Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Gouvernement/ secteur privé : Les préoccupations des acteurs du tourisme, de la culture, de l’artisanat et de l’hôtellerie

Accueil > Tourisme • • mercredi 23 juillet 2008 à 11h55min

Les acteurs du privé œuvrant dans le tourisme, l’artisanat, la culture, l’hôtellerie ont rencontré, lundi 21 juillet 2008 dans la soirée, les représentants de l’Etat dans le cadre des concertations gouvernement/secteur privé entamées depuis le 15 juillet dernier.
Les rencontres sectorielles gouvernement/secteur privé 2008, débutées le 15 juillet dernier, se poursuivent. C’était au tour des acteurs du tourisme, de la culture de l’artisanat et de l’hôtellerie de rencontrer les représentants de l’Etat, dans la soirée du lundi 21 juillet 2008.

D’emblée, le secrétaire général (SG) du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication MCTC), Souleymane Ouédraogo, président de la séance a situé l’importance de la rencontre. Ainsi, il ressort, selon le SG, que ce cadre de concertation permet une meilleure prise en compte des questions spécifiques de chaque secteur d’activité. C’est à juste titre qu’il a invité les intervenants à des débats ouverts et fructueux. Souleymane Ouédraogo a souligné que les préoccupations non résolues lors des rencontres sectorielles et celles transversales seront analysées à la grande rencontre annuelle gouvernement/secteur privé 2008, à Bobo-Dioulasso.

En vue d’introduire les échanges, deux (2) cabinets ont exposé les résultats d’une étude menée sur les secteurs concernés. Les cabinets ESSOR (Etude service sondage et recherche) et DEMBS associates (Dembelé Salifou et associés) ont relevé les attentes des acteurs, souligné les insuffisances de chaque secteur d’activité, fait des recommandations, etc.

Ainsi, la question par exemple, de la concurrence déloyale aussi bien dans l’hôtellerie que dans les activités des agences de voyages et de tourisme est revenue sur la table de négociations. De même que les préoccupations dues aux poids des impôts sur certaines activités. La plupart des opérateurs du secteur privé ont déploré "l’exagération des taxes". Ils ont, par conséquent, souhaité la suppression de certaines d’entre elles. Sur ce point précis, le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication Filippe Savadogo a laissé entendre que "si on supprimait les taxes, les opérateurs du privé allaient demander qu’on subventionne leurs activités". Les propos du ministre ont été soutenus par le Directeur général des impôts (DGI), Grégoire Sankara pour qui "on ne peut pas demander à l’Etat en même temps de supprimer les impôts et de soutenir les opérateurs".

Autrement dit, s’il y a exonération, il ne devrait pas avoir des subventions.
Le ministre Filippe Savadogo a salué le travail de deux (2) cabinets d’experts burkinabè. Il a, par ailleurs, souhaité que les cabinets fassent désormais des recommandations énergiques à l’endroit de l’Etat.

Qu’à cela ne tienne, le secteur public représenté par, entre autres, la Direction générale des douanes, la Direction générale des Impôts, la Direction générale du patrimoine culturel, la Direction générale de l’Office national du tourisme burkinabè, ont essayé de répondre aux préoccupations des acteurs du privé.

Alban KINI
alban_kini@yahoo.fr

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Office national du tourisme (ONTB) : Kiswendsida Marie Aimé Ouédraogo à la manœuvre
Burkina Faso : Les députés adoptent un projet de loi portant loi d’orientation du tourisme
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé se meurt
Centre écotouristique de Bagré : La renaissance
Diaspora : Boubacar BARA lance les cartes à jouer ‘’Burkina Tourism’’ pour promouvoir l’image du Faso
Promotion du tourisme en milieu scolaire : L’agence de voyage NOURAINI Travels apporte sa contribution
Spécial Saint Sylvestre au restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Tourisme sensibilise sur l’apport économique du secteur touristique dans le Sud-Ouest
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins
Promotion du tourisme interne : Les tarifs hôteliers en baisse de 25%
Restaurant l’eau-vive : Spécial Saint valentin
Spéciale Soirée Saint Sylvestre au Restaurant "L’Eau Vive" de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés