LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “C’est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.” François de la Rochefoucauld

Cinéma : « Le mari de ma femme » ou le karma, le nouveau film de Boubakar Zida dit Sidnaaba

Publié le samedi 18 novembre 2023 à 18h37min

PARTAGER :                          
Cinéma : « Le mari de ma femme » ou le karma, le nouveau film de Boubakar Zida dit Sidnaaba

Boubakar Zida dit Sidnaaba a fait projeter en avant première son nouveau long métrage intitulé « Le mari de ma femme », ce vendredi 17 novembre 2023 au Ciné Burkina. C’était en présence de journalistes, professionnels du cinéma, autorités et cinéphiles.

Dans cette œuvre cinématographique, Charles, l’époux de Rita, se montre ingrat envers elle. Celle qui l’a aidé à atteindre l’échelle sociale est trahie par lui. Il divorce et décide d’épouser sa secrétaire, Chantal. Sans le savoir, Charles vient de signer sa descente aux enfers. Il sera rattrapé par le karma. Ayant investi dans le trading, sur conseil de Chantal, il sera complètement ruiné. Du côté de Rita, les choses vont en s’améliorant.

L’équipe de tournage.

Boubakar Zida a voulu ainsi conscientiser la population sur les valeurs à avoir dans la vie de couple, à travers ce film teinté d’humour. « Je remercie tous les techniciens et les comédiens. Le cinéma, c’est un tout. Une seule personne ne peut pas faire un film. Sidnaaba est le scénariste et le réalisateur, mais il faut des personnes intelligentes et outillées dans le domaine du cinéma pour l’accompagner », a confié le réalisateur .

Boubakar Zida dit Sidnaaba a exprimé sa reconnaissance à l’équipe de tournage.

Des dires du ministre de la Fonction publique, Bassolma Bazié, l’un des piliers de la résilience en période de guerre est la culture. « Si on me demande de donner un titre au film, je dirais que c’est une leçon de vie. À travers la culture, nous allons atteindre la victoire », a-t-il affirmé.

Bassolma Bazié a déclaré que le gouvernement se tient aux côtés des acteurs culturels.

Le film est en projection au Ciné Burkina du 17 au 26 novembre 2023, aux séances de 18h30 , 20h30 et 22h30. Les tarifs pour suivre les projections sont de 2 000 à 2 500 F CFA.

Il s’agit du onzième long métrage de Sidnaaba qui, il faut le rappeler, est le fondateur du groupe Savane Médias. « Le mari de ma femme » a coûté une trentaine de millions de F CFA. Durant cette première projection, les cinéphiles ont applaudi le réalisateur.

Infoline : +226 70 27 17 83 / 70 20 52 21

SB
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique