LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

Publié le lundi 3 juillet 2023 à 22h40min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

Le ministère public déclare Vincent Dabilgou coupable de toutes les infractions qui lui sont reprochées. Par conséquent, il requiert contre lui 15 ans d’emprisonnement dont 10 ferme et une amende de 500 millions de francs CFA ferme.

En plus de cela, le ministère public requiert qu’on lui décerne un mandat d’arrêt et une confiscation de ses biens à la valeur détournée estimée à plus de 900 millions francs CFA. Également, le ministère public souhaite qu’il soit déchu de ses droits civiques à vie, des décorations et médailles.

Le prévenu Vincent Dabilgou, acteur principal de cette affaire, faut-il le rappeler, est poursuivi pour détournement de deniers publics, de blanchiment de capitaux et de financement occulte de parti politique, notamment le parti dont il est le président, le NTD.

Dans son réquisitoire, le ministère public est revenu point par point sur les différentes transactions monétaires, et les destinations de ces transactions.

L’argent qui a été servi provient sans aucun doute des comptes de l’État. Le détournement est constitué parce qu’aucune pièce justificative n’a été présentée lors des transactions.

"L’ex ministre était au courant de tout parce qu’il est l’ordonnateur. Les faux bordereaux de livraison viennent attester davantage qu’il était au courant. Le détournement se situe également au niveau de l’acquisition des motos, une centaine", a détaillé en partie le procureur pour démontrer que l’infraction de détournement de deniers publics par l’ex ministre est établie.

Cette infraction ayant été établie, a poursuivi le procureur, l’argent a servi au financement occulte du NTD pour la campagne.

Pour ce qui concerne la dernière infraction, à savoir, le blanchiment de capitaux, le procureur convainc que M. Dabilgou a reçu l’argent détourné qui a servi à financer les activités d’un parti politique. "M. le président, on parle de plus de 600 millions de francs CFA sur l’ensemble des marchés fictifs. C’est de ça qu’il s’agit. C’est cela le blanchiment de capitaux car ayant été, non seulement obtenu frauduleusement, mais servi pour d’autres fins", a-t-il tablé.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 juillet 2023 à 13:39, par razougou En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    15 ans c’est trop petit pour lui. Prison à vie plus confiscation de tous ses biens à hauteur du préjudice,et dissolution de son parti le NTD

  • Le 3 juillet 2023 à 13:49, par Bob En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Espérons que les juges seront moins cléments que contre ceux qui détournent des deniers publics ou trafiquent avec les terroristes. Mais tout le monde sait que DABILGOU est un amateur à côté des pontes de l’ODP/MT, CDP, MPP et autres politiciens qui ont pris le pays en otage depuis 1988. En 30 ans, ces prédateurs ont pillé 100 fois les miettes que DABILGOU a volé. Pour une véritable REFONDATION de l’Etat il faut que par simple équité tous ces fossoyeurs du Burkina rendent gorge. Nulle réconciliation, nulle volonté d’apaisement social ne doit justifier que les Roch, Simon, Melegue et autres monstres de la politique ne soient pas attraient devant la justice. C’est un Impératif pour plus de justice et pour montrer aux nouvelles générations que l’argent a une couleur et même une odeur. C’est le seul moyen d’empêcher l’éclosion à grande échelle des ENTREPRENEURS ou si vous préférez, ESCROCS politiques. L’ultime représentant de nos politiciens véreux.

    • Le 3 juillet 2023 à 15:15, par Yako En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

      @Bob,Haïi... toi aussi que fais-tu de Zida et le chéquier de la primature ? L’énigme que personne n’a encore trouvé l’explication est que comment les bénéficiaires de l’insurrection comme mpp et le gouvernement des insurgés 2014/2015 ont pu piller plus que tout autre régime depuis l’indépendance,l’exception Burkinabè se confirme une fois encore à travers ce procès de Mr Dabilgou ! Yako

  • Le 3 juillet 2023 à 14:09, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    DABILGOU a opté pour une très mauvaise stratégie de défense contrairement à son DAF qui a assumé ses actes de mauvaise gestion fut-il par contrainte ou par lâcheté . Il y a des moments où il vaut mieux assumer ses actes aussi évidents. Tans pis pour lui pour avoir pris les membres du tribunal comme des idiots . Il aura dix ans à réfléchir en prison et retenir que l’humilité grandit l’Homme et non le contraire . Que cet exemple fasse réfléchir tous ceux qui assument aujourd’hui les hautes fonctions de l’Etat . Comme on dit : " ça n’arrive pas qu’aux autres "

  • Le 3 juillet 2023 à 14:25, par Substance Grise En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Ils sont habitués à ces pratiques depuis plus de 30 ans
    Il faut que ça s’arrete
    Au prochain

  • Le 3 juillet 2023 à 14:52, par Sheikhy En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Ce procès aurait dû être retransmis en direct même si la salle n’a pas une belle image. Le Procureur a suivi le droit, mais je pense qu’il devrait y avoir des dégâts collatéraux. Tous ceux qui ont été aux alentours de cette affaire devraient être fouettés. Même les gars de l’apmp. Mais bon, on attendra le verdict.

  • Le 3 juillet 2023 à 15:06, par Banana Republic En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Il aurait fallu une peine plus sévère et donc plus dissuasive pour tous ces délinquants.
    L’arrogance des parvenus qu’il a montré devant le tribunal est symptomatique de ces genres de délinquants.
    Ils ont mis le pays sous coupe réglée et se croyaient intouchables.
    Aux élections pourries de 2020, je me suis posé la question de savoir comment ce NTD pouvait sortir de nulle part et être un parti national qui arrive 3ème.

  • Le 3 juillet 2023 à 15:26, par Vérité En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Franchement ce procès doit servir de cas d’école pour les gouvernants actuels et futurs. Travailler dans la haute fonction étatique doit être un engagement sacerdotal et non une occasion pour se remplir les poches entre copains et coquins. La morale a foutu le camp dans ce pays et il est temps qu’elle revienne occuper sa place dans les cœurs des Burkinabè. M. DABILGOU, j’ai mal pour votre épouse, mal pour vos enfants de devoir subir un tel regard de la société par votre fait. Puissiez vous réfléchir profondément à travers cette épreuve, déjà l’accepter en votre for intérieur afin de pouvoir faire amende honorable. Puisse Dieu vous assister !

  • Le 3 juillet 2023 à 15:32, par HUG En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Il faut que.les politiciens vereux commencent a avoir peur de la politique comme la peste.

  • Le 3 juillet 2023 à 15:36, par Vercingétorix En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Pour bien faire, il faut enquêter sur tous les DAF, DMP et ministres de ces 9 dernières années. Tout ancien député doit justifier ses fonds de campagne. Je paris qu’il y aura un mouvement de foule vers les pays voisins. En toute chose, il faut être honnête.

  • Le 3 juillet 2023 à 15:44, par Jonassan En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Le peuple ne devrait applaudir que si les détourneurs du CDP et autres dont les dossiers pourrissent dans les tiroirs, le peuple applaudira si le procureur s’auto-saisissait pour trouver d’où vient l’argent qui permet aux OSC de louer des salles, faire des conférences de presse et organiser la bamboula à la place de la Nation, le peuple applaudirait.... La différence entre la révolution d’août et les excités de l’heure c’est que la révolution s’était appliquée à elle-même d’abord la refondation : critique et auto critique, du sommet à la base, de la base au sommet. Ici-là comment expliquer sinon que la raison du plus fort est la meilleure et que le peuple est flatté aux abattements de boucs émissaires maladroits ?

  • Le 3 juillet 2023 à 16:06, par Jean le celeste En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Franchement il aurait dû reconnaître ses errements, expliquer que c est le contexte de déliquescence de l Etat qui l a trompé mais aussi et surtout il n aurait pas dû vouloir enfoncer son DAF.
    Qui ne se trompe pas ? C est vouloir défendre l indéfendable avec du cousu en blanc et vouloir prendre les autres comme couillons qui l ont perdu le pauvre ! En outre, il n aurait pas dû citer de faux noms : ebomaf, Compaoré et qui sais je encore ?
    Pire il fait venir des individus du genre complexes mais discourtois et vantard BADo pour narguer la justice d un pays. Ce dernier dans son ignorance et son arrogance ne savait pas qu il n s adressait pas à un individu mais à une institution !!! Et ça vit en France !!
    Personne de tous ceux que Dabilgose a cités ne pouvait et n a été des témoins à décharge pour lui !!! Il s est hélas là aussi trompé !
    Une punition divine peut être ?
    Ce qui est sûr ce procès vaut par son didactique !!! A chacun de comprendre de de savoir en tirer profit.

  • Le 3 juillet 2023 à 16:56, par BAGORBOUE En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    LE MPP A FINANCE 80 000 000 F . CELA NE VOUS DIT RIEN ?

  • Le 3 juillet 2023 à 17:46, par TASSERE ZAMPALIGRE En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Bien , il faudrait que cette sentence serve de leçons à tous ceux qui sont des présidents des partis politiques ou non , le Burkina Faso est et sera le pays des hommes intègres, à bas les politiciens détourneurs des deniers publics..

  • Le 3 juillet 2023 à 23:59, par Dabilgon En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Ceux qui disent qu’ ils ont pitie de la femme de ce dealer, laissez la pauvre dame. Depuis que le gars avait un peu de monnaie dans sa poche et qu’ il pouvait achter ls pauvres femmes affamees, est- ce que sa femme le sentait meme ? Il avait fini de Dabilguer dans les espaces ouverts de Ouaga2000 ? On l’ avait attraper en pleine ere en train de dabilguer derriere sa voiture mais quand on a dit au chef de gang Blaise, il n’ a rien fait oooo.
    Donc depuis le Dabilguere de Dabilgou s’ est cru invincible. Il a dabilgue gauche droite avec les femms, les jeunes filles, a telle point meme qu’ il a commencer a dabilguer avec nos pauvres sous. Dabilgou, y a une loi pour les hommes. Ton arrogance t’ a perdu. Gere !!!

  • Le 4 juillet 2023 à 06:45, par moussss En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    le dossiers du charbon fin es a quel niveau... Mr le procureur n’enterrer pas le cadavre en laissant ses pieds dehors. Le dossier de Dabilgou est minime par rapport aux autres dossiers qui reste dans vos terroirs .

  • Le 4 juillet 2023 à 07:34, par AMKOULEL En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Une peine d’inéligibilité à vie serait un bon bonus et un bon coup de balai pour le jeter dans la déchèterie politique du Faso. Mr le procureur, pensez-y, SVP !

  • Le 4 juillet 2023 à 07:40, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Juger Dabilgou seul et ses accolytes Detourneurs Crapileux des Deniers Publics et autres Malversations est une bonne chose ; mais il faudrait egalement juger tous les Dossiers Criminels Economiques par Centaines qui pourissent dans les Tiroirs de la Justice Classique. Car il y’a au moins 600 a 700 Dossiers Criminels de ce Genre bloques dans les Tribunaux Classiques Neocoloniaux au Burkina Faso. Donc, Evitez des Jugements qui paraissent deux poids et deux mesures pour que la Gouvernance Publique Vertueuse soit une Realite Concretement au Burkina Faso. Salut

  • Le 4 juillet 2023 à 08:30, par Ka En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Bravo : Depuis 2015 la justice Burkinabé veut montrer sa crédibilité a son peuple. Fini la justice a deux vitesses ou on fusillait a la sauvette des innocents, ou la justice a la tête du client. De nos jours avec cette condamnation exemplaire contre la corruption à ciel ouvert, on sent que la justice est là pour décider de ce qui est juste : Car, le combat pour la justice est celui le plus difficile à mener, surtout on ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception). Un pays profondément corrompu depuis plus de 30 ans n’est pas transformable en un modèle de DEMOCRATIE et de JUSTICE en quelques années. Les mauvaises habitudes des acquises pour au moins 27 ans comme le régime Compaoré ne se perdent que par étapes, le tout soutenu par une transformation progressive des mentalités, et la justice Burkinabé est sur un bon chemin.

    Avec ce jugement, nul n’est au-dessus de la loi : Même si le président du Faso est impliqué, il doit répondre de ses actes. Maintenant il faut que O. Guiro ex DG de la douane ou on n’a trouvé des valises pleines des billets de banque chez lui, soit condamner, sans oublier I. Zida, l’ex président Damiba, François Compaoré, A. Gando sa belle-mère, Blaise Compaoré et ses directeurs de cabinet tremper dans les ventes de nos armes au Liberia et en Côte d’Ivoire. Surtout que la justice Burkinabé de 2023 ne laisse pas les décideurs d’hier et les responsables militaires qui pillent les caisses de l’état, mener la politique de la ruse. Que la vérité soit dite. Messieurs les juges soyez ferme : Car, la première cause qui mine le développement d’un pays, c’est sa JUSTICE ! La première cause qui crée des crises sociales dans un pays, c’est sa JUSTICE.

    A tout le peuple Burkinabé, ce qui ne regarde que le vieux Ka, Je pense qu’il faut vraiment, encore une fois, faire confiance à nos institutions, faire confiance à nos lois et faire confiance à nos juges depuis 2015 a nos jours, et ce n’est pas G. Diendéré, Dabilgou, ni un pilote d’hélico dépressif actuellement a la MACA, ou Djibril Bassolé le fugitif qui me diront le contraire.

    Conclusion : Avec cette condamnation exemplaire, les détournements de fonds qui est un sport national au Burkina vont ralentir. Je demande les donateurs et autres bailleurs comme la Chine, FMI et autres, doivent être plus présents sur le terrain pour s’assurer de l’utilisation des fonds conformément à leur destination annoncée.

  • Le 4 juillet 2023 à 09:39, par Franck En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Que Dieu nous donne une bonne fin Amen sinon vraiment ça sert tout ça ? C’est une honte , pour ses amis sa famille et même pour sa communauté

  • Le 4 juillet 2023 à 10:23, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Hum ! J’aimerais applaudir, mais je n’y arrive pas. Car tout ça est politique, on est en politique et en politique ce qui se dit n’est pas toujours ce qui est juste ou vrai.
    Du coup la question que je me pose est de savoir ce que Dabiligou a violé comme "interdit du système" pour que ses amis du système le laisse tomber ? Le NTD avait bien "percé" aux dernières élections démocratiques au point où on disait qu’il y avait Simon derrière lui.
    En dehors de lui et avant lui, certains leaders politiques ont eu des casseroles plus bruillantes, mais il ne s’était pas passé grand-chose.
    Asserement, quelqu’un dans leur milieu, veut la tête de Vincent.

  • Le 4 juillet 2023 à 11:33, par SIDNABA En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Mr le Procureur et la justice burkinabè quand est ce que vous allez vraiment rendre justice dans ce pays ? En s’acharnant contre les faibles et laisser les forts tranquilles chez eux ? Avant de vous acharner contre ce ministre, commencez par enfermer le Président Blaise Kouassi Compaoré qui a plus pillé ce pays que Mr DABILGOU. Pire non seulement il a pillé mais a tué beaucoup d’innocents citoyens burkinabè y compris le Président Thomas Sankara et ses 12 compagnons du 15 Octobre 1987. Votre jugement rendu a -t-il été exécuté à ce jour ? J’ai honte et dégouté de vous voir entrain de vociférer pour moins que rien par rapport à ce que le régime de Blaise Kouassi a laissé comme ardoise noire aux Burkinabè. Il faut vraiment refonder notre système judiciaire pour qu’il rende justice équitable et honnête aux populations du Burkina.

    • Le 4 juillet 2023 à 12:52, par Bereba En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

      Je ne vois pas pourquoi il faut faire ici le procès de la justice. Certes il y a des dossiers non juges, mais reconnaissons que la justice fait son travail et que même Blaise a été jugé et condamné. Beaucoup d’autres dossiers ont beaucoup avancé depuis la chute de Blaise et cela grâce à notre justice. On peut parler de réformer la justice, d’accord, mais les hommes pour faire cette réforme sont les mêmes qui sont au travail en ce moment.
      De mon point de vue, il faut encourager et saluer la justice qui en ce moment fait un bon travail dans le bon sens. Il y a des insuffisances certes mais tout ne peut pas se régler en un temps record.
      Nous attendons de voir ce qui arrivera au dossier du charbon fin pour savoir si on peut vraiment compter sur notre appareil judiciaire.

  • Le 4 juillet 2023 à 13:39, par Sheikhy En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Je pense que les magistrats qui connaissent bien le système savent que ce cas est infime. Donc, ne faisons pas de Dabilgou et sa suite des moutons de Tabaski. En clair, d’autres dossiers doivent suivre.

  • Le 4 juillet 2023 à 14:33, par Veritas En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    La peine doit être exemplaire.
    1- Dissolution du Parti
    2- Déchéance des droits de votes à vie.
    3- Confiscation des Biens à hauteur du préjudice majoré de 50%
    4- minimum 15 ans de prison ( 10 ans incompressible).
    5- Excuse Publique à l’état Burkinabè.

    Voilà des sanctions qui peuvent faire réfléchir plus d’un

    Ce procès devrait appeler d’autre. Tous le monde sait que du vivant de feu Salif Diallo, Dabilgou etait interdi du gouvernement.
    A sa mort, des gens ( SIMON COMPAORE) ont fait des pieds et des mains pour qu’il entre dans le gouvernement. N’était- il pas envoyé par d’autre. Lui même ne le dira pas, mais le procureur doit se le saisir.
    Wait and see

  • Le 4 juillet 2023 à 17:06, par Bonus En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    @Sacksida. Il y a des gens qui ont toujours des critiques nocives. Meme si on juge les dossiers de corruption en instance dans les tiroirs de la justice toi Sacksida trouvera un negativisme porter au proces. Tu n’as meme pas eu l’once d’honneur pour apprecier le jugement dabilgou.

  • Le 4 juillet 2023 à 17:46, par Gorat En réponse à : Burkina Faso : 15 ans d’emprisonnement dont 10 ans ferme requis contre Vincent Dabilgou

    Que devient le dossier d’un ex directeur de cabinet de la présidence où la justice l’a interpellé pour une affaire douteuse d’un milliard de FCFA.?

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique