Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 • LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • jeudi 20 juillet 2017 à 00h49min
Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

« Rôle et place des collectivités territoriales dans la mise en œuvre du PNDES ». C’est autour de ce thème que les deux faîtières des collectivités territoriales du Burkina (Association des Régions et association des municipalités), ont organisé le 19 juillet 2017, à Ouagadougou, un atelier d’information, d’échanges et de réflexion. Au moment où les plans locaux et communaux de développement sont en relecture, cet atelier permettra d’outiller les élus locaux pour un arrimage de ces plans avec le référentiel national pour plus d’efficacité et d’efficience.

L’Association des régions du Burkina Faso (ARBF) et l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) s’engagent dans une démarche commune d’échanges et de réflexion autour de thématiques majeures. Elles mobilisent ainsi l’ensemble des communes et régions autour d’un atelier pour afin de mieux cerner le Plan national de développement économique et social (PNDES) et la décentralisation. Mais aussi et surtout pour réussir l’arrimage entre PNDES et Plans communaux et régionaux de développement.

« Nous avons eu le soutien de l’Union européenne à travers les deux faîtières que sont l’AMBF et l’ARBF pour le renforcement de la décentralisation et depuis un certain moment, il y a des activités que nous avons démarrées. Egalement au niveau des communes et des régions, nous sommes en train de réviser ou de relire les Plans communaux de développement. Aussi, injonction a été faite par le gouvernement de faire un arrimage avec le PNDES. C’est pour cela que nous avons trouvé utile de faire appel aux experts du PNDES pour voir ensemble quelle est la contribution des collectivités dans la mise en œuvre du PNDES et surtout l’arrimage avec les plans communaux de développement », a précisé Eric K. Tiemtoré, président de l’ARBF.
« A l’issue des échanges, nous allons mieux comprendre comment nous impliquer fortement dans la mise en œuvre du PNDES », a-t-il ajouté.

Les collectivités sont au cœur de la mise en œuvre des politiques publiques au niveau local. En organisant cet atelier, l’AMBF et l’ARBF souhaitent donc informer les élus locaux et surtout leur permettre de se positionner efficacement dans le processus de mise en œuvre. Car, « la décentralisation, ce n’est pas ‘’moins d’Etat’’, mais ‘’plus d’Etat’’, un Etat plus proche des citoyens, plus efficace dans l’administration des affaires politiques, en appui aux collectivités territoriales. Cette meilleure efficacité passe donc par une bonne articulation entre l’Etat au niveau central et déconcentré et les collectivités territoriales, une plus grande implication et responsabilisation des autorités locales dans la mise en œuvre des politiques publiques », a rappelé Anouk Van Neck, la responsable de programmes Gouvernance locale, décentralisation et éducation au sein de la délégation de l’Union européenne au Burkina.

Les deux faîtières bénéficient du soutien financier de l’Union européenne dans la mise en œuvre de leurs programmes de développement, que sont le Programme d’appui au développement territorial (PADT) pour l’AMBF et le porgramme d’appui à la consolidation de la décentralisation au niveau sous-régional (PACDR) en ce qui concerne l’ARBF. Et, elles peuvent toujours compter sur ce partenaire, mais aussi bien d’autres, à en croire Anouk Van Neck qui a tenu à « assurer aux conseils régionaux et aux communes de la disponibilité de l’Union européenne et d’autres partenaires à continuer à accompagner l’Etat et les acteurs locaux dans leurs efforts pour la mise en œuvre du PNDES ».

Moussa Diallo
lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 juillet 2017 à 07:25, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

    - C’est bien ! Réfléchissez à votre rôle, mais surtout assurez-vous que les projets se mènent bien et dans la transparence au lieu de tremper vos pattes dans toutes les soupes. Certains PCR et Maires, très pauvres à leur arrivée à la tête des Collectivités sont repartis très riches et bien parfumés. Il y a trop de voleurs dans ces Collectivités !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2017 à 08:57, par Alex En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

    courage aux PCR et Maires pour le travail qui les attend sur le terrain. Tout est urgent et prioritaire pour nos populations : besoins d’eau potable, éducation, santé, électricité, sécurité...... En fait il faut aller vite et bien. Le peuple vous attend au bilan. Ce qui est triste pour nos collectivités c’est que les différentes formations sont diffusées vers la fin du mandat des conseils si bien qu’il n’arrivent à appliquer ce qu’ils ont appris surtout que les bureaux des collectivités sont renouvelés à presque 100/° après chaque élection.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet 2017 à 11:49, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

      - D’accord avec toi Alex. Mais surtout qu’ils ne volent pas et ne détournent pas le matériel. J’ai connu des maires et des PCR dans le passé. Ils sont venus pauvres comme des rats d’Église à la tête des collectivités territoriales et en sont repartis superbement riches : les petits financements, les petits projets, des budgets spécifiques de partenaires extérieurs, etc. tout passait dans leurs cagnotes personnelles. On s’en est pris à Guiro le DG de la Douane pour rien. Il y en a parmi ces gens que je cite qui ont fait pire ! Avez-vous connu quelqu’un qui construit 3 villas de Grand Standing en 6 mois sans voler ? Eh bien ! De ces gens, certains l’ont fait. C’est pourquoi la loi sur le délit d’apparence à toute sa place dans ce Burkina de voleurs et de pillards !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2017 à 10:53, par Omso En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

    NOUS SOMMES DANS L’ATTENTE DU CONCRET CAR EN SE RÉFÉRANT A CERTAINS PROPOS NOUS AVONS DES INQUIETUDES KANT A LA REUSSITE DU PNDES.
    VOILA DEJA K LE DOCTEUR ABLASSE OUEDRAOGO, EMINENT ECONOMISTE DE SON ETAT, S’ADRESSANT AU PREMIER MINISTRE KABA THIEBA PAUL, L’A DIT EN CES TERMES : "LE BURKINA FASO N’A PAS D’AVENIR AVEC LE PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL (PNDES)".
    POUR MOI JE SERAI TOUJOURS PERPLEXE TANT K JE NE VERAI PAS DU CONCRET.
    LA THÉORIE NE ME DIT PAS GRANDE CHOSE,J’AI + BESOIN DU CONCRET. A BON ENTENDEUR,SALUT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2017 à 11:20, par jerkilo En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

    Je suis d’accord avec le représentant de l’Union européenne quand il dit "Cette meilleure efficacité passe donc par une bonne articulation entre l’Etat au niveau central et déconcentré et les collectivités territoriales, une plus grande implication et responsabilisation des autorités locales dans la mise en œuvre des politiques publiques ». Mais le problème se situe au niveau du gouvernement qui ne semble pas entièrement engagé dans la décentralisation. Le transfert des ressources financières et humaines n’est pas toujours une réalité. Sinon comment comment comprendre que de nombreuses communes rurales végètent dans la misère avec des maires payés à 50.000 francs/mois, des indemnités de session de 5.000-6.000 frs/jours et des fonctionnaires sous payés (même si de nouveaux textes législatifs et réglementaires viennent d’être pris, encore faut-il que leur mise en oeuvre soit rapide).
    Si les acteurs de la mise en oeuvre de la décentralisation ne sont pas motivés, il est difficile que celle-ci réussisse.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2017 à 17:09, par patardé En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Les collectivités territoriales réfléchissent sur leurs contributions

    il y a lieu de désagréger le PNDES pour la croissance projetée soit visible dans la réduction de la pauvreté régionale très variable d’une Région à une autre (26% pour la Région du centre 70,2% pour la région du Nord). il faut imposer un taux de réduction de la pauvreté par Région et imaginer des plans locaux en conséquence en agissant sur les indicateurs tels le taux de croissance démographique pour un taux croissance économique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mise en œuvre du PNDES : L’impact du terrorisme et des conflits passés à la loupe pour améliorer le nouveau référentiel
PNDES 2016-2019 : Un Burkina qui dépend de l’extérieur à plus de 40% dans la mobilisation des ressources
PNDES : L’évaluation des trois premières années validée
Plan national de développement économique et social (PNDES) : Quels résultats après quatre ans de mise en œuvre ?
Mise en œuvre du PNDES : L’Agence française de développement apporte 39 milliards de F CFA
Communication autour du PNDES : Le concours des journalistes sollicité
Mise en œuvre du PNDES : Les signaux sont au vert, malgré un contexte difficile
Transfert des compétences : Le ministère de l’éducation et les collectivités territoriales se concertent pour plus d’efficacité
Journées de la commande publique : Rendre le système efficace pour atteindre les résultats du PNDES
Mise en œuvre du PNDES : Les partenaires techniques et financiers prêts à « accélérer leurs appuis »
Mise en œuvre du PNDES : 217,7 milliards de francs CFA d’intention de financement pour le PUS et le PADEL
PNDES : Faire du secteur agro-sylvo-pastoral un facteur du « décollage économique du Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés