Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

DIAFASUD : Une initiative de la diaspora burkinabè aux Etats-Unis pour contribuer au développement de l’Afrique

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET • dimanche 24 octobre 2021 à 19h06min
DIAFASUD : Une initiative de la diaspora burkinabè aux Etats-Unis pour contribuer au développement de l’Afrique

La Diaspora pour le développement durable de l’Afrique (DIAFASUD) est la nouvelle Organisation non-gouvernementale (ONG) qui a été officiellement présentée au public burkinabè au cours d’une conférence de presse, le samedi 23 octobre 2021 à Ouagadougou. La présentation de cette ONG d’envergure panafricaine a été suivie du lancement officiel des activités dont la première se tiendra du 19 au 21 août 2022 à Ouagadougou. Les activités de la DIAFASUD ont par ailleurs reçu l’accompagnement du ministère en charge des burkinabè de l’exterieur, representé par le conseiller technique de la ministre deleguée, Bakary Koné.

Créée officiellement en 2017 aux Etats-Unis et reconnu au Burkina en février 2021, la Diaspora pour le développement durable de l’Afrique (DIAFASUD) a été officiellement présentée au public burkinabè ce 23 octobre 2021. La DIAFASUD, comme son nom l’indique, est une nouvelle organisation non-gouvernementale et apolitique qui a été initiée par la diaspora burkinabè vivant aux Etats-Unis en vue de contribuer au développement durable du Burkina Faso et de l’Afrique.

Sa présentation a été suivie du lancement officiel des activités, dont les 72 heures de la DIAFASUD qui se tiendront du 19 au 21 août 2022 à Ouagadougou. C’est un évènement annuel qui rassemblera les membres de l’ONG et les partenaires, à en croire son président et fondateur, Issiffou Ouédraogo. Au cours donc de cet évènement, il est prévu notamment la Nuit de la diaspora au cours de laquelle les meilleurs investisseurs de projets seront récompensés.

Issiffou Ouédraogo, président et fondateur de la DIAFASUD.

Autres activités également prévues, c’est la Coupe de la diaspora, des séances de sensibilisation de la jeunesse afin de lui inculquer un esprit patriotique et l’intérêt de la participation aux programmes de la DIAFASUD. Toutes ces différentes activités, selon lui, seront disponibles en ligne pour la diaspora.

Être une ONG panafricaine

La DIAFASUD se veut une ONG panafricaine et offre à la diaspora africaine dans le monde une opportunité d’investir dans différents programmes pour le développement durable de l’Afrique, a fait savoir Issiffou Ouédraogo. Ces programmes concernent les secteurs comme l’éducation, la santé, l’environnement, le développement économique et social.

Saibata Sawadogo, coordinatrice générale et représentante pays de la DIAFASUD.

La DIAFASUD compte également contribuer à la reforestation, à la sensibilisation des jeunes, au financement de projets de développement et à la réintégration de la diaspora. Selon ses explications, même si l’ONG est seulement présente aux Etats-Unis et au Burkina Faso, elle se veut panafricaine, parce qu’elle sera établie dans tous les continents où il y a une diaspora africaine.

Et la coordinatrice générale et représentante pays, Saibata Sawadogo, d’ajouter qu’en termes d’adhérents, la DIAFASUD est un réseau de jeunes qui compte déjà environ 400 membres sur l’ensemble du territoire burkinabè. Comme activités menées sur le terrain, on peut noter des séances de formation au profit de jeunes ainsi que la distribution de vivres aux déplacées internes à Ouagadougou et à Kaya, etc.

Le président de la DIAFASUD posant avec les volontaires déjà engagés.

Par ailleurs, la DIAFASUD met en œuvre plusieurs projets avec des innovations majeures, parce qu’elle entend créer un environnement sain et idéal qui permettra un afflux de fonds, de connaissances et d’expériences professionnelles extérieures au bénéfice de l’économie africaine et pour la création, le financement et la gestion de projets de développement social et économique, explique son président.

Une photo de famille marquant la présentation officielle de la DIAFASUD et le lancement des activités.

D’après Issiffou Ouédraogo, la DIAFASUD propose également, dans son plan d’intervention, la plantation d’arbres et la création d’espaces verts d’une superficie d’un hectare dans plusieurs zones et par an au Burkina. L’entretien et la protection de ces forêts et jardins ainsi créés sera faite en partenariat avec des femmes qui habitent à proximité des espaces concernés, mais aussi en partenariat avec les autorités ou institutions nationales ou locales compétentes en matière de reforestation de l’environnement. L’ONG prévoit aussi la création d’un programme de volontaires de la diaspora de passage en Afrique, la création d’une cité de la diaspora, etc.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
DIAFASUD : Une initiative de la diaspora burkinabè aux Etats-Unis pour contribuer au développement de l’Afrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés