Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

SITHO 2008 : Filippe Savadogo promet "une semaine touristique de rêve"

Accueil > Tourisme • • lundi 22 septembre 2008 à 08h32min

Soulémane Ouédraogo (secrétaire exécutif du SITHO) et Filippe Savadogo

La Ve édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) aura lieu du 25 au 28 septembre 2008. En prélude
à cette manifestation, le ministre Filippe Savadogo, premier responsable du département du Tourisme, a relaté aux journalistes les faits saillats
de ce salon susceptibles d’asseoir dans notre pays, l’industrie touristique.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à l’issue de son entrevue avec les journalistes, vendredi 19 septembre 2008 à son cabinet, le ministre Filippe Savadogo croit dur comme fer que le SITHO est la voie trouvée pour véritablement asseoir une industrie touristique dans notre pays. Pour le premier responsable en charge du département du Tourisme, le Burkina Faso est un pays à fort potentiel touristique. Un tourisme qui plus est, "est un tourisme authentique, un tourisme de villégiature, un tourisme cynégétique".

Le Salon international du tourisme de Ouagadougou (SITHO), dira-t-il, a été pensé pour mettre en exergue toutes ces potentialités touristiques et vendre l’offre touristique burkinabè. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la cible première du SITHO, ce sont les professionnels (du Nord comme du Sud) du secteur (les tours-opérateurs, les organismes officiels de tourisme, les agences de voyages, les établissements d’hébergement touristique, les établissements de restauration, etc.). N’empêche, dira le ministre, que le SITHO s’est aussi donné pour objectif de susciter chez les Africains, le besoin de découvrir et d’apprécier les potentialités touristiques de leurs pays. Outre donc le riche patrimoine culturel et touristique burkinabè, les visiteurs qui effectueront un détour au SIAO feront connaissance avec l’offre touristique du Niger, du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Bénin.

Une diversité d’activités

A l’exposition des différentes offres touristiques sera jumelée une mini-foire commerciale de la gastronomie africaine. Le comité d’organisation a également mis en place une commission "Découverte du Burkina" axée sur l’organisation de circuits de découverte des différents sites touristiques de Ouagadougou et de ses environs. Pour ceux qui sont tentés par le tourisme cynégétique, il est prévu l’aménagement d’un espace réservé à la découverte de la chasse sportive et du tourisme cynégétique avec un biotope artificiel sur le site du SIAO. Cet espace se veut être la représentation miniaturisée des principaux écosystèmes du Burkina Faso avec des animaux.

Le SITHO 2008 a pour thème : "Tourisme et développement rural" avec comme parrain, le ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, Salifou Sawadogo. L’enjeu des débats autour d’un tel thème est de cerner le rôle du tourisme dans le développement des collectivités territoriales et l’apport de celles-ci à la diversification de l’offre touristique. Selon le ministre, le tourisme évolue positivement et fait de bonnes recettes. Il en veut pour preuve l’engouement mondial pour la désignation de notre pays pour l’organisation de grandes rencontres internationales et la participation à ses manifestations culturelles-phares (FESPACO, SIAO, SNC). Au regard de ce que devraient contenir les quatre jours d’activités du SITHO 2008, Filippe Savadogo a promis aux visiteurs, "une semaine d’enfer touristique".

Toute chose qui devrait contribuer à accroître l’aura de notre pays sur la scène internationale. Il reste convaincu avec le secrétaire exécutif du SITHO, Souleymane Sawadogo, que notre pays va se doter d’une politique nationale du tourisme conséquente pour une bonne promotion de la destination touristique burkinabè. A cet effet, il a invité les gens du tourisme à être les premiers acteurs du développement du secteur. Il sait déjà compter sur la bonne volonté des hôteliers qui se sont constitués en association et qui ont même mis la main à la pâte (don de 5 millions de francs CFA) pour l’organisation du SITHO 2008 dont le montant s’élève à cent millions de francs CFA.

Ismaël BICABA (elbicab@gmail.com)
Roland BADIEL (Stagiaire)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés