Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

La géographie touristique de la région du Nord

Accueil > Tourisme • • lundi 29 novembre 2010 à 02h00min

Hauts fournaux de Saye

A la faveur de la tenue de la 11e grande conférence régionale du cinquantenaire de l’indépendance du Burkina dans la région du Nord, une excursion a permis aux journalistes de découvrir les potentialités touristiques de cette partie de notre pays. Zoom sur les sites touristiques du royaume de Yatenga.

A l’instar des autres partis du Burkina, la région du Nord regorge de potentialités touristiques non négligeables. Bien exploités, ces sites peuvent attirer des visiteurs et ainsi profiter à l’économie nationale. Notons d’abord que la région compte quatre provinces que sont le Yatenga avec pour chef-lieu Ouahigouya par ailleurs capitale de la région, le Passoré chef-lieu Yako, le Zandoma, chef-lieu Gourcy et le Loroum chef-lieu Titao.

La tombe de naaba Yadega

La région compte près d’une cinquantaine de sites touristiques composés d’édifices culturels, de formations naturelles et de lieux historiques. La province du Yatenga semble être un repère touristique dans son ensemble pour la région. Dans la ville de Ouahigouya, on peut visiter entre autres la place Naaba Kango située au cœur de la ville (181 km de Ouagadougou), le palais royal du Yatenga ou encore la Maison rouge ou maison du colon. Dans les environs de Ouahigouya, il y a le tamarinier de l’Entente, la grotte de Kononga, les tombes des rois du Yatenga, la source sacrée de Koumbri, les couleuvres sacrées de Sissamba et les bois sacrés de Séguénéga.

Dans le Zandoma à une trentaine de kilomètres sur l’axe Ouahigouya-Ouagadougou, nous avons visité en compagnie du gouverneur de la région le 26 novembre deniers des sites culturels tels que le site d’intronisation des chefs du Yatenga et la tombe de Naaba Yadéga, fondateur du royaume du Yatenga. Un lieu qui garde toujours son mythe d’autant plus que selon la légende, ce chef avait le don d’ubiquité. Il y a aussi les hauts fourneaux de Saye et de Kindibo où on peut apprécier l’ingéniosité de la caste des forgerons. Ils se servaient de ces hauts fourneaux pour incinérer des pierres sauvages pour extraire le fer et fabriquer des armes de guerre et autres outils de travail. Ceci n’est qu’un échantillon de leur savoir-faire. Il faut s’y rendre pour apprécier.

Mausolee de Naaba Yadega

Plus loin, à 70 km de Ouahigouya se trouve la province du Passoré avec pour chef-lieu Yako. Là sont dressées plusieurs collines mystiques dont les collines sacrées de Yakin, Passoré, Tanghin ou encore le Kalpè de Pilimpikou. On retrouve aussi des grottes (Pépin, Vagdo ou Koumi, Kirsi), des gravures rupestres de Kirsi, la marre aux crocodiles de Bokin, les pièges à hyènes et lions. On compte aussi des forêts classées, ce qui fait de la province la zone la plus giboyeuse de la région.
Les attractions touristiques de la province du Loroum sont la mosquée de Todyam, la marre aux crocodiles et le bois sacré de Toulfé, les collines sacrées de Titao, celle de Tibon et la marre aux crocodiles de Ségué Follogo.

Sur le plan culturel, plusieurs manifestations ont lieu dans la région du Nord. On retiendra le festival liwaga, le festival sport et culture ainsi que le festival Kudumdé de Ouahigouya. En vue de mettre les visiteurs dans le confort requis, le secteur de l’hôtellerie est aussi en train de prendre son envol avec actuellement sept hôtels et trois auberges populaires.

De nos jours, cette partie du pays n’est connu que pour ses cultures maraîchères. Les habitants n’étant pas gâtés par la nature. Le sol est très aride et la pluviométrie fait partie des plus faibles du pays. Il ne faut donc pas occulter le secteur touristique qui est devenu une industrie comme l’a rappelé le gouverneur Viviane Yolande Compaoré. Bien valorisés, ces sites touristiques sont à même de favoriser le décollage économique de la région.

Moussa Diallo

Tourisme.lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 novembre 2010 à 06:21, par simporé En réponse à : La géographie touristique de la région du Nord

    Bon article qui révèle les sites du Nord du pays. Cependant, posons-nous des questions sur les problèmes de gestion, de protection et de mise en valeur. Si ces points n’ont pas été abordés dans l’article, ce n’est peut être pas la faute du journaliste. Aucun dispositif du ministère en charge de la culture ne permet de le constater. Désoler de le dire comme ça. Nous devons nous y atelier.

    Va t-on attendre le prochain cinquantenaire pour s’en intéresser ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2010 à 14:38, par corbbo En réponse à : La géographie touristique de la région du Nord

    Le tourisme permet de mieux decouvrir le Burkina et de generer des sources de revenus.Mais avant d’inviter les touristes etrangers a decouvrir le Burkina profond et son histoire il faudra d’abord stimuler le tourisme interne.Les Burkinabes eux memes connaissent mal le Burkina en effet.Un samogo qui est en "rakire" avec un yadega serait tres ravi de se rendre un jour sur les sites enumeres dans l’article et entendre raconter la bravoure du naba Yadega grand conquerant du pays mossi.Il serait de meme pour un francais de mieux decouvrir cette terre aride que les colons voulaient a tort rattacher au Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2010 à 18:59, par Belem Bassirou En réponse à : La géographie touristique de la région du Nord

    L’article est bien et illustrée avec de jolies photos. Cependant, il comporte quelques erreurs dont notamment ce qui est écrit sur Séguénéga. En lieu et place de "bois sacrés de Séguénéga" écrire boas (serpents) sacrés de Séguénéga. Cette correction est nécessaire.
    Il y a des bois sacrés (reliques de végétation) mais je crois que l’article ne parle pas de cela.
    L’auteur pourrait ajouter "le festival liwaaga de Séguénéga, la teinture artisanale de Zomkalga" comme manifestation/sites touristiques.
    Si vous voulez des images d’illustration de la région, m’écrire par e-mail.

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2011 à 10:09, par Un parent En réponse à : La géographie touristique de la région du Nord

      Félicitations Mr Belem pour les corrections apportées.
      je pense que la région du nord est aussi connue pour ses nombreux sites d’orpaillages dont le plus célèbre est celui de BOUDA à quelques encablures de Yako.
      Notons que la route Ouaga-Ouahigouya est très utilisée par les touristes qui se dirigent vers le plateau Dogon de Bandiagara.Nous gagnerons à les faire depenser au passage.
      Moi suis intérréssé par tes images que tu voudrais bien m’envoyer à awedgeo@yahoo.fr.
      Abdoulaye

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés