Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour se réconcilier, on n’apporte pas un couteau qui tranche mais une aiguille qui coud.» Les proverbes et dictons africains (1962)

Soumane Touré au secteur 29 de Ouagadougou : “... j’ai voté pour le candidat du PAI”

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Soumane Touré • • lundi 14 novembre 2005 à 08h33min

Soumane Touré a voté, dimanche 13 novembre 2005, au bureau de vote N°36 à l’école Wemtinga « B » de Ouagadougou. Le candidat du Parti africain de l’indépendance (PAI) est sorti confiant quant à l’issue du vote même s’il accuse le parti au pouvoir de préparer la fraude.

10 h 57 mn, une 4x4 arrive et se gare devant le bureau de vote N°7, puis se dirige côté Est pour s’immobiliser devant la porte portant l’inscription : secteur 29, bureau de vote N°36. Un garde du corps descend et se précipite pour ouvrir la portière avant côté passager.

Cheveux grisonnants, un homme de taille moyenne, la soixantaine sonnée, vêtu d’un grand boubou sort et avance vers le bureau. Ceux qui étaient devant la porte s’écartent et lui cèdent le passage. Mais à l’intérieur, des gens sont en train d’accomplir leur droit de vote. Soumane Touré attend. Des gens accourent de la cour de l’école et admirent l’homme qui veut être président du Faso. Lui est impassible.

Après deux minutes d’attente, M. Touré entre, salue le président du bureau vote, Désiré Sawadogo et les autres membres. M. Sawadogo lui souhaite la bienvenue et reçoit la carte nationale d’identité du candidat et sa carte d’électeur. Mais, Soumane n’a pas son nom sur la liste des électeurs du bureau N°36. Après quelques échanges, le président lui dit qu’il peut voter. C’est un candidat et la loi lui autorise à voter dans le bureau de vote de son choix.

une feuille blanche, un membre du bureau relève l’identité du candidat-électeur puis le président Sawadogo lui tend le bulletin unique. Il le prend et se dirige dans l’isoloir situé à l’angle droit de la salle. Trois minutes plus tard, il en ressort avec un bulletin plié en quatre. Caméramen et photographes de la presse nationale se pressent pour immortaliser l’image. Mais Soumane Touré garde soigneusement son bulletin et va faire des observations aux membres du bureau de vote. Posant le doigt sur l’un des bulletins posés en face de la secrétaire de séance, il interroge « Pourquoi il n’y a pas de paraphe ici ». Le président Sawadogo lui répond que la secrétaire a paraphé le bulletin de vote en inscrivant une croix. Mais Soumane Touré ne semble pas convaincu par les explications et soutient qu’une marque (la croix) peut ouvrir la voie à la fraude, le CDP, selon lui, pouvant profiter de cela pour bourrer les urnes. « C’est vrai que la loi permet aux analphabètes de parapher en mettant des croix, mais si vous le faites comme ça, le CDP va faire des bulletins comme ça et envoyer des gens voter avec », accuse-t-il.

Le président du bureau acquiesce de la tête et le candidat s’en va plonger son bulletin toujours plié en quatre dans l’urne.

On lui tend ses pièces. Pendant qu’il se retourne pour sortir de la salle, le président du bureau de vote lui lance : « Bonne chance et merci pour vos observations. Nous en prenons bonne note ». Un merci et le candidat du PAI répond aux questions des journalistes.

« Le vote est secret mais je suis un bon militant du Parti africain de l’indépendance et j’ai voté pour le candidat du PAI », déclare Soumane Touré.

Romaric Ollo HIEN (romaric_hien@yahoo.fr)


Soumane Touré crie à la fraude électorale

Le candidat du Parti africain de l’indépendance (PAI) a dénoncé, dimanche 13 novembre, juste après son vote, des tentatives de fraudes présumées qu’orchestrerait le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, au pouvoir). « J’ai appris ce matin même que le CDP est en train de transporter des gens qui ont déjà voté à Ouagadougou pour qu’ils aillent voter à Ouahigouya.

Ils ne le savent pas mais on a quelqu’un parmi les gens qui partent à Ouahigouya qui nous a donné l’information », soutient Soumane Touré qui accuse, par ailleurs, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de ne pas faire correctement son travail. « La CENI a donné à nos représentants dans les provinces, une seule accréditation en leur disant d’aller photocopier pour les autres représentants de notre parti. Or, ils ont eu l’argent pour ça. C’est pourquoi, moi je dis que cette histoire d’élection est une affaire autour de laquelle tout le monde bouffe sauf s’occuper de l’essentiel ».

Bureau de vote cherche représentants de partis politiques

Dans les écoles Wemtinga « A » et « B », sept bureaux de vote ont été installés. Il s’agit des bureaux de vote n° 25, 37, 36, 5, 38, 10 et 6. Les représentants des partis se font rares. En dehors du CDP qui a des représentants dans chacun des sept bureaux, les autres partis sont absents. Le PAI, le FFS, le PDS/CDS, le PAREN, l’UNIR/MS sont là mais dans quelques bureaux de vote, on ne les rencontre pas dans tous les bureaux de vote.

R.O.H

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés