Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

PNDES : Les partenaires techniques et financiers s’engagent à financer 83 projets

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 • LEFASO.NET | Rita Bancé/Ouédraogo • mercredi 25 janvier 2017 à 00h01min
PNDES : Les partenaires techniques et financiers s’engagent à financer 83 projets

Ce lundi 23 janvier 2017 à Ouagadougou, le Premier ministre a rencontré à huis clos les partenaires techniques et financiers (PTF). L’objet de cette réunion était de s’entendre sur les méthodes à mettre en œuvre pour travailler de manière intelligente et efficace sur la question des réformes structurelles. Et de façon générale, sur la gouvernance et le pilotage du Plan national de développement économique et social (PNDES).

« Après Paris, c’est la phase d’opérationnalisation du Plan national de développement économique et social (PNDES). Pour cela, il nous faut discuter avec nos partenaires techniques et financiers sur la manière de mobiliser les intentions de financements qui ont été annoncées lors de la conférence des PTF de notre pays sur le financement du PNDES. Il est très important que nous parlions le même langage sur la manière de sélectionner les projets, d’implémenter les réformes structurelles qui doivent être mises en œuvre dans le cadre du PNDES. Nous devons avoir un dialogue fécond et permanent avec les PTF pour organiser tout cela de manière plus efficace », tels sont les propos du Premier ministre Paul KabaThieba, à sa sortie de la réunion avec les PTF.

Paul Kaba Thiéba a aussi noté que cette réunion a été d’une grande importance en ce sens qu’elle leur a permis de partager sur la manière de s’organiser d’une manière efficace, de manière à ce qu’ils ne perdent pas le temps sur l’opérationnalisation du PNDES.

Quant à Cheick Fantamady Kanté, représentant résident de la Banque mondiale et représentant des PTF, il a précisé qu’il y a quatorze cadres sectoriels de dialogue qu’ils animent avec le gouvernement. Selon lui, ces cadres sectoriels de dialogue sont le pilier qui va leur permettre de dérouler de façon pratique et opérationnelle les projets du PNDES sur le terrain. Toutefois, il n’a pas manqué de relever que les PTF se sont engagés à accompagner le gouvernement de façon assez rapide sur quatre-vingt-trois projets qu’ils jugent prioritaires, afin que les impacts immédiats puissent être ressentis au niveau des populations. « Il est extrêmement important qu’après Paris, après tant d’attentes, que les gens commencent à voir les impacts de ce financement » a-t-il illustré.

Le représentant des PTF a en outre, révélé qu’ils ont, au cours de la réunion avec le Premier ministre, discuté de comment les PTF peuvent accompagner le gouvernement à mettre en place sa propre politique de mobilisation interne. Et surtout de s’assurer, lorsque le gouvernement doit pour certains types de projets faire appel à la dette, que cela soit de façon soutenable. Que le pays ne se retrouve pas endetté de façon non soutenable parce que cela sera détrimental aux avancées qu’ils escomptent du PNDES. « Nous sommes satisfaits de l’engagement du gouvernement à aller rapidement aux projets concrets qui vont bénéficier aux populations », a laissé entendre Monsieur Kanté. Avant de confier que la Banque mondiale a pour sa part fait deux décaissements d’appuis budgétaires directs juste après la conférence de Paris : un appui budgétaire qui vise à faciliter le transport et le commerce avec la Côte d’Ivoire, et un autre appui budgétaire national qui soutient les réformes dans le domaine de l’électricité et des finances publiques.
« Je sais que d’autres PTF l’ont aussi fait même si je n’ai pas plus de détails. Je reste convaincu que, avec un environnement stable et sécurisé, nous pourrons très rapidement démontrer des projets au programme au bénéfice des populations » a conclu Cheick Fantamady Kanté, représentant de la Banque mondiale et représentant des PTF.

Rita bancé/ Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Communication autour du PNDES : Le concours des journalistes sollicité
Mise en œuvre du PNDES : Les signaux sont au vert, malgré un contexte difficile
Transfert des compétences : Le ministère de l’éducation et les collectivités territoriales se concertent pour plus d’efficacité
Journées de la commande publique : Rendre le système efficace pour atteindre les résultats du PNDES
Mise en œuvre du PNDES : Les partenaires techniques et financiers prêts à « accélérer leurs appuis »
Mise en œuvre du PNDES : 217,7 milliards de francs CFA d’intention de financement pour le PUS et le PADEL
PNDES : Faire du secteur agro-sylvo-pastoral un facteur du « décollage économique du Burkina »
Mise en œuvre du PNDES : une conférence internationale pour faire le bilan à mi-parcours
PNDES : Une conférence internationale pour enclencher la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina
PNDES composante Eau et Assainissement : Les réalisations pour l’année 2018 sont estimées à environ 90 milliards de francs CFA
Arrimage des plans locaux au PNDES : L’État signe des contrats d’objectifs avec les collectivités territoriales
Pré-revue du PNDES : Des résultats « encourageants » mais…
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés