Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 13 septembre 2020 à 22h35min
Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

La royauté gan et l’Eglise protestante se sont reconciliées le 12 septembre 2020. Ensemble, elles ont procédé à la pose de la première pierre des églises protestantes détruites lors des échauffourées des 17 et 18 avril derniers.

La journée du samedi 12 septembre 2020 sera gravée dans les mémoires des populations de la cité de Loropéni. La médiation dans le différend qui opposait la chefferie coutumière gan à l’église protestante évangélique a porté fruit. Les deux parties se sont retrouvées à Obire, puis à Loropéni, pour une cérémonie de réconciliation.

Rappelons que courant mois d’avril 2020, une affaire de funérailles qui a tourné au vinaigre avait rompu les liens sociaux au sein de la communauté.
La journée est mémorable en plusieurs sens, confie le roi gan. « Le roi appartient à tout le monde. Que tu sois musulman, chrétien, coutumier, je vous appartiens et je ne ferai jamais de différence entre les membres de ma communauté. Je dois accepter tout le monde », a dit le chef coutumier.

Pour arriver à cette réconciliation, les autorités régionales, les communautés catholiques et musulmanes et les parents à plaisanterie étaient aussi de la partie avec à leur tête le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Emmanuel Zongo. « Nous revenons de loin. Grande est ma joie de voir que nous avons pu nous réconcilier, et cela peut être un exemple pour d’autres localités qui enregistrent des conflits communautaires. », s’est réjoui Marcel Da, le président du Conseil régional.

Le patron de la cérémonie, le gouverneur Emmanuel Zongo, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction pour cet esprit de pardon qui a guidé les différents protagonistes. « Chacune de ces communautés a fait preuve de dépassement de soi, de sagesse. Avoir un cœur qui pardonne, ce n’est pas être faible, c’est simplement la preuve de la maturité. C’est le lieu également pour moi de lancer un vibrant appel à tous les filles et fils de la région du Sud-Ouest afin que nous puissions travailler dans l’acceptation de la diversité culturelle, religieuse », a conclu le gouverneur.

Recoller les morceaux

L’autre axe majeur de cette journée de réconciliation a été la pose de la première pierre de la reconstruction des douze églises protestantes saccagées, il y a quelques mois. « Pour le moment, nous avons pu mobiliser 60 millions sur les 100 millions évalués pour la reconstruction de ces églises. Dans un premier temps, nous allons commencer par l’église de Loropéni-centre qui va coûter environ 18 millions, et le financement est acquis.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGUIDA

Vos commentaires

  • Le 13 septembre 2020 à 18:43, par Amidou En réponse à : Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

    Je me demande si certains de nos aînés et pères méritent le respect du à leur rang ! Comment des aînés peuvent se bagarrer comme des enfants et, plus tard, se retrouver pour "fumer le calumet de la paix" ? N’aurait-il pas fallu tout simplement s’asseoir et discuter comme de grandes personnes (ce qu’ils sont) ? S’ils l’avaient fait, il n’y aurait pas eu tous ces saccages estimés à 100 millions de francs CFA. On se bagarre, on détruit, puis on revient construire ... Une vraie cage de singes.
    Les musulmans aussi se sont retrouvés autour du médiateur de la République pour "fumer le calumet de la paix". Chose étonnante, ils ont même reconnu que ça ne valait pas la peine de se bagarrer ! Et pourtant ils l’ont fait, ils se sont empêché de prier et ils ont failli se taper dessus !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2020 à 18:46, par Bao-yam En réponse à : Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

    Quand le protestantisme se sera imposé dans 50 ans, c’est la cour royale qu’on va convertir en une église. Les Africains continuent à faire les mêmes erreurs. Laissez s’installer des idéologies qui vont vous dementeler dans l’avenir. Demandez partout où les églises catholiques ou autres islam se sont imposés, tous les rituels africains ont été nettoyés. Allez y dans les pays originaires de ces idéologies pour essayer d’installer un autel de rituel africain, vous serez chanceux si vous repartez avec votre tête sur les épaules. Si on avait procéder comme eux au départ on aura plus ces problèmes de conflits inter-on-ne-sait quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2020 à 05:29, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

    Hum... Tant mieux vraiment pour notre vivre-ensemble. On n’a pas besoin de ça surtout quand des idéologies pseudo-religieuses venues d’ailleurs nous endeuillent déjà...

    Une petite suggestion : Pour les 40 millions qui manquent pour la reconstruction afin de sceller la paix dans la région de Loropéni, on pourrait faire appel à kôrô Yamyélé et aux autres trublions qui ont jeté de l’huile sur le feu au moment des évènements.

    Ils ont voulu lancer la guerre contre les "protestants bruyants et irrespectueux des traditions" au moment même où il aurait fallu calmer les esprits.

    D’ailleurs, le modérateur d’alors du forum de lefaso.net qui leur a donné un large écho sur le net devrait contribuer aussi, ainsi que Ka qui a mal choisi son moment pour dire ses "vérités" !.

    Mais je dis ça, je dis rien, c’est juste une suggestion...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés