Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Burkina-BID : 109 milliards de francs CFA pour divers projets

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • Communique de presse • dimanche 18 janvier 2015 à 21h26min
Burkina-BID : 109 milliards de francs CFA pour divers projets

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Jean Gustave SANON et le Président de la Banque Islamique de Développement (BID), le Dr. Ahmad Mohamed Ali ont procédé le mercredi 14 janvier 2015 à Rabat au Royaume du Maroc à la signature de trois accords de prêts et d’un accord tripartite de don pour le financement des projets ci après :

1) PROJET DE CONSTRUCTION ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE KANTCHARI –DIAPAGA-TANSARGA-FRONTIERE DU BENIN : 63 millions d’euros, soit 41,325 milliards de FCFA environ

Le tronçon concerné par le projet est constitué par la route nationale n°19 Kantchari-Diapaga (environ 60 km) et la route départementale n°08 entre Diapaga et frontière du Bénin (85 km) dans la province de la Tapoa, région de l’Est. Les travaux consistent en l’aménagement et au bitumage de 145 km de route ainsi que la construction d’ouvrages hydrauliques dont le pont de Boudiéri.

Dans la zone UEMOA, la route est classée comme une route communautaire. Sa réalisation permettra de jouer son rôle d’intégrateur sous régional entre le Niger, le Burkina Faso, le Bénin et le Nigeria.
Le financement se fera sous forme de prêt remboursable en vingt (20) ans avec cinq (5) ans de délai de grâce.

2) PROJET D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU A PARTIR DU BARRAGE DE ZIGA (PHASE II) : 15 millions d’euros soit 9,840 milliards de FCFA environ

Ce prêt entre dans le cadre du financement de la phase II du projet d’adduction d’eau de la ville de Ouagadougou à partir du barrage de Ziga d’un cout global de 103 milliards de francs CFA. Le projet a principalement pour objectifs de développer et d’améliorer le service d’accès à l’eau potable de Ouagadougou et ses environs, de contribuer à l’atténuation de la corvée d’approvisionnement en eau potable des populations des quartiers pauvres aux environs de la ville de Ouagadougou et de contribuer l’amélioration des conditions de vie des populations et la réduction de la pauvreté.

Le prêt est consenti pour une durée de vingt (20) ans avec cinq (5) ans de différé d’amortissement.

3) PROJET D’ELECTRIFICATION RURALE PAR SYSTEME PHOTOVOLTAIQUE : 9,145 millions d’euros, soit environ 6 milliards de FCFA

Le projet contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales en leur permettant d’accéder à l’électricité à travers des solutions hybrides solaires/diesel (réseaux isolés et systèmes solaires décentralisés).

Il vise à électrifier plus de 41 villages dans six régions du pays que sont les régions de la Boucle du Mouhoun, du Sahel, du Sud-Ouest, du Centre-Nord, de l’Est et du Centre-Est permettant dès sa fin à plus de 27 000 personnes, 130 écoles, 50 centres de santé, 90 centres communautaires d’avoir accès à l’électricité.
Le financement se fera sous forme de prêt remboursable en dix-huit (18) ans avec sept (7) ans de délai de grâce.

4) ACCORD TRIPARTITE DE COOPERATION ROYAUME DU MAROC-BURKINA FASO-BID

Au cours de son séjour le Ministre de l’Economie et des Finances, le Président de la BID et le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale ont procédé à la signature d’un accord tripartite de 600 mille dollars américain, soit environ 300 millions de francs CAF, relatif au transfert de l’expérience marocaine dans le domaine de la qualité de l’eau.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une démarche innovante en matière de coopération Sud-Sud. Elle consiste à mutualiser les efforts autour d’une thématique qui constitue une source de préoccupation pour un pays donné, et qui va motiver la mise en place d’un partenariat stratégique tripartite, qui regroupe les 3 acteurs que sont le pourvoyeur d’expertise, le bénéficiaire et le facilitateur/contributeur (rôle attribué à la BID). Une telle approche ambitionne en premier lieu le développement des capacités d’un partenaire dans un domaine précis, en favorisant l’échange d’expériences et le transfert de savoir-faire, dont regorgent certains Centres d’Excellence préalablement identifiés au sein de pays membres de la BID.

5) ACCORD DE CREDIT ENTRE LA SOFITEX ET L’ITFC

En marge de cette cérémonie il a été procédé à la signature d’un accord de crédit entre la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement représentée par son Directeur Général Monsieur Waleed Al Wohaid et la Société Burkinabé des Fibres Textiles (SOFITEX) représentée par son Directeur Général Monsieur Jean Paul G. SAWADOGO pour un montant de 79 millions d’Euros pour le financement des activités de la campagne cotonnière 2014-2015.

Le montant total des accords signés au cours de cette mission avec le Groupe de la Banque Islamique de Développement se chiffre à environ 166, 1 millions d’euros soit 109 milliards de francs CFA.

Fait à Rabat, le 14 janvier 2015

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés