Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 27 juillet 2021 à 22h24min
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

Le mouvement dénommé Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a animé une conférence de presse, ce mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou, pour donner sa vision et son projet de lutte contre le terrorisme, qui consiste à la prise des armes par le peuple.

Pour le mouvement Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF), le moment est venu pour briser le silence et proposer un projet pour éradiquer le terrorisme au Burkina Faso. Ce mouvement prône la prise des armes par le peuple afin de libérer le pays des mains des terroristes. Ainsi, au cours d’une conférence de presse, le comité fondateur du mouvement a affiché sa volonté de recruter 25 000 combattants burkinabè qui seront formés militairement pendant un à deux mois par les Forces de défense et de sécurité (FDS).

Le président de l’ULBF, Boubacar Eric Zabsonré, propose que chaque combattant soit nourri, soigné et logé par l’armée de libération et perçoive une motivation financière de 50 000 FCFA par mois, chaque combattant recevra gratuitement une moto. « Cela va dans le sens d’une motivation pour le combat et d’empêcher nos jeunes à aller se faire recruter par les terroristes qui leur promettent une moto et une somme de 200 000 francs CFA », a-t-il ajouté.

Selon le président de l’ULBF, Boubacar Eric Zabsonré, leur projet peut libérer le Burkina du terrorisme en douze mois.

L’ULBF dit avoir un budget prévisionnel de 220 milliards de francs CFA à recouvrer dans un délai de trois mois. Afin de concrétiser ce projet, Boubacar Eric Zabsonré et ses camarades demandent aux Burkinabè de « consentir des sacrifices pour une contribution financière de 10 000 FCFA ». Les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur sont invités à mettre la main à la poche.

Au cours de cette rencontre avec la presse, ils ont dressé le chronogramme de leur projet. Le début des cotisations est prévu pour le 10 août 2021. « Notre projet est réalisable et réaliste », ont répondu aux journalistes, en se fiant à l’exemple de la solidarité pour la lutte contre le Covid-19. Le mouvement pense que « le Covid-19 est une réalité européenne » et « le terrorisme est le Covid-19 du Burkina ».

Le comité fondateur de l’ULBF est convaincu d’une participation de toutes les communes aux municipales de mai 2022 si leur projet est exécuté.

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) est née des cendres du « Mouvement de soutien à Kadhafi » avec le même leader Boubacar Eric Zabsonré. Revenant sur les origines du terrorisme dans le Sahel, les conférenciers ont indexé la France d’en être « la cause principale ».


Lire aussi :Mouvement de soutien à Kadhafi : Les vraies raisons de la guerre


Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 juillet à 15:18, par Le petit tranquilos En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    L’idée est noble, mais il faudrait plus de discernement. Ça commence comme cela et après ce sont des inéquations avec des inconnus bizarres. Il faudrait d’abord résoudre certaines choses en amont, connaître nos innemis qui sont a l’intérieur de nos grandes villes, savoir qui doit porter une arme, etc...... bref. Et après vous verrez quoi de ce monde recruté ? L’expérience de nos volontaires et golweogo doivent servir. On ajoute pas de l’huile sur le feu. D’abord sensibilisez nos populations et écartez toutes interventions politiques.
    Waid and see.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:22, par SOME En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Votre initiative est tres louable, vous me rendez fier d’etre burkinabe : elle demontre qu’il reste encore des hommes fiers et integres et patriotes dans ce pays malgré les 27 ans d’obscurantisme et de regression morale. Mais il y a un probleme : ou est l’armée du burkina ? Qu’a-t-elle fait avant que le peuple ne se mobilise ? Et pourquoi elle n’a rien fait ou plutot pas grand chose ? Est ce par manque de courage ?

    Certainement non ! Le mande de resultats ou d’action provient du manque de courage de la hierarchie militaire et du chef supreme des armees Roch. Vous tombez a pic devant l’immobilisme de Roch et devant le manque d’information des populations. Oui la force d’une armee, c’est le soutien de son peuple et au burkina le peuple a toujours soutenu son armée patriote, et l’armée patriote s’est toujours placée du coté de son peuple patriote.

    OUI pour la mobilisation militaire pour tous car un civil est un militaire en permission et le militaire est un civil en armes. Oui sous la revolution, c’etait la formation militaire pour tous pour faire face a ce genre de situation. Sous la revolution de thomas sankara, une telle situation ne se serait meme pas declarée, a fortiori s’installer si durablement sans aucune reaction de nos autorités.

    Si nous avions essayé de comprendre Roch dans son premier mandat, la perpetuation de son attitude (et sans aucune explication au peuple) devient inadmissible.
    Alors je ne cesserai de lui rappeler la memoire de nos ancetres, non seulement du burkina aussi de toute l’afrique, ces ancetres qui se sont battus pour l’independance et la dignite, jusqu’a donner leur sang. Le dernier exemple est Thomas sankara qui savait tres bien ce qui allait lui arriver mais il a eu le courage et le devouement d’un vrai dirigeant. Il y a eu Zida, quoi qu’on dise : il a eu le courage en vrai homme patriote, d’affronter ses propres patrons et camarades du RSP trahissant leur serment, et ce faisant il se savait condamné a mort, et ce pour l’interet superieur de la patrie. Et Roch que fait-il ? Qu’a-t-il fait ?

    Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux ;
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux ;
    Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes ;
    Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ;
    Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
    Oh Fama ! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.

    Ces belles paroles ont été composées par les griots de l’empire Wassoulou (ou empire Mandingue), à la gloire du Fama d’alors : Almamy Samory TOURE. C’est du simple bon sens.

    Ce regard sur le passé nous indique la voix, ainsi que la voie de la sagesse. Cet hymne de l’empire du Mali est plus que jamais d’actualité tout comme le vaillant et digne peuple du Mali nous donne encore un exemple de liberte et de dignité aujourd’hui, exactement comme il le fit dans le passé. C’est un enseignement pour les leaders de tout âge : « Si tu ne peux », alors « Dégage ! » et remets le sabre a un plus courageux.

    Roch veut oublier comment il a pu arriver au pouvoir ; le peuple n’oublie jamais !
    "La revolution populaire et democratique a besoin d’un peuplede convaincus et non d’un peuple de vaincus, de soumis qui subissent leur destin" thomas sankara
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    ce slogan est un vain slogan pour certains dirigeants, mais il ne l’est pas pour le peuple patriote de thomas sankara. Tuez sankara il s’en levera 1000 autres qui defendront le pays
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:28, par koh En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    mr les conférenciers allez vous faire enrôler chez les VDP c’est plus concret,réaliste et réalisable et plus officiel. Cette fois ci n’inventez pas la roue .elle existe déjà

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:43, par Le Boss En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Il ne faut pas prendre l’argent des gens pour ensuite se remplir les poches et au moment de faire le bilan on ne voit personne.
    Il faut nous dire comment ces fonds seront geres et par quelle structure ?.
    Le Boss

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 00:30, par Jonassan En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Si on commence à demander les comptes avant que l’argent ne soit rassemblé il vaut mieux que me people ouvre les portes de la vill aux djaddistes. En tant de guerre l’heure n’est pas a la guépières mais au combat.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 07:50, par Arrest him ! En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Une vaste escroquerie en perspective. Il faut plaider pour un renforcement de l’armée. Tout le reste c’est du hoba-hoba.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 08:08, par Vérité En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    un burkinabes, une arme et le problème est réglé

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 09:14, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Je suis de cœur avec vous. Il faut la mobilisation du peuple tout entier comme il en est de même en ce moment en Éthiopie pour écraser du tigrée. Si nous comptons sur ces autorités là on va se retrouver encercler à Ouagadougou par les terroristes. Déjà que la localité de Kaya est entrain d’être submergée par les djihadistes. Après Kaya, il reste quoi pour atteindre Ouagadougou ? Pendant ce temps on ne rêve que de rouler en V8. A défaut j’ai proposé que tout habitant de 15 à 60 ans de nos frontières soit armé pour garder chaque mètre de nos frontières pour permettre à l’armée d’exterminer tout mécréant terroriste qui se trouverait à l’intérieur du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 09:23, par SOME En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Si l’initiative est compréhensible au vu de la situation elle ne soulève pas moins de problèmes :
    1- le problème soulevé par Le petit tranquillos intervenant n01 nous pourrions offrir la brèche de la guerre civile et de l’anarchie.
    2- quels signes donnons nous alors de notre armée ? Est ce parce que ces professionnels de la guerre et de La Défense de la nation et protection du peuple sont incapable ou ne veulent pas le faire ou n’ont pas les moyens ? Ou se situent les responsabilités ? C’est leur fonction : le fonctionnaire « fonctionne », l’instituteur instruit, le cultivateur cultive, etc. Et le soldat fait la guerre et quand il refuse, c’est de la desertion, grave délit en justice militaire.

    3- Que les forces de Défense mènent les actions de guerre totale et le peuple soutient par une économie de guerre et par les armes car le civil est est un militaire en permission. Or jusqu’à aujourd’hui le Burkina Faso n’est pas officiellement en guerre car il n’y a pas de mobilisation générale. On veut gouverner comme si de rien n’était. Pourquoi ?

    4- Au tout début de cette situation les populations n’ont pas arrêté d’appeler à la coopération entre FDS et populations, surtout dans le domaine du renseignement. Des renseignements ont été donnés aux militaires mais ces informateurs ont été livrés aux ennemis qui les ont exécuté pour dissuader d’autres informateurs. Pourquoi un tel comportement ?

    5- les milices des villages se sont créées mais on les a combattues pour ensuite revenir créer les volontaires VDP. Et malgré cela des citoyens se sont mobilisés comme VDP et sans avoir le soutien adéquat. Pourquoi ?

    6- Quels moyens matériels et moraux donnons nous concrètement à nos soldats pour faire leur boulot avant de faire appel aux contributions populaires ? Alors que les détournements, les villas et V8 à 100 millions pour les ministres et hiérarchie militaire dans des bureaux climatisés alors que les soldats sont obligés de se rendre aux ennemis pour être egorges comme de vulgaires poulets tout simplement parce que ils n’ont pas munitions pour combattre, ni de carburant pour se déplacer. Quelle image du soldat burkinabé donnons nous ? Les hommes du rang ne demandent qu’à faire leur boulot pourvu qu’on leur donne non seulement les moyens mais aussi l’autorisation d’agir.

    7- Roch est en train de s’enfermer encore plus dans le piège et risque de le payer très cher. Il ne sauvera pas le pays ni se sauvera lui même en faisant du clientélisme autour de lui, mais en prenant ses responsabilités d’homme d’état. La critique est certainement facile, mais qu’il nous aide à ne pas le critiquer.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 09:24, par citoyen Lambda En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    vraiment face à cette affaire très sérieuse de terrorisme ,il faut arrêter toutes ces clouwneries et ces enfantillages . Le BURKINA FASO est quand même un état organisé dirigé par un gouvernement régulièrement élu . C’est le rôle du gouvernement d’organiser le peuple si besoin pour la défense de la patrie et non à n’importe quel quidam de s’improviser expert en lutte terroriste ou en guerre populaire.
    Même si le burkinabè sont naïfs comment comment ,vous pensez qu’ils peuvent prendre leurs sous de surcroit des milliards pour donner à n’importe qui brusquement sorti de nulle part sur les antennes des médias sous prétexte de défendre le pays . Il est vrai que les burkinabè sont manipulables comme des gamins, mais quand même respectons-nous .

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 09:32, par Paguindsom En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Je valide le commentaire de "Arrest him !".
    Y a qu’à voir les accoutrements des conférenciers pour comprendre que ces gens s’attendent à s’assoir tranquillement quelque part que d’autres prennent les armes. Leurs attitudes ne montrent aucun courage, aucune espèce d’engagement pour le combat au front.
    Est-ce à dire que le dispositif en place avec les FDS et les braves VDP ne peut pas faire le travail ? Je pense qu’il faut plutôt renforcer l’existant par un meilleur leadership, de l’équipement adéquat et une motivation EFFECTIVE des hommes à la hauteur des attentes et des défis.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 11:20, par Sarko En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Arrêtez de prendre les gens pour des idiots. Est-ce que les fds vous ont dit qu’ils sont incapables de faire le travail ?
    Il serait que vous partiez vous engager comme Vdp pour donner l’exemple.
    Il faut que les gens se méfient des énergumènes comme vous autres car pour vous autres toute occasion est bonne pour se faire des sous.
    L’armée devrait même vous enrôler par force.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 16:33, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Franchement, trop de démocratie tue la démocratie. Ces gens devraient être l’objet de l’attention du procureur pour :

    * Tentative d’escroquerie en bande organisée ;
    * Appel public à l’épargne sans autorisation ;
    * Usurpation des prérogatives de l’état ;
    * Tentative de création de milice armée ;
    * Atteinte au moral des troupes et distraction des combattants en temps de guerre ;

    De façon plus pratique, il faut faire remarquer aux forumistes qui se laissent tromper par les boniments de ces dangereux opportunistes qui veulent profiter du terrorisme pour se remplir les poches quelques évidences :

    1°) L’armée ne peut pas se permettre actuellement de retirer du front pendant plusieurs mois des milliers de soldats, sous officiers et officiers juste pour vérifier les antécédents, tester et former les 25.000 miliciens que ces gens prétendent recruter. Ce temps serait une aubaine pour les djihadistes pour prendre la moitié du pays !

    2°) Leur "budget" prévisionnel montre à quel point ils sont décâblés des réalités de la défense. Visiblement, ils ne savent pas combien coûte une kalachnikov ou des munitions, ni quel temps peut prendre une guerre contre le terrorisme. Il parait aussi évident qu’ils n’ont aucune idée des infrastructures qu’il faut pour loger 25.000 personnes !

    Sinon ils sauraient que les "220 milliards", s’ils peuvent les rendre riches, sont largement insuffisants pour former, équiper et entretenir (loger, nourrir, fournir arme, moto, carburant et munitions) 25.000 recrues pendant plus de quelques mois.

    Et que se passera-t-il quand on va se retrouver au bout de deux mois avec des milliers de jeunes armés mais qui n’ont plus de solde ? Mais je suppose qu’à ce moment là eux auront traversé une frontière depuis longtemps...

    3°) Leur mode de financement montre aussi la légèreté de la démarche : A raison de 10.000 Fcfa par personne, il faudrait 22 millions de cotisants pour réunir la somme annoncée, donc y compris les femmes au foyer, vieillards, paysans, chômeurs, élèves, les bébés qui viennent de naitre ET les Burkinabè de l’étranger !!!

    4°) Certains ont inventé le "fond de garantie des commerçants", d’autres le "trading made in Burkina", eux ont trouvé leur deal : la "lutte contre le terrorisme" pour ramasser des milliards rapidement sur le dos des populations.

    Pendant qu’ils y sont, pourquoi ne pas appeler à donner cet argent directement aux autorités pour recruter et former plus de VDP (pas 25.000 quand même !) dans le cadre déjà existant ? Parce que l’ARGENT ne viendra pas chez eux tout simplement !!!

    Comme quoi quand on parle de terrorisme, de morts, de veuves et d’orphelins, de nationalisme et de sursaut patriotique, y en a qui ne perdent pas le "sens des affaires"...

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 20:35, par Daniel ouedraogo En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    J’ai la soixantaine mais en plus de ce que je vais financièrement donner,je suis prêt à porter une arme et défendre mon pays. Votre idée était attendu depuis très longtemps. N’ayez pas peur car la terre de vos ancêtres sera fière de vous protéger.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août à 14:49, par Clache En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Des Burkinabè favorables à la prise des armes par le peuple

    Houn ! pourquoi les gens aiment profiter des malheurs pour remplir leur poche ?ne pensent t-ils pas ses gens qu’ils sont les seuls à réfléchir ? attention !si vous avez ces milliards prenez les et aidez les fds ou les vdp.ne vous enrichichez pas sur le dos des pauvres.si je veux bien décortiquer votre conférence vous avez un lien avec le comité de soutien au feu Khadafi qui fut le guide Lybien mais qui était en son temps à la tête de quelques attentats terroristes.imaginez la suite vous même.bonne route à vous

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité : Six personnes tuées dans une attaque à Mangodara
Insécurité dans la Comoé : « Les forces de défense se sont déployées dans la zone » (Porte-parole du gouvernement)
Burkina Faso : Un militaire tué et trois autres blessés dans une attaque à l’Est du pays
Lutte contre le terrorisme : L’Armée française donne les détails sur la neutralisation d’Abou Walid Al Saharaoui
Lutte contre le terrorisme : La France affirme avoir neutralisé un chef de l’État islamique au grand Sahara
Burkina Faso : Des enfants de soldats tombés au front scolarisés et leurs veuves autonomisées grâce au projet Go Paga
Lutte contre le terrorisme : « La gouvernance actuelle est catastrophique », déplore Yacouba Isaac Zida
Déplacés internes au Burkina : « Chaque ménage sera doté d’une carte avec un numéro de code barre pour une meilleure prise en charge »
Burkina Faso : Les Forces armées nationales mènent des opérations de ratissage dans la Comoé
Embuscade contre un convoi de la mine de Boungou : Le bilan s’alourdit
Situation humanitaire au Burkina : 1 423 378 personnes déplacées enregistrées à la date du 31 août 2021
Boungou/Est du Burkina : Quatre morts et des blessés dans une embuscade vers Kantchari
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés