LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

31 octobre : Ne tuez pas le pays !

Publié le mercredi 18 octobre 2023 à 22h55min

PARTAGER :                          
31 octobre : Ne tuez pas le pays !

Pardonnez-moi de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Je n’ai jamais eu confiance à un politicien, quelle que soit sa tenue. Et je me suis appliqué à me tenir loin de cette engeance. Mais, avec les vidéos et audios qui me sont parvenus, il faut dire STOP !

Quelqu’un dans l’équipe du MPSR ou du gouvernement ne peut-il pas aller expliquer aux gens qu’un syndicat est dans son rôle quand il appelle à manifester ou à tenir un meeting ? Qui peut être assez honnête pour dire à leurs partisans qu’un syndicat est un groupe constitué légalement reconnu, et pas un groupe de terroristes ? Les syndicats étaient là, des décennies avant la crise sécuritaire.

Si nous n’avons pas pitié de nous-mêmes, si les souffrances des populations nous laissent indifférent, ayons au moins peur de Dieu ! Un vieux à barbe blanche ne doit pas mentir aux enfants. Un vieillard doit être une boussole. Ce n’est pas à un ancien de mettre le feu au pays. Si pour avoir dit cela vous allez me machetter, qu’il en soit comme Dieu voudra.

Vous appelez à acheter des machettes. Mesurez-vous les conséquences d’un affrontement sanglant en plein Ouagadougou ? Après, il ne faudra pas venir dire que c’est telle ou telle puissance étrangère qui cherche à nous diviser. Puisque nous nous divisions nous-mêmes, pile au moment où des populations sont confinées dans des villes encerclées.

Si réellement vous soutenez l’action de nos combattants, si vous mesurez le sacrifice de nos enfants FDS et VDP, si vous voulez donner une chance de succès au Président de la Transition pour la libération de notre territoire, arrêtez ça tout de suite !

SAUF SI VOUS VOULEZ OUVRIR LES PORTES DE OUAGADOUGOU AUX GROUPES DJIHADISTES.

DANS TOUS LES PAYS DU MONDE, LES SYNDICATS ONT LE DROIT DE MENER LEURS ACTIVITES.

Voilà ! J’ai rempli mon devoir de fils de ce pays, mon devoir de doyen, mon devoir d’un Burkinabè qui a eu la chance de mener des études. Et qui a eu la chance d’aller voir comment les gens vivent dans les autres pays de ce monde. Que chacun entende cet appel comme il veut. Mais, de grâce, ne brûlez pas ce pays que vous prétendez aimer !

Il y a peu d’importance à mes yeux de savoir qui a tort ou qui a raison. Le Burkina Faso, notre mère, est malade. Elle est alitée et a besoin de soins patients. Ne l’achevons pas !

Sayouba Traoré
Journaliste, écrivain

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 19 octobre 2023 à 00:01, par Citoyen ordinaire En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Mon cher Sayouba, j’ai bien lu ce que vous avez écrit : " un vieillard à la barbe blanche ne doit pas mentir" ! C’est très juste ! Malheureusement la racine même du problème dans ce Burkina Faso, c’est que des vieillards se sont mis à mentir lamentablement et sans gêne depuis bientôt 3 décennies. Des vieillards de toutes les catégories et de tous les milieux socioculturels (vieillards scolarisés ou pas, vieillards des milieux religieux, vieillards des campagnes et des villes et pire, vieillards ayant appartenu aux différents corps des enseignements primaires, secondaires et supérieurs, oh comble de l’ignominie !) et tous les records de mensonges dont détenus par les vieillards dans les milieux politiques et syndicaux. Les syndicalistes sont devenus les plus grands menteurs de ce pays et certains sont même.devebus des ministres ! Je ne serai donc pas surpris que dans une société qui ressemble une mer de mensonges peuplée de menteurs professionnels, on en soit un jour à se macheter pour le grand bonheur de nos ennemis ! Mon cher Sayouba, ne vous en faites pas car les jeunes générations sauront nous donner la leçon un jour où l’autre. Le Burkina ne disparaîtra pas, c’est eux qui vont disparaitre et chacun laissera des traces indignes ou honorables à sa progéniture ! Cessons donc de mentir, c’est la seule solution !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 00:42, par Bob En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    La CGT-B est un monument au Burkina Faso 🇧🇫 qui est dans sa logique et son droit même si on peut émettre un bémol dans la lutte contre la corruption. La Justice est indépendante et on voit mal comment l’obliger à donner une priorité à la lutte contre la corruption dont elle ne fait son cheval de bataille que cette année et tant que la loi sur le DÉLIT d’APPARENCE ne sera pas adoptée impossible de lutter efficacement contre la CORRUPTION et L’ENRICHISSEMENT ILLICITE. Ceci dit le syndicat est dans son rôle et dans sa mission. Le gouvernement du MPSR 2 doit assurer la sécurité du meeting et des travailleurs qui veulent manifester. Aucune EXCUSE n’est valable si la CGTB est empêchée de tenir son meeting. Les autorités doivent faire preuve de SÉRÉNITÉ, COURAGE et RÉSILIENCE. La CGTB n’est pas leur ennemi et force doit rester à la loi. Si on n’y prend garde les groupuscules qui soutiennent IB aveuglement vont aveugler le Capitaine. Tro de critiques rend PRUDENT, alors que trop d’éloges conduisent à l’enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 00:45, par Bob En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    La CGT-B est un monument au Burkina Faso 🇧🇫 qui est dans sa logique et son droit même si on peut émettre un bémol dans la lutte contre la corruption. La Justice est indépendante et on voit mal comment l’obliger à donner une priorité à la lutte contre la corruption dont elle ne fait son cheval de bataille que cette année et tant que la loi sur le DÉLIT d’APPARENCE ne sera pas adoptée impossible de lutter efficacement contre la CORRUPTION et L’ENRICHISSEMENT ILLICITE. Ceci dit le syndicat est dans son rôle et dans sa mission. Le gouvernement du MPSR 2 doit assurer la sécurité du meeting et des travailleurs qui veulent manifester. Aucune EXCUSE n’est valable si la CGTB est empêchée de tenir son meeting. Les autorités doivent faire preuve de SÉRÉNITÉ, COURAGE et RÉSILIENCE. La CGTB n’est pas leur ennemi et force doit rester à la loi. Si on n’y prend garde les groupuscules qui soutiennent IB aveuglement vont aveugler le Capitaine. Tro de critiques rend PRUDENT, alors que trop d’éloges conduisent à l’enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 01:24, par fally doucoure En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    si vous ne faites pas gaffe ce serait un reveil tard ; car cette junte cela fait des mois que nous voyons les signes de totalitarisme et d’autocratie ; en tout cas bon courage dans cette nouvelle posture sinon effectivement ils vont tuer le pays. UN pays c est l’ensemble de ses fils et filles dans leurs diversité et une gouvernance vertueuse sur la base dun systme démocratique ou les citoyens égaux votent et choisissent leurs representant dans toutes les instotution du pays. Peut etre que les syndicats seront le dernier rempart face a la dctature rampante au Burkina faso car a part dr ablasse ouedrago tout le mond e semble démissionner y x compris le MPP

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 01:31, par Baoyam En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Cher Doyen,

    Vous n’avez apparemment pas perdu l’habitude d’écrire sur la base d’une controverse que les lecteurs du faso.net ne connaissant pas forcément sans rappeler la controverse pour permettre à nous autres qui préférons lire lefaso.net que de suivre les réseaux sociaux d’en saisir toute la portée. Histoire de machettes là, on n’a pas entendu ça.

    En essayant de suivre un peu votre logique, peut-être que vous regardez les choses sous un angle trop étroit.

    Il ne s’agit peut-être pas d’une question de légalité ou de rôle du syndicat. Je me réserverai bien de dire que vous êtes hors sujet car ça serait manquer de respect à votre âge même si en toute rigueur l’erreur n’a pas d’âge. Il s’agit peut-être de la question de l’opportunité de manifester ou pas, connaissant la situation actuelle que le pays traverse. Stopper la manifestation emmènera-t-il les soi-disant djihadistes à Ouagadougou plus que la déstabilisation de l’Etat qui pourrait résulter des actions politico-syndicales ? Même à l’époque de Roch les syndicats avaient tort de mener la vie dure au gouvernement alors qu’il menait une guerre contre les bandits. On peut dire que le MPP le méritait aussi car ils faisaient tout pour dire que le pays n’était pas en guerre mais fonctionnait comme en temps normal. Ce n’est pas le cas du MPSR2.

    Aussi, de toutes les questions dont la transition a en charge, pourquoi leur ajouter la mission de contrôler les propos et agissements de leurs soi-disant supporters ? Est-il avéré que tous ceux qui prennent la parole ou qui apparaissent comme des défenseurs zélés du gouvernement sont réellement leurs partisans ? A-t-on déjà oublié qu’un certain groupe de journalistes soi-disant menacés par des " burkinabè pro-russes" ont comploté pour allumer le feu au palais du Moogo Naaba pour ensuite jouer les sapeurs pompiers ? Comme quoi tout n’est pas tel qu’il paraît.

    Si votre appel se limitait à dire de permettre aux syndicats de manifester ou de critiquer ceux qui veulent les en empêcher, on peut comprendre. Mais on ne peut s’empêcher de voir que vous en rejeter la responsabilité sur la Transition.

    Dans le fond, qu’on permette à ces syndicats de se réunir sans problème. Je crois qu’une bonne partie des travailleurs comprennent bien les enjeux pour ne pas se laisser emporter dans une bataille syndicale suicidaire pour le pays. Les syndicats mesureront leur capacité à mobiliser et peut-être se calmeront.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2023 à 10:58, par kwiliga En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

      Bonjour Baoyam,
      "Aussi, de toutes les questions dont la transition a en charge, pourquoi leur ajouter la mission de contrôler les propos et agissements de leurs soi-disant supporters ?"
      Le petit problème, c’est que quand on prend le pouvoir, on se doit d’être en responsabilité de ces choses là aussi.
      Comment notre gouvernement qui veut tout gérer, des boissons énergisantes au nucléaire, qui veut tout contrôler, des médias aux problèmes des guérisseuses, ne pourrait-il ne point réguler qu’une seule chose : les masses hurlantes et barbares de ses supporters aveugles et manipulés ?
      Je suis très loin d’être pro-syndicaliste et j’ai longtemps reproché à la CGTB, la défense des intérêts d’une classe de privilégiés, mais ici, elle s’inscrit comme l’un des rares contre-pouvoirs, pouvant encore s’élever contre l’instauration définitive de la dictature.

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 06:57, par warmini En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Mr Sayouba grand journaliste ke j’admire beaucoup.
    Mon grand,pensez vous ke c’est le moment qu’un syndicat lucide intègre et patriote se mette à vouloir faire une marche quelconque.
    Des personnes malveillantes pourraient s’infiltrer dans cette manifestation.
    Bref,la vie est chère pour tout le monde au Burkina y compris les fds et vdp.
    À un moment donner il faut savoir garder raison.
    Je suis contre cette manifestation et contre la violence.
    Ces personnes ki veulent marcher sont les enemiis du peuple,ces à travers ces personnes que aujourd’hui l’impérialisme a pu diviser et installer le terrorisme.
    Qu’on dise les choses clairement sans langue de bois.
    Nous voulons la paix dans tout le Burkina, l’intégrité total de notre territoire et tout le monde doit mettre balle à terre et avoir un sursaut patriotique.
    La récréation est finie,le Burkina c’est pas Ouaga,bobo Koudougou les grandes villes.
    Ces personnes qui veulent manifester n’ont qu’à avoir une petite pieuse pensée pour ceux qui sont tombées pour cette reconquête du territoire.
    Que les gens arrêtent leurs mesquineries cette fois ci ça ne passera pas.
    Nous ne voulons pas un deuxième (15 octobre).
    IB tu ne bougeras pas pour l’Arabie saoudite ,que la population sorte pour fermer l’aéroport,IB tu es une propriété privée du peuple nous ne voulons plus un mémorial,Sankara ça suffit.
    La patrie où la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2023 à 09:33, par Proust En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

      Quand les autres manifestent, des personnes malveillantes ne s’infiltrent pas ?
      Le président lui même n’a-t-il pas dit lors de son dernier entretient que ce qui ne partagent ses idées sont libres de manifester. Alors ou est le problème ?
      Si on sort pour dire que l’on soutient la transition, ça sa passe ! Mais si c’est pour attirer l’attention de la transition sur certains points, ça ça ne passe pas.
      Sachons raisons garder

      Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2023 à 11:54, par Zoumana En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

      « Mon grand,pensez vous ke c’est le moment qu’un syndicat lucide intègre et patriote se mette à vouloir faire une marche quelconque.
      Des personnes malveillantes pourraient s’infiltrer dans cette manifestation. »

      D’abord ce n’est pas une marche que la CGTB veut organiser le 31 Octobre 2023 mais bien un meeting à la bourse de travail, lieu circonscrit, qui a été dédié aux syndicats.
      Ensuite, il ne faut pas vous tromper, la CGTB a son propre service d’ordre et de sécurité très expérimenté depuis des années. Que des personnes malveillantes veuillent s’infiltrer parmi les participants, ils seront très vite démasqués comme cela a été des cas à certaines occasions.

      Ne vous trompez pas d’adversaires, ni de combat. Ceux que vous jugez d’« ennemis du peuple » sont aux côtés du peuple largement avant les MPSR1 et MPSR2. Ils ont dénoncé l’impérialisme dans notre pays bien même avant la révolution de SANKARA (CNR) de 1983. Ils ont des frères et soeurs, des enfants, des parents parmi les déplacés internes. Ils ont des frères et soeurs, des enfants, des parents parmi les FDS et VDP.

      Ne vous trompez pas ! Ces travailleurs que vous jugez d’« ennemis du peuple » en s’engageant dans leur combat pour la justice sociale et contre l’impérialisme n’ont pas fait l’économie de leur vie.

      On a donné à personne le monopole de la violence. Tenez-vous le pour dit.

      Merci !

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 07:09, par Daril En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Vérité pile , entende qui voudra !
    Nous sommes soit devenus tous fous soit incompétents psychologiquement

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 07:36, par KPL En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Vraiment j’ai été touché et même très touché de voir des vidéos dans des groupes et status WhatsApp avec des appels à combattre une organisation Burkinabé qui est la CGTB.
    J’ai été d’autant plus touché de ne pas voir de message du gouvernement afin de recadrer ses défenseurs du président.
    Dans ce Burkina Faso, les critiques envers la transition sont maintenant interdit. Tout le monde doit acclamé.
    J’espère vraiment que des mesures seront prise pour ramener le bon sens et le bon entendement au Burkina.
    Dieu veille toujours

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 07:43, par Jean Le Celeste En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Dans tous les pays les syndicats ont la liberté de manifester, l’a si bien dit le grand frère TRAORE ; Dans tous les pays également il y a des hooligans politiques, des extrémistes violents qui sévissent. Il est vrai que l’intelligence commande souvent de ne pas affronter le violent même si on a raison. Ce n’est pas une faiblesse mais juste d’exploiter une sagesse selon laquelle il faut savoir agir en temps opportun. Le temps viendra où chacun saura qu’il existe une justice.
    Je pense humblement que pour ce qui concerne le pays il serait un peu hasardeux de dire que les menaces sont proférées sous la dictée du MPSR. Il convient aussi de ne pas prendre parti pour un camp ou pour un autre sinon le pays sera très bien divisé car chacun s’alignera et nous apporterons nous même le couteau qui servira à bien tuer le pays. Par conséquent essayons de ménager la chèvre et le chou POUR LE MOMENT. Un vieux sage dirait à chacun de mettre un peu d’eau dans son vin mais en approchant discrètement celui qui a tord pour le lui signifier.

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2023 à 09:29, par Recadreur En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

      « Je pense humblement que pour ce qui concerne le pays il serait un peu hasardeux de dire que les menaces sont proférées sous la dictée du MPSR. » Ne dit-on pas que qui ne dit rien consent ? Je pense qu’en tant que responsable le gouvernement devrait faire un communiqué pour recadrer ceux qui menacent et leur faire comprendre qu’en cas de dérapage la justice se saisira de l’affaire.
      S’il est bien silencieux c’est que peut-être que ceci l’arrange (gouvernement).
      Des gens ont battu un vieux et ils ont vu donc......

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 08:07, par Sabadokan En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Oui le syndicat a des droits légaux de manifester mais la situation actuelle ne nécessite pas une sortie pour le faire contre des autorités qui se battent comme elles peuvent pour sécuriser le pays, pour redresser ce qui a été tordu depuis la période des indépendances, pour redonner à notre peuple sa liberté totale et sa dignité. Les motifs allégués pour justifier la marche meeting sont désuètes face à des populations confrontées meurtries dans leurs chairs et leurs âmes. Certaines errant de localité en localité et sont rebaptisées PDI. Que la vie soit devenue plus chère rien de plus normal dans un pays où des bras valides qui étaient productifs en tant de paix, sont devenus des assistés vivant dans des conditions précaires. Eux qui jadis, nourrissaient des bouches sont subitement devenus des bouches à nourrir. Le syndicat a des droits certes, mais qu’il fasse preuve de bon sens. Non à ceux qui menacent de faire une contre marche avec des propos violents et haineux, non aussi à une marche politico-syndicale dont l’objectif inavoué est la déstabilisation du régime.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 09:50, par Kouda En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Tous ceux et celles qui dans les interventions sur ce forum questionnent l’opportunité de la manifestation projetée par les syndicats, je réponds tout simplement que la justice existe. Le ministre des libertés peut saisir d’urgence la justice qui tranchera. Le gouvernement dispose aussi de moyens légaux qui lui permettent d’interdire par décision administrative la marche. Les syndicats pourront alors saisir la justice pour remettre en cause cette décision du gouvernement.
    Pourquoi doit-on accepter des gens marchent pour disent-ils soutenir la transition actuelle ou pour demander l’adoption d’une nouvelle constitution alors que les syndicats ou d’autres personnes n’auraient pas le droit de marcher pour d’autres causes ? Est-ce la loi du Burkina Faso qui en mis en place ces deux catégories de Burkinabè ?
    Faisons bien attention à ce que nous disons ou défendons car très tôt l’injustice, l’arbitraire, la dictature nous boufferont tous, partisans ou adversaires du régime en place.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 09:53, par Gwandba En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Il URGENT que tout ceux qui peuvent appeler aux calme nos populations qui sont pour ou contre l’évènement des syndicats le fassent sans attendre que le pire n’arrive.
    Notre combat n’est pas contre nous-même mais contre les assassins de notre peuple. Tout ce que nous devons faire le sera ensemble dans la bonne discussion et la retenue.
    Si certains jugent inopportun l’évènement du 31 octobre 2023, qu’ils invitent l’autre partie à la discussion pour dégager les bonnes conditions dans lesquelles il va se tenir.
    Je nous espère de la sagesse et de retenue.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 09:58, par TOERE En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    J’ai déjà lancé un appel en direction de nos Excellences Grands chefs coutumiers et Religieux de notre pays , Leurs Excellences nos anciens chefs d’Etat dont trois vivent encore ( JB ,Kafando, ROCK) ,leurs Excellences Anciens Chefs de gouvernement ,les vénérés Trésors humains ,les leaders des associations et autres femmes leaders , les grands intellectuels patriotes désintéressés de ce pays ,si ce n’est par l’intérieur supérieur et la pérennité de notre chère patrie le BURKINA FASO, tous autres patriotes sincères ,j’ai déjà lancé avant les ABLASSE et autres devanciers ,qu’il faut que tout ce monde parle et au Président IB et à la jeunesse de notre pays. Parlez Excellences parlez donc avant qu’il ne soit trop tard que le grand incendie va ravager notre pays . Je répète mille fois " que l’eau versée ne se ramasse jamais ".
    Je dis ,persiste et signe, que l’avenir existentiel du BURKINA FASO est réellement menacé ,pas seulement du fait du terrorisme ,mais du fait des comportements ,dérapages et propos très dangereux de certaines franges du peuple burkinabè . Qu’attendez - vous pour sortir de votre silence mortifère ?
    Et il est vraiment très regrettable ,que le BURKINA FASO soit maintenant gouverné par les réseaux sociaux et la Rue par des personnes inconscients et irresponsables, qui malheureusement se revendiquent des partisans de IB et du MPSR 2.
    Sans approuver le projet de meeting de la CGTB ,nous devons accepter, que du moment où le président IB et le MPSR 2 ont accepté de gouverner sur la base de la constitution en vigueur et même prêté serment sur elle ,alors le président IB et ses prétendus soutiens doivent accepter les règles de l’Etat de droit . Point barre . Et s’il y a des mesures suspensives provisoires des grands rassemblements, pour cause de sécurité nationale , ces mesures doivent s’appliquer à tout le monde ,tous les associations et mouvements . Là aussi point barre .
    En outre , l’ETAT détient le pouvoir et la légalité pour autoriser ou refuser une manifestation publique .
    Mais accepter que des drogués ,des jeunes désœuvrés se substituent à l’Etat pour règlementer la vie nationale ,là je dis non bien que partisan de IB que j’encourage pour avoir ramené un minimum de vie normale et de sécurité dans ma province d’origine de l’EST durement frappée par le terrorisme.
    Même si la CGTB tient son meeting, en quoi cela va faire tomber le régime du MPSR ?
    Par contre ,si jamais par la faute de quelques excités, des incidents se produisent à l’occasion de ce meeting avec par exemple un seul mort ,voilà ce qui deviendra très dangereux pour le régime de la TRANSITION ,après la mort du commandant TOHOUBOUGOU qui fait couler beaucoup d’encre en ce moment ,et autres faits qui divisent la Nation . Attention à ne pas tomber dans la spirale de la violence qui a toujours un effet boomerang tôt ou tard sur celui et ceux qui l’utilisent à tous vents contre les autres .
    Président IB sauf votre respect je vous dis humblement , ne donnez pas chaque fois l’impression ,que vous paniquez au moindre fait et geste de tous ceux que vous considérez à tort ou à raison comme vos ennemis et opposants.
    Comme le dit un proverbe MOAGA : "Le chef est une poubelle qui soit accepter au sein de son peuple aussi bien ceux qui le louent, comme ceux qui le critiquent " . Que Dieu vous inspire dans votre lourde mais très noble mission . AMINA

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2023 à 12:31, par Mouna En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

      Monsieur arretez moi ce massacre, le pays est deja mort. Vous etes sûr que la region de l Est dont vous pretendez apoartenir est libéré ? Nous avons les nouvelles donc n endormez pas notre conscience. Ce qui me peine meme c est dans quel payds vous voulez qu il y ait seulement une seule pensez ? C est du jamais vu. Le capitaine et son equipe ont echoué reconnaissons le et tirons les leçons òù est le problème ? Comment vous voulez que nous burkinabè acceptons une equipe qui est en train d assassiner nos enfants, enlever nos enfants et les torturer, lausser nos population mourir de faim tout en ravitaillant des pays voisins de tonnes de vivres, utilisernos efforys de guerre en argent pour entretenir des milices qui nous menacent a tout moment, diviser les burkinabè en 2 groupes mais on est où ? La mission pour laquelle cette meme junte est venue au pouvoir est aujourd hui relegué au second plan, actuellement c est comment manoeuvrer pour rester le plus longtemps au pouvoir qui est son leitmotiv entouŕé de sa famille pour lre pillage maximum des ressouces malgré les attaques qui continue et la famine qui persiste et pour vous faut laisser faire. C est plus patrimonialisation du pouvoir c est devenu familiarisation du pouvoir. La CGTB est dans son droit si elle laisse faire elle aura failli a sa mission. Dans ce pays ci y a des gens capables de remonter la pente, le BF regorge de fils dignes qui peuvent faire mieux. Si pour vous on doit laisser le capitaine dans ces derives pour que le pays sombre, les burkinabes ne se laisseront pas faire. La CGTB a trop tardé, l heure a sonné....

      Répondre à ce message

      • Le 19 octobre 2023 à 14:02, par TOERE En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

        Je suis désolé, mais moi je ,ne résonne pas, je raisonne .Grande différence entre vous et moi . Je n’ai pas de compte à régler avec le président IB ,ni avec le MPSR 2 .Depuis que je vous ai découvert sur ce forum ,vous êtes toujours dans l’invective . Moi je ne raisonne pas comme ça . Je n’ai jamais dit, que toute la Région de l’EST est libérée . J’ai dit qu’un minimum a été fait ,quoi que vous puissiez dire . Et ce n’est pas moi qui le dit, mais les populations de DIAPAGA lors de l’arrivée du dernier convoi de ravitaillement et à l’occasion d’une marche qu’elles ont organisée . Vous, vous faites de la politique politicienne moi pas . C’est ça la différence entre vous et moi . Bien à vous

        Répondre à ce message

        • Le 20 octobre 2023 à 05:38, par SOME En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

          Merci toere. Après tout ce que tu as dit, il se trouve toujours quelqu’un pour venir manipuler et distordre les choses. Mais ça on le sait : ce forum est infesté de gens mauvais et méchants, motivés par des intérêts de politique politicienne. Ils se sont organisés et viennent pour détruire ce pays pour leurs intérêts égoïstes. Ils n’ont aucune objectivité et tout leur but, c’est de détruire ce pays, et par tous les moyens. Et quand ils voient que ça va un peu mieux, ils sont encore plus enragés.
          les ancêtres ne dorment pas même si nos vieux aujourd’hui sont devenus les pires ennemis des ancetres
          SOME

          Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2023 à 13:47, par Patriote En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

        Je vous lis et ça m’attriste, c’est bien là qu’on voit la divergence de l’esprit humain car j’ai du mal à accepter vos propos qui me semble irraisonnés, je me rend compte que peut importe la personne qui viendra au pouvoir pour le bien du pays y’aura toujours des détracteurs, cela me convaincs encore plus que même si Dieu le tout puissant lui même descendait pour être président y’aura toujours des gens pour lui trouver des défauts.Je vous souhaite sincèrement de trouver la paix de l’esprit

        Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 10:11, par Kouda En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Jean Le Celeste,
    un vrai sage est celui qui dit la vérité quelque soit la façon dont cette vérité sera perçue ou reçue par les parties. Après avoir assené la vérité, le sage a légitimité à demander à celui ou celle qui a raison de pardonner même si la faute commise est lourde ou grave.
    Quelqu’un qui demande de faire pardon sans chercher et sans dire la vérité ne fait que reporter les problèmes dans le futur très proche et surtout ne fait que fuir ses propres responsabilités. Il n’y a pas à louvoyer quand des groupes d’individus pensent que le pays est leur propriété privée et qu’ils peuvent interdire toute critique contre le régime en place. Blaise et François Compaoré étaient tout puissants. Où sont-ils actuellement ?
    L’histoire du Burkina Faso nous enseigne que jusqu’à ce jour tous les régimes nés d’un coup d’Etat ont été terminés par un coup d’Etat. Le régime actuel connaîtra t’il le même sort ? Dieu seul sait. Mais pour le bien du Burkina Faso et notre bien à tous, espérons que le régime actuel ira jusqu’à son terme et transmettra le pouvoir à un autre régime après des élections libres, transparentes et démocratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 11:02, par Yaya KOUSSOUBÉ En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    En décembre 1943 sous l’occupation de la France, la CGT sœur de la CGT-B (Burkina FASO) a appelé au "sabotage systématique de la production de guerre nazie (force d’occupation) et à la lutte armée contre l’envahisseur", notamment en créant "dans les entreprises, les villes et villages, leurs groupes de milices patriotiques".

    Ici au Burkina, en 2023, la CGT-B en pleine guerre contre les forces d’occupation organise un meeting contre la vie chère.....
    Devons-nous abandonné la lutte contre la dictature des terroristes et nous occuper d’une prétendue dictature des dirigeants de la transition ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 11:09, par GAMBAZE En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Bonjour chers compatriotes ! L’heure est grave et il faut vite réagir.
    Le gouvernement doit réagir obligatoirement dans les 72 heures pour mettre fin aux actions déstabilisatrices de ces individus malveillants qui prétendent soutenir la transition. Je voudrais rappeler aux uns et aux autres que les syndicats sont dans leur rôle de veille citoyenne au même titre que les OSC. Quelques rappels :
    - Lors du coup d’état du Général GUINGUERE, qui a paralysé l’administration pour faire échec à ce complot contre le pays ? C’est le syndicat sous la houlette de la CGT-B, alors Président du mois de l’UAS ;
    - Après l’assassinat de Norbert ZONGO, c’est encore les syndicats, les mouvements des droits de l’homme et certains partis politiques qui ont contraint le CDP à concéder beaucoup de droits aux citoyens (liberté d’expression, limitation du mandat présidentiel, ...) ;
    - Toutes ces années de lutte contre la vie chère au profit des populations, de lutte contre l’impérialisme pour l’autodétermination des peuples africains, les dénonciations des détournements de derniers publics et de la corruption..., sont à inscrire au compte des syndicats.
    Par conséquent, les burkinabè sincères et épris du bon devenir de notre pays doivent nécessairement être à la hauteur des enjeux majeurs pour notre chère patrie en distinguant clairement le bon grain de l’ivraie et ne pas faire d’amalgame grave qui précipiterait notre cher pays dans un gouffre insurmontable.
    Oui nous avons le droit de soutenir la transition mais de façon utile en posant des actes hautement patriotiques que sont la veille citoyenne, la sensibilisation des masses sur les enjeux du moments pour plus adhésion, le rejet des actes de violence gratuite, le rejet des actes d’incivisme, la promotion de la cohésion sociale, etc.
    Vive la jeunesse consciente,
    vive les burkinabè sincères,
    La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 11:40, par Alpha2025 En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Est-il nécessaire que je parle encore après tant de commentaires aussi contradictoires ? Je me permets tout de même d’ajouter ma modeste contribution. Pourquoi dès le départ, ce pouvoir a t’il muselé toute source de contradiction ? A mon avis ils sont conscients qu’ils ne font pas l’unanimité. Est ce un problème ? Doit-on s’attendre à ce qu’ils fassent l’unanimité ? Personne n’a jamais fait cette unanimité. En conséquence, ce n’est pas un problème s’ils ne la font pas. Je pense surtout qu’ils ne supportent pas le débat contradictoire. Alors, ils fuient tout ce qui peut les conduire au débat. Ils ne sont pas surs de leurs arguments. Ils ne sont pas surs de leurs bases. Alors par tout les moyens, il faut éviter le débat. Malheureusement pour eux, c’est perdu d’avance. Ils ne pourront pas éternellement éviter la confrontation dans les arènes du débat. Ils veulent à tout prix retarder au maximum, le moment ou ils seront contraints d’accepter la confrontation, en se disant que d’ici là, ils auront bétonné leur assise. C’est un pari risqué, mais c’est leur pari. Ce qui peut se passer à la longue, c’est que au lieu de nouer dès maintenant un dialogue fructueux profitable à tous les fils du pays, on aboutisse au final à une situation insurrectionnelle conduisant à une dévolution non maitrisée du pouvoir. En sont-ils conscients ? A mon avis oui, mais il font le pari du blocage pour l’instant.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 12:10, par Claude En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Merci M. Traoré pour cet appel qui témoigne de votre engagement et votre Amour pour le Burkina. Vous seriez resté en France vivre une retraite paisible et bien méritée qu’il n’y aurait rien à redire. Mais voilà vous avez choisi de ne pas oublier d’où vous venez et celà est a votre honneur
    Tout observateur de la scène politique burkinabe s’interroge sur les différentes formes de manipulations dont le pays est victime en ce moment et la violence fait partie de ces manipulations. Les formations syndicales en donnant de la voix sont dans leurs droits. En interrogeant l’histoire cependant on peut aussi se rendre compte que les premiers et principaux pourfendeurs de la révolution d’août 1983 ont été les syndicats, la suite on la connaît.
    Beaucoup de ceux qui adulent Sankara aujourd’hui l’ont farouchement combattu hier. Puisque l’histoire semble se répéter, il est tout à fait opportun d’appeler tous ceux qui aiment le Burkina à veiller à ce que les manipulateurs d’où qu’ils viennent et de quelques bords qu’ils soient n’embrasent pas notre pays. Merci M. Traoré

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 12:41, par Kon N’doungtouly En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Apparemment les anciens camarades de Bassolma digèrent mal qu’il soit appelé au gouvernement et qu’il ait accepté. Mais doit on mettre dans la même balance les intérêts de nos corporations que ceux de tout un pays ?
    Ici le point focal,c’est la question de l’opportunité du rassemblement tonitruant du syndicat qui semble être un bras de fer avec le gouvernement qui n’encourage que les regroupements qui peuvent galvaniser les forces combattantes FDS et VDP ainsi que le gouvernement qui est l’organe exécutif le plus élevé dans la chaine étatique , quoi de plus normal en ce temps d’insécurité terroriste !
    La liberté concédée à chacun de nous là ,qui peut la jouir pleinement dans les localités abandonnées par le fait terroriste ?
    On demande aux burkinabè d’être résilients ,patients et solidaires dans le combat contre l’ennemi commun , il faut être inintelligent pour ouvrir des brèches qui vont permettre à cet ennemi de s’engouffrer pour bien nous terrasser.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2023 à 13:18, par epi En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Il sera très difficile pour le MPSR2 de faire une sortie médiatique publique contre les Irizan irizan. Car sans le soutien ces derniers , le pouvoir de IB allait avoir de sérieux ennuis. Les débordements avec ces vidéos macabres que nous voyons ; je pense que ce doit être l œuvre des infiltrés. Ces infiltrés en réalité travaillent à saborder le travail de IB à l image de Blaise Compaoré qui avait travaillé à rendre impopulaire Thom Sank. S’il y a travail de recadrement à faire, il doit se faire dans une approche adaptée en rentrant en contact avec les têtes d’affiches de ces irizan irizan là. .

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2023 à 00:11, par Thién En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Il y a quelqu’un qui est payé pour protéger tous les burkinabè et qui se tait ! Pourquoi ?
    Doit il attendre que le pire advienne ?
    Ce pays appartient à tous et chacun devrait dire ce qu’ill en pense !
    On nous parle de réconciliation et on refuse la parole à certains ! Alors comment allons nous nous réconcilier sans accepter de se parler et de s’écouter !
    Ce sont ces mêmes contradictions qui nous ont amenés à ce terrorisme et on continue à nous diviser !
    Quelqu’un doit parler ! Qu’il parle et le plus tôt possible car le pouvoir ne peut pas être dans la rue !

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2023 à 13:30, par kickoutzint En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Une fois de plus nous appelons les opérateurs de téléphonie gondwanais qui ponctionnent les crédits de leurs clients parce que un groupe de bandits braqueurs de pouvoir leur a dit de le faire, de revenir à de meilleurs sentiments. Le moment viendra, le moment viendra.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2023 à 06:09, par Jean le celeste En réponse à : 31 octobre : Ne tuez pas le pays !

    Merci à Kouda mais lisez la dernière partie de mon message pour comprendre comment il faut dire la vérité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
CEDEAO : Histoire d’une institution qui agonise