LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina/ Santé : La campagne de traitement de masse contre la schistosomiase va se dérouler du 13 au 18 mai dans la région du Centre

Publié le vendredi 10 mai 2024 à 16h45min

PARTAGER :                          
Burkina/ Santé : La campagne de traitement de masse contre la schistosomiase va se dérouler du 13 au 18 mai dans la région du Centre

La direction régionale de la santé et de l’hygiène publique de la région du Centre a organisé une rencontre de plaidoyer avec les autorités régionales et coutumières. Ce, pour leur faire part de la campagne de traitement de masse contre la schistosomiase appelée encore bilharziose prévue du 13 au 18 mai 2024, dans la région du Centre. La rencontre de plaidoyer a eu lieu ce vendredi 10 mai, à Ouagadougou.

La campagne va couvrir trois districts de la région. Il s’agit des districts de Nongre-Massom, de Sig-Noghin et de Boulmiougou. Elle va concerner les enfants de 5 à 14 ans. Cette rencontre a été initiée dans le but de solliciter l’accompagnement des différents acteurs pour la réussite de la campagne de vaccination.

« Nous avons déjà eu à mettre en œuvre sept tours de traitement depuis le début des traitements de masse. Mais il y a des populations qui échappent lors des traitements de masse. Et ces populations constituent toujours des occasions de transmission de la maladie. Donc la maladie existe toujours dans la région du Centre. C’est la raison pour laquelle nous continuons à multiplier ces traitements de masse pour pouvoir aller vers l’élimination totale de cette maladie. Mais il faut que toute la population adhère pour que nous puissions arriver à bout de cette maladie. De façon globale, dans la région du Centre, nous faisons partie de ceux qui ont encore une prévalence qui est d’environ 10%. Donc cela nécessite toujours des traitements », a indiqué le directeur régional de la santé et de l’hygiène publique du Centre Daniel Yerbanga.

Le directeur régional de la santé et de l’hygiène publique, Daniel Yerbanga dit que la campagne de traitement de masse concerne les enfants de 5 à 14 ans

La conseillère technique du gouverneur de la région du Centre, représentante de celui-ci, Josiane Sanou a rappelé aux participants que la schistosomiase sévit toujours dans la région du Centre.

« Dans notre région, certaines maladies tropicales négligées sévissent toujours. Il s’agit principalement de la schistosomiase et pour laquelle des campagnes de traitement de masse sont organisées annuellement. Cette situation nécessite une conjugaison des efforts à tous les niveaux et une synergie d’action afin de tendre vers l’atteinte des objectifs mondiaux à l’horizon 2030, à savoir l’élimination des maladies tropicales négligées », a laissé entendre la représentante du gouverneur de la région du Centre.

Madame Sanou a à cet effet invité les participants à se mobiliser pour la réussite de cette campagne afin que la schistosomiase puisse être éradiquée dans la région du Centre.

La conseillère technique du gouverneur de la région du Centre, représentante de celui-ci, Josiane Sanou invite les populations a bien accueilli les agents de santé

« L’implication et l’adhésion de nos populations demeurent les seuls facteurs indispensables pour la réussite de cette stratégie, et ceci engage la responsabilité de chacun de nous. Les populations qui échappent aux traitements de masse constituent les facteurs de persistance de la maladie dans notre région, ce qui impacte sérieusement les efforts du pays dans cette lutte. Convaincu de votre sens élevé de responsabilité, et de votre engagement constant pour l’amélioration de l’état de santé de nos populations, je fonde l’espoir d’une implication effective de chacune et de chacun dans la mobilisation communautaire pour un bon déroulement de ces campagnes », a-t-elle terminé. La campagne de de traitement de masse va concerner douze régions.

La schistosomiase ou encore la bilharziose est une maladie causée par une infection due à des vers parasites présents en eau douce dans certains pays tropicaux et subtropicaux. L’eau douce est contaminée par l’urine ou les matières fécales animales ou humaines infectées. Ce parasite pénètre la peau humaine et entre dans le flux sanguin pour ensuite migrer vers le foie, les intestins et d’autres organes.

Rama Diallo
LeFaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique