Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Mali : Les militaires veulent diriger la transition

Accueil > Actualités > International • • dimanche 23 août 2020 à 23h29min
Mali : Les militaires veulent diriger la transition

La junte malienne qui a renversé le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keita a proposé de former un gouvernement composé uniquement de militaires.

Ils acceptent également que le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta retourne chez lui ou aille se soigner à l’étranger.

Selon RFI, à l’issue de discussions, la Cédéao et les putschistes maliens sont d’accord pour tourner la page IBK.

Vos commentaires

  • Le 24 août 2020 à 00:13, par Aristide En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Rien que de militaire , ca fais assez bizarre quand meme . Je comprend et je pense qu’il faut un militaire comme president de la transition, mais la societe civil dois etre present pour creer un system qui permettent d’installer les bases d’une Bonne democratie .

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 00:13, par Padre mia En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    En vérité la CEDEAO n’avait aucun choix que de suivre la volonté du peuple malien à travers la junte. Tourner la page IBK est la moindre des choses qu’il fallait faire au grand dam d’un tortionnaire impénitent des peuples de la sous-région, qui en réalité cherche à se protéger lui-même. Mais c’est peine perdu. Les peuples vaincront toujours leurs oppresseurs. La junte doit prendre le temps qu’il faut pour remettre le Mali sur les rails en éradiquant surtout les djihadistes dans leur pays. Il ne faut pas commettre l’erreur de l’insurrection inachevée du Burkina Faso en se précipitant pour organiser des élections qui ne profiteront qu’à des opportunistes corrompus. Voilà que notre pays est resté en l’état tel que Kouassi Koadio l’a laissé, tout pourri et gangrené par la corruption à haut vol. Or si la transition burkinabé avait eu au moins deux ans de fonctionnement, beaucoup de choses allaient changer en bien notamment la corruption à ciel ouvert et le clientélisme envahissant qui a cour en ce moment dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 05:27, par Papa En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Les militaires avaient proposé de passer le pouvoir aux civiles et voilà brusquement ils changent de ton en voulant diriger la transition composé seulement de militaires . Ces militaires sont pas venus pour changer quoi que ce soit au Mali , seulement pour leurs propre bonheur , s’enrichir et se construire des villas . Tous ces manifestant qui criaient et dansaient à tue-tête , leur joie ne sera que de courte durée . Il faut que les coup-d’états soient banis dans l’espace CEDEAO.

    Répondre à ce message

    • Le 24 août 2020 à 12:04, par Nidale En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

      Je crains fort que le Mali vienne de s’engager dans un CSP1, ensuite CSP2 etc. : le coup d’état n’est que le plus petit dénominateur commun, chaque membre de la junte ayant peut-être sa motivation propre, pour ne pas dire, son agenda caché. Bonne chance au Peuple malien qui s’est laissé voler les fruits de sa lutte... en applaudissant.

      Répondre à ce message

    • Le 24 août 2020 à 15:01, par le sage En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

      au moins seulement les coups d’état (insurrection populaire ou coup d’état militaire)ont pu changer les choses en Afrique, à quoi sert des élections si celui qui l’organise doit forcement l’emporter. c’est triste que la démocratie se résume au simple fait d’organiser des élections pholchlorique

      Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 07:22, par lapin_jo@yahoo.fr En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Merci au Fasonet pour sa contribution à l’information ! On regrette toutefois qu’il n’a parfois de source d’informations principales que les médias français... La CEDEAO est-elle une institution africaine ou française ? Que les journalistes africains fassent un peu plus d’effort pour aller à la source de l’information au lieu de nous rapporter les récits médiatiques de leurs confrères d’outremer. N’en voulons pas tant aux autres de nous “néo-coloniser.” Faisons preuve de débrouillardise en nous libérant de la tendance d’être partisans du moindre effort. Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 07:43, par TANGA En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Mais est ce IBK était malade avant sa chute ?
    Est ce que les Malien ont dit qu’il ne pouvait pas rester au Mali ? Et son fils qui a comme profession dilapider l’argent, ira t il à l’étranger ?
    Je crois que les Maliens gagneraient à les garder au pays pour quelques mois, histoire de leurs faire rapatrier l’argent gardé dehors avant de les laisser partir où ils veulent.
    Aussi, avec le noyau d’Abidjan ’’ alassane-blaise-conseillé Poir affaires floues’’ il faudra craindre que ibk s’est aille grossir ce noyau pour que les Ouest Africains aient la vie plus dur.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 07:49, par Kenichi En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Si le monde entier accepte leurs conditions, je parie à 1 million de dollars que d’ici la fin de l’année, les militaires reviendront au pouvoir dans au moins 03 pays. La CEDEAO et le la Communauté Internationale doivent serrer l’étau jusqu’à casser les boulons si nécessaire..

    Répondre à ce message

    • Le 24 août 2020 à 12:31, par TT En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

      @ Kenichi, c’est trop tard. Meme si la CEDEAO veut elle n’a qua serrer le vis et meme souder le boulot avec ; les Africains sont lancé dans un processus de netoyage des valets locaux Africains que personne n’arretera.
      Les suivants : Alassane Dramane Ouattara, Lassana Condé, Maki Sall, Eyassimbe fils, etc.
      Les imperialistes seront bouté d’Afrique avec leurs bases militaire d’oppression.

      Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 08:03, par Passakziri En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Que ceux qui pensent que ces militaires sont venus pour le Salut du peuple malien se ravisent.Ils sont venus pour leur intérêts et ceux de leurs complices , notamment l’Imam Dicko.
    Les temps des coup d’Etats sont revolus et l’histoire post coloniale en Afrique nous a montré à une exception près ,que la Suite est toujours prévisible . Ils enlèveront leurs treillis à la fin de la Transition pour se présenter comme des civils, utiliseront la même machine electoraliste ( les moyens de l’etat) pour battre campagne pour des élections qu’ils ne perdront en aucun cas ; Les même griots ou une nouvelle géneration de la même espèce les acclamera dans les Stades et dans les rues et on reparlera d’un Salut du peuple , encore et encore.
    Si le peuple intéresse quelqu’un à Kati, les choses sont simples : IBK ayant démissioné par contrainte ou librement, peu Importe ; Il ne peut plus prétendre revenir à la présidence maintenant. La constitution ayant sûrement prevu ces genres de situations, alors qu’on l’applique afin que les militaires puissent rapidement rejoindre le front.
    Notre mal en géneral se trouve en la Vision que nous avons de l’Etat en géneral et de l’armée en particulier. En afrique , l’armée est un gagne-pain pour certains, un catalysateur des carrières pour d’autres selon leurs Niveau. Pas comme les armée républicaine qui elles ne s’occuppent qu’à exécuter les ordres pour le Salut de leurs peuples et seulement de leurs peuples , quitte à causer du tord à d’autres peuples , comme les invasions injustifiables en Irak ou les tractations en Lybie l’ont montré.
    Mais comme chaque peuple mérite ses dirrigeants, aussi il mérite son armée. Vivement que l’armée burkinabè ne retombe plus jamais aussi bas que leurs camarades maliens.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 08:04, par Gwandba En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Faisons attention pour ne pas glisser dans le pire. Ce qui est indiqué dans cette situation est que les militaires posent des bases et veillent à ce que la bonne gouvernance deviennent une réalité. Ils doivent retourner dans les casernes et laissés la gestion de la transition à des civils. Nous sommes en Afrique où le pouvoir d’état rend fous ceux qui l’exercent.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 08:46, par Manuel En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Bonjour
    Rira bien qui rira le dernier, dit on !
    Les militaires vont tenter d’arnaquer le reste de la population !
    Les politiciens de métier en auront pour leur compte. IBK est parti, vive l’armée qui tentera de confisquer le pouvoir.
    Bien fait pour des politiciens véreux !

    Répondre à ce message

    • Le 24 août 2020 à 11:30, par Ka En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

      Oui Manuel, les politiciens de métier en auront pour leur compte au Mali. Le système de M. Traoré est en route. Car, en analysant les rapports entre « démocratie » et relations civils-militaires, et des formes démocratiques de ces relations, tous reste largement à faire avec ce coup d’état ou les responsables commencent à jouer l’autruche avec le peuple dont leur soulèvement populaire légitime ce coup d’état.

      Et je me demande, même si l’opposant Cissé le démocrate est libéré, pourrait-il imposé la dichotomie qui sera la (soumission de ces militaires a un pouvoir civil ? Il sera impossible ! Voulant prendre en possession totale de la transition sans les civils, l’insoumission et contestation de ces militaires sont confirmées. Et vouloir négocier par la suite la docilité de ces jeunes officiers à l’égard d’un pouvoir civil sera difficile. Pourtant, et ce qui est incontournable, les systèmes politiques contemporains reposent sur le principe d’une soumission « naturelle » des militaires aux dirigeants civils. Est-ce que cela arrivera au Mali ? Ce n’est pas certain.

      Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 09:06, par Ka En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Je crois que les responsables du coup d’état ont raison de conserver ce pouvoir pour un bout de temps, afin qu’il ne s’échappe pour atterrir dans les mains des Imams radicaux pour faire le Mali un état Islamique avec la Charia. Et je crois que la communauté internationale, surtout l’UA, comme la CEDEAO, vont les soutenir pour une feuille de route vers une alternance politique plus saine au Mali qui reste comme tout le monde le sait, une poudrière à cause des terroristes.

    Et pour moi, comme toutes et tous, celles ou ceux, qui connaissent le débat sur les relations civils-militaires qui a puisé sa source au tournant des années 1960, dont la montée en puissance des militaires dans les sociétés Africaines est toujours mise en question a cause de la banalisation des constitutions, elle suscite toujours l’attention des observateurs qu’elle remet en cause l’incompatibilité entre « militarisme » et « démocratie. » Est-ce que ces jeunes officiers après avoir goûté le pouvoir ne seront pas les futurs Sassou ou Compaoré ?

    Malgré tout, la CEDEAO ou l’UA doit éviter de pointer du doigts sur ces jeunes officiers qui ne font qu’extérioriser leur colère en s’alignant derrière son peuple pour dire nom a la corruption à ciel ouvert : Et IBK et sa clique doit s’en prendre qu’à eux-mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 10:01, par DCOUL En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Vive le Mali mais affaire de militaire fini toujours par des coups en a pas finir car les armées sont fait de clans .A bon entendeur salut attendons de voir

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 11:07, par Le petit tranquilos En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Il faudrait que les intellectuels africains (surtout l’Afrique de l’Ouest) aident les militaires Maliens à mettre une bonne feuille de route qui va certainement inspirer tous les Africains. Au niveau des militaires maliens, il y a trop d’analphabètes. Ils font semblant de comprendre, mais rien. Ils pensent que c’est du maraboutage. Ça ne marche pas comme cela. Courage à eux, que Dieu les guide.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 12:22, par Jonassan En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    L’affaire du Mali-là ça devient séreux. CEDEAO trouve que c’est mieux avec les bidasses qu’avec les imams.
    Déjà dans leur langage ces militaires s’en foutent du problème des djaddistes ni de Kidal. Ils se contentent d’annoncer qu’ils gardent le statut-quo. Dans quelques mous, avant une année, ou les imams auront leur part de gâteau et se tairont ou l’armée les oubliera et ils redescendront la rue avec cette fois-ci des djaddistes. Au Mali le peuple lui-même est plonge dans la corruption depuis avant IBK. Quand on prend les interviews des imams on voit que leur reproche principale est que IBK n’a pas été reconnaissant envers l’imam Dicko, ni envers celui de Nioro.
    Des prévisions ? Tout peu arrivé, du scénario de la Lybie au sans- État où c’est la mafia qui gouverne. Comment des militaires qui ont utiliser la force au-delà des lois peuvent prétendre remettre en selle cette loi ? Il faut être dupe pour y croire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 12:32, par Lom-Lom En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Quand on pense qu’on est le plus malin, on trouve toujours au finish quelqu’un qui te prouve le contraire ! C’est bien fait pour l’Imam DICKO et sa bande d’islamistes radicaux tapis dans l’ombre qui sont à l’origine de toutes ces manœuvres pour installer une république Islamique au Mali. Et ça les militaires commencent à prendre la mesure de leurs souffrances futures. Cet Imam croit être plus intelligent en disant qu’il retourne à sa mosquée mais peine perdue, tous ceux qui connaissent bien la société malienne savent que ces religieux voulaient tranquillement gérer le Mali sans se faire voir tandis que leurs représentants au sein de la fameuse transition allaient mettre en exécution leurs directives officieuses. Donc ce m’étonne pas que les militaires veuillent aujourd’hui former un gouvernement de militaires contrairement à leurs déclarations des premiers jours. Imams DICKO et HAIDARA, vous êtes découverts et déjà vaincus, au nom du vrai Allah qui a crée le ciel et la terre et dont vous utilisez le nom aujourd’hui pour oppresser demain tout le peuple malien ! Dieu veillera à ce que cela n’arrive jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 12:37, par A qui la faute ? En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Un des avantages c’est l’économie des institutions et leurs caisses noires budgétivores : assemblée nationale, cenat, chambre des je-ne-sais-quoi... Pensez aussi à rappeler quelques ambassadeurs, c’est sûr que la diplomatie n’existera pas avec les pays des droits de l’homme, alors autant économier les frais des myriades de familles envoyées somnoler d’ennui dans les bureaux à l’étranger.
    Je dis ça mais je suis contre le désordre, mais comme le mal est fait, autant voir les avantages à engranger de cette situation. Car la suite on la connait : dans 2 ans le colonnel devient civil, participe aux élections et les gagne et dans 10 ans on recommence

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 12:39, par Cherchons les solutions En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Je soutien cette transition de 3 ans. Il faut prendre du recul pour poser des bases solides pour reconstruire le Mali. Il ne faut commettre la même erreur que nous les burkinabè.
    En effet après le départ de Blaise nous avons oublié pourquoi nous sommes sortis. La modification de l’article 37 n’était le problème, c’était la conséquence. Le problème c’était comment avoir une vie décente, mangez à sa faim, en mettant en place un système éducatif, économique, politique pour répondre à nos besoins...Nous n’avons pas su identifiez nos besoins sous la transition et trouvez stratégies pour les satisfaire. Nous nous sommes précipité pour aller vers les élections pensant que çà allait résoudre tous nos problèmes et cela sans fournir le moindre effort, le sacrifice que cela nécessite. Nous nous sommes engagés dans une spirales de grèves durant ces 05 ans. Et au final le problème n’est toujours pas résolu car on ne cherche pas à résoudre le problème mais les symptômes du problème.
    Nous cherchons tous l’homme providentiel qui va deviner nos besoins et les satisfaire. C’est à nous de créer nos leaders et cela passe par faire une pause (période de neutralité comme la transition) définir nos besoins, fixer les objectifs, faire portrait robot de l’homme qu’il nous faut et de le créer et choisir. tout en acceptant les sacrifices qui vont avec.

    Répondre à ce message

    • Le 24 août 2020 à 19:57, par Amadoum En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

      "Cherchons la solution" je partage en partie votre reflexion mais pas totalement d accord avec vous.Notre transition ne pouvait pas être meilleure car les gens ne pourront jamais faire les même rêves.Et les deceptions viennent des reves fous.Aucun parti....je dis bien aucun parti ne peut assurer a " manger" aux gens comme bcp de gens le pensent.Et comme aimait a dire Ki Zerbo on ne developpe pas mais on se devoloppe.Donc que les gens arretent de rever en croyant que tout peut changer comme par magie.C est un processus et malgré les recriminations et jeremiades qq eclaricis pointent a l horizon.

      Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 13:11, par le Nomade En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Les maliens vont chercher IBK avec lampe torche à midi ! les militaires ne parlent mêe pas des libertés, ni de la société civile, ni de la classe politique. ILs ont rencontré l’opposition et les partisanst de IBK pour la forme. Au début ils ont dit qu’ils mettarient un Président civil ou militaire avec un gouvernment civil. Quelques jours après ils parlent de Président militaire et d’un gouvernement composé à majorité de militaires. Ils disaient d’une transition la plus courte possible mainteant ils disent 3 ans ! La réalité c’est que ces colonels sont fatigués de faire la guerre contre les djihadistes dans le désert et ils veulent eux aussi profiter des salons feutrés et climatisés, les belles voitures de luxe de Bamako en lieu et place des civils ! En realité, ils ne sont pas là pour le bien du Mali ! Ceux qui ont poussé IBK vers la sortie sans égard ni pour son rang ni sa légalité ni son âge n’ont qu’à tirer les conséquences de leurs actes,, parceque le Mali est loin de sortir du trou !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 13:19, par Je Vous Le Dis En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Ayi les gars ! C’est quoi le projet ?
    Ah ! le pouvoir quand tu nous tient.
    Composition mixte(civils et militaires, pourquoi pas, mais 100% militaires la.
    Faut sciencer un peu hein les gars...

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 13:58, par Sacksida En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Du reste, il est tout a fait bien indique que le CNSP dirige cette Transition Politique Malienne avec la participation de Cadre Civils, competents et integre pour nettoyer le domaine politique et institutionnel. Cela permettrait de refonder et d’installer une vraie democratie nouvelle dans l’interet reels du peuple. Sinon, la precipitation installerait des hommes et des femmes politiques bourgeois bureaucratiques et corrompus vomis par le peuple malien. Il faut que les progressistes et revolutionnaires maliens s’organisent pour conquerir le pouvoir d’etat afin que des reactionnaires infeodes aux exploiteurs et capitalistes exterieurs ne reviennent encore pour spolier ce peuple qui a payer un lourd tribu depuis la mort de Modibo Keita. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 14:40, par Bouba En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Les militaires interviennent au Mali comme des sauveurs on est d’accord. Mais 3 ans c’est trop ! 1 an ou maximum 2 ans c’est largement suffisant

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 15:28, par caca En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Un peuple foireux mérite un gouvernement foireux. Les militaires maliens étaient le dernier renfort pour sortir IBK de la gloire et soumettre un nouveau joug à ce peuple mouton de panurge. N’oublions jamais le problème principal qui a conduit les militaires à intervenir au Mali. Je dis bien il y a toujours des coup d’états qui passeront selon les problèmes internes de chaque peuple. Que le gouvernement soit uniquement militaire ou civilo-militaire où est le problème ? Il faut condamner, mais le dicton qui dit que chaque peuple souverain empêche aussi l’extérieur de mettre son nez dans les affaires internes d’un pays souverain. La situation malienne est trop complexe et date de longue année. Dans tout ça, le Burkina n’a aucun intérêt que les choses se compliquent là-bas car la facilité d’immigrer de malien est facile le côté burkinabé que le reste des autres pays. Déjà nous souffrons de la folie de Yaya Sanogo du 2012 à ce fameux IBK narcissique qui n’a rien pu sauver le Mali que de le mettre à terre.
    Nous avons certainement de la démocratie, mais la démocratie africaine n’est du tout gouvernable. Pas pour les pays francophones. Nos populations sont laxistes et corrompues, aucun intérêt pour une réussite populaire mais plutôt individualiste. Un président au modèle monarchique avec son clan.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 18:31, par Juste En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Les pouvoirs civils ou civilo-militaires ont failli dans la sous région ouest africaine ; laissons les militaires faire leur preuve au Mali on va va voir. ça ne coûte rien d’essayer ; si c’est pour composer avec des civils spécialistes de la torpille et des coups fourrés ce n’est pas la peine. Ce sont ces messieurs (civils) qui ont mis à mal l’élan progressiste dans certains pays avec les calculs égoïstes. Blaise a tué SANKARA au Burkina avec l’aval et la bénédictions de politiciens civils et de chefs coutumiers eux aussi civils ; donc le facteur commun de nos malheurs ce sont les civils.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2020 à 19:15, par Bao-yam En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Le CNSP a démenti cette information de rfi. Rfi est-elle dans les fake news maintenant ? Vivement que les médias africains fassent leur travail pour qu’on ait des sources d’information africaine. Même le choix des mots (junte) n’est pas anodin.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2020 à 00:19, par Trop petit pour être savant En réponse à : Mali : Les militaires veulent diriger la transition

    Cette affaire de transition nous ne comprenons plus rien. Tantôt on parle de trois ans de transition avec un gouvernement à la grande majorité militaire, tantôt on parle de démenti de l’armée sur ce qui vient d’être dit plus haut. Que doit-on croire à la fin ??

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Afrique de l’ouest : Le Togo, 1er en matière de promotion de leadership féminin dans les instances de décisions (Banque Mondiale)
Nigéria : Des hommes armés kidnappent des lycéennes, plus de 300 filles portées disparues
Niger : Deux morts et près de 470 arrestations
Niger : La maison du correspondant de RFI, Moussa Kaka, incendiée
Mali : Reprise du procès du général Sanogo
Niger : Mohamed Bazoum remporte la présidentielle, l’opposition dénonce un hold-up électoral
Niger : Mohamed Bazoum élu président
Second tour présidentielle au Niger : Mohamed Bazoum prend de l’avance sur son rival
France : Bientôt la restitution des « biens mal acquis » aux populations spoliées en Afrique ?
RDC : L’ambassadeur d’Italie meurt suite à une attaque armée
Grippe aviaire : Le premier cas de transmission à l’humain détecté, selon la Russie
Second tour du scrutin présidentiel au Niger : Les électeurs choisissent leur président ce dimanche 21 février 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés