LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Mise en œuvre du projet : « Droits fondamentaux, paix et égalité pour tous » : L’UNFPA et la KOICA-Corée du Sud unies par une convention

Publié le lundi 15 mai 2023 à 18h35min

PARTAGER :                          
Mise en œuvre du projet : « Droits fondamentaux, paix et égalité pour tous » : L’UNFPA et la KOICA-Corée du Sud unies par une convention

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet : « Droits fondamentaux, paix et égalité pour tous dans les régions du Sahel et du Nord du Burkina Faso », le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) a bénéficié d’un financement de l’Agence coréenne de coopération (KOICA-Corée du Sud). Une signature de convention a été faite, ce lundi 15 mai 2023, pour non seulement marquer le démarrage effectif du projet mais aussi faciliter son appropriation par les parties prenantes.

Près de quatre milliards de francs CFA. C’est le montant déboursé par l’Agence coréenne de coopération (KOICA-Corée du Sud) pour le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) afin d’enclencher la mise en œuvre du projet : « Droits fondamentaux, paix et égalité pour tous dans les régions du Sahel et du Nord du Burkina Faso ». Ce projet est le 8e programme de coopération de l’UNFPA et le gouvernement du Burkina Faso. Cette signature de convention intervenue ce lundi 15 mai 2023, marque le démarrage effectif du projet. C’est aussi une aubaine pour faciliter son adaptation par toutes les parties prenantes.

Le Coordonnateur résident du système des nations unies par intérim au Burkina Faso, Abdouraouf Gnon-Kondé (2e à partir de la gauche) a salué la KOICA-Corée du Sud et le gouvernement du Burkina Faso pour le leadership

Selon le représentant redisant de l’UNFPA au Burkina Faso, Alain Akpadji, ce projet a une durée de trois ans et va contribuer à améliorer l’égalité des sexes, à protéger et à autonomiser les femmes et les jeunes, à renforcer la paix et la cohésion sociale dans les zones touchées par les conflits, notamment les régions du Sahel et du Nord. Il sera mis en œuvre par des partenaires étatiques et non étatiques pour non seulement renforcer la résilience et l’autonomisation des femmes et des jeunes mais aussi améliorer l’accès des PDI et des communautés d’accueil touchées par les conflits, aux services et droits de santé sexuelle et reproductive.

A termes, ce sont 545 500 personnes, dont 282 024 femmes, qui seront directement touchées par ce projet et 3 205 608 personnes indirectement, selon le représentant résident de l’UNFPA, Alain Akpadji

« Aussi, il va sans doute contribuer à la réalisation des trois résultats transformateurs tout en prenant en compte le triple nexus à savoir, le développement, l’humanitaire et la consolidation de la paix », a-t-il précisé. A terme, ce sont 545 500 personnes, dont 282 024 femmes, qui seront directement touchées par ce projet et 3 205 608 personnes indirectement.

De l’excellence de la collaboration !

Le coordonnateur résident du système des nations unies par intérim au Burkina Faso, Abdouraouf Gnon-Kondé a remercié KOICA-Corée du Sud et à travers elle, le gouvernement de Corée, pour la confiance et « l’excellente » collaboration qui ont abouti à l’élaboration de ce projet. « Mes remerciements vont également à l’endroit du ministre de l’économie, des finances et de la prospective et à travers lui, le gouvernement du Burkina Faso pour l’excellente coopération que nous entretenons dans le cadre de la mise en œuvre du 8e programme de coopération », a-t-il témoigné.

Le représentant résident de KOICA Corée du Sud/Cote d’Ivoire a été témoin de cette signature de convention

Il a révélé que ce 8e programme de coopération entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNFPA est aligné sur les priorités nationales et contribuera à l’atteinte des résultats transformateurs du plan stratégique de l’UNFPA 2022-2025. Dans ce plan stratégique, nous pouvons citer : zéro besoin non satisfait en planification familiale ; zéro décès maternel évitable, zéro violence basée sur le genre.

La ministre déléguée en charge du budget, Fatoumata Bako/Traoré, a salué à sa juste valeur la pertinence de ce projet

« C’est avec une grande satisfaction que nous accueillons ce projet qui prône l’inclusion et la cohésion sociale en prenant en compte les personnes déplacées internes des régions bénéficiaires », a apprécié la ministre déléguée en charge du budget, Fatoumata Bako/Traoré. Au nom du ministre de l’économie, des finances et de la prospective et à son nom propre, Mme Bako a témoigné la gratitude du gouvernement à l’UNFPA et à la KOICA-Corée du Sud pour cette initiative pertinente. « Elle est d’autant plus pertinente qu’elle propose des réponses concrètes aux préoccupations réelles et spécifiques de nos populations des régions du Nord et du Sahel », a-t-elle soutenu.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique