LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

Publié le dimanche 2 juillet 2023 à 23h00min

PARTAGER :                          
Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

Le procès Dabilgou touche peu à peu à sa fin. Dans la soirée du vendredi 30 juin 2023, au Tribunal de grande instance de Ouagadougou, les réclamations des parties civiles ont débuté avec l’Etat burkinabè et le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC). En tout et pour tout, c’est la somme de 1 001 620 966 fcfa que l’Etat a réclamée aux prévenus, en réparation du dommage d’ordre matériel et moral qu’il a subi. Pour ce qui est du NTD (Nouveau temps pour la démocratie, parti dont Vincent Dabilgou est le président), le REN-LAC est formel : "le parti doit être dissout."

"Personnel, direct et certain" voilà les mots utilisés par le représentant de l’Etat burkinabè, pour qualifier le préjudice qu’à subi l’Etat. Des dommages qui selon lui, ne devaient pas exister car, les fonds détournés auraient pu servir à construire 30 écoles de 6 classes et acquérir plus de 700 kalachnikovs.

Au regard de cela, l’Agence judiciaire de l’Etat (AJE) n’est pas passée par quatre chemins pour avancer ses réclamations. 1 001 620 966 fcfa, voilà ce que réclame l’Etat. Ce montant est reparti comme suit :

Pour le marché entre la Société de gestion du patrimoine ferroviaire du Burkina et la société Green Energie,131 702 128 fcfa ; pour les deux marchés entre le ministère des transports et la société Ildo Oil, 77 529 474 fcfa ; pour le trop perçu sur ordre de virement, 717 389 364 fcfa ; pour le préjudice moral subi par l’Etat, 70 000 000 fcfa ; pour les frais exposés et non compris dans les dépens, 5 000 000 fcfa.

Pour finir, l’AJE fera noter que l’issue de ce procès devrait permettre à chacune des parties de tirer des leçons. "Aux différentes sociétés impliquées dans cette affaire, vous ne devez pas aider les individus mal intentionnés à commettre des choses illégales. Même s’il s’agit de votre ami, il ne faut pas le faire.

Vous contribuez à nous renvoyer en arrière et nous ne nous développons pas. Aux partis politiques, nous leur demandons d’être bien structurés. Si vous prenez ne serait-ce que 1 fcfa, il faudrait que vous puissiez justifier cela au risque de ne pas pouvoir vous défendre un jour. Aux agents publics, on dit souvent lorsqu’on ne veut pas exécuter une tâche ou qu’on veut s’en débarrasser, que ce n’est pas le champ de mon papa. Nous, nous précisons que lorsqu’on doit gérer les caisses de l’Etat, on doit aussi se dire que ce n’est pas la caisse de notre papa. Rien ne peut justifier qu’on puise de l’argent dans les caisses de l’Etat, peu importe la raison" dira-t-il à cet effet.

Après l’AJE, s’est prêté à l’exercice des réclamations, le REN-LAC. Pour la partie représentée par Me Marcelin Ziba, le déroulé de ce procès a permis de faire ressortir la responsabilité de chacun des présumés. Pour le cas précis de Vincent Dabilgou, il dit regretter que le prévenu ait maintenu du début jusqu’à la fin être blanc comme neige, alors que plusieurs fois sa culpabilité sautait aux yeux. "Concernant la peine à lui appliquée, je m’en tiens à votre decision" dira-t-il au tribunal. Toutefois, pour ce qui est du NTD, Me Ziba est catégorique et inflexible : "il faut le dissoudre." "Les partis politiques doivent évoluer dans un cadre sain. Ils ne doivent pas évoluer aux moyens de financements occultes. Comment on peut imaginer que près de 1 milliard fcfa ait été investi pour les besoins d’une campagne ?

C’est ce qui leur a permis d’avoir le nombre de députés qu’ils ont eus. Si le NTD avait été placé sur un pied d’égalité avec les autres, peut être qu’il n’aurait pas eu le nombre de députés qu’ils ont eus et peut être que d’autres auraient eu la chance d’arriver aux affaires et montrer ce qu’ils savent faire pour ce pays. Si on s’inscrit dans cette logique, où ce sont ceux aux affaires qui se maintiennent aux moyens de ces artifices, c’est qu’on ne pourra jamais s’en sortir. C’est pour ça qu’on n’a pas encore de routes et d’infrastructures qui se respectent. Le NTD ne mérite pas de rester sur le paysage politique, il faut le rayer. Je n’ai rien contre M. Dabilgou, mais c’est parce qu’il s’agit des fonds publics" a t-il clamé à voix haute, dans une plaidoirie de 1h31mn.

L’audience est suspendue pour être reprise le lundi 3 juillet 2023. Notons que si les faits de détournement de deniers publics sont avérés, le prévenu principal, en la personne de Vincent Dabilgou, risque une peine d’emprisonnement allant de 11 à 21 ans.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 30 juin 2023 à 18:41, par TANGA En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Ces réclamations, c’est de bonne guerre. Un parti crée dans la sueur des populations.
    Il faut que cela serve d’exemple
    A qui le tour ?

    • Le 30 juin 2023 à 22:28, par Yako En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

      "A qui le tour" ? Naturellement au géniteur du NTD c.. à d le MPP dont le pauvre Dabilgou était l’un des acteurs majeurs depuis son accession/cession aux affaires en 2015.Ce procès est une occasion bénie pour réconcilier les citoyens avec sa classe dirigeante et qu’il ne faut pas rater vu l’ampleur de la délinquance.Faute de quoi la prochaine transition sera la république des juges qui succédera au mpsr2 car un procureur s’imposera au bout du compte comme solution salvatrice et qui n’aura aucune difficulté à se faire une unanimité populaire.Le REN-LAC n’est que l’embryon de ce nouveau Faso qui entrain de se dessiner petit à petit.Yako

  • Le 30 juin 2023 à 20:29, par momine En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    c’est ca l’effort de guerre messieurs les juges.ne laissez personne s’echappee.il bien l’argent bocoup d’argent a recuperer.la paid passe necessairement par la bonne gouvernance,si non nous sommes foutu.la France aura raison sur nous.courage juges Societe civil ren,Lac ,AJE.bon vent.le sable ne peut rien contre vous.Dieu est avec vous.

  • Le 30 juin 2023 à 20:52, par PHIL En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    bonjour je suis stupéfait de la célérité avec lequel ce procès a été conduit je salue le travail de la justice
    cependant quelque chose me chiffonne
    aucun procès depuis la chute de Blaise concernant sa belle-mère son frère dont on sait dans quelles conditions ils ont spoliés l’état burkinabè (marché des moustiquaires, des routes payées non bitumées autour de KOSYAM ) et j’en passe
    Espérons qu’un jour viendra où ils pourront prouver leur innocence devant le même tribunal
    Allons seulement la réconciliation est en marche
    Soyons heureux de ce réquisitoire pour l’instant en attendant le verdict de la cour
    vive le BF

  • Le 30 juin 2023 à 21:00, par LAMIEN Basile En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Le NTD n’est pas un cas isolé. Pour une justice non sélective, passons au suivant. Félicitations à tous les acteurs de ce dossier et surtout courage pour la suite. C’est également un champ de bataille non moins important que celui que les terroristes nous ont imposé. Que Dieu bénisse le Burkina Faso. Un des ministres du MPP disait : "nous n’avons pas de compte à rendre à quelqu’un ". Est ce possible qu’un homme d’État prononce de tels propos ? C’est volontairement que les gens se sont invités en politique, qu’ils assument donc leurs actes pour qu’à l’avenir nous ayons des politiciens et non pas des ’bandits organisés’

  • Le 1er juillet 2023 à 06:09, par Wendsongdo En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Je tire mon chapeau aux juges concernant à ce procès ce procès, ça ce voit que nul ne au dessus de la loi pour chaque citoyen sache que on rigole pas avec les biens publics, si mon beau continu sur cette voie je suis sûre que nous serions partie le pays le plus respecté dans ce monde comme au temps du président de Thomas Sankara.

  • Le 1er juillet 2023 à 06:20, par Djeff Jay En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    J’espère seulement que ce procès servira d’école aux différents responsables pour bien tenir et gérer nos ressources financières dans un contexte particulier qui le notre

  • Le 1er juillet 2023 à 09:10, par Hamado Aloïse En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    C’est bien qu’il y ait un regard de l’appareil judiciaire vers les partis politiques. Il faudrait que ça continue. L’argent public ne doit plus servir à payer à boire et à manger pour le bétail électoral

  • Le 1er juillet 2023 à 09:36, par HUG En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Félicitation a la justice.A qui le tour ? Le cas du NTD est un cas isolé.Les gros poissons se.coulent la douce.A quoi aurait servi l argent des caisses noires que le mpp a presqué triplé ?

  • Le 1er juillet 2023 à 11:00, par Moine En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Au suivant de ce messieurs. Si la juste ne soit rigoureuse envers les l’injustice du pays on ne vas jamais s’ensortir.... il faut qu’ils revoient les dossiers des differences salarial des travailleurs des mines comment BISSA GOLD, TAPARKO , qui sont entre leurs main depuis des années et qui semble être étouffée par le plus fort…Il faut que la justice sert bien sa ceinture de la vérité sinon à cause de l’injustice les gens sont trop firtree dans ce pays...

  • Le 1er juillet 2023 à 17:36, par Mon Pays En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Ça doit servir de leçon pour tous ses politiciens corrompus qui se sont servis de l’argent public comme s’il s’agissait de leur entreprise.
    La justice est maintenant libre sous la gouvernance de notre Président qui gouverne effectivement le Burkina Faso.
    Félicitations aux juges pour ce bon travail abattu.
    Ce n’est que le début.

  • Le 2 juillet 2023 à 02:25, par Toega En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    L’agent judiciaire de l’État est très modeste,le montant d’un milliard est est très bien en deçà du montant détourné,ke problème ce le manque de preuves judiciaire,et dans ce cas on peut bien réclamer 10 Millard sans complexe.
    Je préfère qu’on laisse le parti mourir de sa belle mort sinon ils pourront se refaire une santé morale ailleurs qu’il ne mérite plus.

  • Le 3 juillet 2023 à 08:15, par CLERAKIS En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    je suis vraiment dépassé de la légerté avec laquelle les deniers publics sont ventilés et dépensés sans insouciance. pauvre Burkina,pauvre citoyens

  • Le 3 juillet 2023 à 10:02, par Wendmi En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Chapeau à la justice pour la diligence dans la traitement du dossier. Félicitations et encouragements au REN-LAC pour cette noble mission de lutte implacable contre la corruption.
    La justice notre dernier rempart, si elle veut que notre pays se développe, elle va se développer. Continuez ainsi, le dossier Guiro, le dossier charbon fin, ....doivent être tirés au clair afin que le contribuable burkinabè puisse avoir confiance à l’appareil d’Etat. C’est la seule façon que l’autorité de l’Etat reviendra et que l’indiscipline sera anéantie.

  • Le 3 juillet 2023 à 11:03, par BANSE En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Je viens avec un coeur si chaleureux pour remercier le travail abattu par la justice. Pour ce faire il faut dire que cela serait une grande leçon pour tous les faux politicien et politicienne de ce pays. Il est fort probable que si la justice continue de tamiser les autres partis politiques, elle trouvera des présumés coupables qui se sont accaparés des biens de l’Etat aussi...

  • Le 3 juillet 2023 à 15:00, par Anta En réponse à : Procès Vincent Dabilgou : L’État réclame plus de 1 milliard fcfa et le REN-LAC, la dissolution du NTD

    Un adage dit :" Ce qu’il y a chez les mossis, c’est ce qu’on trouve chez les peuls." Si on rentre dans les autres ministères pour faire une fouille sérieuse, il faudra agrandir la MACO, ou la délocaliser sur les hectares des promoteurs immobiliers. Beaucoup ont eu le temps de mettre le nom de leur maman ou de leurs cousins sur les objets de du vol et de la rapine.
    Ah , si les gens pouvaient cesser de voler le bien public ne serait-ce qu’une année seulement, le Burkina s’en sortirait.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique