Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Communication autour du PNDES : Le concours des journalistes sollicité

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 • LEFASO.NET | Par ETIENNE • mercredi 26 décembre 2018 à 10h00min
Communication autour du PNDES : Le concours des journalistes sollicité

Le Secrétariat permanent du Plan national de développement économique et social (SP/PNDES) a réuni des journalistes, du 19 au 21 décembre 2018 à Koudougou, en vue de définir une stratégie de communication autour du PNDES.

Dans l’optique d’outiller les journalistes sur la nouvelle stratégie de communication en lien avec le PNDES, le Secrétariat permanent de ce plan a organisé un atelier à Koudougou, au profit des journalistes. Occasion pour ces hommes et femmes de médias de s’approprier les compartiments de ce référentiel de développement national, aux fins d’en faire un large écho en direction des populations bénéficiaires et des partenaires.

Sur la nécessité et la pertinence de cette stratégie de communication sur le PNDES, Ardjouma Fayama, le chargé de communication au SP/PNDES, explique que : « le véritable front à l’appropriation est la politique de communication qui y est associée : la communication autour du PNDES est défaillante depuis son adoption et il faut tenter de corriger cette défaillance ».

Nul ne maîtrise les contours et les réalisations gouvernementales ou étatiques entrant dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan de développement. Alors que pour sa réussite, il faut que la population comprennent qu’est-ce que le PNDES, quelle est son importance, quel est le rôle de chaque citoyen ou acteur dans la mise en œuvre de ce référentiel national de développement.

Pour l’atteinte de cet objectif, l’implication des acteurs de la diffusion de l’information est plus que nécessaire. C’est fort de ce constat que le SP/PNDES a réuni les acteurs des médias pour les instruire sur le PNDES et définir avec eux la meilleure stratégie de communication à mettre en place pour sortir le PNDES de son « anonymat ». Cela permettra, à n’en point douter, de mieux galvaniser tous les acteurs au développement économique et social autour de ce référentiel.

Ce n’est un secret pour personne, le PNDES, adopté depuis juillet 2016 par le gouvernement burkinabè, a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Nombreux sont ceux et celles qui ne maîtrisent pas ce référentiel en ses différentes articulations et orientations. Cela est dû en grande partie à la faible visibilité des réalisations du PNDES, au déficit de communication autour du PNDES et au manque de synergie et d’implication entre les acteurs clés de la communication que sont les médias, les acteurs régionaux et locaux.

Pour gérer le volet communication au sein du PNDES, une structure a été créée pour appuyer le Secrétariat permanent. Elle s’est employée à mieux faire connaître le PNDES, selon le chargé de communication, Ardjouma Fayama. « Certains acteurs ont une assez bonne connaissance du PNDES et ont un avis favorable à la mise en œuvre de ce plan de développement. L’enjeu et l’importance de la communication sont donc cruciaux pour la mise en œuvre réussie du PNDES. D’où la nécessité d’une stratégie de communication afin de renforcer la visibilité et l’appropriation du PNDES par l’ensemble des acteurs du développement économique et social », a-t-il expliqué.

Le Secrétariat permanent du PNDES ambitionne aujourd’hui d’intensifier les actions de communication pour « contribuer, à l’horizon 2021, par des actions d’information et de communication ciblées, à l’appropriation, la mobilisation, la mise en œuvre efficiente et à la capitalisation des acquis du PNDES ». Sur un total de 9 825,2 milliards de fonds propres à mobiliser, 3 884,5 milliards de F CFA ont pu l’être à ce jour, soit 39,5% de mobilisation à l’interne.

Pour les besoins de financement à rechercher auprès des partenaires, 2 573,35 milliards de F CFA sur les 5 570,2 milliards ont pu être obtenus, soit 46,19% de mobilisation. Ce qui a permis de reformer et de financer les secteurs publics, d’investir dans les infrastructures et la santé (avec la réalisation 34,5 millions d’actes de soins gratuits), l’énergie (640 000 personnes supplémentaires ont bénéficié de l’électricité).

Grâce au PNDES, des reformes et des investissements ont été également faits dans le domaine de la justice, de la sécurité, de l’éducation, de la gouvernance administrative et locale, de l’eau avec plus de 646 000 nouveaux bénéficiaires d’eau potable et 110 417 latrines familiales. Sans oublier la création de 183 635 emplois parmi lesquels 87 715 sont décents.

Pour autant, « le gouvernement est conscient des défis à relever ». Il s’agit de ceux liés à la mobilisation conséquente des ressources pour financer le développement, à la bonne gouvernance, à l’insécurité, à la crise alimentaire, aux revendications sociales… ». Ces maux « affectent la gestion des finances de l’Etat ». Mais l’Etat entend développer les efforts nécessaires pour les relever.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2018 à 20:50, par sidbala En réponse à : Communication autour du PNDES : Le concours des journalistes sollicité

    C’est bien dommage que ça soit maintenant que vous vous apercevez du manque de communication. Cela ne me convainc pas du tout.
    Des intellectuels de votre rang ne doivent pas louper cette approche constructive.
    Votre problème ne se trouve pas au déficit de communication c’est tout simplement le manque de bases solides pour poser les fondations du fameux PNDES.
    Quand vous avez fait rapidement les toilettes de la SCAD la déshabiller pour rhabiller votre faux projet vous avez mis tous les moyens pour nous rabattre les oreilles on vous a même vu a l’aéroport Charles De Gaule trainant vos valises et autres pacotilles. Sur tous les médias on a vu et on a entendu quand vous avez aussi eu les propositions de financement de plus de 18 000 milliards on nous a encore rabattu les oreilles pour ça. Ce n’est pas de la communication ça ? Ou de la propagande ?
    Le peuple veut seulement du concret. Quand vous parle de plus de 640 000 abonnés a l’électricité sous votre PNDES c’est faux et archi faux c’est simplement la stratégie du régime COMPAORE avec la sonabel dans le cadre de l’électrification de toutes les commune rurales du Burkina dans nos factures d’électricité cette taxe ressort. Je crois que nos amis de la sonabel pourront nous édifier d’avantage et bien d’autre chose que vous racontez arrêtez de nous pomper l’air.
    Les projets des infrastructures sanitaires et scolaires dont vous faites cas sont financées par la banque mondiale et la FMI à travers le PNGT le PACT et bien d’autres partenaires financiers et techniques traditionnels ce n’est pas nouveau.
    Ce qui peut-être nouveau commencez a faire d’abord les études de faisabilité telles que les partenaires vous l’avez demande a Paris pendant votre rencontre c’est après quoi que peut être vous pourrez être soutenu parce que vous êtes tous des milliardaires pensez vous que ceux qui donnent sont bêtes ?
    Vous emmagasiner des milliards et vous partez demandez de quoi manger aux autres faites sortir vos milliards pour construire le pays.
    BANDE DE VOLEURS.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Communication autour du PNDES : Le concours des journalistes sollicité
Mise en œuvre du PNDES : Les signaux sont au vert, malgré un contexte difficile
Transfert des compétences : Le ministère de l’éducation et les collectivités territoriales se concertent pour plus d’efficacité
Journées de la commande publique : Rendre le système efficace pour atteindre les résultats du PNDES
Mise en œuvre du PNDES : Les partenaires techniques et financiers prêts à « accélérer leurs appuis »
Mise en œuvre du PNDES : 217,7 milliards de francs CFA d’intention de financement pour le PUS et le PADEL
PNDES : Faire du secteur agro-sylvo-pastoral un facteur du « décollage économique du Burkina »
Mise en œuvre du PNDES : une conférence internationale pour faire le bilan à mi-parcours
PNDES : Une conférence internationale pour enclencher la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina
PNDES composante Eau et Assainissement : Les réalisations pour l’année 2018 sont estimées à environ 90 milliards de francs CFA
Arrimage des plans locaux au PNDES : L’État signe des contrats d’objectifs avec les collectivités territoriales
Pré-revue du PNDES : Des résultats « encourageants » mais…
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés