Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Initiative Unitaid : Le Burkina reçoit son premier lot d’ARV

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • • mardi 19 février 2008 à 10h06min

Le Burkina, à travers la CAMEG, a reçu le vendredi 15 février dernier, son tout premier lot de médicaments financés par UNITAID dans le cadre de l’initiative d’une taxe sur les billets d’avion. C’était à l’occasion d’une cérémonie tenue en présence des premiers responsables des centrales d’achat des médicaments essentiels d’Afrique de l’Ouest, membres de l’Association africaine des centrales d’achat des médicaments essentiels (ACAME), du Ministre de la Santé, Alain Yoda et d’une délégation de UNITAID conduite par son PCA, Philippe Douste-Blazy.

Le directeur général de la Centrale d’achat des médicaments essentiels et génériques (CAMEG), a reçu vendredi dernier des mains de Philippe Douste-Blazy, PCA de UNITAID, un important lots de médicaments antirétroviraux, en soutien à la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida. Ces ARV ont été entièrement fiancés par UNITAID, dans le cadre de l’application de l’initiative d’une taxe sur les billets d’avion. C’est à travers ce mode de financement innovant que UNITAID génère des ressources pérennes et prévisibles pour l’acquisition de médicaments contre les maladies dites prioritaires que sont le Sida, le paludisme et la tuberculose.

Les directrices et directeurs des centrales d’achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG) membres de l’Association africaine des centrales d’achat de médicaments essentiels (ACAME) ont pris part à cette rencontre de réception du premier lot d’ARV sur financement UNITAID. A cette occasion, le secrétaire permanent de l’ACAME, Lazare Banssé, s’est d’abord réjoui du fait que le PCA de UNITAID, Philippe Douste-Blazy ait accepté "avec enthousiasme" de répondre à l’invitation de l’ACAME. Il a aussi rappelé que sa structure a adhéré aux objectifs énoncés par UNITAID, visant à se positionner comme un instrument de sécurisation de la production de médicaments difficiles à acquérir comme les ARV pédiatriques, les ARV de deuxième ligne, et les formes combinées.

Et au regard de la pérennisation des sources de financement, le SP de l’ACAME a indiqué que le moment est venu de définir conjointement les modalités de pratiques de collaboration pour l’approvisionnement des programmes de lutte contre les maladies prioritaires, en respectant les principes élémentaires de développement des capacités locales et de pérennisation des systèmes nationaux. Dores et déjà, M. Banssé a exprimé au président de l’UNITAID, l’assurance de la détermination de l’ACAME, à oeuvrer activement pour relever le défi que représentent des pays membres de l’ACAME, en médicaments de qualité et à prix abordables contre les maladies prioritaires.

Philippe Douste-Blazy, pour sa part, a dit être à Ouaga pour répondre à l’invitation de son ami Lazare Banssé. Il a aussi rappelé le principe du financement innovant de UNITAID, basé sur la taxe sur les billets d’avion. Pour lui, "le petit dollar et le petit euro" qu’un Américain ou un Français paie en plus sur son billet d’avion peut constituer, au bout du compte un "océan de bonheur" peut des malades. Philippe Douste-Blazy a par ailleurs souhaité que cette forme de contribution se mue vers une autre forme plus volontaire car, dit-il, "on ne peut pas fermer les yeux sur les problèmes de santé dans le monde".

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, Alain Bédouma Yoda a salué à sa juste valeur cette arrivée d’UNITAID sur le plan de la lutte, en ce qu’elle permettra de mieux appréhender les possibilités de collaboration entre les différents acteurs impliqués dans l’approvisionnement en médicaments des programmes de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose. Le chef du département de la Santé a lui aussi félicité UNITAID, à travers on président, "pour avoir inventé un concept de financement innovant, générant des ressources pérennes et prévisibles sur le long terme et porteuses d’espoirs pour celles et ceux qui sont affectés par les maladies prioritaires".

Le séjour ouagalais de la délégation d’UNITAID s’est poursuivi par une conférence de presse suivie d’une séance de travail entre UNITAID, ACAME et les partenaires impliqués, une visite de la prise en charge des PVVIH, et une soirée gala avec le Lions club.

Par Paul-Miki ROAMBA

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Plan International et BØRNEfonden ont officiellement fusionné
Aide au développement : Des députés français reçus par Salifou Diallo
Droits de l’homme au Burkina Faso : Les Nations unies font le point les 28 et 29 juin prochains
Décennie d’Actions des Nations unies pour la Nutrition
Le Burkina Faso renforce ses capacités en matière de gestion des frontières avec l’appui du PNUD
Diakonia lance la phase 5 de son programme Justice économique et sociale
ONU : Une action urgente est nécessaire pour mettre fin à l’épidémie de SIDA d’ici 2030
Soins obstétricaux et néonataux d’urgence : Vers une validation consensuelle
Programme sécurité alimentaire et nutritionnelle : LA FAO et l’Union européenne visitent les réalisations dans le Centre-Nord
Sécurité alimentaire : Promouvoir les systèmes de stockage alimentaire en Afrique de l’Ouest
Intégration du genre dans les programmes de développement : Christian Aid et ses partenaires en quête d’un plan d’actions
Rapport 2015-2016 d’Amnesty international : Le Burkina épinglé à cause du coup d’Etat du RSP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés