Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Afrique, risque de famine au sahel : EDUCO S’inquiète et donne l’alerte

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • LEFASO.NET • vendredi 6 août 2021 à 08h30min
Afrique, risque de famine au sahel : EDUCO S’inquiète et donne l’alerte

Dans un contexte d’insécurité et de tensions croissantes, l’ONG Educo appelle à redoubler d’efforts pour protéger les enfants et les adolescents dans la région.
06 aout 2021. L’ONG Educo, présente dans 14 pays du monde, s’inquiète face au risque imminent d’une grave situation de famine au Sahel. L’organisation intervient dans quatre (04) pays de la région, l’une des zones les plus vulnérables du continent africain, en raison des conséquences de la crise climatique, de l’existence de tensions sociales et politiques et de l’irruption de la COVID-19 qui a aggravé les difficultés endémiques de la région.

Educo est une ONG orientée vers la défense et la protection des droits des enfants, et tout particulièrement des enfants en situation de vulnérabilité. Elle développe actuellement des projets au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Sénégal, des pays au cœur du Sahel. Au Burkina Faso et au Mali, près de 50 000 personnes, dont 70% d’enfants, participent directement aux programmes de sécurité alimentaire et nutrition d’Educo. Ces programmes se concentrent sur la production agricole, les cantines scolaires, la distribution de nourriture, le traitement de la malnutrition et l’alimentation des enfants vulnérables.

"Les catastrophes causées par les changements climatiques, en l’occurrence les fortes pluies, les inondations ou les sécheresses, ont un impact direct sur le déplacement des populations et la réduction de leurs moyens de subsistance. « Dans le cas du Niger par exemple, les inondations ont touché plus de trente-cinq mille (35 000) foyers et ont causé la mort de soixante-cinq (65) personnes ; en outre, elles ont détruit les cultures et enseveli le bétail », explique Édouard NDEYE, directeur de la Stratégie d’Educo pour la région du Sahel.

D’autre part, la pandémie de COVID-19 a exacerbé les problèmes dont souffrait la région. "La population était déjà durement touchée par la pauvreté chronique et le manque d’accès aux services sociaux de base tels que l’éducation, la santé et l’eau potable, notamment dans les zones rurales. C’est pourquoi une grande frustration et un certain malaise sont ressentis. Il est donc important d’appeler dans ce contexte à redoubler d’efforts pour protéger les enfants et les adolescents qui vivent dans la région", affirme Édouard NDEYE. Selon les données du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, près de trois cent mille (300 000) personnes ont été infectées et quatre mille sept cent quatre-vingt-neuf (4789) décès ont été enregistrés entre les premiers cas de COVID-19 déclarés au Sahel et le mois de février de cette année.

Les populations les plus dépendantes des services publics ont été les premières touchées, notamment avec la fermeture des écoles, des lieux de culte ou des frontières. Les mesures de restriction de mobilité diminuent l’accès et la capacité de fournir des services humanitaires en complément des services mis en place par l’état. Cette crise expose par conséquent les populations à des défis humanitaires, sécuritaires et de développement.

Educo souligne par ailleurs que la détérioration de la situation alimentaire durant cette période est un facteur important qui expose les enfants à une malnutrition sévère, ainsi qu’à diverses formes de violence. Certains d’entre eux sont contraints à la mendicité, sont victimes de mariages d’enfants ou d’exploitation par le travail afin de subvenir aux besoins de leur famille. En plus, la faim agit sur la motivation de nombreux enfants à apprendre ; ceux-ci finissent par abandonner l’école ou échouent aux examens scolaires.

Les programmes de sécurité alimentaire font partie de la stratégie d’Educo au Sahel, où l’ONG développe des programmes d’éducation, de protection, de promotion de la cohésion sociale, de gouvernance, d’hygiène, d’assainissement et d’accès à l’eau potable. Au total, près de 800 000 enfants participent directement aux programmes d’Educo au Burkina, au Mali, au Niger et au Sénégal.

EDUCO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre les carences en micronutriments : Les activités du projet de fortification alimentaire à grande échelle en Afrique de l’Ouest sont lancées
Burkina Faso : Sept ONG font front commun pour le financement de l’éducation
Lutte contre le terrorisme au Burkina/région du Nord : EducommunicAfrik s’implique à Ouahigouya
Lutte contre le terrorisme au Burkina : EducommunicAfrik associe les leaders religieux et coutumiers de Ouahigouya
Burkina Faso : Children Believe fait le bilan de la mise en œuvre du projet "Apprendre en jouant (LTP+) à Meguet
Droits des femmes : Le Collectif des féministes du Burkina Faso est né
Projet « Femmes et énergies durables » : Christian Aid dresse le bilan
Politique au Burkina : L’Union européenne et ses partenaires évaluent sept projets mis en œuvre au profit de la jeunesse
Lutte contre le cancer du col de l’utérus : L’ONG Jhpiego mène la bataille à Tenkodogo
Participation des jeunes à la gouvernance au Burkina : L’ONG Children Believe fait le bilan de sa contribution avec son projet "Kombib Suur Koecé"
Action contre la faim (ACF) : Un atelier pour promouvoir la consommation du riz burkinabè
Burkina Faso : Les membres de la cellule genre et les acteurs de la planification et du suivi-évaluation des programmes formés sur la budgétisation sensible au genre et aux droits de l’enfant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés