Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

Hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo : Un colloque scientifique sur « Les horizons du droit OHADA » pour « l’éminence grise »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • vendredi 6 avril 2018 à 15h03min
Hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo : Un colloque scientifique sur « Les horizons du droit OHADA » pour « l’éminence grise »

L’université Ouaga 2 organise les 5 et 6 avril 2018, des journées d’hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo, enseignant de droit depuis 1981, fiscaliste hors pair. En marge de ces journées s’est ouverte un colloque scientifique ce jeudi 5 avril 2018 dans la salle des actes de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo sur « Les horizons du droit OHADA », titre de l’œuvre qui est un ensemble de « Mélanges » en l’honneur de l’éminent juriste.

Ancien doyen de la faculté de Droit, ancien recteur de l’université de Ouagadougou, ancien membre du Conseil constitutionnel, ancien Directeur général des Impôts, ancien ministre en charge de l’Enseignement supérieur…, le Pr Filiga Michel Sawadogo, actuellement Commissaire à la Commission de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA), a servi son pays comme il le pouvait durant des années. Après 37 ans de bons et loyaux services à la fonction publique, il a été autorisé à faire valoir ses droits à la retraite. Quoi de plus normal que le Secrétariat permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), l’Université Ouaga 2 à travers l’Unité de formation en science juridique et politique (UFR/SJP), le ministère de la justice, le ministère de l’Enseignement supérieur aient en collaboration organisé ces journées d’hommage pour reconnaitre les mérites de l’éminence grise.

Pour le ministre béninois de la Justice, le Pr Joseph Djogbenou, Coordonnateur de ces journées, cet hommage rendu au Pr Filiga Michel Sawadogo est mérité car il est l’un des formateurs des formateurs en droit, un chercheur dont les contributions sont importantes. Aussi bien pour le Burkina Faso que pour l’Afrique et au plan universel. « C’est pour cela que ses collègues, ses disciples et praticiens ont décidé de lui consacrer un ouvrage », a-t-il confié. Une manière pour eux de marquer leur reconnaissance d’avoir été formés. L’ouvrage « Les horizons du droit OHADA », souligne la qualité des contributions du Pr Filiga à toute la matière de droit notamment au droit privé, surtout au droit OHADA qui est un droit en construction.

Un professeur pas comme les autres

« Le terme “horizon“ se pose en prospection, en une démarche prospective, quels sont les limites, les signaux du droit OHADA. Chaque spécialiste a posé le regard sur sa matière dans l’actualité et dans tout ce qui pourrait advenir de notre droit commun, le droit OHADA », a souligné le Garde des sceaux du pays du roi Béhanzin. Un réel « Mélanges » des enseignants d’Afrique et de France en l’honneur de l’homme. Ancien étudiant de l’agrégé des Facultés de droit, le Pr Dominique Kabré, Directeur de l’UFR/SJP de l’Université Ouaga 2, a laissé entendre que l’héritage est lourd à porter. « On n’aura pas un autre professeur comme lui. Notre satisfaction c’est qu’il a tracé des sillons, il a tracé une route et cela nous permet de la suivre et tenter d’être comme lui ». a-t-il renchéri.

Avant de déclarer officiellement ouvert le colloque scientifique, le Pr Seni Ouédraogo, ministre en charge de la Fonction publique a remercié les éminents universitaires qui ont fait le déplacement de plusieurs pays pour célébrer un des illustres enseignants de droit. Pour lui c’est un signal fort qui a été envoyé à toute la nation burkinabè pour qu’à la suite de « ces éminences grises africaines qui rendent hommage à un des nôtres, nous nous préparions à prendre la relève pour organiser une cérémonie digne de ce nom à notre illustre professeur ».

Il a reconnu que le Pr Filiga est d’une immensité intellectuelle importante avec sa capacité d’embrasser toutes les branches du droit (public, privé). « Cela va au-delà de mes attentes », a lancé le Pr Sawadogo tant il a été surpris par la mobilisation de ses pairs du Burkina et d’ailleurs. Jour de grande émotion pour lui, il n’a pas manqué de remercier le président de la Commission de l’UEMOA pour le parrainage de ces journées ainsi que les délégations du Benin, du Cameroun, du Gabon, du Niger, du Togo. Pour la génération montante, son message est clair. Il faut se mettre au travail, chercher l’excellence et s’investir. « C’est le travail qui paie. J’espère que nous tous allons nous investir pour travailler pour ce pays car il le mérite bien », a-t-il laissé entendre.

Présent également pour cet hommage, le Pr Dorothé Sossa, Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) a animé la conférence inaugurale du colloque sur le thème : « Les horizons des réformes du droit OHADA ». Selon lui, les horizons sont d’abord expansionnistes du point de vue normatif (les textes). En témoignent les matières énumérées à l’article 2 du traité OHADA et le Conseil des ministres de l’OHADA ne se prive pas d’ajouter des matières (la prise de texte sur la médiation). Cette expansion est également spatiale car beaucoup d’Etats s’intéressent à l’espace OHADA et veulent y adhérer.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo : Admis à la retraite, le Pr Prosper N. Zombré reçoit l’hommage de ses pairs
Les obstacles à la participation communautaire à la santé
Soutenance de mémoire : Hamadoum Tall analyse la consommation des réseaux sociaux par les lycéens
Recherche : Le quinoa, une plante pour s’adapter aux changements climatiques
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés