LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Femme et politique : La femme doit mériter sa place en politique

Publié le mercredi 2 février 2011 à 02h45min

PARTAGER :                          

« Ce que femme veut, Dieu le veut »  ! Tel est du moins le souhait d’une frange importante des femmes. Elles se sont battues et ont obtenu l’adoption de la loi sur le quota de 30 %. Ils étaient nombreux ceux qui croyaient que le nouveau gouvernement de Tertius Zongo allait respecter cette disposition. Mais nous pensons que les femmes doivent se battre pour mériter leur place et que tout ne tient pas aux textes.

Le développement est un concept vaste car sujet à interprétation selon les milieux et le contexte. Néanmoins, en le circonscrivant à un dénominateur commun, il est perçu comme étant un processus qui vise à l’amélioration durable d’une économie et de son fonctionnement et à la réalisation du bien-être perçu comme étant une affaire des hommes.

En effet, les actions de développement étaient attribuées à l’homme, la femme devant se contenter de petits travaux ménagers. Cela signifie que la femme était mise à l’écart des processus du développement véritable, à telle enseigne qu’en 1975, après la première conférence internationale sur les femmes, tenue à Mexico, le concept de l’approche IFD (Intégration de la femme au développement) vit le jour.

Il s’agissait d’intégrer les femmes aux prises de décisions. Au Burkina Faso la société a beau être phallocrate, elle ne peut pas se passer de celles qui constituent plus de 52 % de sa population. Le combat est donc ailleurs. Il faut tout simplement avoir le courage de reconnaître que la première et principale cause de la sous-représentation des femmes est de leur fait.

L’Etat et tout l’arsenal judiciaire plaident pour un monde sans discrimination négative à l’égard des femmes. La gent féminine est même encouragée et privilégiée dans certaines situations et personne ne trouve à redire tant il est vrai que la femme comme le disait le président du Faso « est soit une sœur, une épouse, une fille ou une mère » quel que soit l’angle de regard, on ne peut qu’accompagner le sexe dit faible à s’épanouir. Cependant, cette disponibilité ne doit pas être interprétée comme une complaisance, voire, un traitement de faveur à l’endroit des femmes qui ont tendance à assimiler le milieu politique à un jeu d’enfants.

Cette conception contribue à retarder l’accession de la femme aux premiers rôles. Les femmes ont réclamé et obtenu le quota de 30 %. Cela nous amène à nous demander si réellement les femmes méritent ce traitement qui leur offrirait des sièges de conseillers municipaux ou de député sur des plateaux d’or.

Car, elles devraient plutôt se battre pour arracher par la force de leurs arguments des places tant convoitées. C’est bien ce qu’ont fait celles qui aujourd’hui sont des élues locales, députés ou ministres. Leur présence à ces hautes fonctions est le résultat d’un engagement au même degré que celui des hommes.

Parfois, elles sont sorties victorieuses de duels qui les opposaient à des hommes. La bataille rangée dans certaines formations politiques lors des dernières législatives témoigne si besoin en est encore de la véracité de cette assertion. Les femmes doivent surtout se convaincre que tout ne tient pas aux textes.

Kibsa KARIM

L’Hebdomadaire du Burkina

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 2 février 2011 à 13:02, par kgwk En réponse à : Femme et politique : La femme doit mériter sa place en politique

    Malheureusement celles qui sont déjà dans la politique sont très loin d’être des exemples de bonne moralité. Pas une seule n’a su conserver sa dignité de femme. La plupart doivent leurs promotions à la sueur de leurs cuisses. Dans ces conditions quelle personne sensée laissera sa femme, sa fille ou sa sœur s’y engager ?

    • Le 10 février 2011 à 18:25 En réponse à : Femme et politique : La femme doit mériter sa place en politique

      Heureusement que tu dis "a la sueur de leur cuisses". Donc ya bien et belle merite. Moi- meme je suis femme. Si que je pouvais monnayer mon corps pour arriver la ou certaines femmes sont j’ allais meme pas hesiter une seule seconde. regarder comment nous les femmes dites serieuses on se fait tromper et maltraiter a la maison par les hommes pour qui on passe une vie triste et malheureuse ? C’est pas parce qu’ on ne crie pas sur les toits qu’ on est pas heureuse que vous devez croire que tout va bien. L’ homme ne merite pas que tu te conserves pour lui. Tous des ingrats, des chiens en chaleur. Alors, mes soeurs si vous pouvez utiliser votre corps pour le partage du gateau, allez- y. Ils n’ ont pas de lecon s de morale a nous donner, eux qui violent nos soeurs, nos filles et memes leur filles et qui detorunent l’ argent du gouvernement piour aller entretenir/entretuer les maitresses.
      Arretez de prendre les femmes pour du n’ importe quoi. Vous les hommes vous pouvez faire ce que vous voulez avec votre corps. mais les femmes doivent toujours s’ enfermer dans votre morale du 15 eme siecle. Non et non. A malin malin et demi. Qua nd nous toutes on av commencer a utiliser nos corps, vous les hommes vous etes les perdants. C’est chez les blancs que vous allez partir comme l’a- bas, il parait que l’ homme peut marier l’ homme.

  • Le 22 juillet 2011 à 14:18 En réponse à : Femme et politique : La femme doit mériter sa place en politique

    Mais ecoutez madame vous vous y êtes introduite avec ’gros coeur’, n’oubliez pas que c’est avec un homme que la femme se marie et porte le nom de celui-ci pour être valorisée, et d’autre part c’est toujours avec un homme que la femme monnaie son soit-disant corps. Donc comprenez madame que c’est l’homme avant tout ! Vous ne pourrez pas revoquer cette loi divine. Et permettez moi de vous dire encore que tous les maux dont vous accusez l’homme sont causés par la femme elle même qui en souffre à retour. Pouvez vous me donner le ratio entre les filles qui acceptent se donner aux hommes mariés et les hommes célibataires qui acceptent se donner aux femmes mariées ? Vous verrez sans doute que les filles apprécient plus les hommes mariés plutot que le contraire. Elles oublient qu’en sortant avec les hommes mariès elles se font du mal elles-mêmes, et ensuite elles font du mal aux femmes de ces derniers. Donc acceptez madame que les femmes sont la cause de ce qui leur arrive et par conséquent elles méritent la pensée que les hommes ont d’elles. "Donsc si vous continuez à monnayer votre corps, nous les hommes nous resterons toujours les meilleurs clients, et comme l’adage le dit : le client est toujours roi, nous demeurerons vos rois en toute circonstance." MORALE !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Burkina Faso : Justice militaire et droits de l’homme