Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • LEFASO.NET • lundi 28 décembre 2020 à 23h40min
 Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel

Excellence, Monsieur le Président du Faso,
La présente audience solennelle se tient conformément à l’article 44 de la Constitution, aux termes duquel, « avant d’entrer en fonction, le Président élu prête devant le Conseil constitutionnel le serment suivant : je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution et les lois, de tout mettre en œuvre pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso ».

Loin d’être une simple formalité, le serment que vous venez de prêter marque le début officiel de votre mandat en tant que chef d’Etat. C’est l’ultime étape avant l’exercice de vos fonctions de Président du Faso.

Aussi, voudrais-je vous rappeler que le contenu de ce serment traduit toute la mesure de votre responsabilité devant le peuple burkinabè. Vous êtes lié par ce serment et je voudrais à ce sujet rappeler les propos de Monsieur Follett KEN qui disait ceci, « Prêter serment, c’est mettre son âme en péril. Ne faites jamais un serment à moins d’être capables de mourir plutôt que de vous parjurer ».
Ainsi, dès lors que vous prêtez serment vous sacrifiez votre liberté.
Excellence monsieur le Président du Faso,

Cette audience nous rappelle celle de 2015 au cours de laquelle, solennellement, vous preniez des engagements devant le peuple Burkinabè qui vous avait porté à la tête de l’Etat le 29 novembre 2015. Cinq (5) années après, ce même peuple vous a renouvelé sa confiance, soit parce qu’il est satisfait du bilan de votre premier mandat, soit il nourrit beaucoup d’espoir avec le programme de société que vous lui avez proposé pendant la campagne électorale.

Je voudrais, au nom des membres et de l’ensemble du personnel du Conseil constitutionnel et en mon nom propre, vous adresser mes vives félicitations et formuler le vœu de plein succès pour votre second mandat.

A compter de ce jour et comme au cours de votre premier mandat, vous êtes le Président du Faso, le Président de tous les burkinabè sans exclusive, comme vous l’avez si bien rappelé dans votre déclaration juste après la proclamation des résultats provisoires du scrutin présidentiel par la Commission Electorale Indépendante.
Dans cette fonction aussi noble que délicate, vous incarnerez la Nation toute entière et ses valeurs. Aussi, vous portez désormais le destin de tout un peuple attaché aux valeurs de démocratie, de liberté, de paix et de justice. Vous êtes le garant de toutes ces valeurs consacrées par notre loi fondamentale.

Placez les intérêts du peuple burkinabè qui vient de vous porter une seconde fois aux plus hautes fonctions du pays au dessus de tout autre. Les termes du serment que vous venez de prononcer doivent être votre boussole tout au long de votre mandat.

Excellence monsieur le Président du Faso,
Vous avez exercé votre premier mandat dans un contexte sécuritaire difficile marqué par des attaques terroristes, avec pour corollaire de nombreuses pertes en vies humaines et les déplacements de populations en grand nombre. Cette situation a impacté la tenue des élections dans ces localités où les populations n’ont pu exercer leur droit de vote. Je n’oublie pas également la pandémie de la COVID 19 qui met à mal la survie de nos populations et la fronde sociale.

Dans ce contexte le serment que vous venez de prêter revêt tout son sens. La sécurité, la santé et le bien-être sont des droits garantis par la Constitution. Il vous revient donc, avec le gouvernement que vous viendrez à mettre en place, d’œuvrer à sortir les Burkinabè des pages tristes actuelles de l’histoire de notre pays sur le plan sécuritaire, sanitaire et social.

Face aux incertitudes créées par le terrorisme dans les zones touchées, le peuple burkinabè attend que vous œuvriez à renforcer l’unité nationale mise à rude épreuve par les forces du Mal. Car c’est dans l’union sacrée que les Burkinabè continueront de défendre vaillamment et victorieusement la patrie à nous léguée par nos ancêtres et que nous devrons laisser plus forte et plus unie aux générations futures.
C’est à ce prix que la construction de la démocratie et de l’Etat de droit au Burkina Faso ainsi que le développement économique et social se poursuivront sereinement.
Excellence, Monsieur le Président du Faso,

Au nombre des défis de votre second mandat figure également la gestion efficiente des richesses et ressources naturelles au profit de l’amélioration des conditions de vie du peuple et dans le respect du développement durable, comme le prévoit l’article 14 de la Constitution.

Nous mesurons tous l’importance et la délicatesse de vos responsabilités. Recevez nos sincères vœux de réussite dans vos hautes fonctions et dans l’action du gouvernement que vous viendrez à mettre en place.
Excellence, Monsieur le Président du Faso,
Qu’il me soit permis à présent de saluer, au nom des membres et de l’ensemble du personnel du Conseil constitutionnel, la présence parmi nous des illustres invités à cette audience solennelle.

Excellences Messieurs les chefs d’Etat et de Gouvernement, distinguées personnalités, merci d’être venus être témoins de l’entame du nouveau mandat du Président du Faso élu le 22 novembre 2020.
Bonne et heureuse Année 2021 à toutes et tous !
Je vous remercie pour votre aimable attention.

Je déclare levée l’audience solennelle de prestation de serment du Président du Faso élu le 22 novembre 2020.

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2020 à 19:39, par RV En réponse à : Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel

    Discours courageux qui rappelle l’essentiel à Roch. Vous êtes rentrés négativement dans l’Histoire du Burkina Faso par des milliers de morts qui ont marqué votre premier quinquennat. Maintenant, respecter votre promesse de restaurer la paix. Nous prions pour vous et pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 19:05, par citoyen Lambda En réponse à : Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel

    Effectivement le président du Conseil Constitutionnel aura tenu un discours de vérité et de courage à l’endroit du président du Faso RMCK . Le problème s’est ,que nos présidents africains n’écoutent jamais ceux qui leur disent la vérité qui veulent en réalité leur bien . Mais nos grands chefs de présidents adorent les flatteurs ,les griots ,les laudateurs, les menteurs. Et le jour où ils se rendent compte, que ceux-ci les ont conduit droit au mur c’est déjà trop tard . Et si ce n’est le chemin de l’exil dans la honte ,c’est la prison ,sinon la mort hélas .
    Espérons que le président RMCK aura retenu comme parole de bible ou de coran les très bons et courageux conseils du président KAMBOU pour qu’il rentre dans l’histoire du BURKINA FASO par la grande et noble porte ,à la fin de son deuxième et dernier mandat .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Les 100 premiers jours du gouvernement Dabiré 2 : Un train de sénateur pour gérer, rien que le quotidien
2021 : Une année chargée d’espoir pour les Burkinabè, prédit le président Roch Kaboré
Burkina : Le Conseil constitutionnel acte le deuxième mandat de Roch Kaboré !
Roch Kaboré investi nouveau président du Faso : « Nous devons poursuivre et renforcer la lutte contre la corruption, les passe-droits et l’incivisme »
Investiture de Roch Kaboré : « J’attends un peu plus de fermeté dans la lutte contre l’incivisme » (Emile Paré du MPP, parti au pouvoir)
Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel
Investiture du président du Faso : "Prêter serment, c’est mettre son âme en péril"
Burkina Faso : En attendant l’investiture de Roch Kaboré
Roch Marc Christian Kaboré : Pour le deuxième et dernier mandat, le devoir d’ingratitude s’impose
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés