LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

Publié le lundi 27 mars 2023 à 08h30min

PARTAGER :                          
Burkina : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

Comme à ses habitudes, le journaliste et ancien président de la Commission électorale nationale indépendante du Burkina, Newton Ahmed Barry a donné sa lecture de la situation nationale sur sa page Facebook. De son point de vue, la révolution n’est pas que la volonté. Il est indispensable de mener la réflexion avant tout.

La Révolution par le verbe !

Il suffit de dire et c’est fait. A chacune des sorties du capitaine président, il répète à l’envie que son intention « c’est de tout révolutionner… ». Certains saluent « une intention affirmée », d’autres se réjouissent « du volontarisme et de l’engagement… ».

On sait que ce seul fait « électrise » la foule des partisans et le capitaine président y prend un réel plaisir.
Mais les foules ne se posent pas bcp de questions. Elles sont pour l’essentiel acquises et ne prêtent guère attention aux incohérences et aux incongruités.

Ceux qui se sont donné la peine de suivre le capitaine et qui l’observent parler sont à chacune de ses sorties un peu plus perplexes

Il n’y a pas de « révolution », sans « une théorie révolutionnaire ». Ça veut dire qu’on ne révolutionne que lorsqu’on a pris le temps d’étudier la société à révolutionner.

Le Burkina est immensément riche, comme en est convaincu le capitaine IB, géologue de formation avant de rejoindre l’armée. Il sait sans doute de quoi il parle.
Mais comme l’histoire de l’humanité le démontre, les richesses minières sont un atout, mais elles ne sont pas tout.

Deux preuves :
- À Conakry il pleut comme si le ciel était percé. Mais jusqu’à présent Ouagadougou est mieux desservie en adduction d’eau potable que Conakry
- En Centrafrique le diamant se ramasse à fleur de sol. À Bangui jusqu’à présent il n’y a pas une route digne de ce nom.

La révolution n’est pas que la volonté !

Il faut avoir réfléchi la révolution auparavant et l’avoir articulée en un processus authentique que l’on peut implémenter avec un horizon que l’on visualise comme étant un but humain ultime.

C’est vrai que itérativement le président capitaine dit « qu’il a réfléchi et il sait vers où il veut aller et il a déjà ses partenaires… ». C’est probablement vrai. Mais de ce que l’on sait des théories révolutionnaires, elles sont connues, partagées et scientifiquement discutées. Elles ne sont pas un objet secret ou connu que de quelques initiés.

Au détour d’un contact avec la foule, le président lâche quelques bribes, comme l’entreprenariat rural. Mais cette question a fait l’objet de théorisation depuis les kolkhozes bolcheviques, la révolution de Mao, la révolution des khmers rouges et plus près de chez nous le Tercerisme de Laurent BADO. Où se situe l’entreprenariat rural de IB ? Comment compte t’il le mettre en œuvre ? Sous le format kolkhozien ou sous le format de l’actionnariat populaire façon Laurent BADO ? Le premier n’a jamais correspondu à l’esprit de la production du « type familial », qui est celui en vogue dans nos campagnes. C’est pourquoi le RDA avait su disqualifier les partis de gauche dans nos villages avec son slogan « ko tid pouye », traduisant ce slogan par si tu as deux moutons « un est à toi et l’autre c’est pour l’Etat ». « Si tu as deux femmes, une est pour toi et la deuxième est pour l’Etat ».

Le RDA a su ainsi astucieusement dégoûter les paysans du communisme. Qu’en est-il de la formule de BADO de l’actionnariat populaire ? De prime à abord elle est alléchante. Mais dans un milieu rural complètement dévasté par la guerre terroriste, même l’action à 1000 f cfa est hors de portée pour les paysans dont la quasi-totalité aujourd’hui sont soit déjà PDI ou en attente de l’être. chaque jour une dizaine de villages sont sommés de déguerpir. Nous avons 9000 villages environ sur l’ensemble du territoire. La totalité de ceux du Sahel ont disparu. Dans le Centre Nord toutes les 3 provinces sont touchées c’est pourquoi elles sont toutes sous l’Etat d’urgence. Idem à l’Est, dans une grande partie du Mouhoun etc…

Par contre en prenant la peine de mieux lire et de se documenter, des formats pratiques performants sont mis à jour qui sont plus adaptés à nos contextes. Ils ne sont évidemment pas révolutionnaires, mais pragmatiques.

Enfin, un révolutionnaire ne nie pas l’histoire. Avant moi il n’y a rien eu. Je suis celui qui commence tout. La révolution n’est pas une invention, elle s’opère sur un existant.

C’est pourquoi par exemple à Kaya les croûtes devanciers du capitaine avaient réalisé l´adduction d’eau de la ville à partir du lac Dem. Il lui appartient lui le fils prodigue au moins de veiller à ce que cette installation ne soit pas coupée par les terroristes pour aggraver la détresse hydrique d’une ville qui étouffe déjà sous le flot incessant et quotidien des PDI

Ces mêmes devanciers indignes n’ont pas su construire des usines de raffinage de pétrole, mais ils ont construit la grande salle polyvalente de conférence qui a accueilli le meeting exalté du lancement de la guerre. Pour l’instant IB n’a pas posé une pierre quelque part qui restera le témoignage de son passage à la tête de l’Etat Burkinabè

On n’insulte pas ses pères, on les honore. On ne méprise pas ce qu’ils ont fait. On fait mieux qu’eux et on laisse à la postérité de juger. Le pouvoir est fini le jour même où on l’a acquis. Chaque jour qui passe le rapproche de sa fin que de ses débuts.

Enfin, chaque pouvoir produit son propre passif comme la corde qui sert au pendu. Chaque jour il alourdit ce passif. Le passif ultime du régime de IB dont il aura du mal à se défaire c’est celui des libertés et des droits humains. La guerre ne justifie pas tout. Elle n’absout pas tout. Bien au contraire.

La société humaine est complexe et sa direction encore plus complexe en situation de guerre. Il ne suffit pas que toute voix discordante se taise pour laisser place à la chorale des partisans pour que la victoire soit assurée. J’ai bien aimé un passage du dernier post de Yacouba Ladji Bama « laisser le succès de vos actions parler pour vous ». Lui au moins il n’est pas comme NAB. Il n’est pas contre vous. Il faut donc l’écouter.

Je souhaite à chacun ( musulman comme chrétien) un excellent mois de jeûne. Que Allah qui lit dans nos cœurs nous fasse miséricorde !

Allah aide, ceux qui s’aident !
NAB

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 26 mars 2023 à 13:13, par ZOUA En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Voici un autre VDP pour le vrai combat sur le terrain..... C’est facile de rester dans un bureau et d’écrire...

    • Le 26 mars 2023 à 21:26, par Zelemdé En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

      Newton Ahmed Barry,

      Si tu n’aime pas le petit, si tu ne veux pas aider ton pays, alors laisse. Tu as été aux affaireset nous avons perdu 40% de notre territoire. Quelle etait ta stratégie. Je me retiens sinon je risque de te sortir des grociérétés. Va tout simplement te faire mettre avec ta stratégie de m*rde.

    • Le 27 mars 2023 à 09:13, par kwiliga En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

      Bonjour ZOUA,
      Heu, VDP, ça commence par Volontaire, hors, si dans vos propos, vous faites allusion au cas Boukaré Ouédraogo, de l’appel de Kaya, il vous faut logiquement modifier l’appellation.
      IDP pour Involontaire pour la Défense de la Patrie, pourrait peut-être convenir ou même DDP, comme Détenu....
      Sans être un ardent partisan de NAB, ses réflexions quant à la "volonté révolutionnaire" de notre putschiste gouvernement et notamment sur l’aspect qui précise qu’une révolution, ça se réfléchit, me paraissent tout à fait pertinents.
      Pour exemple, j’attends avec impatience de pouvoir trouver les 19 articles de la loi COVED. Il y a apparemment une populiste tentative d’imiter les CNR,... mais où va-t-on avec ça ?
      De mon point de vue, je rajouterai que, dans ma conception, qui me semble être l’acception générale, le révolutionnaire s’attaque aux puissants.
      Hors, avec le gouvernement Kyelem, c’est l’inverse qui se produit :
      - On taxe les bières de 20 à 25% (pour soutenir l’effort patriotique, et c’est très bien) , mais pour l’instant les prix des vins, whisky et autres champagnes, restent inchangés.
      - Dans les premières intentions de ce même soutien à l’effort patriotique, il s’agissait de taxer 1% des salaires. Il a suffit d’une déclaration des l’UAS, pour que le gouvernement y renonce, sans mener aucune négociation, aucun combat,
      - Les quelques jugements pour corruption, ou celui de l’aéroport de Donsin, en dehors de celui concernant la LONAB, donnent de piteux résultats, généralement des condamnations avec sursis, guère dissuasives.
      - Bassolé, qui est un évadé, nous donne des conseils, depuis l’un des pays qui financent le terrorisme qui nous endeuille, on n’est pas foutu de lui mettre un mandat d’arrêt international aux fesses. Par contre, si tu es petit et que tu as une voie discordante, les pires choses t’attendent, arrestations et détentions arbitraires, envoi forcé au front...
      Bon, beaucoup trop d’exemples qui démontrent que notre pouvoir craint les puissants et fait des exemples avec les faibles.
      La dernière révolutionnaire que l’on ai vu dans ce pays, c’est Rosine Sory-Coulibaly !
      Et puis il y a la communication, où les populistes déclarations pour faire rêver les foules béates d’admiration devant leur nouveau messie , ne peuvent suffire.
      Le révolutionnaire est censé œuvrer pour le peuple, il lui doit transparence et redevabilité. Force est de reconnaitre qu’avec ce gouvernement, nous n’avons ni l’un, ni l’autre, bien au contraire !
      Il y a d’ailleurs fort à parier que, si nos gouvernants ne sont pas clairs avec nous, c’est qu’ils ne le sont pas non plus dans leurs têtes.
      Ils veulent le soutien de tout le monde, sans être alliés avec personne, ils cherchent à imiter l’exemple malien de dictature urbaine, état failli, qui musèle toute opposition et a abandonné 70% de son territoire, mais ne rechignent pas à demander l’aide de leurs pires ennemis.
      Bon, je suis trop long, désolé.
      Honni soit qui Mali pense.

  • Le 26 mars 2023 à 13:36, par Nick En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Pas de commentaire ! Bien dit NAB. C’est une erreur de penser que critiquer est synonyme de traiter avec l’ennemi. Il ya des critiques constructifs. Et je pense que certains des crtiques de NAB font partis

  • Le 26 mars 2023 à 13:41, par Citoyen En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    "On n’insulte pas ses pères, on les honore" ! Ah bon, Mr Ibrahim a donc osé insulter ses pères dans ses proses de paroles antérieures ? Dans ce texte de Mr BARRY, Journaliste, il ya tant de passage de ce genre qui traduisent toute la "haine et le mepris" que ce cher Mr Monsieur BARRY a pour le Capitaine Ibrahim TRAORE et il a beacoup de peine à les dissimuler ! C’est dommage, car on a cru que certains acteurs politiques comme lui avec tout ce qu’ils ont connaisances sur le monde, allaient se faire habiter par la raison et faire profil bas, le temps que nous puissions régler les problèmes secutaires ! Mais hélas, certains hommes politiques sont véritablement impatients de replonger leurs mains dans le plat de riz gras que leur ancienne position leur permettait d’accéder gratuitement ! A lire Mr Barry, il semble reprocher à Mr Ibrahim TRAORE de parler de révolution sans aller dans une école idéologique pour la conceptualiser avant même d’en parler en public. A mon humble avis, Mr Barry semble être dépassé par lea événements et je crains que leurs rêves ne s’évaporent comme de la vapeur d’eau ! Visiblement le Burkina a encore du chemin à faire !

  • Le 26 mars 2023 à 13:49, par Toega En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Ce Monsieur n’est pas crédible ;tu n’aimes pas le Burkina et tu libres d’en sortir ,aller en France ou au Niger que tu adoubes,
    On a marre de t’écouter,nous avons tous vus tes prouesses à la CENI.

  • Le 26 mars 2023 à 14:04, par Basnam En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Ce monsieur devenu donneur de lecon parce que ses ambitions politiques ne sont pas assouvies nous pompe l’air.
    Toi qu’elle a ete ta contribution au development du pays ? Au lieu de critiquer inutilement donnes nous des solutions. Viens developper ton village.

  • Le 26 mars 2023 à 14:53, par Sacksida En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    D’abord le President Ibrahim Traore, a des Volontes Patriotiques et Nationalistes ; mais il y’a un manque de Formation Politique et Ideologique determinee. Thomas Sankara President du Conseil National de la Revolution, du Faso et Chef de l’Etat durant 4 annees de Revolution Democratique et Populaire d’Aout, n’a jamais dit que : " ses predecesseurs n’ont rien fait, mais il a critique des options qui consistaient a la Mendicite Internationales pour Developper le Pays et la Mauvaise gestion publique des Problemes du Peuple. Sur les Questions Nationales, les Debats s’epuisaient au niveau appreciable du CNR, avant que le President Thomas Sankara et son Gouvernement Revolutionnaire ne les mettent a Executions dans l’Interet General du Peuple Burkinabe..
    Du reste, Thomas Sankara est reconnu en Afrique et dans le Monde comme un Reformateur Innovant : Reforme de l’Armee Populaire Revolutionnaire, Reforme de l’education nationale, Reforme de l’Edification Economique, Commerciale et de la Production, Reforme de la Politique Nationale de la Femme Burkinabe, Reforme Agraire et Fonciere, Reforme de l’Agriculture, Reforme de l’Etat et l’Administration publique, Reforme de la Justice Classique, Reforme de la Politique des Arts et de la Culture etc. C’est tout cela pour changer positivement la Philosophie et les Pratiques Vertueuse de la Conduite des Affaires Publiques dans l’interet General du Peuple Burkinabe. C’est donc, cette appareil d’Etat nouveau qui a Insuffle a l’Ensemble de l’Administration Burkinabe un rythme de Travail soutenu et qui a confere a l’Administration Publique Burkinabe, ses titres de Noblesse en raison de la Qualite et de la Rapidite des Dossiers Techniques, ainsi que l’Esprit de Services et l’Abnegation pour le Peuple Burkinabe..Salut

  • Le 26 mars 2023 à 15:12, par HUG En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Pour l une des rares fois, je suis d accord avec vous. J avais dit que le capitaine réussirait s il parle moins et s il est pour la vérité rien que la vérité. Agissez beaucoup et parlez moins car la raison que vous avez avancé pour prendre le pouvoir est la crise sécuritaire mais une fois au pouvoir on passe le temps à dire que la guerre n a pas encore commencé alors que les villages se vident.

  • Le 26 mars 2023 à 15:13, par ZEUS En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Merci NAB !
    Je l’ai dit aussi : " on continue d’importer au lieu de creer des usines parce que ca profiterait a un petit nombre d’individus" est un autre pan de sa déclaration ! Ce qui est vrai mais il faut faire attention et ouvrir son esprit quand on accueille les critiques des devanciers ! Depuis combien d’années a t’on cessé d’importer le ciment, du reste a 100% ? Plusieurs...et a qui profitent la production nationale ? Pratiquement aux mêmes individus qui l’importaient ! Il faut croire donc que la création de la production nationale n’est pas de nature a les déranger tant que ca !
    Cependant il faut savoir que les facteurs de production peuvent faire que vous ayez automatiquement un handicap par rapport aux autres, dans votre volonté de produire local : le coup de l’électricité ou sa disponibilité par exemple ! Et ensuite il y a la fraude qui vient ensuite vous confronter a la réalité des prix et de la qualité ! Il ne faut pas pour autant baisser les bras, mais il faut se retenir de croire que les prédécesseurs n’ont rien fait ou tenté !
    il y a eu INATA sous le Rocko ( on lui en attribue la paternité mais il n’a jamais été militaire, pas plus qu’il n’a jamais refusé quoi que ca soit aux militaires que nous sachions) ; il y a eu Gaskindé sous Damiba et sous IB, les derniers évènements de Deou pour ne citer que cela ! Tous aussi choquants les unes que les autres, ces attaques nous montrent qu’il ne s’agit pas d’une affaire de dirigeants principalement, et ca je l’ai relevé depuis le coup d’état du MPSR1 ! Si on a pu s’égosiller a souhait sur INATA, Damiba n’aura pas eu le temps d’expliquer Gaskinde ; aujourd’hui le MPSR2 essaye d’empêcher toute réflexion sur Deou ! Ce qui est une erreur bien sur ! ces évènements peuvent survenir encore et il vaudrait mieux expliquer aux populations pourquoi cela peut arriver que d’essayer d’empêcher un débat :
    1) il faudrait absoudre officiellement le Rocko d’une responsabilité directe quelconque sur INATA pour commencer ; cela permettrait de mener un débat serein.
    2) il faut reconnaitre la force de l’adversaire, et la relative " facilite" de sa mission par rapport a nos forces armées : pendant que nos soldats essayent de préserver des vies, tout en sauvegardant un territoire aussi grand, le but des terroristes est simple : tuer au hasard des cibles, ici et la ! Une seule action spectaculaire est une victoire éclatante- ils peuvent attaquer aujourd’hui a Djibo, demain aux encablures de Kaya, et entre temps avoir creer le déplacement de milliers de populations : a-t-on besoin d’une stratégie aussi élaborée que la notre pour faire cela ? Non ! Et en plus ils ont les moyens du banditisme a travers le trafic d’armes, d’humains, les otages, la drogue...qui attire plus d’un en quête de ressources facilement !
    3) Comme on a fait croire que INATA n’a pu arriver que parce que c’était un civil aux commandes, ou même le Rocko, on est tous engagés dans une fuite en avant ou tout ce qui ressemblerait a INATA aujourd’hui mettrait le MPSR2 aussi en péril ! Le résultat, c’est qu’on ne peut plus se focaliser sur une stratégie a moyen ou long terme mais juste se livrer au jeu des justifications !
    4) On est malheureusement en guerre prononcée et beaucoup de choses peuvent arriver- c’est plus le choix des terroristes que le notre puisqu’eux ne cherchent pas a construire mais a SABOTER ! Depuis la nuit des temps, on sait que saboter est extrêmement plus facile que de construire...comme rétablir un état, une nation !
    Je continue a me poser des questions sur la réponse de Damiba lors de sa sortie médiatique : Le MPSR aurait pris le pouvoir parce qu’il a compris qu’on ne pouvait pas gagner la guerre par les armes uniquement...mais négocier aussi (sic) ! Qui mieux que des civiles pour négocier ? L’armée aurait t’elle pu suggérer au Rocko de négocier et il aurait refusé ? Lui qui a eu maille a partir avec la France parce qu’il a suivi la volonté populaire et de notre armée de ne pas signer avec eux ?
    Tous ceux qui sont trop jeunes pour avoir compris la révolution ne voient pas ce qui se profile a l’horizon ! A la différence que le CNR était prêt avec sa vision, stratégie et réseaux secrets plus de dix ans avant son avènement au pouvoir… et n’était pas confronté a une crise d’une telle envergure.

  • Le 26 mars 2023 à 15:16, par HUG En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Pour l une des rares fois, je suis d accord avec vous. J avais dit que le capitaine réussirait s il parle moins et s il est pour la vérité rien que la vérité. Agissez beaucoup et parlez moins car la raison que vous avez avancé pour prendre le pouvoir est la crise sécuritaire mais une fois au pouvoir on passe le temps à dire que la guerre n a pas encore commencé alors que les villages se vident de leur population. Personne ne souhaite l échec du mprs 2

  • Le 26 mars 2023 à 15:20, par Marine En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Bonne analyse, le peuple est là pour juger. Alors laissez les gens s’ exprimer. Cela peut contribuer
    à trouver des solutions. Travaillons ensemble et laissons l’ esprit de division.
    Ce qui est sûr le burkinabè n’ aime pas les brimades ni les foutaises.
    Les politiciens burkinabè ont travaillé et continuent de le faire. Depuis la création de la colonie de Haute volta à aujourd’hui, les politiciens font ce qu’ ils peuvent pour la patrie. Rendons leur tous hommage.
    Que Dieu ait pitié du Burkina Faso et ramène la paix d’avant 2014.

  • Le 26 mars 2023 à 15:37, par Bagatie En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Il y a des gens qui ont pour seule arme de combat, la haine. Il ne la cache pas, au contraire, ils l’exhibe pour que tous le voient. Et surtout, s’il ont la chance de faire partie de ceux qui ont pour métier de manier la plume, alors, ils la pointe au bout de leur plume.

  • Le 26 mars 2023 à 15:53, par Jeunedame seret En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    On t’a assez vu. On t’a assez reconnu les talents en français. Encore selon toi, « Il faut avoir réfléchi la révolution auparavant et l’avoir articulée en un processus authentique que l’on peut implémenter avec un horizon que l’on visualise comme étant un but humain ultime.

    C’est vrai que itérativement le président capitaine dit « qu’il a réfléchi et il sait vers où il veut aller et il a déjà ses partenaires… ». C’est probablement vrai. Mais de ce que l’on sait des théories révolutionnaires, elles sont connues, partagées et scientifiquement discutées »}

    Mais à contexte nouveau approche nouvelle. NAB, tu as raison parce que tu es à la maison. IB est dans une situation assiégée et contraint de tout rétablir dans une limite de temps. Et la réflexion fait de nous des lâches. Si tu crois que les théories révolutionnaires étaient bien partagées, que faisais tu avec tes idées pendant les gouvernements de ROCK, BLAISE et consort ? Ta voix n’est pas discordante ; elle a des contradictions. As tu tout relu et bien réfléchi ? Tu reconnais que « société humaine est complexe et sa direction encore plus complexe en situation de guerre » Et que IB n’a pas encore posé sa pierre. Alors, pourquoi encore lui réclamer un temps long de réflexion, de maturation de visualisation avec toutes les convictions avant d’agir ? Contre IB tu parais toujours et tu reproches sa révolution par le verbe. Ta réflexion est-elle active ou verbale ? Heureusement que toutes les réflexions ne sont pas bonnes à prendre. Car il y a des critiques stériles chez nous. Bon apaisement de coeur à tous ceux qui se croient en carême ; et à tous ceux qui nous créé la situation.

  • Le 26 mars 2023 à 16:03, par Bob En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Pendant longtemps j’ai douté de la sincérité de NAB, mais sa résistance sous Blaise COMPAORE plaidait pour lui, bien que sa présidence de la CENI nous ait montré une autre facette du personnage. La présente adresse met à nu un personnage hideux qui sème la confusion dans une analyse où la confusion et la mauvaise fois se disputent. Formellement, IB n’a pas encore parlé de révolution ou de transformation de la transition en révolution. C’est un vœux de nombreux burkinabé nostalgiques du CNR. Il parle de guerre, de mobilisation et de développement. Lorsque la société sera mûre, le mouvement qui remplacera la Transition saura se mettre en ordre de bataille, théoriquement et pratiquement. Jamais dans vos nombreuses sorties vous ne faites ni propositions, ni critique constructives, votre diatribe n’a pour but que de dénigrer, semer la division et le découragement au sein de la population. Quel est au fond votre objectif ? Quand vous vous indignez de la suspension de RFI au Burkina et restez muets sur la fermeture de RT et SPUTNIK, quand vous braillez avec raiso lorsque des civils sont exécutés en oubliant que certains sont complices, quand vous défendiez becs et ongles la France qui a protégé Kidal et assassiner Kadafi est-ce que vous pensez aux pauvres populations ? Comment pouvez-vous affirmer que tous les villages sont déguerpis et que tous les jours 10 villages sont déguerpis ? Comment pouvez-vous être aussi cynique ? Allah est grand il n’acceptera jamais qu’un individu comme vous devienne président du Burkina. Vendez vous aux français ou même au diable 👿, vous ne serez plus jamais quelqu’un dans ce pays, on shaa Allah.

  • Le 26 mars 2023 à 16:51, par Burkinbila En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Bien dit. Il faut donc le traduire en action. Je propose que le President IB vous nomme conseiller pour mettre en œuvre vos idées combien pertinentes. C est ca egalement La cohésion sociale et le patriotisme,. La balle est dans le camp des autorités compétentes !

  • Le 26 mars 2023 à 18:01, par Paaga En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Même toi NAB tu as un passif. On aurait souhaité que tu dises tantôt des mots d’encouragements et ensuite on pourrait te suivre quand tu prétend dire la vérité. Tu pourrais être sincère dans tes dises, mais tu as rompu la confiance avec tes admirateurs depuis ton soutien inconditionnel à Gilbert Djenguere. C’est prétentieux de croire que tu es le seul intellectuel au Burkina. J’aurais apris que tu es en France. Pardon vient rester ici avec nous. Pas à Ouaga mais dans le Tongmael.

  • Le 26 mars 2023 à 18:26, par Adakalan En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    j’ai simplement lu le titre, le reste je le connais. j’ai tout simplement Zappé. Des gens qui ont organisé une élection présidentielle avec un président elu avec un peu plus de 1 millions 5 00 sur un potentiel d’environ 10 millions n’a de leçon a donné a personne.

    • Le 27 mars 2023 à 08:31, par Passakziri En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

      Bonjour Adalakan,
      Vous dîtes : "j’ai simplement lu le titre, le reste je le connais. j’ai tout simplement Zappé"
      Pourtant vous commentez aprés avoir zappé ? N’est-ce pas de l’inconséquence ? C’est comme suspendre RFI ou applaudir sa suspension et commenter ce que RFI a dit ou écrit.

      Plus loin dans votre commentaire post zapping vous dîtes : " Des gens qui ont organisé une élection présidentielle avec un président elu avec un peu plus de 1 millions 5 00 sur un potentiel d’environ 10 millions n’a de leçon a donné a personne",
      Décidemment ! Donc vous vous attendez à ce que la CENI vienne vous décrocher des kiosques pour vous forcer à aller aux urnes ? à moind de rendre le vote obligatoire ( c’est aussi possible ), je ne vois pas comment on pourra forcer des désinteressés à aller aux urnes. On peut ne pas aimer NAB, mais on ne pourrait lui faire porter la responsabilité du désintérêt des burkinabè à descider de la vie politique. On s’intéresse plûtot aux débats de cabarets, aux djandjobas et autres festivités qu’au débat politique. Dans ce cas, qui faut-il accuser ? à toutes ces personnes qui se réduisent en figurants de meetings et autres regroupements, si le meilleur programme n’est jamais sûr de peser , mais plûtot celui qui donne plus. Malheureusement, choisir de ne pas choisir c’est aussi faire un choix, celui de laisser les autres choisir pour soi. Donc , même si 22 burkinabé vont aux élection, celui qui aura reunit 12 voix sera le vainqueur légitime. C’est aussi simple que cela.

      Passakziri

  • Le 26 mars 2023 à 19:00, par Nabiiga En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    LA PATRIE OU LA MORT ; OU PLUTÔT, LA MORT SANS LA PATRIE

    Merci Ahmed. Ton article est édifiant. La gravité de la situation, on le sait, est sans appel. Le jeune Capitaine fait son mieux avec son équipe mais, ce qui est à craindre serait son incapacité de remettre au Burkina un seul centimètre carré de son territoire quoi qu’il soit de très bonne volonté. Qu’y faire ?

    Pour moi, nous scandons la patie ou la mort nous vaincrons, mais jusqu’ici, c’est plutôt la mort sans la patrie que nous vivons, chose deconcertante si l’on tient compte des milliards versés dans les élections Présidentielles et législatives que les militaires sont venus détruire sous prétexte de combattre le terrorisme. Pour moi, c’est du banditisme doublé d’un manque absolu de patriotisme. Sinon, faites ce que vous dites que vous ferriez sans des si, ni mais, encore moins des explications. Point

    Ce qui doit logiquement rechauffer le coeur de Burkina cependant, est qu’après Ibrahim et son équipe révolutionnaire, il n’y aura plus aucune prise de pouvoir par les militaires au Burkina pour manque de raison d’être. Ce dont on est sûr, sans vouloir être défaitiste, la fin de la transition arrivera sans qu’un seul centimêtre carré soit arraché des mains des terroristes, encore moins rétablir les déplacés dans leurs villages. À ce moment-là, nous aurions vécu sous Damiba et Ibrahim le formule de deux petits pas devant, milles autres en arrière. Quant aux milliards de nos francs que l’état a jetés dans les caniveaux des élections présidentielles et législatives, tant pis pour le Burkina.

    Pauvre Burkina

  • Le 26 mars 2023 à 19:07, par france dehors En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Et pourtant, le MARECHAL IB est sur une bonne voie !!!!!!
    Ca va prendre du temps mais on y arrivera !!!!! Nous devons plutot l’encourager au lieu de sortir des gros mots pour critiquer !!!!!! Bravo et MERCI IB, vous faites du bon boulot !!!!! Les elections, ca sera dans 10 ans et plus (Mon souhait et surement celui de la rue) !!!!!!! La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!!!

    • Le 26 mars 2023 à 21:52, par Nabiiga En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

      @ France dehors

      ’ Ca va prendre du temps mais on y arrivera ’

      - Ah bon ? As-tu une idée du temps à impartir ?

      Ce n’est point du tout une question de temps qui vaille sinon, Roch Christian Kaboré et son gouvernement allaient réussir avec le même temps dont tu parles.

      Lorsqu’on est sur le point de faire face à une émeute des gens affamés parce que les cuisiniers prennent trop de temps. On les chasse de la cuisine justement parce qu’ils prennent trop de temps. Peu de temps après, les nouveaux cuisiniers sortent de la cuisine (eux qui devaient servir la nourriture ipso facto) pour ensuite dire à cette même population émeutière qu’en fin de compte, tout en grattant la tête, que la nourriture prendra le temps que ça prendra pour être prête. Que leur diront-ils les affamés ? C’est bien cela ton raisonnement ? Ce n’est pas l’attente de lambda burkinabè.

      Personne ne décourage le jeune Ibrahim encore moins vouloir le saboter mais, la vérité est qu’on parle beaucoup plus qu’on travaille. Y a-t-il besoin de nous expliquer quoi que ce soit, car nous savons la raison d’être de la prise du pouvoir. Allez-y faire ce que vous nous avez dit que vous feriez avec son équipe. Nous, notre souhaite le plus cher est de voir des convois interminables des autocars, des camions remorques, tout engin capable de se déplacer, à l’instar de l’évacuation des forces alliées de Dunkerque vers l’Angleterre pendant la 2e guerre mondiale ou tout engin en Angleterre, capable de se déplacer sur l’eau fut déployé pour le besoin de cette évacuation. Ici au Burkina, nous aimerions de tels convois en train de transporter les déplacés internes vers chez eux, et que la vie normale reprenne de belle sans aucun autre souci.

      La marionnette de la famille Blaise, DAMIBA en l’occurrence, non seulement nous a-t-il donnés un delai, un mois d’échéance précis où le terrorisme serait une mémoire lointaine dans l’esprit des Burkinabè, une fois au pouvoir, il a tout simplement ABANDONNÉ la lutte contre le terrorisme pour se lancer dans le rétablissement de Blaise, son cher RSP et la libération de toute personne condamnée et associée à cette dernière famille prétextant la réconciliation. Et, pour cela, la réconciliation nationale passait devant le terrorisme en importance et un urgence. Blaise Compaoré, condamné de son état, est même arrivé à Ouaga et est reparti sans être inquiété ; pire Damiba nous a rien expliqué pourquqoi Blaise n’a pas atteri à la MACA. Pendant ce temps, nous perdions des milliers de kilomètres carrés par jour aux terroristes.

      Bref, que Ibrahim se taise et montre-nous les acquis, les exploits de son gouvernement face à la lutte contre le terrorisme et tout autre chose dont on se rappelera de lui. Qu’il soit Maréchal ou Caporal, on s’enfiche éperdument

      Voilà

  • Le 26 mars 2023 à 19:21, par Yako En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    En fait le discours de Kaya a été une erreur grossière que personnellement je mets au compte de l’inexpérience et donc pardonnable.IB a trop chargé inutilement ses devanciers pourtant ceux-ci n’ont pas démérité comparativement aux pays voisins et au regard des moyens dont disposaient le pays.Le seul aspect inquiétant du discours et qui mérite d’être signalé c’est lorsqu’il accuse une fraction de citoyens de collabos des groupes terroristes et puissances étrangères. Ici il s’agit de la parole présidentielle et comme telle elle doit être suivie d’effet. D’autant plus que les accusations sont si graves que le procureur doit s’auto-saisir du dossier car cette guerre a causé plus de 10milles morts et 2millions de PDI tout de même.Alors,nous attendons dans les jours à venir des poursuites judiciaires puisque le président semble avoir suffisamment de preuves contre ces individus. Yako

  • Le 26 mars 2023 à 20:28, par sidsomde En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Lorsque la maison de celui qui veut des théories avant l’action va commencer à bruler, il ira s’inscrire d’abord à la faculté des sapeurs pompiers, obtenir un doctorat avant de revenir commencer à l’éteindre.
    Nous , nous voulons éteindre le feu de notre case avant tout. Même en parlant entre nous en peul ou en mooré nous pourrons nous comprendre entre lutteurs..

  • Le 26 mars 2023 à 20:35, par Negblanc En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    NAB, on s’est rencontré en 1992 à Koudougou lors d’un sémainaire. Vous étiez journaliste de la télé et moi quelqu’un à qui on a barré la route de la fonction publique parce que pas ODP ! J’ai toujours lu votre journal et vos écrits. Depuis un certain temps NAB, vous faites dans celui qui est AIGRI, et cela ne va pas aux petits vieux comme nous. Soyez positif sur le Burkina, car le Burkina ce n’est pas que IB et ceux qui sont au pouvoir actuellement : c’est nous tous. Vous avez été au pouvoir à ce que je sache il n’ y avait pas des écrits comme sur vous vous le faites depuis quelques temps. Ce dont le Burkina a besoin le plus en ce moement, ce sont ses fils qui savent s’épauler dans la douleur et la différence. Dites dans quel pays dit démocratique aujourd’hui en Europe l’extrême droite n’est pas à la porte du pouvoir ? La France ??? et pourtant ce sont vos modèles.

  • Le 26 mars 2023 à 21:03, par Danga En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Et voila , les intellectuels de dimanche, mus par la seule impulsion de l’appetit, bornés à l’horizon de l’occasion qui passe. Vous etes de veritable gangrene gazeuse des nations africaine : SOUFFREZ car le riz gras sans la sueur du front, les bons d’essence, les villas - voitures, les belles femmes comme disait l’autre c’est FINI. Silence nous (IB et son PEUPLE) travaillent.

  • Le 26 mars 2023 à 21:15, par momine En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    une tres bonne nouvelle ! le rang des VDP ne fait qu’augmenter.voici un tres bon VDP qu’il faut enroler et envoyer Djibasso.

  • Le 26 mars 2023 à 22:24, par De Balzac En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Comme le disait BAZ BILL, qui on n’a pas vu ici. De la L2 du bon vieux temps de journaliste à la voiture et villa cossues aux frais de l’Etat Comme président de la CENI, c’est normal que l’on soit agri contre le système qui a tout compris et tout coupé. Le journal, ça nourrit plus son homme. On a attaqué Blaise sur tous les angles. On a mangé avec Rock avec de longues fourchettes, on a demonté DAMIBA et maintenant c’est TRAORE on s’attaque à longueur de journée. La même France qu’on traité de tous les noms est devenue subitement son allié. Comme quoi quand on se noie on peut s’agripper même à la queue du Diable. Quand je vois comment les journalistes français attaquent par tous les moyens la Russie, Et nous ici on veut dire qu’on est né avec la déontologie journalistique entre les dents.

  • Le 27 mars 2023 à 02:08, par WALY En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    @NABIIGA avez-vous relu ce que vous avez écrit ? Comment peut on être aussi défaitiste ? Qu’avez vous gagné avec les régimes précédents dont la perte vous fait si mal ? Si aucun centimètre carré du Burkina n’est repris la transition continuera. Détrompez vous si le territoire n’est pas libéré en grande partie en juillet 2024 il n’y aura aucune élection. Priez vous et vos semblables pour que IB réussissent pour que vous retrouviez vos élections truqués qui vous permettent une fois au pouvoir de voler et faire toute sorte de bêtises. Si les terroristes ont le dessus comme vous l’espérez secrètement ils feront des pogromes avec des individus comme vous. Vous ne perdez rien pour attendre.

  • Le 27 mars 2023 à 03:52, par Kato En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Sous le régime de IB le Burkina a eu une armée avec des drones armés qui chassent les terroristes.

    IB a eu le courage d’annuler des accords bidons avec la France.

    New Amed Barry il faut reconnaître que le Capitaine Président a fait mieux pour l’armée burkinabé que les devanciers.

    Et c’est grâce à l’armée que Ouagadougou est toujours en paix ce qui vous permet de continuer à critiquer.

    Merci.

  • Le 27 mars 2023 à 07:14, par Gear4 En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Envoyer le moi au front comme VDP !
    il va aller théorisé là-bas.

  • Le 27 mars 2023 à 07:56, par Passakziri En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Franchement le capitaine qui pense être le seul être intelligent sur la planète bleue peut fait rire.
    Quand on abandonne ses positions militaire pour réplier sur la capitale brader le pouvoir et fanfaronner en ville, on devrait s’abstenir de s’ériger en messie. Non, sans les armes et la troupe, un général, un colonel, un chef d’escadron n’est rien. Il l’est encore moins quand il utilise les armes non au front mais à des fins purement personnelles.
    On passe son temps à accuser les politiques dans un pays ou les militaires ont dirrigé presque 50 ans sur 62 ? S’il y’a quelqu’un à accuser d’incompétence , eh bien ce sont tous ces treillis putschistes. Pas la peine de pervertir l’histoire.
    Parler aussi de politique hitlérienne en s’adressant aux politiciens, c’est faire preuve d’un manque de culture générale, car s’il y’a quelque chose d’hitlérien c’est bel et bien ce que le capitaine Traoré tente d’instaurer au Faso. Ainsi des citoyens sont séquestrés et envoyés au front pour n’avoir pas chanté les euloges du Führer burkinabè. Sous Hitler, c’est ce qui se passait aussi avec ceux qui avaient le courage de dire non. On leur déniait purement et simplement la nationalité allemande, les contraignait à l’exil, les exécutait et les dépouillait de leurs biens. Sous quel régime civil avons-nous vu une trace de tout ceci au Faso ? par contre sous I.B eh bien ne pas chanter les louanges du Führer vous valent le titre d’apatride, vous vous retrouvez séquestré , etc.
    Des comportements enfantins qui projettent le Burkina à des decenies en arrière. Dommage.

    Passakziri

    • Le 27 mars 2023 à 14:01, par AHMED En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

      PASSAKZIRI. Vous finirez par accepter que IB fera partie de la bonne histoire de notre pays. Dites ce que vous avez fait pour ce pays si ce n’est des critiques inutiles comme pour nous autres. IB a 34 ans quand Blaise a fait son coup. Quand IB a pris le pouvoir le terrorisme avait 7 ans. Il n’a que 6 mois au pouvoir. Vous savez qu’avec BLAISE on avait que le RSP pour lui garantir son pouvoir. Il a fallu une insurrection pour le faire partir. La main de Dieu. Ne vous en faites pas IB est là par la même main Dieu. Vous verrez

      • Le 27 mars 2023 à 21:16, par Passakziri En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

        Bonjour AHMED,
        Là ça devient compliqué parce que je ne sais pas de quel Dieu vous parlez ici . Est-ce le même qui nous avait fait don de Blaise Compaoré ? De celui-là même qui avait envoyé Sandaogo Sesse Seko ? Ou devrions- nous comprendre qu il s agit de dieux ? Parce que ces litanies nous les avons entendues sous tous les régimes qui se sont succédés, surtout les juntes. S il s agit du même Dieu, on serait en droit de se demander de qui on se moque pour nous envoyer de tels messis. À moins que vos déclarations ne soient une perversion. Et je suis même sûr que c est le cas parce que le Dieu auquel je crois a peut-être créé l univers et ses éléments et voit la terre comme un ensemble, ce sont les hommes qui dans leur méchanceté l ont morcelée en territoires et en biens autours desquels ils s entretuent. Je ne sais pas si ça lui fait plaisir.
        A suivre votre logique on finirait par croire que c est lui qui a envoyé les colons déclarer que les villages d une certaine région devrait s assembler pour être la Haute Volta ? Bref c est juste en suivant votre logique, sinon si c est pas le cas , qu a t - il a faire dans qui doit faire un putsch pour devenir le messie du Burkina ?
        Enfin, vu que les putschs au Faso sont ensanglantés, j ai vraiment du mal à vous suivre dans votre logique.

        Passakziri

  • Le 27 mars 2023 à 08:05, par Amidou En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Toi NAB, Tu exagères à la fin ! Essaie un peu de garder les pieds sur terre en étant un peu plus modeste. Tu te prends pour le plus grand connaisseur au Burkina ? Il faut que tu comprennes que potasser les bouquins par ci par là et sur d’autres peuples ne fait pas de vous un sage ! Au contraire, lorsque les choses ne sont pas considérées dans leurs contexte, s’en inspirer tout azimut ou faire des comparaisons à l’emporte-pièce ne donne que de piètres conclusions !
    D’ailleurs si tu tentais un peu de sortir du confort des critiques tout azimut pour t’essayer dans des propositions ? Et puis ça commence à paraître abject d’avoir cette propension à déifier les occidentaux et le blanc en général ! Pourquoi tant de complexe ? Vraiment dégoutant à la fin !
    Et puis un autre vilain caractère partagé avec ce LOURE : Enrager lorsqu’on n’est pas convié à un poste ! Si tout le monde devrait tant pester parqu’il n’a pas obtenu un poste on ne s’en sortirait vraiment pas !

  • Le 27 mars 2023 à 08:18, par Hul En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Avant de se poser des questions sur la stratégie de IB, pose toi des questions sur la stratégie de la France par rapport à l’Ukraine et la fermeture de chaînes comme RT. Étant donné que c’est le pays dont tu te sent le plus appartenir, tu devrais te faire plutôt des soucis pour ce pays.
    Quand au Burkina, ne te fais même pas de soucis. Il ya des patriotes engagés qui sont en train de travailler pour rétablir la quiétude et jusqu’à présent ils avancent dans le bon sens.

  • Le 27 mars 2023 à 09:01, par Tengbiiga En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Je pense qu’il ne faut plus faire de commentaires sur les écrits de Newton A. Barry. Tout comme Barro Soma qui exibe le code constitutionnel français à chaque interview, ces 2 intellectuels sont les 2 plus grands connaisseurs (peut être avec Lionel Bilgo) du Burkina.

    Alors il faut les laisser et s’occuper de ce que NAB appelle "les foules qui ne se posent pas de question".
    Quelle arrogance !

  • Le 27 mars 2023 à 09:03, par TANGA En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    L’assureur donne son opinion et vous nous plaquée ça sur ces pages. Est ce que ça nous regarde ? Est ce que nous avons demandé à quelqu’un ces opinions ?
    Vous aussi lefaso.net, pourquoi vous n’allez pas faire micro teottoire pour avoir de vraies opinions de l’homme de la rue ?

  • Le 27 mars 2023 à 09:28, par DU BON En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Bien dit Bon mois de carême
    Nous voulons des solutions idoines de sortie de crise. et pour cela nos écrits seul ne saurait suffire d’où il vous aussi des actions des actions fortes. les éditeurs des presse TV et radio pourraient par exemple créer des émissions et des cadres de luttes contre pas mal de fléaux qui fragilise la conscience individuelle aussi bien que collective.
    Le journalisme se veut être un pouvoir (pas une arme) qui apporte des réponses à nos questions des solutions remède à nos difficultés. Il est temps que le journalisme joue son rôle.

  • Le 27 mars 2023 à 09:37, par saam En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    De son engagement à lutter contre le terrorisme, on en parle ? Vous ne dites rien là-dessus !
    Ce nab commence sérieusement à pomper l’air des burkinabè. Vous et vos acolytes qui avez été aux commandes pendant tant d’années, qu’avez-vous fait du pays ? Comment peut-on être de si mauvaise foi ? Laissez IB travailler et taisez-vous !!

  • Le 27 mars 2023 à 09:45, par tiens En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Bonjour

    Mr barry vous pensez que la population est mouton.

    Je suis sur qu’il y a des gens qui ont vécu sous plusieurs régimes au BF.

  • Le 27 mars 2023 à 10:04, par Sheikhy En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Le grand frère commence à faire mieux. Ce serait un crime de lèse majesté (parce que NAB a une bonne plume, mais j’aurai aimé relire son post avant qu’il ne le publie. Tout simplement parce que c’est pertinent, mais le ton et certains mots peuvent travestir le fonds. Il faut dépassionner et je sais qu’il peut y arriver. Sinon, chaque point cité mérite réflexion.

  • Le 27 mars 2023 à 10:31, par nanukda En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Vivement le vivre ensemble et que la contradiction soit constructive ! Prenons toujours les critiques dans ce qu’elles peuvent contenir de bon et utilisons les !
    Des passages du discours sont trop osés et faux ! Faux, quand on ne reconnait pas les efforts des devanciers comme on se moquerait aujourd’hui de quelqu’un qui ne sait pas utiliser un androïde en le prenant comme nul !!! C’est juste seulement à chacun son époque avec les circonstances du moment qui lui avait dicter ses stratégies et ses tactiques ! Les devanciers ont fait ce qu’ils pensaient bien pour leur peuple mais des choix qui ne soient plus pertinents à jour !
    Quand on prend le plus critiqué de ces devanciers à savoir Blaise Compaoré et en se référant aux déclarations du PDG de EBOMAF, c’est son impulsion à tester la capacité des entreprises nationales qui a permis à la société EBOMAF d’occuper la place qu’il a aujourd’hui ! N’est-ce pas cet EBOMAF qui nous permet d’acquérir des armes pour le combat actuel impulsé par IB ? Des exemples de ce type il en a comme simplement les routes qu’on utilise aujourd’hui et l’école qui a permis à IB d’acquérir ses savoirs à mettre de conduire la destinée de notre peuple aujourd’hui ! Il y a des insuffisances, des négligences mais on ne saura remettre tout en cause !
    Développons le vivre ensemble !
    Je profite apporté ma pierre qui est celle de changer pourquoi pas le termes "efforts de guerre" en "efforts de paix" pour mobiliser plus sans copier, parce que la finalité de notre guerre sera la PAIX !
    Paix au Faso donc !

  • Le 27 mars 2023 à 11:56, par bobolais En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    NAB aidons nous pour sécuriser notre pays SVP. Arrêtez ce que vous dites et faites depuis un certain moment !!!
    Que Dieu bénisse le Burkina
    Merci

  • Le 27 mars 2023 à 13:23, par wendguudi En réponse à : Opinion : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    NAB a dit : "chaque jour une dizaine de villages sont sommés de déguerpir. Nous avons 9000 villages environ sur l’ensemble du territoire. La totalité de ceux du Sahel ont disparu." Si une dizaine de villages déguerpissait comme tu l’as dit, il y a longtemps le Burkina Faso a disparu de ce monde. C’est faux de dire que la totalité des villages du Sahel a disparu. il y a beaucoup de villages qui sont au Sahel.
    Hum ! le chien aboie, la caravane passe.

  • Le 27 mars 2023 à 15:17, par Badaru En réponse à : Burkina : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    @ Nanukda je ne connais pas votre âge, mais quand Kouassi Blaise COMPAORE prenait le pouvoir, les ORD, les AVV, Faso Yar, Faso Fani, BND, CNDI, employaient plus de 50 mille personnes, grâce à la CGP l’Etat contrôlait le prix du riz, de l’huile, du sucre, Brakina, l’ONATEL, appartenaient à l’état burkinabé, le projet Sourou et Bagre produisaient du riz et du BLÉ, l’APICOMA produisait du matériel agricole et 100 autres structures extatiques donnaient à l’Etat les moyens de contrôler notre économie. Kouassi Blaise COMPAORE a détruit la bataille du rail qui aurait fait du Faso le premier pays ferroviaire d’Afrique, démantelé et bradé toutes ces sociétés à ces nouveaux riches que vous adulez, détruit la RAF, bradé la SOCOGIB à sa belle-mère. Kouassi Blaise COMPAORE a détruit le tissu économique de ce pays au profit de ses parents amis et obligés. Et c’est de ce criminel économique et criminel tout court que vous voulez qu’on retienne quoi que ce soit de Bon ? Il a détruit l’armée burkinabé qui est la seule aujourd’hui à n’avoir aucun char et aucun avion militaire à réaction. Les avions anti guérilla SIAI Marchetti de l’armée de l’air ont été vendus dans des caisses comme de vulgaires épaves. Et c’est de cet inconscient qui a accueilli les chefs terroristes, endeuillé le Liberia, la Siéra Leone, l’Angola et même la Côte d’Ivoire que vous voulez que IB respecte ? Non détrompez vous, sa place est dans les poubelles de l’histoire, mieux en prison ! Ce lâche qui refuse de rendre des comptes ? Qu’il prenne exemple sur Roch Marc Christian KABORE qui lui au moins est un HOMME, même s’il a été un piètre président.

  • Le 27 mars 2023 à 16:33, par Nopogo En réponse à : Burkina : Newton Ahmed Barry se questionne sur la stratégie du président Ibrahim Traoré dans son désir de révolution

    Courage NAB, un pays dans lequel il n’y a qu’une voix qui aboie, c’est inquiétant. Un pays dans lequel on insulte et menace une voix raisonnable mais dissonante, est un pays affaibli. Courage à celui qui ose et résiste à l’intimidation et la répression !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Contribution sur l’état de la nation