce qui s’est passé est honteux pour notre pays. La Transition a fait du mal à ce pays. Cette Transition m’a fait du mal. En tant que patriote, je ne voulais pas que ces gens dirigent le pays. Pour nous, le Conseil national pour la démocratie (CND) venait réparer quelque chose d’abominable. Si on doit nous condamner pour avoir soutenu le CND qui venait réconcilier les Burkinabè, qu’on le fasse », a déclaré l’accusé. Et de poursuivre : « Je suis totalement à l’aise avec les faits. Même un profane sait que les faits m’innocentent ».

Me Séraphin Somé, avocat des parties civiles, dit respecter les déclarations de l’accusé qui a revendiqué avec force son soutien au coup d’Etat. Mais il se dit étonné qu’en tant que démocrate, l’accusé affectionne des putschs qui sont la négation du Droit. « Comment un démocrate peut-il donner sa caution à un homme, à un clan qui veut diriger, transformer un pays en monarchie ? Comment un démocrate, qui a soutenu le régime de Blaise Compaoré, un régime qui a endeuillé des familles, peut-il dire que ce régime était ouvert ? », s’est interrogé Me Somé.

« Croyez ce que vous voulez »

Me Séraphin Somé, avocat (Partie civile)

Revenant sur l’affaire des 50 millions venus de la Côte d’Ivoire, Me Hermann Yaméogo dira que c’est à la gendarmerie qu’il a appris que l’argent avait été convoyé par hélicoptère. Aussi, il maintient qu’il n’a assisté ni à la réception ni à la répartition de la somme. Pour le parquet, l’accusé fait partie des « heureux bénéficiaires » de cet argent dont une partie aurait servi à financer des activités de soutien au putsch. Pour Me Awa Sawadogo, il est impensable que des militaires aillent chercher de l’argent à la frontière ivoiro-burkinabè pour des civils, sans qu’il n’y ait une coordination au préalable. Excédé, Me Yaméogo finira par lâcher : « Croyez ce que vous voulez. Je m’en fiche royalement (…) D’ailleurs, ne me parlez plus de cet argent. Je n’ai pas été associé à quoi que ce soit ».

Refus catégorique d’aborder la question des écoutes

Discussions entre le Général Djibrill Bassolet, Mme Herman Yaméogo, Léonce Koné et le Magistrat Colonel Abdoul Karim Traoré

Ne souhaitant pas également répondre, le vendredi, aux questions du parquet sur les écoutes de ses conversations téléphoniques, Me Hermann Yaméogo a opposé de nouveau un « non » catégorique au tribunal, se contentant de lancer : « On pourra les lire 1 000 fois, 2 000 fois, en anglais, en japonais ou en cantonais, je ne répondrai pas ».

Mais plus loin, après avoir loué la tempérance de Me Ali Néya, l’accusé dira qu’il n’a pas apprécié la procédure sur l’expertise téléphonique parce qu’il n’en aurait pas été notifié par le juge. D’ailleurs, il saisira l’occasion pour donner son opinion sur les tribunaux d’exception qui manqueraient d’impartialité et d’indépendance. « A défaut de supprimer le tribunal militaire, nous pouvons le cantonner à juger les infractions militaires », va-t-il suggérer.

Un coup d’Etat non-préparé ?

Au cours de son interrogatoire au fond devant le juge d’instruction, il ressort que l’accusé avait émis deux hypothèses sur le coup d’Etat qui manquait, selon lui, de « préparation ». Ainsi, pour Me Hermann Yaméogo, soit le coup de force a été imposé au général Gilbert Diendéré qui n’avait d’autre choix que d’assumer, soit ce dernier a fait le coup d’Etat dans la précipitation, pour éviter un autre coup d’Etat.

Pour le savoir, les familles des victimes devront certainement attendre encore l’audition du général Diendéré qui approche à grands pas. En attendant, l’audience a été suspendue à 16h45. Elle reprendra aujourd’hui 23 octobre à 9h.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 octobre 2018 à 02:30, par Le patriote En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    C’est ça la justice bourgeoise. Il y a deux catégories de personnes. Il y a le peuple insurgé d’un côté et les bourgeois réactionnaires de l’autre côté. Le jugement est fait dans l’esprit des aspirations des insurgés avec des outils de la réaction. Voilà pourquoi Herman est à l’aise pour défier les juges de la sorte. Pour lui un coup d’état réactionnaire est salvateur. Ce genre de jugement devrait être fait par des tribunaux révolutionnaires comme au temps de la RDP. INCH ALLAH !

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2018 à 10:20, par Rimbila En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

      Le CND proclamé après le coup de force de septembre 2015, est une réaction normale et légitime face à la dérive génocidaire de la Transition qui a instauré l’apartheid politique de l’exclusion sociale et politique comme mode de transmission du pouvoir au MPP. Du reste ZIDA dans son récent livre a clairement dévoilé cette orientation inconstitutionnelle vers le MPP. Il avoue avoir transmis le pouvoir à des nains politiques !
      N’eût été les victimes, le CND était et est à être acclamé. Le Gl Diendienré est un digne fils, véritable homme d’Etat.
      Aujourd’hui le pays est en lambeau sur le plan sécuritaire, financier, économique, social et sur sa représentativité au niveau international. C’est le fruit de l’exclusion et de la transmission du pouvoir. Les architectes de la violence politique où êtes vous ? Le pays doit être redressés mais on ne vous voit pas venir. Quand l’heure de détruire arrive, vous surgissez comme des éphémères opportunistes !
      Vive Hermann Yaméogo !
      Vive le Gl Diendéré !
      Vive léonce Koné !
      Partisans de la paix.

      Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2018 à 13:16, par Yokogu-kuguku En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

      Merci le Patriote. Dans logique de Mogo Me Hermann, c’est rapport de fogse qui doit prevaloir. Nko il range l’insurrection de 2014 et la coup d’etat dans li mêime categorie de coup de force. Dans une logique de rapport de fogse-là, la zustice devrait même etre une justice de vincoeurs : point barre ! On est donc mal barré de nous etre retrouvé dans situation hybride dè : juger avec des outils democratiques des coupables qui ont un credo putschiste. Hermann n’est rien d’autre qu’un putschiste pire que Djengueré. Nous peux mieime dire que Djengueré n’est pas auteur du coup d’etat, c’est mieime Mogo Me Hermann : 20 ans de pigzon !

      Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 03:46, par koko En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    si cest de l,amateurisme pourwuoi permettre a des accusés dechanger en toute tranquiilit comme sils ne peuvent pas echanger des infos et des strategies. nimporte quoi dans ce pays. on ira pas loin

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 05:29, par SOME En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    « Croyez ce que vous voulez. Je m’en fiche royalement (…) D’ailleurs, ne me parlez plus de cet argent. Je n’ai pas été associé à quoi que ce soit ».
    « On pourra les lire 1 000 fois, 2 000 fois, en anglais, en japonais ou en cantonais, je ne répondrai pas ».
    « …il ressort que l’accusé avait émis deux hypothèses sur le coup d’Etat qui manquait, selon lui, de « préparation ». Ainsi, pour Me Hermann Yaméogo, soit le coup de force a été imposé au général Gilbert Diendéré qui n’avait d’autre choix que d’assumer, soit ce dernier a fait le coup d’Etat dans la précipitation, pour éviter un autre coup d’Etat. »

    Que dire de plus d’une telle arrogance et d’un tel mepris pour un peuple, un pays et pour les institutions ? Nous sommes maintenant edifiés sur la suite : ils ne cachent leur intention. Tout ca c’est de notre faute a nous. Et tout va mal se terminer… TROP C EST TROP
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 06:52, par LE VILAIN En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    "l’accusé affectionne des putschs qui sont la négation du Droit. « Comment un démocrate peut-il donner sa caution à un homme, à un clan qui veut diriger, transformer un pays en monarchie ? Comment un démocrate, qui a soutenu le régime de Blaise Compaoré, un régime qui a endeuillé des familles, peut-il dire que ce régime était ouvert ? », s’est interrogé Me Somé. Je crois que Maître SOME a perdu la raison. Maître dis moi est-ce que l’exclusion d’autres personnes du même pays aux élections est-elle démocratique ? Je crois qu’en suivant le raisonnement du Maître YAMEOGO presque nous tous seront prisonniers parce que nous allons soutenir le putsch du CND. Du n’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 07:15, par papa En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    On se fout royalement du sort des victimes ,toujours les memes arrogances . Le peuple attend le verdict final pour juger la competence des juges militaires. Franchement l´arrogance de ces putschistes est a son comble.

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2018 à 17:09, par ngwa nicaise En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

      vraiment l’arrogance est à son comble ! on dirait des gens qui sont très sùrs qu’ils reprendront bientôt le pouvoir .je suis sùr que ces gens là préparent quelque chose d’abominable encore pour le faso.attention rmck.sois un peu dur stp.et puis il faut que le peuple soit très vigilant.blaise compaoré et le cdp veulent revnir au pouvoir à tout prix je dis bien à tout prix.leonce konè et herman yaméogo nous ont bien édifiés sur les intentions machiavéliques du cdp et du duo diendéré blaise compaoré...les assassins de sankara et norbert zongo veulent venir voler notre victoire de l’insurrection .

      Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 08:41, par TANGA En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Chers internautes, se foutre d’une chose dont on parle (écoutes téléphoniques qui du reste est à vérifier) ne veut pas dire se foutre du sort des morts ou des ayants droit.
    Ne faisons pas des efforts pour jeter l’huile sur le feu. C’est comme si présentement, un des accusés venait vous dire bonjour, vous diriez qu’il vous insulte. Si on ne veut pas écouter et prendre en compte les accusés, pourquoi ne pas arrêter le jugement tout de suite et maintenant ? Sachons jouer balle à terre pour en finir avec le jugement et savoir la vérité.
    En se comportant de la sorte, nous provoquons des problèmes et le jugement pourrait ne pas bien finir. L’histoire nous jugera aussi pour ça. Heureusement que les juges ne tiennent pas compte des tergiversations d’internautes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 08:53, par segué En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Quelle arrogance ! ce monsieur se croit tout permis. Vous avez joué et vous avez perdu.Humblement reconnaissez le.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 09:01, par walas En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Me Hermann Yaméogo au poteau la patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 09:17, par ouedraogo En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    ce que hemann ne sait pas est que ex RSP n etait pas loyaliste ce n est pas a eux mais pus tôt l armée de faire la légitime défense

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 09:21, par denco En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    nous on s’en vous soyez arrogant comme vous le voulez . C’est la fin du film que le chef bandit fait pitié. je passai

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 09:23, par SOME En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Eh les gars l’arrogance et l’assurance des individus nous dit ce qui nous attend ; Ne prenons pas cela a la legere : preparons nous a finir notre insurrection trahie par ces gars du MPP ; Ils continuent leur jeu de connivence avec ces gens là tant pis pour eux
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 09:32, par Ka En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Comme je le dis très souvent dans mes critiques fondées : ‘’’L’extrémisme de certaines personnes comme Hermann Yaméogo, exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser.’’’’ A ce jeu d’arrogance devant le tribunal militaire, ce traître né nous montre de ses insuffisances mentales.

    C’est maintenant que le peuple Burkinabé découvre la réponse de la question posé depuis 1989 ‘’’’que s’est-il passé le 18 septembre 1989 quand le traître Hermann Yaméogo a réuni ses amis Diendéré Gilbert, Salif Diallo avec d’autres, et puis le lendemain le président Blaise Compaoré a pris ses distance avec ses proches conseillers et frères d’armes Henri Zongo et J.B. Lingani, jusqu’à les accusé d’un faut coup d’état et les fusillés ?
    Si Hermann Yaméogo reconnait aujourd’hui que dans notre constitution les coups d’état sont permis, il a depuis la chute de son père, manipuler les militaires pour qu’ils fassent des coups d’états mortels dans l’impunité, et aujourd’hui il mérite la perpétuité pour ses crimes.

    Quand a ses arguments débiles, il doit mettre dans sa cervelle de charbon que c’est leur refus de l’alternance politique en 2014 qui est la source de nos problèmes : Car, lorsque un individu ou un groupe d’individus monopolisent le pouvoir étatique pendant des années au nom de la dynastie comme celle de Compaoré, ou de ceci, ou de cela, ce pouvoir finira toujours par être éjecter par la force de son fauteuil, comme l’a fait le soulèvement populaire le 31 Octobre 2014.

    Vraiment ceux comme Hermann Yaméogo et ses amis Diendéré Gilbert, Djibril Bassolé, Koné qui ne se rappellent pas du passé, sont condamnés à le répéter, même à se faire condamner a la perpétuité.
    C’est devenu comme une science exacte dans le pays des hommes intègres avec un seul traître manipulateur nommé Hermann Yaméogo qu’on retrouve dans tous les coups d’états imaginaires de l’ère Compaoré : Pourtant cet avocat de pacotille qui n’a jamais plaidé aucune cause de sa vie, oublie que les rébellions armées se retournent toujours contre leurs bienfaiteurs d’hier. Cela se vérifie En Irak, en Afghanistan, en Libye, et même au Burkina avec Blaise Compaoré. C’est pour cela que Félix Houphouët Boigny le valet des impérialistes qui ne parle jamais au hasard, avait dit qu’il préférait l’injustice au désordre : ‘’’la preuve est que ces revanchards de l’ancien régime du Burkina appliquent le contraire, en réparant l’injustice qu’ils dénoncent de la transition par le désordre.

    Monsieur Hermann Yaméogo, tu es un pitre calculateur, Car c’est complètement idiot de ta part de dire que dans notre constitution les coups d’états sont permis, et tu joues dessus pour berner le monde : ‘’’La première chose que font les faiseurs de coups d’état, c’est de suspendre la constitution et rendre le pays ingouvernable pour mieux tuer qui ils veulent, piller et s’enrichir.. Pour vous autres les faiseurs des coups d’états meurtrières la constitution et ses lois sont faites pour des idiots.

    Vous deviez être heureux de se retrouver devant des juges militaires qui veulent appliquer la loi, au temps de Blaise Compaoré, vous seriez tous fusillés. Remerciez Dieu que le régime mouta mouta avec un représentant au cœur d’ange, nous disait a sa prise de pouvoir, que La justice militaire est une juridiction d’exception, et doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’état qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987, et il respecte sa parole, sinon vous serez déclaré un jour morts naturels comme vous l’aviez fait au valeureux Thomas Sankara.

    Hermann Yaméogo, en écoutant tes dires avec prétention, on voit que tous les prétextes sont bons pour toi et ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. Tu refuse de te remettre en cause, et trouve toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, tu te livres à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité. Il faut arrêter tes mains obscures. Quelle honte d’accuser les autres de vos propres bêtises, et préoccupés à vous goinfrer ?

    Monsieur Hermann Yaméogo,le jour et la nuit ne sont pas à comparer. Après avoir tué et pillé son propre pays pour s’enrichir, on veut maintenant se faire passer pour des victimes : C’est de la manipulation, tout simplement ! Les pyromanes d’hier qui se prétendent aujourd’hui des pompiers doivent être condamnés à perpétuité.

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2018 à 22:29, par HORUDIAOM En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

      Mon vieux Ka, je suis parfaitement d’accord pour cette analyse sans complaisance sur les agissements de Hermann Yaméogo. Juste une observation : si Hermann Yaméogo dit que la constitution Burkinabé autorise la désobéissance civile, pourquoi s’acharne t-il contre l’insurrection populaire d’Octobre 2014 à chaque fois qu’il a l’occasion ? Je suis aussi désolé qu’il fasse l’apologie de coup d’état et du coup, je comprends la raison pour laquelle, il a participé activement aux événements de Septembre 1989 qui ont vu la liquidation de Henri Zongo et Lingani. En somme, chacun récolte ce qu’il a semé.

      Répondre à ce message

      • Le 24 octobre 2018 à 20:18, par Ka En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

        Oui mon cher HORUDIAOM, il y a aussi une certitude divine qui dit que l’on récolte toujours sur terre ce que l’on a semé, malgré la miséricorde de Dieu et la foi après le pardon de Dieu. Si tu as semé la mort, attends-toi à la récolter aussi. Les assassins de Henri Zongo et de J.B Lingani commencent à payer leur crime, d’autres a la MACA, et un au bord de la Lagune Ebrié avec une mauvaise conscience qui le ronge. Et j’en sûr que les complices qui ont poussé les assassins à commettre l’irréparable commencent à douter de leur existence sur cette terre.

        Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 09:57, par LE BOSS En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Enfin le grand jour approche. nous tirons vers la fin du jugement. moi personnellement je pense que plus d’un sera étonné car INCHALLA ce que certains veulent ne vas point se réaliser. nous on croit a un BURKINA meilleur. chapeau a toi le "vilain". en attendant
    SUIVEZ MON REGARD

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 10:09, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Nous sommes désolés de le dire, Hermann Yaméogo est toujours entré dans l’Histoire par la petite porte car il s’est toujours prostitué à Blaise Kouassi Compaoré pour gagner sa vie après avoir trahi le Brave Peuple qui voit en lui un successeur de Blaise Kouassi Compaoré aux élections de 1998. Il n’a jamais exercé le noble métier d’avocat. Il n’a jamais travaillé parce qu’il a manifestement opté pour la vie facile. Face à l’argent ; Hermann Yaméogo a perdu littéralement la bataille morale, il est prêt à vendanger son dignité ou son honneur pourvu qu’il gagne jalousement son intérêt(argent). Comment des politiciens comme Hermann peuvent-ils des Hommes intègres et patriotes lorsqu’ils sont complètement esclaves de l’argent ?

    Chers juges tous les putschistes et leurs soutiens colatéraux(complices) sont de véritables menteurs car ils croient en racontant des contes de fées ils vont facilement se dédouaner. Léonce Koné et Hermann Yaméogo croyaient qu’en alignant derrière la machine à tuer Dienderé et "ange’ Djibril ils avaient tout gagné(être ministres du CND) mais fort heureusement le BRAVE PEUPLE a contraint radicalement les potentiels putschistes à jeter l’éponge sur leur projet funeste la boulimie du pouvoir, la machine à tuer Dienderé(chef bandit) a fui chez le nonce apostolique en plein midi sur la pointe des pieds comme son mentor Blaise Kouassi Compaoré dans la belle famille toute honte bue en Octobre 2014. En 27 ans,la galaxie Compaoré a fait couler trop de sang au BURKINA cela ne pouvait plus continuer.

    Malgré les mobilisations financières et matérielles venues de la Cote d’Ivoire et du Togo, les parrains de l’impunité(la machine à tuer Dienderé et "ange’ Djibril appuyés par la galaxie Compaoré) ont lamentablement échoué face à un BRAVE PEUPLE TOUJOURS DÉTERMINÉ ET VICTORIEUX. DIEU n’est pas du coté du Mal raison pour laquelle tous ceux qui ont visiblement et moralement soutenu le mal(putsch) entrainant la mort des vies innocentes(MARTYRS) répondent aujourd’hui de leurs actes. DIEU est bon et juste Il aime la JUSTICE.

    Chers juges intègres, votre devoir moral est de cicatriser toutes les PLAIES béantes (injustices) afin de permettre une RECONCIALATION entre les fils et les filles de ce pays à travers le PARDON. La justice est le SOCLE d’un bon développement pour un pays. Oter la vie d’un autre burkinabé pour un pouvoir (politique, économique, social…) surtout avec les armes achetées par le contribuable Burkinabé doit être sévèrement puni pour que nous ne vivions plus ces scènes macabres au Faso. Chacun de nous doit soulager les familles des victimes en défendant la vérité car le malheur n’arrive seulement qu’aux autres. Le Brave Peuple vous regarde attentivement pour dire le DROIT rien que le DROIT sans passion à mi- mot sans règlement de compte. A aucun cas, il n’acceptera un procès de complaisance pour faire plaisir aux grands criminels et ses supporteurs zélés. Cependant, la justice n’est pas une boite de nuit pour faire plaisir à ses mélomanes c’est-à-dire à ceux qui proclament visiblement l’impunité. Dans un état de droit, il y a évidemment des règles à respecter.
    Mrs les magistrats, à l’issu du verdict final d’un procès équitable, le Brave Peuple vous restituera tous les honneurs de la nation avec félicitations exceptionnelles du jury. Toute la nation saluera très honorablement votre acte patriotique et vous respectera.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 10:16, par Minute En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Du n’importe quoi. Me yaméogo est partie prenante de ce coup car, ce n’est pas la première fois. Un putschiste invertébré. Ça doit être bori baana pour lui. Il a trop trompé le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 10:36, par MEDAH En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Quelle arrogances et quelle défiances à la justice ! qu’il soit condamné à la peine maximale relative.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 10:58, par Burkimbila En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Afin de donner l’exemple à ceux qui croient qu’on est des plaisantins, le sort de ce coupable qui n’a aucun regret, qui est arrogant et très insolant envers le peuple tout entier devrai être connu avant la fin du procès.
    IL FAUT QUE SON SORT SOIT FIXE TOUT DE SUITE ET MAINTENANT AFIN QU’ON PRENNE CE PEUPLE ET SA JUSTICE AU SERIEUX.
    DE même, il ne doit pas y avoir de liberté de communication entre les accusés.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 11:15, par l’Homme de reo En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Internaute 4 ... Donc il nya pas autre moyen pour dénoncer la "prétendue exclusion" sans prendre les « armes » ? . Si votre Dieu BLAISE avait donné cette chance à THOM-SANK en "l’excluant" seulement ; on vous dirait MERCI.Mais ’NON’ il a préféré le laisser à 2 mètres du sol.
    Au fait toi tu fais parti de ce clan Gourmande et Machiavélique... je parle de vous les petits disciples de la famille COPAORO-DIENDIERE et amis qui pensez que ce pays est votre Entreprise privée ; et qu’il ne peut avoir de BURKINA FASO sans VOUS. Or vous avez fait votre temps ; vous avez tout eu. Cameme laissez d’autres personnes aussi léchez les mains. !! C’est mieux de chercher autre travail à faire

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 11:38, par article 37 En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Un chien ne changera jamais ça façon de s’asseoir. Nous aussi, nous savons parler le Français. De grandes personnes, qui au soir leur vie montre jusqu’à quel point ils se croyaient investis d’une mission de gouverner malgré leurs errements dans la gouvernance. Des personnalités instables politiquement qui auront passé toute leur vie à trahir la nation.
    Un coup d’état peu t-il être légitimé par des personnes cultivées et de son rang ?
    Blaise dans son voyage vers sa belle famille a oublié d’apporter des gens dans sa valise. La nation et sa jeunesse vigilante ont ont raison les 30 et 31 octobre en disant out à tous ces hommes d’une autre époque.
    Me, lorsque dans votre retraite en prison, vous écrirez vos mémoires, souvenez-vous du soulèvement de janvier 66 qui a évincé votre père, et souvenez vous de celui d’octobre 2014 qui évinça le régime COMPAORE.
    S’il y avait à refaire pour chasser le régime COMPAORE, nous aussi les victimes nous feront blocs. Pour le coup d’état vous êtes bien placé pour savoir que la nation a dit non.
    Désolé si nous les enfants de maintenant, on n’a pas froid aux yeux des ainés.
    Demain nous seront à votre place et jamais de la vie nous ne soutiendrons des coup de force, jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 12:42, par sheiky En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Merci à KA et Achille de TAPSOBA. Léonce et Herman, des gens qui n’ont aucune leçon à donner dans ce pays ou on se connait tous. La justice a trop tardé sur ce dossier, ce qui a permis à tout un chacun de bien réfléchir pendant plus de 2 années pour nous sortir des paroles mielleuses et doctrinales alors que les faits sont là et très têtus. Pas plus de commentaires de ma part.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 12:43, par amado En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Quelle arrogance et impolitesse de maître Yameogo envers le tribunal. A t-il oublié qu’il y’a eu des pertes de vies humaines dans cette affaire ? Des familles ont été endeuillée et ne reverront jamais un père, un fils une mère une femme, une fille. Un peu de respect pour ceux qui sont morts. Nous ne sommes pas à un théâtre mais à un procès.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 12:50, par SAA En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Mes chers Ka, Achille De TAPSOBA et SOME, merci à vous. j’admire votre courage dans les réponses face aux délires de cet invertébré de Hermann YAMEOGO.
    Encore merci pour votre présence au forum.
    Sincèrement, j’ai pas la force de répondre à ces provocations de Léonce KONE et de Hermann YAMEOGO.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 12:50, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Moi je pense qu’il faut libérer ce mec avec son ami Koné. C’est le scénario d’un malade qui, ayant atteint la phase terminale de sa maladie, va créer une situation où il sait qu’on pourrait le tuer(forcer une barrière de sécurité par exemple), parce qu’il veut mourrir autrement. Ces gens là ont perdu tout espoir dans la vie et veulent forcement énerver les juges pour qu’ils rendent la justice en fonction de leur niveau d’énervement et non selon le droit, ainsi ils seront traités de victimes et auront la compassion de certains citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 12:53, par Bigbalè En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Hermann a beau être arrogant, il doit savoir que c’est la fin de son jeu ! Lui qui se dit démocrate, homme politique et soucieux du bien-être de son pays, qu’il fasse renaître au moins son propre Parti l’UNDD qui peine depuis des années à faire élire un simple conseiller municipal ! On avait pensé que ce piètre monsieur Hermann allait au moins avoir la décence de respecter la mémoire de son défunte épouse en faisant profil bas mais quand on est effectivement habitué à trahir, à mentir et à manger sans travailler, on finit toujours lamentablement dans la société. Hermann doit avoir le courage désormais le courage de demander le gite et le couvert à Alassane Dramane Ouattara pour être à coté de Blaise Compaoré et profiter des miettes de celui-ci qui tombe de sa table garnie par sa belle-famille ivoirienne. Le jour finit toujours par se lever !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 13:20, par EBENEZER En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Depuis le début du procès, j’évite autant que possible de donner mon point de vue ; cependant je dirai un petit mot à propos de cette intervention de maître Hermann (et indirectement à KONNE Léonce) :
    C’est étonnant de la part d’un homme de droit.
    Il sait ce qu’il encourt en défiant le tribunal ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 14:50, par sitting bull En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Hermann Yameogo a quel âge ? Il n’a même pas un seul cheveu blanc. Je ne veux manquer de respect à personne mais quelqu’un qui refuse la nature des choses (cheveux blancs) ne mérite aucune confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 14:58, par luther En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Je pense que Me Herman YAMEOGO est resté lui-même, intègre et responsable. Aujourd’hui, l’Homme intègre burkinabè est devenu malhonnête à tel enseigne que nos voisins nous prennent pour des MALO. Quelqu’un qui assume avec aisance sa responsabilité, vous trouvez en lui un homme méchant. A ceux qui ont une mesure d’intelligence, je leurs conseille le LIVRE « je sais qui je suis » de Ya-cou-ba Isaac Juda, vous saurez si Me YAMEOGO a raison d’être fier.
    Donc la paix, le pardon et la réconciliation seront mieux pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 16:18, par Le réaliste En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    C’est vraiment irréaliste et même irresponsable de la part d’un homme de droit et politicien se réclamant démocrate de tenir ce genres de propos qui démontrent une bassesse, une indifférence à l’encontre de tout un PEUPLE, surtout celui de notre cher FASO. Ce renégat nous incite à dévoiler justement ce qu’a commis comme crime son défunt père (paix à son âme) car je suis civilisé. N’Est-ce pas regretté Maurice YAMEOGO qui, à la reconstitution de la Haute-Volta qui avait été supprimé et partagé entre le Mali, le Bénin et la Côte-d’Ivoire, a vendu la portion Niangologo jusqu’à Bouaké à ce dernier par le truchement de son ami politique le défunt Houphouët BOIGNY ? Lorsque le Voltaïque patriote et intègre, le regretté Daniel Ouezzin COULIBALY a refusé ce deal, n’Est-ce pas pour cela qu’il a été assassiné par Maurice YAMEOGO et Houphouët BOIGNY ? Lorsque le Président Malien a su cela, il a aussi décidé de couper une partie de notre territoire et c’était la cause de première guerre Haute-Volta contre le Mali (Soudan à l’époque). N’Est-ce pas pour cela que les révolutionnaires avaient beaucoup de biens de Maurice YAMEOGO ? Le même Hermann YAMEOGO était farouchement contre la révolution et pire encore le Front Populaire de Blaise COMPAORE qui, par la suite, a récupéré ce phénomène à un certain moment et lui restituer tous les biens de son père. Je m’arrête ici pour l’instant et cela vous démontre que ce que Herman fait est naissance. Rien d’étonnant. Que DIEU nous vienne en aide

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 16:26, par Lumière En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Les auditions de Me Hermann Yaméogo au procès du putsch 2015 au Burkina constituent la partie politique évidente de cette affaire.En effet,les 19 et 22 Octobre 2018,Me Hermann Yaméogo est resté égal à lui-même dans sa position vis-à –vis du redressement démocratique que visait le Conseil Natiional de la Démocratie(C.N.D).En effet,tous les democrates convaincus du Burkina,de la CEDEAO et d’autres pays d’ailleurs ,ont condamné l’exclusion politique opérée par le régime partial de la transition.Ceux qui ont exclu une partie de la classe politique burkinabè aux élections présidentielles et législatives de 2015 en instrumentalisant l’ex président et premier ministre de la transition,Yacouba Isaac Zida,sont toujours les mêmes qui ont roulé ce dernier dans la farine, le contraignant actuellement à l’exil ,pour l’exclure de la politique.Aucune juridiction crédible, ne s’aurait admettre que les déclarations de soutien de Me Hermann Yaméogo et du Front Républicain ,ne relèvent pas d’opinions politiques.Les expressions d’opinions politiques par des déclarations,conférences de presse et meetings, sont des faits qui caractérisent essentiellement les activités des partis politiques.L’opposition et le parti au pouvoir continuent ainsi d’animer la vie politique au Burkina sur des questions diverses, avec des avis favorables et défavorables.Si les autorités burkinabè, par esprit de vengeance et de continuité de la politique d’exclusion ,forçaient pour condamner Me Hermann Yaméogo,Léonce Koné pour leurs opinions politiques,elles devraient condamner aussi la CEDEAO et tous ceux qui ont critiqué la politique flagrante d’exclusion du régime putschiste de la transition.Ce serait une justice des vainqueurs, comme le dit Me Hermann Yaméogo lui-même.On sait que ce type de justice ,ne tient pas la route longtemps et constitue un couteau à double tranchant pour les instigateurs.Le cas de la Côte d’Ivoire ,est illustratif où les vainqueurs ont compris la nécessité d’en venir à l’amnistie, pour la reconciliation nationale véritable.Pour ce qui concerne les déclarations et plaidoiries de Me Hermann Yaméogo,il reste à dire que de tout, il sera dressé procès verbal,l’acquittement s’imposant de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 16:35, par Amadoum En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    A travers les declarations de Me Yameogo et M. Kone, on detecte le comportement de gens qui croient ne plus rien avoir a perdre ; "cabri mort n’a plus peur de couteau. Qu’Ils sachent qu’ils ont beaucoup a perdre : toute leur credibilite et le sens de la decence.

    S’Ils sont coupables que la loi leur soit appliquee au maximum.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 18:01, par Le financier En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Mr l’Avocat de pacotille, vous dites que c’est à cause de l’exclusion de certains partis politiques qu’il y a eu le coup d’état. Mais est ce que le RSP est un parti politique ? On a alors bien fait de dissoudre le RSP. Une armée doit être au service du peuple, un militaire doit être au service de son pays et non á la solde d’un parti politique. Ce qui est legitime c"est que vous soyez jugé et condamné à la hauteur de votre opportunisme et de votre arrogance
    Mr Herman Yameogo, vous n’êtes plus rien ni en tant que homme politique ni en tant que avocat. Tout ce qu’il vous reste c’est votre arrogance. Mais nous burkimabè intègres on s’en fout des arrogants. Profitez bien de ce procès pour faire votre spectacle à deux sous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 18:41, par Kladjou En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Me Herman Yaméogo, reste et restera malheureusement Herman Yaméogo, ce fils à Papa qui a toujours surfer sur l’amitié tissé par son Père et vit ce qui reste de l’héritage de Papa.
    Triste d’entendre un avocat se défendre si piteusement de la sorte. Quelqu’un me disait il y a une trentaine d’année lors d’un congrès que ce Monsieur n’a jamais eu un diplôme d’avocat. Le papier lui aurait été donné par la grâce du Président Houphouët Boigny. Né avec une cuillère d’or à la bouche, il n’a jamais vu en lui qu’un destin de gouvernant. Il ne s’est jamais vu un autre destin que celui de Président. Ainsi, finalement sa profession est politicien. En piètre politicien, il s’est fait subtiliser l’ADF en allant vers un arrimage au RDA croyant ainsi utilisé cette courte échelle pour accéder au pouvoir. Il en a appris à ses dépends.
    Vous remarquerez que Herman a toujours été de tous les coups bas de ce pays et à été selon moi l’un des politiciens qui a contribuer à affaiblir l’opposition politique du Burkina, créant un boulevard de pouvoir à vie au Président Compaoré ! Sa marque de fabrique a toujours été d’utiliser les situations de crises pour resurgir et se refaire une santé financière. Après avoir été l’un des porteurs de la conférence national des années 1990 que Blaise a refusé, il faussera plus tard compagnie à ces camarades de la CFD pour rejoindre le camp d’en face (ARDC). Il recevra quelques récompenses avec des portefeuilles ministériels pour son parti. La crise de l’assassinat de Norbert Zongo a été aussi une occasion pour rebondir en sapeur pompier du pouvoir. Il avait même affirmer que si Blaise avait deux femmes, il en serait la seconde épouse !!! Et chaque fois que la situation se calme il est éjecté par les ténors du pouvoir CDP. Et voilà qu’arrive la crise de la modification de la constitution entre 2013-2014. Quoi de plus normale que Herman rejoigne encore le CDP avec son ami et fidèle compagnon Rame Ouédraogo. Malheureusement ce qui devait arrivée arriva. Herman est surpris par la réaction de la jeunesse qui ne laisse pas le temps à Compaoré. Herman et tous ceux qui ont soutenu la forfaiture de Compaoré sont mis aux bancs des accusés. Merde alors ! Voilà notre politicien dans de sales draps. Alors il s’est mis à rêver à une bouffée d’oxygène et voilà que le Gle Diendéré fait un coup d’Etat. Quoi de plus normale que Herman jubile et trouve qu’il s’agit d’une aubaine pour se mettre en scelle. Hela là encore hélas, le coup d’Etat n’abouti pas ; peut être dira t-il qu’il a été précipité etc..."
    Vous comprenez pourquoi Herman est aigre. Au lieu d’’enveloppe financière , il se retrouve plutôt en prison. Voilà pourquoi il tient des propos indigne d’un avocat. Malheureusement s’en est fini pour Herman qui quitte avec cette épisode peu enviable pour lui et sans gloire Triste sors que celui d’un politicien spécialisée dans la traitrise et sur lequel se referme l’étau de la vie ! Toutes les compromissions se paient cash tôt ou tard !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2018 à 21:09, par KONE En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    La Démocratie est un art une science et non des dérives dictatoriales par des profitosituationnistes qui ont usurper le pouvoir dans la précipitation dans la rue avec le concours de société civile manipulé corrompue qui ont fait un mouvement un petit boucan pour mettre le général Honoré Nabere Traore hors du pouvoir qui était le militaire le plus indiqué en grade a l’époque des faits . Puisque naturellement Soungalo Ouattara le président de l’Assemblée de Blaise Compaoré est parti en même temps que le président lui-même.
    Cette transition avait poser clairement des actes répréhensibles a l’égard des membres du CDP de Blaise Compaoré comme étant la cible a combattre sur tous les plan que ce soit par des actes des lois impopulaires par une assemblée elle-même composée de gens pas élus mais des citoyens ramassés de gauche a droite par affinité qui devraient au prix de la confiance fait pour les choisir faire l’affaire de leur mentors en votant tète basse des lois arbitraires visant a fragiliser ou a exclure les membres du CDP dans les élections a venir .
    De la démocratie par soulèvement populaire qui a conduit le président Compaoré dans la sagesse de se retirer du pouvoir alors qu’il pouvait encore résister quitte mourir plus tard en tuant beaucoup plus de burkinabés, mais par sagesse et respect des valeurs de la démocratie il a préférerez retirer
    Ce qui ont usurper le pouvoir qui était vacant ont du faire un coup d’Etat avec la bénédiction des chefs traditionnels de certains manipulateurs de la société civile qui ont utilisés intelligemment l’ignorance des autres membres de cette société civile pour imposer leur homme dans la rue par coup d’état alors rien ne lui donnait ce mérite la ni militairement ni son grade ni son Age pour dire que ce sont eux qui ont protéger le peuple , alors les profitosituastionnistes de la société civile animé par un esprit de s’enrichir et de trahir les autres ont propulser Issaac Zda AU POUVOIR contre vent et marrée
    Par la suite nous avons exigé au moins que ce soit un civile c’est ainsi que Michel Kafando qui dormait dans son champs après plusieurs années de la retraite vivant ces vieux jours a té récupère dans le désert pour faire office de président travaillant avec Isaac zida comme premier de nom en réalité président de nom puisque c’est lui qui aurait choisi Michel Isaac.
    Le régime de transition avait pour mission essentielle de préparer les élections présidentielles mais par des manipulations venant de partout ils ont commencé a confondre la démocratie la transition avec la chefferie traditionnelle le Naabaisme , venait de voir le jour l’autocratie la dictature et le tout sauf le CDP venait de voir le jour plutôt que d’organiser des élections libres et transparentes il faillait réfléchir comment mettre des bâtons dans les roues du CDP en votant des lois impopulaires qui montraient qu’ils était la pour cette mission essentielle au lieu de l’organisation des élections libres démocratiques et transparente . Des démarches entreprises même au niveau de la CEDEAO pour donner un petit cours de leçon de démocratie se sont avérée infructueuses l’entêtement aux derives dictatoriale se poursuivait contre le CDP comme une chasse aux sorcières a travers des lois comme si ce sont ces lois qui avaient amené le peuple Burkinabé a se soulevé populairement octobre 2014 pour le départ du président Compaoré je veux dire que le peuple sait ce qu’il veut il est mature et personne ne peut prétendre le protéger comme des majeurs incapables au risque de faire violation flagrante aux principes et aux valeurs de la démocratie qui s’expriment rien par le peuple et dans les urnes et non une politique isolationnistes des partis politiques d’exclusion de retour a l’autocratie et a la dictature contraire aux mission s qui ont été confiée a une transition du reste qui a usurper le pouvoir en connivence avec certains de la société qui ont sans doute reçus le prix de leur travail puisque les autres se sont désolidariser au fil du temps
    C’est encore la honte que l’on dise que ce sont ses bandes de mafiosi qui doivent être au centre du jugement des personnes brimées a cause et du fait de leur simple opinions dans une société démocratique et républicaine qui procure dans notre constitution la liberté d’expression et la liberté d’association qui demeurent les principes clés et soubassement de la démocratie admis par notre constitution et les textes fondamentaux des pays civilisés qui sont affranchi du joug de la dictature de l’autocratie des concepts féodaux de la chefferie traditionnels du oui béni aveuglement comme s’il étaient des moutons non ce n’est pas cela la démocratie laissons la liberté au peuple d’agir dans les urnes les gens qu’ils veulent une seule action autre que ce que je viens de dire ce n’est plus la démocratie mais l’autocratie .Nous avons d’énormes défis a relever ensemble en synergie dans un élan de fédéralisme en valorisant les compétences d’où qu’elle viennent en refusant la corruption des pratiques antidémocratiques pour tromper le peuple et voler le détruire le bâillonner son peuple plus qu’au temps de celui qui fut chasser par soulèvement populaire
    Notre défis n’est ces jugement parce que pour moins de trente personnes que nous avons perdu s lors des événements entraînes indirectement par le premier coup d’état qui en a susciter le second par des dérives dictatoriaux nus sommes a moins d’une trentaine de personnes tuées contre aujourd’hui un bilan macabres de plus de 280 morts avec une insécurité grandissante chaque jour cela donc la peur au population et aux étrangers aussi et remet sérieusement en cause les plan de développement comme le PNDS et tous les projets de société car en vérité si nous arrivons pas a nous unir pour pardonner et libérer tout le monde ce pays ira de mal en pis
    Il neutraliser la haine exacerbée et les excitations fébriles des uns et des autres pour construire la paix qui n’a pas de prix
    Merci

    La démocratie est à la fois un idéal et un ensemble d’institutions et de pratiques. En tant qu’idéal, elle exprime deux principes élémentaires :
    • les membres de tout groupe ou association doivent exercer un contrôle sur les règles et la politique dudit groupe ; et
    • ces membres doivent avoir entre eux une relation d’égal à égal.
    Dans les Etats modernes, ces principes sont matérialisés dans un ensemble complexe et en constante évolution d’institutions et pratiques, qui incluent :
    • un cadre juridique garantissant les droits des peuples,
    • des institutions dirigeantes représentatives et responsables devant le peuple,
    • un corps citoyen ou une société civile dynamique,
    • des partis politiques qui expriment les opinions et aspirations des citoyens,
    des médias qui informent les citoyens des affaires publiques.
    La démocratie - La démocratie aujourd’hui
    Malgré ses reculs, ses crises, ses insuffisances, la démocratie moderne se développe depuis deux siècles. Elle constitue aujourd’hui l’héritage commun de l’humanité qui, comme l’écrivait Tocqueville il y a cent cinquante ans, croit en " l’avènement prochain, irréversible, universel, de la démocratie dans le monde "

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 08:56, par Maxi Mag En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    Hermann YAMEOGO dit que soit le coup de force a été imposé au général Gilbert Diendéré qui n’avait d’autre choix que d’assumer, soit ce dernier a fait le coup d’Etat dans la précipitation, pour éviter un autre coup d’Etat.
    Maintenant qu’il y a eu mort d’hommes on fait comment ?
    Voilà quelqu’un qui la nouvelle génération gagnerai à éviter car il ne leur apportera rien comme bon exemple. Encore un bourgeois effronté qui parle mal devant le tribunal sans respect pour la mémoire des disparus. Ce qui le dérange s’est qu’il est avocat et incapable de se défendre lui même.
    Il dit encore « On pourra les lire 1 000 fois, 2 000 fois, en anglais, en japonais ou en cantonais, je ne répondrai pas ».
    Ne dit pas on pourra les lire mais plutôt les traduire. Puisque si tu as parlé en mooré c’est mooré qui va sortir. Si tu as parlé en français ça sortira pas japonais Hermann, mais français.
    Quand vous touchez à une plaie ça fait mal n’est ce pas ? Eh bien ne chercher donc pas à savoir pourquoi Hermann s’irrite quand on parle d’appels téléphoniques parce qu’il sait que sous cet angle il est cuit et recuit en recto verso avec ou sans intercalaire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 12:23, par Ka En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    ’’’A’’’ mon jeune internaute SAA : Merci de nous lire. La dignité de tout être humain réside dans son idéal de dire toujours la vérité. Et à mon âge comme père et grand-père éducateur, qu’est-ce que je gagne dans le mensonge ? Ton vieux Ka ne veux pas être la honte de sa génération comme les vieux devant les jeunes juges militaire qui mentent pour sauver leur peau et laisser condamner des jeunes militaires qu’ils ont manipuler, pourtant ces jeunes ont de l’avenir devant eux comme ils attendent de leurs propres enfants.

    SAA, si tu vois que les internautes de bonne foi que tu as cité et moi, s’efforcent de vous apporter à vous les jeunes la vérité et de nos vécus dans ce forum, c’est que nous refusons qu’on jette dans la poubelle la dignité des vrais Burkinabé du pays des hommes intègres voulu par le valeureux et idéologue Thomas Sankara.

    Ceux dont avec des multiples pseudos dans ce forum qui sabotent les critiques et des autos critiques des internautes de bonne foi, ou des analyses pertinentes des journalistes à la trempe du valeureux Norbert Zongo, sont des internautes que je qualifie des contrebandiers du net. Notre vérité sur le forum de Lefaso.net, est de vous apporter à vous les jeunes assoiffé de la vérité pour enraciner l’alternance politique saine, de la fraîcheur à vos mémoires collectives. C’est ainsi que les pays développés ont commencer après les catastrophes des premières et deuxièmes guerres mondiale. Encore une fois merci de nous lire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2018 à 10:41, par wendabo En réponse à : Coup d’Etat de septembre 2015 : Une légitime défense du RSP, selon Me Hermann Yaméogo

    bjr. Es til permis a un accusé de demander la clémence pour d’autres accusée sil n’est pas l’instigateur du coup de force ? ATTENTION PREPARE DEJA QUELQUE CHOSE AVEC LES ÉLÉMENTS DE L’ANCIEN RSP

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch de 2015 : Me Antoinette Ouédraogo déplore la haine vis-à-vis de certains hommes politiques
Procès du putsch de 2015 : « Il faut se méfier des donneurs de leçons », requiert Me Patrick Monté
Procès du putsch du CND : "Bassolé réaffirme son innocence"
Procès du putsch de 2015 : « Si on ne se pose pas les bonnes questions, on met le pays en danger », avertit Me Antoinette Ouédraogo
Procès du putsch du CND : Condamner le général Djibrill Bassolé « relève d’une absurdité », lâche son avocat
Procès du putsch du CND : « Si j’étais au village, j’offrirais un coq à mon avocat », promet Abdoul Nafion Nébié
Procès du putsch du CND : « Je reste convaincu que vous allez m’acquitter », déclare Fayçal Nanéma
Procès du putsch du CND : La légalité du régime de la transition remise en cause par Me Alexandre Sandwidi (défense)
Procès du putsch du CND : Le capitaine Dao victime d’un acharnement, selon Me Barry
Défense du Gal Diendéré : Une prolongation devant la presse !
Procès du putsch : Les avocats de Diendéré dénoncent une violation des principes élémentaires de droit à une justice équitable
Procès du putsch du CND : « L’opinion ne fait pas le droit, elle ne fait pas la justice », recommande Me Jean Degli
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés