Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Présidentielle 2005 : Gilbert Bouda, nouveau candidat déclaré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Gilbert Bouda • • mardi 27 septembre 2005 à 08h23min

Gilbert Bouda

L’élection présidentielle de novembre 2005 vient d’enregistrer une nouvelle candidature. Gilbert Bouda, gestionnaire de la santé, se réclamant de l’idéal révolutionnaire sankariste a été investi samedi 24 septembre 2005 par ses militants à Bobo-Dioulasso.

Cette désignation est intervenue au cours du 1er congrès constitutif du Parti burkinabè pour la refondation, (PBR) qui vient ainsi enrichir le paysage politique du Faso.

C’est la ville de Sya que les militants du Parti burkinabè pour la refondation (PBR) ont choisi le week-end dernier pour mettre en place les structures dirigeantes de leur parti à travers leur 1er congrès ordinaire et choisir en même temps leur candidat pour le scrutin présidentiel du 13 novembre 2005. Faire d’une seule pierre deux coups serait-on tenté de dire ! Ce choix a été porté sur celui qui a été désigné pour conduire la destinée du PBR à savoir Gilbert Bouda.

Une autre candidature qui vient montrer, s’il en était besoin, que le fauteuil présidentiel aiguise de plus en plus d’appétit aux burkinabè. En tout cas Gilbert Bouda, dit détenir les moyens « de détrôner » Blaise Compaoré au soir du scrutin 13 novembre 2005. Et pour y arriver il a de la suite dans les idées. En effet le PBR propose au peuple burkinabè des solutions novatrices « aux multiples et graves problèmes d’alimentations, de santé, de pauvreté, d’analphabétisme qui l’assaillent et s’aggravent de jour en jour ». Cela s’articule à entendre le président de ce nouveau parti autour d’un mode de gouvernance, d’une refondation qui s’inspire des acquis de la révolution d’août 1983.

« La période révolutionnaire a permis à une grande partie de la population de s’impliquer davantage dans la construction du pays. Il n’était indispensable de gouverner avec une république telle que nous la voyons depuis le retour à une vie constitutionnelle normale en 1991 où Burkina Faso, signifie simplement république du Burkina, bourgeoise et capitaliste » soutient le candidat Gilbert Bouda.

Selon lui, le projet de société du PBR s’inscrit dans un concept appelé « Fasocratie ». Les géniteurs de ce nouveau concept le définissent comme étant une gouvernance du peuple, un pouvoir populaire où le peuple à travers une gestion participative des affaires, contribue à la réalisation des idéaux de la république populaire dans le cadre du « centralisme démocratique ». « La Fasocratie rompt avec les régimes barbares et vise à restaurer une autre gouvernance qui tire ses origines en Afrique et qui a rapport avec ses réalités socio-culturelles » précise le président de ce parti qui ajoute par ailleurs que cette forme de gouvernance a déjà été expérimentée et a fait ses preuves au Faso, sous la « Révolution démocratique et populaire ».

C’est donc ce programme que le candidat Gilbert Bouda entend défendre devant les électeurs pendant la campagne électorale pour avoir leur confiance et s’ouvrir éventuellement les portes du palais de la présidence du Faso. Une « lourde responsabilité » a-t-il dit, qu’il entend « brillamment assumer » sur fond d’optimisme. Aussi, a-t-il conclut, « avec la voie novatrice et salvatrice qu’il propose à votre peuple pour le sortir de son état de misère et de sous-développement actuel, le PBR, ne pouvait pas, en effet, rester en marge de cette opportunité offerte à notre pays et à notre peuple d’opérer le changement indispensable à savoir, le choix de la Fasocratie ».

Frédéric OUEDRAOGO
Sidwaya

P.-S.

Lire aussi :
Présidentielle 2005

Vos commentaires

  • Le 27 septembre 2005 à 22:41, par Wendy En réponse à : > Présidentielle 2005 : Gilbert Bouda, nouveau candidat déclaré

    Avec tout le respect que je lui dois, je dois dire que malheureusement Gilbert Bouda est un imposteur. Il rejoue le coup de 2002. J’invite les journalistes a revoir ses declarations dans l’Independant en 2002 quand il a cree son parti. Il s’est annonce pour les legislatives mais personne n’a su ou il est passe apres, avant de re-surgir. Il faut arreter cette foire !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gilbert Bouda, après son vote : "Je suis serein, j’attends les tendances”
Message final de Gilbert Bouda : « Burkinabè, votez utile ! »
Gilbert Bouda : Une chance d’aller au village
Meeting du PBR à Ziniaré : Le “CDP” assure un spectacle troublant
Gilbert Bouda à Bobo-Dioulasso : Le grand meeting n’a pas eu lieu
Gilbert Bouda : le jeune homme prêche la Fasocratie dans le Sahel
Calme plat au siège des fasocrates
Gilbert Bouda, le candidat des fasocrates, veut revoir sa stratégie de mobilisation
Tenkodogo : Gilbert Bouda « déifié »
M. Gilbert Bouda, candidat du PBR : Il veut faire du Burkina le centre du monde
Présidentielle 2005 : Gilbert BOUDA
Présidentielle 2005 : Gilbert Bouda, nouveau candidat déclaré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés