LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Agriculture et accès à l’énergie : Le programme REAL-BF lancé

Publié le jeudi 23 février 2023 à 15h30min

PARTAGER :                          
Agriculture et accès à l’énergie : Le programme REAL-BF lancé

Le lancement officiel du programme énergies renouvelables pour les moyens de subsistance agricoles au Burkina Faso (REAL-BF) est intervenu ce 23 février 2023 à Ouagadougou. Financé par l’ambassade de Suède et mis en œuvre par Practical Action, le programme REAL-BF a pour objectif d’améliorer les chaînes de valeur agricoles des petits exploitants et de renforcer les moyens de subsistance de plus de 5000 familles, en facilitant leur accès aux énergies renouvelables.

L’agriculture occupe environ 80% de la population et est principalement pratiquée dans les zones rurales. L’énergie occupe une place importante dans les processus de production, de transformation et de stockage dans les différents maillons des chaînes de valeur agricoles et forestières.

Cependant, seulement 5,9% du monde rural et 1,8% des petites et moyennes entreprises du milieu rural ont accès à l’électricité. A en croire Souleymane Kéré, représentant du ministre de l’énergie, des mines et des carrières, la mise en œuvre de programme tel que REAL-BF, est une belle opportunité en ce qu’il permettra de combler le manque de connaissances sur l’utilisation productive de l’énergie solaire pour les petits exploitants agricoles et les groupes d’agriculteurs.

Souleymane Kéré, représentant du ministre de l’énergie et des mines

« Des solutions d’utilisation productive de l’énergie comme le pompage de l’eau, l’irrigation goutte à goutte peuvent augmenter la production agricole tout au long de l’année. Les systèmes d’irrigation peuvent aussi permettre aux petits exploitants agricoles, de diversifier leurs cultures en fonction des variations saisonnières des précipitations. Pour pouvoir transformer les produits locaux, il faut des sources d’énergie à moindre coût. L’accent est mis pour le développement d’énergies renouvelables tel le soleil et leur accessibilité au niveau des populations locales », explique-t-il.

Souleymane Kéré ajoute que REAL-BF est aussi une opportunité de renforcement du partenariat, pour le développement de solutions énergétiques entre les acteurs du secteur privé et entre le secteur public, la société civile les collectivités territoriales
Le programme sera mis en œuvre d’abord pour une phase pilote de trois ans, dans quatre régions que sont le Centre, le Plateau central, le Centre-ouest et le Centre-sud.

Photo de famille

Les activités qui seront menées devront à terme contribuer à renforcer les revenus des exploitants agricoles, que ce soit sur la phase de production, de transformation et de conservation et aider à réduire les pertes après récoltes. Pour la mise en œuvre, le programme sera mis en œuvre en collaboration avec les programmes PROVALAB qui œuvre dans l’aménagement des barrages ; Weeog-paani qui s’intéresse aux produits forestiers non ligneux et Beogo-Puuto qui travaille dans le domaine de la maraîcheculture.

Selon Kadidja Simboro/Kiba, conseillère principale énergie pour Practical Action Afrique de l’Ouest, les chaînes de valeur ciblées pour le programme REAL-BF sont la riziculture, la pisciculture, les produits forestiers non ligneux et le maraîchage. « Nous allons accompagner ces programmes qui travaillent déjà avec les exploitants agricoles, et les groupements ou coopératives d’exploitation agricole. Nous allons venir comme support pour développer des technologies innovantes pour combler les besoins en énergie, mais aussi éprouver les technologies existantes », a-t-elle fait savoir.

De façon pratique, il est prévu pour la phase de production par exemple, la mise en place des systèmes d’irrigation, de pompage, etc. Dans la phase de transformation, l’accent sera mis sur tout ce qui concerne les machines et leur alimentation par les énergies renouvelables comme le soleil mais aussi l’énergie de cuisson. Dans la phase de conservation, seront développés des systèmes de stockage comme des chambres froides pour les poissonneries, pour la conservation des produits maraîchers.
Le programme REAL-BF est entièrement financé par l’ambassade de Suède au Burkina Faso, à hauteur de plus de 2,2 millions de dollars.

Susanne Allden, cheffe de la coopération suédoise.

Un financement qui s’inscrit en droite ligne avec la stratégie de coopération de la Suède avec le Burkina Faso, qui fait une part belle au développement de l’agriculture et à l’énergie. « Pour adresser cette question de l’accès à l’énergie rurale et péri-urbaine, la stratégie de la Suède est en cohérence avec les orientations politiques nationales qui visent à porter le taux d’électrification rurale de 3% à plus de 50% à l’horizon 2030 en tablant notamment sur les énergies renouvelables. Pour ce faire, la Suède a défini une stratégie qui consiste à combler le gap financier nécessaire grâce à des méthodes catalysant les investissements privés dans l’efficacité énergétique et accroître l’accès aux énergies renouvelables », a laissé entendre Susanne Allden, cheffe de la coopération suédoise.

REAL-BF sera mis en œuvre par Practical Action, qui est une ONG internationale évoluant dans le domaine de la lutte contre la pauvreté. Depuis 2018, Practical Action conduit un programme du même type que REAL-BF au Mali et au Sénégal, et compte s’inspirer des leçons apprises pour mener le programme à bien au Burkina Faso.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’ONG IRC lance deux nouveaux projets