LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

OCADES : des concertations pour réduire la misère

Publié le mardi 28 octobre 2003 à 10h44min

PARTAGER :                          

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES-Burkina) rencontre du 21 au 23 octobre 2003 à Ouagadougou ses partenaires. Ces échanges visent à harmoniser les actions de cette organisation caritative en vue de réduire la pauvreté des populations.

Le Burkina Faso regorge d’énormes potentialités dans les domaines de l’eau, de l’agriculture et de l’élevage. Malheureusement, des problèmes liés à l’analphabétisme et au manque d’infrastructures viennent entraver l’exploitation de ces ressources par les populations.

Fort de ce constat, l’Eglise entend utiliser sa mission principale pour annoncer l’Evangile et se laisser interpeller par les conditions de vie des hommes et des femmes sans aucune discrimination. En cela, l’OCADES-Burkina veut s’inspirer de l’œuvre du Christ qui alliait le spirituel et le matériel pour le bien-être de l’âme et du corps de l’homme.

C’est dans cette optique que les partenaires venus d’Europe et d’Amérique du Nord échangeront avec les responsables de l’OCADES-Burkina autour d’une orientation capitale. Il s’agira de déterminer un plan stratégique 2005-2010 pour réduire la misère humaine au Burkina Faso.

Dans son discours d’ouverture, le président de l’OCADES-Burkina, Monseigneur Paul Ouédraogo soulignera que la pauvreté, la misère et les injustices sociales, les guerres, les violences de toute sorte, la banalisation de la vie humaine qui caractérisent et dominent le monde actuel blessent l’Eglise au plus profond d’elle-même car cela blesse l’humanité dans sa dignité. Une triste réalité qui a amené les évêques du Burkina Faso à initier depuis 1986 des cadres de concertation entre partenaires du Nord et du Sud au niveau de l’Eglise.

La présente rencontre devra offrir un cadre d’échanges constructifs et de dialogue franc afin de mieux planifier les actions de lutte contre la pauvreté sur le terrain. Cette lutte axée sur "la restauration de la dignité humaine" passe avant tout par la formation, le changement des mentalités. La concertation de Ouagadougou aidera à mobiliser les ressources nécessaires. A travers son plan stratégique quinquennal, l’OCADES-Burkina ambitionne d’atteindre 90% de ses objectifs en 2010. Pour y arriver, l’accent sera mis sur l’amélioration des conditions de vie des femmes qui représentent 52% de la population au Burkina Faso.

Sidibé PAG BELEGUEM
Sidwaya du 28/10/03

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’ONG IRC lance deux nouveaux projets