Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun : plus de 6,5 milliards de francs CFA pour renforcer la résilience communautaire des ménages agrosylvopastoraux et des PDI

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • Lefaso.net • lundi 11 octobre 2021 à 17h21min
Régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun : plus de 6,5 milliards de francs CFA pour renforcer la résilience communautaire des ménages agrosylvopastoraux et des PDI

Le consortium SOLIDAR Suisse-SOS Sahel international Burkina Faso a procédé au lancement du projet de « Renforcement de la résilience communautaire des ménages agrosylvopastoraux des régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun » (RESICOM) ce lundi 11 octobre 2021 à Dédougou. La cérémonie de lancement a été présidée par le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo.

RESICOM, C’est le nom du nouveau projet, lancé ce lundi 11 octobre 2021 à Dédougou pour renforcer la résilience communautaire des ménages agrosylvopastoraux et des PDI dans les des régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun. Financé à hauteur de 6 590 617 590 de francs CFA par l’ambassade royale du Danemark au Burkina Faso, la mise en œuvre du projet sera assurée par l’ONG SOLIDAR Suisse et SOS Sahel international Burkina Faso.

Avec une durée de 54 mois, le projet RESICOM a pour objectif de contribuer au renforcement durable de la résilience, non seulement, des ménages agrosylvopastoraux, mais aussi celle des personnes déplacées internes (PDI), affectées par la crise sécuritaire et les changements climatiques dans les deux régions. Intervenant dans 20 communes, le projet vise à améliorer la résilience de 10 000 ménages dont 2 000 PDI face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Il s’agit du renforcement de leurs moyens d’existence et de l’accroissement de leurs productions.

Selon Dieudonné Zongo, le représentant pays de Solidar Suisse, le projet RESICOM est né dans l’optique d’apporter des solutions à même de contribuer à réduire la vulnérabilité des populations

Selon le représentant pays de SOLIDAR Suisse, chef de file du consortium, Dieudonné Zongo, c’est dans l’optique d’apporter des solutions à même de contribuer à réduire la vulnérabilité des populations face aux chocs climatiques dans ces régions à fort défis sécuritaires qu’est né le projet RESICOM. 

À l’en croire, dans sa mise en œuvre, le projet va comprendre trois grandes actions à savoir le relèvement précoce des ménages vulnérables, le renforcement des moyens d’existence par la reconstitution du cheptel, des aménagements d’espaces pastoraux, de bas-fonds et de périmètres maraîchers et enfin la promotion de la paix et de la cohésion sociale. Pour ce faire, il a invité les communes bénéficiaires, les services techniques déconcentrés et tous les acteurs impliqués à une synergie d’action pour la réussite du projet.

Pour le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo, les actions prévues par le projet RESICOM s’intègrent parfaitement dans le nouveau référentiel national de développement 2021-2025 (PNDES-II) du Burkina Faso qui ambitionne de rétablir la sécurité et la paix, renforcer la résilience de la nation et transformer structurellement l’économie burkinabè, pour une croissance forte, durable et inclusive.

Le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo s’est engagé personnellement à soutenir le consortium pour faire du projet une réussite

« Elles sont également en lien avec les politiques et stratégies nationales de lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et l’augmentation de la résilience des communautés », a-t-il ajouté.
Selon lui, l’initiative arrive à un moment où les pays du Sahel, en l’occurrence le Burkina Faso, sont soumis à des chocs climatiques et sécuritaires de plus en plus récurrents, aggravant la situation de vulnérabilité des populations.

De ce fait, le ministre s’est engagé personnellement à soutenir le consortium pour faire du projet une réussite. « Notre département, à travers les directions centrales et déconcentrées, soutiendra pleinement les partenaires dans la réalisation de leur mission pour garantir un succès au projet RESICOM. Je les invite à ne ménager aucun effort pour accompagner les acteurs du projet dans le déroulement de leurs activités et dans la capitalisation des acquis du projet », a conclu Salifou Ouédraogo.

Yipénè NEBIE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre les carences en micronutriments : Les activités du projet de fortification alimentaire à grande échelle en Afrique de l’Ouest sont lancées
Burkina Faso : Sept ONG font front commun pour le financement de l’éducation
Lutte contre le terrorisme au Burkina/région du Nord : EducommunicAfrik s’implique à Ouahigouya
Lutte contre le terrorisme au Burkina : EducommunicAfrik associe les leaders religieux et coutumiers de Ouahigouya
Burkina Faso : Children Believe fait le bilan de la mise en œuvre du projet "Apprendre en jouant (LTP+) à Meguet
Droits des femmes : Le Collectif des féministes du Burkina Faso est né
Projet « Femmes et énergies durables » : Christian Aid dresse le bilan
Politique au Burkina : L’Union européenne et ses partenaires évaluent sept projets mis en œuvre au profit de la jeunesse
Lutte contre le cancer du col de l’utérus : L’ONG Jhpiego mène la bataille à Tenkodogo
Participation des jeunes à la gouvernance au Burkina : L’ONG Children Believe fait le bilan de sa contribution avec son projet "Kombib Suur Koecé"
Action contre la faim (ACF) : Un atelier pour promouvoir la consommation du riz burkinabè
Burkina Faso : Les membres de la cellule genre et les acteurs de la planification et du suivi-évaluation des programmes formés sur la budgétisation sensible au genre et aux droits de l’enfant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés