LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Diaspora : Kouliga Koala, Burkinabè vivant aux Etats-Unis, un exemple de détermination et d’intégration

Publié le lundi 29 avril 2024 à 22h22min

PARTAGER :                          
Diaspora :  Kouliga Koala, Burkinabè vivant aux Etats-Unis, un exemple de détermination et d’intégration

Résidant de la ville de Norfolk, dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, Kouliga Koala est docteur en administration publique et politique. Il est un exemple de détermination et d’intégration pour les personnes désireuses de quitter le bercail pour d’autres cieux. Entre sa vie bien remplie aux Etats-Unis et ses projets pour le Burkina Faso, le jeune homme fait de son mieux pour accompagner ses compatriotes. Pourtant, rien ne présageait, durant ses études au pré-universitaire, qu’il aurait ce parcours.

Kouliga Koala porte plusieurs casquettes professionnelles. En plus d’être professeur en marchés publics et gestion de contrats dans une université aux États-Unis, il est business développement manager pour une agence de télécommunication. Insertion réussie dans l’État de Virginie où il réside, le Burkinabè travaille à soutenir ses compatriotes à travers des actions comme Faso Dias Viim Assurance dont il est le fondateur.

« Mon activité principale, c’est mon boulot en tant que business développement manager. A ce poste, j’ai cordonné la mobilisation de plus de 9 milliards de francs CFA pour l’expansion de la fibre optique dans la région orientale de la Virginie. J’ai une passion forte pour l’entreprenariat dans l’objectif de voir la communauté de la diaspora et aussi les jeunes du Burkina Faso s’épanouir », confie le Burkinabè qui indique que les défis de la diaspora comme ceux du Burkina Faso sont nombreux. Il s’inspire donc de son parcours pour apporter sa pierre aux initiatives communautaires qui pourraient servir à ses compatriotes.

D’un parcours ordinaire au particulier

Originaire de la localité de Nadiolo, située à 20 kilomètres de Koudougou, Kouliga Koala connaît un parcours ordinaire jusqu’à l’obtention de son baccalauréat en 2007. Le jeune étudiant qui est boursier d’Etat à l’époque bénéficie en plus en 2010 d’une subvention à travers l’ambassade des États-Unis. Grâce à cet appui, Kouliga Koala obtient un Bachelor en relations internationales à New York en 2012. La même année, il rentre au Burkina Faso où il travaille en tant que coordonnateur de programme pour L’Amicale des bénéficiaires des programmes d’échanges culturels entre les Etats-Unis et le Burkina Faso (ABPEC/US-BF).

Kouliga Koala indique que c’est dans son pays qu’on se sent le mieux

« A ce poste, je sers dans la région du Sahel (Djibo, Arbinda, Séba, Gorom-Gorom et Dori) dans le cadre de la promotion de la paix, le leadership et la cohabitation entre les communautés de la région » fait-il savoir. Mais en fin 2013, il retourne au pays de l’oncle Sam pour des études de master en administration publique et politique dans l’Etat du Minnesota. Déterminé, le jeune homme enchaîne avec un doctorat en administration publique et politique en 2020 dans l’Etat de Virginie.

Des défis relevés grâce à l’entraide

À en croire Kouliga Koala, la diaspora burkinabè est une diaspora travailleuse et battante. Il ajoute aussi que les Burkinabè se comportent en leaders pour aider tous ceux qu’ils peuvent aider. Cependant, les défis restent nombreux dans l’ensemble pour eux. « Malgré le nombre grandissant des compatriotes et les efforts des communautés et leaders burkinabè, beaucoup reste à faire. Il y a le défi d’intégration culturelle qui constitue parfois un frein à l’intégration économique et financière de nos compatriotes dans un système déjà très complexe. Aussi la difficulté de pouvoir s’organiser pour suivre le rythme de travail est un obstacle pour la diaspora. »

Même si le jeune homme prend son parcours comme témoignage, il reconnaît qu’il était chanceux d’être venu aux États-Unis à travers une bourse d’étude. Il accompagne donc plusieurs personnes de la communauté dans leurs initiatives d’entrepreneuriat. « Ma philosophie est qu’une diaspora épanouie conduira à des familles épanouies aux États-Unis et au Burkina Faso. Je peux dire que je suis bien intégré et prêt à exploiter les opportunités qui se présentent pour notre diaspora et ma chère patrie le Burkina Faso » se convainc-t-il. Pour lui, la meilleure façon de s’intégrer facilement dans un pays, c’est de comprendre le système en allant à la recherche de l’information.

« Le pays a besoin de nous et c’est au pays que l’on se sentira le mieux, que l’on sera à l’aise et utile », souligne Kouliga Koala. Le plus important pour lui malgré qu’il se sente bien aux Etats-Unis, c’est de servir son pays le Burkina Faso à travers des projets. Et il compte bien y arriver grâce à son background en politique de développement public. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Lefaso.net
Farida Thiombiano

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique