LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Burkina/Employabilité des jeunes : L’UNFPA dévoile ses opportunités à la jeunesse des Hauts-Bassins

Publié le mercredi 20 septembre 2023 à 19h00min

PARTAGER :                          
Burkina/Employabilité des jeunes : L’UNFPA dévoile ses opportunités à la jeunesse des Hauts-Bassins

Les premiers responsables du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) ont échangé avec les jeunes de la région des Hauts-Bassins, le mardi 19 septembre 2023 à Bobo-Dioulasso. Au cours de cette rencontre, les acteurs ont échangé sur les grandes questions en lien avec la jeunesse du Burkina Faso, notamment sur leur implication dans la mise en œuvre et l’évaluation des projets et programmes pour une meilleure prise en compte de leurs besoins spécifiques.

Cette rencontre avec les jeunes de la région des Hauts-Bassins leur a permis de mieux comprendre le fonctionnement de l’Organisation des Nations unies et de s’approprier les potentialités et les possibilités qui existent au niveau de l’institution en terme de capital humain, de renforcement des capacités, économique, etc. La rencontre a permis aussi de présenter à ces jeunes, le cadre programmatique du Fonds des nations unies pour la population. Un cadre qui vise à accompagner la jeunesse du Burkina en tenant compte de ses réalités actuelles.

A en croire Cheikh Mohamed Tidiane Mbengue, représentant résident adjoint du Fonds des nations unies pour la population, son institution accorde une place de choix à la problématique de la jeunesse. « Au regard de l’importance de la jeunesse dans la sous-région, dans le Sahel et particulièrement au Burkina Faso qui a plus de 70% de sa population qui est jeune, il était important d’échanger avec cette jeunesse sous le leadership du coordinateur résident par intérim des nations unies et de toutes les agences des nations unies », a-t-il souligné.

Cheikh Mohamed Tidiane Mbengue, représentant résident adjoint du Fonds des nations unies pour la population, affirmant que son institution accorde une place de choix à la problématique de la jeunesse

L’UNFPA et les autres agences des nations unies veulent construire un monde dans lequel les jeunes jouissent de leurs droits et ont les moyens de développer pleinement leur potentiel. C’est ainsi qu’ils ont mis en place ce cadre programmatique commun où toutes les réflexions sur les questions de la jeunesse ont été centralisées. Au-delà de la réflexion programmatique, le représentant résident adjoint de l’UNFPA a fait savoir que le partenariat entre le Burkina Faso et les nations unies a été approuvé par le gouvernement qui a aussi la question de la jeunesse au cœur de sa politique de développement.

« Après les réflexions, il était important de nous réunir à Bobo-Dioulasso pour voir comment nous allons mettre en œuvre ce cadre programmatique de façon beaucoup plus opérationnel, en prenant comme porte d’entrée Bobo-Dioulasso du fait des perspectives économiques qui existent au niveau de la ville à travers le secteur agro-sylvo-pastoral, les produits non ligneux et tout ce qui s’en suit. Il était question, à travers ces échanges, de déterminer les axes majeurs d’intervention en terme de renforcement de capacités, de positionnement de jeunes sur les filières agricoles, mais aussi dans le domaine de l’entrepreneuriat des jeunes de façon globale », a laissé entendre Cheikh Tidiane Mbengue.

Le présidium de la rencontre des jeunes des Hauts-Bassins avec les responsables de l’UNFPA

A l’en croire, cette expérience sera capitalisée au niveau de Bobo-Dioulasso afin de la reproduire dans les autres régions du pays pour, dit-il, faire une boule de neige, afin que les nations unies puissent apporter leurs contributions à l’épanouissement des jeunes sur le plan économique, social et surtout que ces jeunes puissent apporter également leur participation citoyenne à l’élaboration des politiques mais aussi à leur propre épanouissement.

Le discours du directeur régional de l’UNFPA, a été lu par Maurice Azonnankpo, représentant résident de l’UNHCR. Il a salué la grande mobilisation des jeunes de la région des Hauts-Bassins qui a permis d’échanger autour des préoccupations de la jeunesse. Des échanges, les jeunes ont affiché leur souhait de prendre toute leur place pour l’atteinte des ODD. Au regard des chantiers, il a traduit l’engagement de l’UNFPA à accompagner les « initiatives salutaires » du gouvernement qui ont été présentées aux participants au cours de cette rencontre. « A l’UNFPA, notre crédo concernant la jeunesse est de faire en sorte que le potentiel de chaque jeune soit révélé. Nous sommes à vos côtés pour que cela soit effectif », a-t-il indiqué. Tout en rassurant les jeunes que leurs préoccupations évoquées au cours de cette rencontre feront l’objet d’une attention toute particulière.

L’initiative Référant opportunités insertion qui offre un cadre propice pour soutenir la question de l’employabilité des jeunes et qui traduit toute l’ambition du gouvernement pour la jeunesse du Burkina Faso a été présentée également à la jeunesse des Hauts-Bassins. L’UNFPA et ses partenaires ont aussi affiché leur ambition d’appuyer cette initiative. A l’endroit du Conseil national de la jeunesse, ils s’engagent à le soutenir. « L’UNFPA appuiera le renforcement de vos capacités institutionnelles à travers des dotations en matériels et équipements. Nous mettrons à disposition les expertises tant au niveau du bureau pays que du bureau régional pour le renforcement des capacités de vos membres sur des thématiques spécifiques », a fait savoir Maurice Azonnankpo.

Le président du Conseil national de la jeunesse du Burkina, Moumouni Dialla, pour sa part, a affirmé que cette rencontre a été très constructive et interactive

Il a par ailleurs soutenu que dans le cadre du partenariat entre l’UNFPA et le Luxembourg pour la période de 2023 à 2025, les femmes et les jeunes évoluant dans le domaine des produits forestiers non ligneux de la région des Hauts-Bassins bénéficieront d’accompagnement pour leur autonomisation socioéconomique et le renforcement de leur résilience face aux effets du changement climatique. Le lancement de ce projet au niveau de la région, dit-il, interviendra très prochainement.
Le président du Conseil national de la jeunesse du Burkina, Moumouni Dialla, pour sa part, a affirmé que cette rencontre a été très constructive et interactive.

« Nous sortons satisfaits de cette rencontre à travers ce qui a été présenté au niveau du système des nations unies. Le cadre programmatique qui nous a été présenté vise à accompagner la jeunesse du Burkina Faso en tenant compte des réalités actuelles et surtout les orientations au niveau du gouvernement. Ce sont des actions concrètes que nous encourageons et que nous pensons que si nous arrivons à les mettre en œuvre, cela pourrait permettre à des milliers de jeunes à travers le Burkina de sortir de la précarité, du chômage qui constitue le cheval de bataille du gouvernement mais surtout du Conseil national de la jeunesse », a-t-il conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique