LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Procès Vincent Dabilgou : Le verdict initialement prévu pour ce 3 août ne sera pas connu pour suspension des activités en juridiction des magistrats

LEFASO.NET

Publié le jeudi 3 août 2023 à 11h11min

PARTAGER :                          
Procès Vincent Dabilgou : Le verdict initialement prévu pour ce 3 août ne sera pas connu pour suspension des activités en juridiction des magistrats

Le verdict du "Procès Vincent Dabilgou" qui devait être prononcé ce jeudi 3 août 2023 sera finalement pour plus tard. Et pour cause, la suspension des activités en juridiction des magistrats, suite à la libération de Adja Amsétou Nikiéma, poursuivie pour des faits de coups et blessures volontaires et d’actes de torture diffusés sur les réseaux sociaux par le biais d’une vidéo.

Le 4 juillet 2023 s’achevaient les débats sur le "Procès Vincent Dabilgou". Le verdict qui était attendu pour ce jeudi 3 août 2023 ne sera finalement pas connu. Au constat dans la matinée de ce jour, les salles d’audience étaient totalement désertes, pas la présence du moindre chat. Mais les autres services eux, fonctionnaient comme d’ordinaire.

Cette situation se justifie par la suspension des activités en juridiction des magistrats, révoltés suite à la libération sous ordre du ministre en charge de la justice de Adja Amsétou Nikiema, alors qu’elle faisait l’objet de poursuites pour coups et blessures volontaires et d’actes de torture diffusés sur les réseaux sociaux.

Se prononçant au micro de DW, le magistrat Bruno Zabsonré s’indignait face à l’acte du ministre qu’il juge "suffisamment grave." "On pensait qu’il était dans une logique de régler la situation. Cet acte posé est un très mauvais départ pour lui. Nous avons décrété un arrêt de travail sur toute l’étendue du territoire pour le simple fait que nous ne pouvons plus travailler dans ces conditions. Si des militaires peuvent se retrouver dans un palais de justice pour libérer un prévenu placé sous mandat de dépôt du procureur du Faso, je ne pense pas que les magistrats puissent sereinement travailler dans ces conditions" s’était-il offusqué.

Dans un communiqué en date du samedi 29 juillet 2023, le gouvernement rassurait l’opinion quant à la poursuite de ce dossier et ce, "dans le strict respect des principes de l’État de droit, de tolérance zéro à l’impunité, de préservation de la paix sociale et de la sécurité."

En attendant que la situation rentre dans l’ordre, une partie de l’appareil judiciaire et pas la moindre est paralysée, les milliers de dossiers sont en attente d’être jugés et le prix fort, c’est le justiciable qui, malheureusement le subit.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Hum ! Même si le CNR était mystique, la ligne officielle a rarement impliqué des chameaux et une nécromancienne !

  • Le MPSR à l’épreuve de la justice Burkinabè. Les magistrat n’ont pas tremblé devant les hommes en treillis au nom de la république.
    Il est évident que les prochains verdict contre les hommes du pouvoir actuel seront très sévères.
    Que les parties s’accordent pour faciliter la vie des citoyens lambda.

  • C’était prévisible. En plus, il me semble que les magistrats mis en place un programme assez exceptionnelle pendant les vacances judicaires pour avancer les dossiers. Déjà qu’en temps normal c’est la galère avec la justice, maintenant on risque d’être bien servis. Effectivement, on connait tous le mysticisme du Burkinabè en général et de certaines personnes en particulier. Mais préservons l’essentiel. Pour moi, si la dame même aurait dû se rendre pour calmer la situation, quitte à demander de bonnes conditions de travail. Une personne qui se dit investie de tels pouvoirs ne doit pas avoir peur de la justice. Sinon, c’est un discrédit total pour elle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique