LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

CESAO : une dynamique de réadaptation en marche

Publié le mardi 4 novembre 2003 à 11h20min

PARTAGER :                          

Le Centre d’études économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest (CESAO) a clôturé vendredi 31 octobre dernier une série de trois sessions de formation à l’adresse des agents et cadres de développement. Les 45 participants étaient du Bénin, du Burkina, du Ghana, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Togo.

Trois thèmes directeurs ont constitué la matière des sessions : "Animation pour le renforcement institutionnel des organisations professionnelles paysannes", "Appui aux organisations paysannes de femmes dans la promotion des activités rémunératrices ", "conception, réalisation et évaluation d’un module de formation".

De nombreux sous-thèmes ont été développés, avec en plus cinq conférences publiques sur la décentralisation, sur l’Intégration sous-régionale, la mondialisation, la lutte contre la pauvreté, les comités villageois de gestion des terroirs.

La formation ne s’est pas seulement déroulée en salle. Les participants ont effectué des sorties de terrain dans le Sud-Ouest et le Centre Ouest du Burkina, ainsi que dans la région de Sikasso au Mali.

La cérémonie de clôture a surtout exprimé la satisfaction des uns et des autres, autorités de l’administration publique comme responsables du CESAO et bénéficiaires des sessions de formation. Ces derniers ont pu échanger largement sur les thèmes d’actualité dans chacun de leur pays d’origine.

Pour le CESAO, l’internationalisation à la fois thématique et de la participation ne doit exprimer qu’une chose : sa volonté de s’adapter aux mutations mondiales et donc de former des cadres de développement aptes à promouvoir les options nouvelles.

C’est en ce sens que le secrétaire général du CESAO, Grégoire Coulibaly représentant le président de l’Association internationale a déclaré dans son discours : "A l’heure actuelle, le CESAO se trouve à un tournant important de son histoire où il doit se renouveler et se restructurer pour continuer à être un pôle d’excellence du savoir".

"A partir de l’année 2004, le CESAO compte organiser de nouvelles sessions internationales sur les thèmes de décentralisation, mondialisation/négociations internationales, stratégies de lutte contre la pauvreté, intégration sous-régionale", ajoutera Dieudonné Nikiéma, directeur du CESAO.

Le haut-commissaire du Houet, présent à la cérémonie de clôture, a félicité le CESAO pour sa capacité de pionnier à anticiper sur les évolutions qui affectent le milieu rural.

Jean-Luc BONKIAN
Sidwaya

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique