Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Gilbert Bouda : Une chance d’aller au village

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Gilbert Bouda • • vendredi 11 novembre 2005 à 08h21min

En partance pour Kaya, Gilbert Bouda a fait une escale dans son village, Oubriyaoghin où trône le mausolée de Naaba Oubri. « C’est une chance pour moi de venir ici », a lancé le fasocrate à quelques distances des concessions de son père. Il avait précisé, une semaine auparavant, que son père détient la clé de la porte d’accès au mausolée.

A Kaya, après l’arrivée de Gilbert Bouda, alors qu’on était sur le point d’entamer le meeting, un individu, arrivé en retard, a lancé d’une voix forte et dans la surprise totale, des slogans en l’honneur du fasocrate. Une fois dans la foule, il a maintenu ses efforts et s’est imposé comme l’arrangeur principal.

Bouda et les hommes de tenue

Après le meeting, les Kayalais se sont attroupés autour du véhicule de M. Bouda. Parmi eux, un militaire en tenue de service. Il a eu un bref aparté avec le fasocrate qui expliquera plus tard, qu’il s’agit d’un camarade. On ne sait s’il s’agit d’un camarade au sens propre ou au sens révolutionnaire.

A Bobo, ce fut au tour d’un politicien de retirer des spécimens de bulletin et des posters de M. Bouda et de disparaître dans la prénombre vespérale.

Gilbert ou le sosie de Blaise

Ni par la taille, ni par le teint, ni par le visage, le candidat du PBR n’est comparable à celui du CDP. Mais bien des gens, par hallucinations visuelles, par réflexe ou par inattention, se sont rués sur le véhicule portant les affiches de M. Bouda en criant Blaise Compaoré. La scène s’est produite d’abord à Korsimoro où il a fallu des tapes pour rappeler à un jeune qu’il a affaire au fasocrate et non à Blaise. « Gilbert Bouda ya ana ? » (Gilbert Bouda, c’est qui ?) s’est-il demandé. A Yalgo, une femme qui a reçu un tee-shirt et des posters des mains de M. Bouda, a montré à sa camarade les photos de « Blaise ». Le fasocrate ne le prend pas en mal.

Convaincre au vol, une idée controversée

En traversant le barrage de Tougouri et voyant des gens se baigner, le responsable en communication du PBR a eu l’idée subite de jeter des spécimens et posters de Bouda à travers la fenêtre. L’idée paraissant judicieuse, elle a été exécutée tout au long du parcours jusqu’à Dori. « Croyez-vous qu’avec cette poussière, les gens pourront voir ce qu’on leur distribue », s’est interrogé entre-temps, la seule dame de l’équipe. La réponse a été que les gens attendent que la poussière s’estompe avant de poursuivre le chemin. Un autre a fait savoir que les villageois n’allaient pas reconnaître Gilbert Bouda puisqu’ils le confondent déjà à Blaise Compaoré. Ce qui n’a rien changé.

Un chèque à problèmes

Pour rentrer à Ouaga, l’équipe du PBR a refait le plein du réservoir de son véhicule dans une station-service au sortir de Bobo. Mais le règlement par chèque a posé problème. Le pompiste s’estimant « trop petit » pour gérer ce genre de problème, a fait appel à son chef. Celui-ci est arrivé avec deux chèques sans provision d’une année pour l’un et 9 jours pour l’autre.

Sa réponse a été radicale, faisant monter la température d’un cran. Le fasocrate qui manquait de liquidité après ses quatre jours de tournée en province, ne pouvait pas comprendre pourquoi on ne le comprend pas.

Des médiateurs autodésignés signalèrent. Mais le « chef » a préféré appeler son supérieur. Finalement, le chèque a été accepté et Bouda a salué amicalement les pompistes avant de continuer.

Rassemblées par Mouor Aimé KAMBIRE

Sidwaya

P.-S.

A lire aussi :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gilbert Bouda, après son vote : "Je suis serein, j’attends les tendances”
Message final de Gilbert Bouda : « Burkinabè, votez utile ! »
Gilbert Bouda : Une chance d’aller au village
Meeting du PBR à Ziniaré : Le “CDP” assure un spectacle troublant
Gilbert Bouda à Bobo-Dioulasso : Le grand meeting n’a pas eu lieu
Gilbert Bouda : le jeune homme prêche la Fasocratie dans le Sahel
Calme plat au siège des fasocrates
Gilbert Bouda, le candidat des fasocrates, veut revoir sa stratégie de mobilisation
Tenkodogo : Gilbert Bouda « déifié »
M. Gilbert Bouda, candidat du PBR : Il veut faire du Burkina le centre du monde
Présidentielle 2005 : Gilbert BOUDA
Présidentielle 2005 : Gilbert Bouda, nouveau candidat déclaré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés