Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 7 juillet 2020 à 23h06min
Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

Les élections législatives de novembre 2020 pourraient finalement se tenir en 2021. C’est ce que propose le rapport assorti de la tournée parlementaire effectuée sur le territoire national. Ledit rapport a été présenté à l’hémicycle le 6 juillet 2020, au cours d’un huis clos. A l’unanimité, les élus nationaux se sont prononcés pour un report d’un an des élections législatives, sur la base de l’article 81 de la Constitution.

Le rapport sera bientôt remis au président du Faso, puis passera en plénière dans les prochains jours, sous forme de proposition de loi. Et si elle est adoptée, le mandat de la législature actuelle sera prorogé d’un an maximum. Cette décision des députés est consécutive aux contingences sécuritaires du moment, et vise à répondre au « souhait des populations d’aller vers la paix au lieu de se précipiter vers les élections sans la sécurité », déclare une source parlementaire.

Le 6 juillet 2020, était prévue une plénière portant sur le « statut du cadre de la police nationale », à l’hémicycle. Finalement, elle a été reportée, et l’invitation des journalistes annulée. Un autre ordre du jour a été mis sur la table, mais la session s’est tenue à huis clos. Au menu des discussions, explique une source interne de l’Assemblée nationale, « l’examen de la tournée parlementaire effectuée sur le territoire national, dans l’optique de recueillir les propositions des populations en lien avec les enjeux sécuritaires et électoraux ».

Un député explique qu’après la présentation du rapport, tous les élus nationaux se sont accordés sur les défis sécuritaires du moment. Et, selon ce qui est ressorti, 52 députés sont concernés dans leurs fiefs par la crise sécuritaire, sans compter le défi des déplacés internes. En substance, le rapport a analysé les défis sécuritaires en lien avec la crédibilité des élections de 2020. Le document contient aussi les propositions des populations locales, y compris les autorités religieuses et coutumières. « C’est ainsi que le rapport a proposé de prendre en compte les besoins de paix et de sécurité de la population », explique un député de l’opposition. « On a compris que la population veut la paix dans l’immédiat, et non les élections », renchérit-il.

Une prorogation d’un an maximum

Selon les propos concordants des sources jointes dans la sphère de l’hémicycle, le débat s’est fait sur la base de l’article 81 de la Constitution. Cet article dispose que « la durée du mandat est de cinq ans pour les députés, et de six ans pour les sénateurs. Toutefois, par dérogation à l’alinéa ci-dessus et en cas de force majeure ou de nécessité exprimée par le gouvernement et reconnue par le parlement à la majorité absolue des voix des membres composant le parlement, la durée de la législature peut être prorogée jusqu’à la validation du mandat des députés ou des sénateurs de la nouvelle législature. Cette prorogation ne saurait dépasser une durée d’un an. La présente modification s’applique à la législature en cours ».

« 52 députés ne peuvent pas battre campagne… »

Pour certains députés, le contenu du rapport est pertinent. Pour preuve, un député d’une zone victime des attaques terroristes avance que « les populations rencontrées sur le terrain et les religieux demandent plus la sécurité avant d’aller aux élections ». Et comme pour réconforter sa position, il soutient : « Vous savez, le député a un mandant national, mais son élection est locale. Déjà, 52 députés sur le total des 127 élus nationaux ne peuvent pas battre campagne dans leurs fiefs, à cause de l’insécurité. Ils sont même recherchés par les groupes armés. Au même moment, les populations ne peuvent pas voter, alors que la loi dit qu’on est tous électeurs et éligibles ».

Le rapport a donc été adopté à l’unanimité, nous dit-on. Il sera ainsi envoyé au gouvernement, puis passera en dernier ressort par le parlement, sous forme de « proposition de loi ». Elle passera ensuite par la plénière pour bénéficier de l’onction de la majorité absolue des 127 voix composant le parlement. Et, si elle est adoptée, cette prorogation ne saurait dépasser une durée d’un an, comme l’indique l’article 81, soit jusqu’en novembre 2021. Ainsi, la 7e législature finira son mandat en 2021, avec une nouvelle élection. Wait and see !

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 juillet à 17:27, par figo En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Nous attendons que les structures habilités se prononcent. Mais à notre entendement, si cela est lié à un problème de moyens financiers (notamment pour imprimer beaucoup de bulletins ou prendre en charge les observateurs) on peut comprendre. Mais prétexter la situation sécuritaire pour reporter les élections législatives IMPLIQUE aussi un report de l’élection présidentielle. Il s’agit en effet du même corps électorale, des mêmes bureaux de vote et naturellement du même contexte sécuritaire. Pour une fois, nous remarquons que l’on peut obtenir l’unanimité à l’Assemblée nationale.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 00:14, par PAK En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

      Chers Députés, soyons « plus » sérieux. Donc, vous faites vos propres tournées et vous revenez avec vos propres conclusions qui vous confortent dans propres positions et avantages respectifs. C’est le jeu le plus puéril. En attendant, vous ne dites pas aux mêmes populations les garanties d’une meilleure sécurité dans le délai de la prorogation que vous recherchez avec autant d’énergies. Surtout, ne vous réfugiez-pas derrière les textes car le Président de l’Assemblée avait donné le ton depuis Koudougou en 2019 qu’il n’y aura pas d’élection si l’insécurité persiste. Donc, "ce qui est dit est dit" malgré la mise au point contrariée des premiers responsables du MPP. La légitimité vous est accordée pour 5 ans ; le cas de force majeure ne peut s’appliquer à l’insécurité que nous avions eu 05 ans pour en donner réponse. Les forces vives du pays peuvent se retrouver pour réfléchir sur un scénario plus réaliste que le refuge derrière les textes dont les députés étant à l’hémicycle ne peuvent garantir à aucun burkinabè le plus de sécurité dans cette prolongation. C’est trop facile de simuler des sorties pour revenir demander des prorogations qui vous arrangent en utilisant subtilement le mot "Populations". C’est quoi cette façon d’interroger les populations : des sondages, des enquêtes ou les deux déguisées qui vous permettent d’estimer que les populations ont donné leurs positions. Le Burkina Faso vaut mieux que ça. C’est vrai que sous nos cieux, d’aucuns se posent mille questions sur ce qu’ils deviendront après l’hémicycle. Donc, une année, c’est encore des avantages et des honneurs ! Votre scénario voudrait que si le Président Roch n’est pas réélu, le nouveau Président se retrouve sans une majorité à l’Assemblée pour gouverner et donc il doit composer avec la majorité actuelle à l’Assemblée pendant près d’une année sous le vocable de "l’insécurité". Donc, il peut ne pas pouvoir gouverner ou perdre une année sans pouvoir mettre en œuvre son programme s’il n’a pas l’appui de la majorité actuelle. Ne créons pas une crise dans la crise. La CENI s’apprête pour tenir les élections dans les 45 provinces et les candidatures peuvent être déposées et les élections peuvent se tenir. Pour la campagne, les politiciens de tout bord n’ont qu’à s’adapter au lieu de faire comme si la prolongation annonce de bonnes nouvelles pour les populations. Ne vous croyez pas surtout pas plus intelligents que le peuple !

      Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 12:47, par Sidpassata Veritas En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

        @Pak, je suis parfaitement d’accord avec vous. La CENI n’a pas dit qu’elle ne peut pas organiser les élections partout sur le territoire national, il faut donc la laisser faire.
        Par ailleurs, s’il y avait des localités où le vote étaient impossible, on y reporte le scrutin ou bien on n’y fait pas de vote.
        - Les députés disent qu’il y en a 52 qui ne peuvent pas battre campagne dans leur fief on peut envisager d’autres solutions que la prorogation du mandat de tous les députés :
        1- On proroge le mandat des 52 pour un an si c’est vrai que le vote n’est absolument pas possible dans leur fief.
        2- Pour des raisons de force majeur on suspend les circonscriptions électorales concernées et on réduit ainsi le nombre des débutés de 52 à l’Assemblée Nationale pour la prochaine mandature ; ce qui réduira d’autant le train de vie de l’état pendant cette période difficile.
        3- Si les populations de ces localités n’y sont plus ou si l’administration ne peut plus y fonctionner normalement, on ne suspend pas le fonctionnement de l’administration et la présence des structures de l’état sur le reste du territoire. l doit en être de même pour l’Assemblée Nationale. Que l’on fasse ce qu’il y a à faire sur le reste du territoire en attendant de réinvestir les territoire sous occupation terroriste.
        Notons cette attitude déplorable des députés prompts à voter à l’unanimité ce qui est un avantage pour eux en prétextant l’intérêt national. On ne les verra jamais proposer à l’unanimité d’écourter leur mandature par des élections anticipées pour l’intérêt national. Pour ne pas proposer que exceptionnellement des législatives anticipées de la prochaine mandature dès que le territoire national aura été débarrassé des terroristes ?!!

        Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 16:29, par Sidpassata Veritas En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

        @Pak, je suis parfaitement d’accord avec vous. La CENI n’a pas dit qu’elle ne peut pas organiser les élections partout sur le territoire national, il faut donc la laisser faire.
        Par ailleurs, s’il y avait des localités où le vote étaient impossible, on y reporte le scrutin ou bien on n’y fait pas de vote.
        - Les députés disent qu’il y en a 52 qui ne peuvent pas battre campagne dans leur fief on peut envisager d’autres solutions que la prorogation du mandat de tous les députés :
        1- On proroge le mandat des 52 pour un an si c’est vrai que le vote n’est absolument pas possible dans leur fief.
        2- Pour des raisons de force majeur on suspend les circonscriptions électorales concernées et on réduit ainsi le nombre des débutés de 52 à l’Assemblée Nationale pour la prochaine mandature ; ce qui réduira d’autant le train de vie de l’état pendant cette période difficile.
        3- Si les populations de ces localités n’y sont plus ou si l’administration ne peut plus y fonctionner normalement, on ne suspend pas le fonctionnement de l’administration et la présence des structures de l’état sur le reste du territoire. l doit en être de même pour l’Assemblée Nationale. Que l’on fasse ce qu’il y a à faire sur le reste du territoire en attendant de réinvestir les territoire sous occupation terroriste.
        Notons cette attitude déplorable des députés prompts à voter à l’unanimité ce qui est un avantage pour eux en prétextant l’intérêt national. On ne les verra jamais proposer à l’unanimité d’écourter leur mandature par des élections anticipées pour l’intérêt national. Pour ne pas proposer que exceptionnellement des législatives anticipées de la prochaine mandature dès que le territoire national aura été débarrassé des terroristes ?!!

        Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 22:00, par Paul KERE, Avocat à la Cour de Nancy et Ouagadougou En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

        Je n’ajoute aucun mot, ni point, ni point virgule ni virgule au point de vue de PAK.
        Le Président Blaise COMPAORE est un garçon et il est parti en plein jour au vu et au su de tous les Burkinabè qui le regrettent dans leur majorité actuellement.
        Si ce projet fou et médiocre était adopté par l’Assemblée Nationale, ce que je crains c’est que les Députés vont fuir du Burkina en pleine nuit. Tenez-le pour dit car le peuple vous a donné un mandat de 5 ans et non de 6 ans et l’article 81 que vous évoquez est un faux alibi. La situation sécuritaire n’a pas changé depuis que le Mpp est arrivé au pouvoir et ne changera pas lors de la prorogation du mandat pendant 1 an. Aucun cas de force majeure ne peut être évoqué. En effet, la force majeure est caractérisée par trois qualificatifs : l’imprévisibilité, l’irrésistibilité et l’extériorité. Le terrorisme n’est ni imprévisible, (connu et combattu par tous) ni irrésistible (des moyens sont mis en oeuvre pour les combattre) et encore moins extérieur au comportement gouvernemental actuel (Si le Président du Faso donne une interview à une chaine de TV Allemande pour dire qu’il a dit aux terroristes d’aller se faire voir en RCI avec Blaise qui leur a commandé des véhicules) il ne faut pas s’étonner qu’ils deviennent fous et s’attaquent à notre beau pays.

        Donc comme ça, les Burkinabè, surtout les députés qui ont fait ces tournées nocturnes de population n’ont jamais tiré aucune leçon d’un passé récent.
        Je prophétise que leur sort sera pire que le régime du Cdp sous l’ère du Président Blaise Compaoré. Je l’ai déjà dis depuis maintenant 5 ans en tirant la sonnette d’alarme.
        Malheureusement comme les mêmes causes produisent les mêmes effets, ce qui va arriver arrivera. Ceux qui survivront verront. Quel dommage pour notre Cher beau Pays, le Burkina Faso. Qu’est-ce que le pouvoir rend fou et bête !!!!
        Que croyez-vous Monsieur Sankandé Bala ? Je vous avais mis en garde depuis votre sortie malencontreuse de Koudougou. Les 52 députés battront campagne dans les mêmes conditions que les autres candidats ni plus ni moins en terme d’appartenance à un parti politique.
        C’est donc sur le même "terrain de foot" que le "match" va se jouer. La CENI ne vous a jamais dit que les élections ne peuvent pas se tenir dans telle ou telle région. Au contraire dans ces zones de combat, les populations en souffrance voteront contre le parti au pouvoir. Ne vous en déplaise. Je me prépare a écrire un article complet sur ce hold-up politique tout comme l’audit sur le fichier électoral par la Communauté internationale.
        En tout cas, si le Cdp gagne l’élection présidentielle en 2020, ce que je souhaite, M. Eddie Komboïgo et ses alliés vont dissoudre immédiatement cette assemblée nationale illégale si ce projet funeste voyait arbitrairement le jour et ferait d’ailleurs de cette forfaiture, une posture d’imposture, pire que les partisans de la modification de l’article 37 sous l’ère Compaoré.
        Celui qui va jouer avec le peuple burkinabè parce qu’il est bête pour avoir eu le pouvoir et l’argent depuis 5 ans comprendra facilement la sanction qu’il écopera. Je vous aurai prévenu fraternellement. S’il vous plaît, laisser le jeu électoral se jouer conformément au calendrier pré-établi et tout ira bien pour vous tous !!!! Paul KERE, Avocat au Barreau de Nancy et du Burkina Faso.

        Répondre à ce message

        • Le 9 juillet à 08:15, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

          Oui Paul, tout dont tu expose vont dans le sens du jeu de la démocratie, comme le peuple Burkinabé l’a prouvé le 30 et 31 Octobre de 2014. Malheureusement il y a une grande différence entre un tripatouillage d’un article de loi pour s’éterniser au pouvoir, et une demande de report des élections législatives.

          Ce n’est pas seulement au Burkina que cela se passe, même en France là où tu vis, ‘’’à cause de la Covid-19, l’Assemblée nationale avec l’aval du président Macron, ils ont reporté le deuxième tour des élections législatives.’’’ Et en âme et conscience, je pense aussi qu’à 5 mois des élections, la soi-disant majorité ou l’opposition se cherche encore toutes les deux : Et un report des élections arrangera tout le monde pour mieux se préparer ! Si ce n’était pas le cas, on n’assisterait pas dans ces derniers temps à ce remue-ménage de "communication" dans tous les sens, d’affirmations fantaisistes (comme celle dont tu dis qu’Eddie arrivé au pouvoir, il fera ceux-ci ou cela :) Ou comme tous les messages triomphants du genre "on gagne au premier coup par des ministres transformés en agent de publicité pour chanter les louanges et les fausses promesses : Ou quelques responsables des partis politiques de l’opposition qui autrefois ne voulaient pas se montrer en public par ce qu’ils ont reçus des miettes pour tripatouiller l’article 37 comme Gilbert Ouédraogo qui bombe la poitrine de nos jours en narguant l’Assemblé, comme quoi il se démarque.

          Paul, tout ça sur les fonds et avec les moyens de l’Etat qui les a été alloué des subventions dits aux partis politique. C’est une véritable HONTE de faire des élections mal organisées qui se termineront par une crise avec l’argent du contribuable. Toi homme de loi, tu n’as pas cité aucune loi qui interdît ces reports ! Tant dis que l’article 37 interdisse tout président du Faso de briguer un troisième mandat.

          Alors jeune maître, oublions les haines ou les vengeances, et sachions qu’il est plus facile de détruire que de construire. Impliquons toutes et tous dans la quête d’un nouveau départ.

          Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 19:12, par HUG En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Si tel est le cas cela montre a quel point le Mpp et ses acolytes ont lamentablement echoue dans la securisation du pays. Rien ne prouve quen 2021 la paix reviendrait Si des mesures serieuses ne sont pas prises

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 19:22, par Lool En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Voila ! Nkonte fo ti fo konta. On vous dit que le territoire est en lambeaux et que l’éradication des terroristes doit primer sur toute autre chose. On n’avait même pas besoin de votre rapport pour savoir que la situation n’est pas propice à des élections d’envergure nationale, puisque des pans entiers du pays ne nous appartiennent pas. Finis donc vos hoba, hoba pour dire qu’il faut des élections coûte que coûte, vaille que vaille.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 19:29, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    SENTANT LA PERTE DU POUVOIR QUI SE PROFILE À L’HORIZON ET QUASI INÉVITABLE, LE MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRÈS = LE MPP VEUT MANŒUVRER POUR BOULEVERSER LE CALENDRIER ÉLECTORAL AFIN DE POUVOIR PASSER EN FORCE : Tout près n’est pas loin. Rarement, je me trompe dans mes multiples analyses qui sont profondément muries et surtout réfléchies. L’on a pas du tout besoin d’être un devin pour comprendre que « LE MPP NE FAIT PLUS DU TOUT RÊVER ET EST TOTALEMENT FINI » et se dirige lentement et surement vers la perte du pouvoir d’ici NOVEMBRE 2020 au plus tard. C’est inévitable et il n’y a plus d’échappatoire !

    Nous parlons sur la base d’éléments recueillis sur le terrain au sein même du MPP où de nombreux militants ont décidé de ne plus jamais mouiller le maillot pour ce parti qui les a trahis et humiliés. L’engouement et la joie qui ont jalonné la naissance du MPP dans une effervescence indescriptible en JANVIER 2014, ont fait place notamment aux REGRETS, LES DÉCEPTIONS et autres FRUSTRATIONS. Presque rangés aux oubliettes, LES MILITANTS DE LA 1ère HEURE qui ont tout bravé aux périls de leur vie pour l’émergence du parti, ont été rangés aux oubliettes puis remplacer dans la foulée par « les parvenus » que nous classons dans le groupe des serviables que LE CLANISME, LE COPINAGE, LE NÉPOTISME et LE CLIENTÉLISME ont fini par engendrer.

    Pourquoi une telle démarche bien calculée de vouloir reporter seulement les législatives pour se tenir 1 AN après la présidentielle dans un contexte d’insécurité généralisée ??!! De JUILLET 2020 à NOVEMBRE 2020, nous sommes à moins de 6 mois. Or, LA LOI ÉLECTORALE NE PEUT PAS ÊTRE MODIFIÉE À 6 MOIS DES ÉLECTIONS SAUF PAR CONSENSUS. C’est irrévocable ! Même là encore, nous ne voyons pas la nécessité de reporter uniquement que LES LÉGISLATIVES. Nous comprenons parfaitement ce que prépare LE MPP et appelons à une vigilance accrue des burkinabè. Si les conditions ne sont pas réunies pour tenir des élections à bonne date, nous devons avoir le courage de nous préparer pour UNE TRANSITION et que LE MPP quitte pacifiquement le pouvoir que de vouloir créer des troubles pour se donner des raisons de toujours garder la main. C’est que LE MPP ne veut pas perdre le pouvoir et fera le tout pour le tout, pour LE CONSERVER PAR LA FORCE quitte à bruler notre pays. Je vous ai toujours prévenus ouvertement en parlant sans détours de GUERRE CIVILE qui guette notre pays.

    VIVE « LA TRANSITION » DANS L’APRÈS 2020 !

    LE MPP EST UNE MALÉDICTION POUR NOTRE PAYS !

    LE MPP EST LA PLUS GROSSE ARNAQUE POLITIQUE DE CES 5 DERNIÈRES ANNÉES !

    L’APRÈS 2020, DOIT OBLIGATOIREMENT S’ÉCRIRE SANS LE RÉGIME KABORÉ !

    LE RÉGIME KABORÉ A LAMENTABLEMENT ÉCHOUÉ ET NE MÉRITE PLUS DU TOUT LA CONFIANCE DU PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !…………….L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 19:39, par Kanzim En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Le mensonge risque de trop empreindre le discours des politiciens : d’abord ; sur quelle base affirmativement ces députés là que « le souhait des populations d’aller vers la paix au lieu de se précipiter vers les élections sans la sécurité » ? En tout cas on ne saurait évoquer les kermesses organisées ces dernières semaines. De tout façon on le sait, il n’ y a d’opposition que face à la caméra et avec la plume et le micro. En dehors de la presse, tous ces politiciens luttent pour le pain quotidien, dans es liens solidaires au sein des institutions qui leur servent e mamelles nourricières. Ne voilà-t-il pas en effet, qu’une partie d’entre eux organisés au sein d’une représentation soit disant démocratique, s’octroie une rallonge de 12 mois et de privilèges ?Une rallonge qu’on peut allonger à souhait, à travers la galvaudée justification de la sécurité. Bienvenue au pouvoir à vie. Honte aux politiciens d’Afrique et d’ailleurs, les bailleurs de fonds leurs acolytes, avec/

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 20:54, par jeunedame seret En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    RMCK et sa suite ont raison de tout reporter ; car il faut bien racler les plats et animer les mouches avant de partir quand c’est la dernière occasion. Souhaitons qu’on empire pas expressément cette situation sécuritaire pour justifier autre recul. Tout est possible dans le mal. Et à l’impossible le politicien est tenu.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:12, par MOREBALLA En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Négociez une transition dans les règles au leu de se cacher derrière de vraies fausses études pour ralentir une perte sèche du pouvoir. S’il y a en 2020, la perte de l’exécutif et/ou du législatif est inévitable pour la mouvance au pouvoir : c’est écrit, c’est établi. Il faille mieux se raviser au cours de la transition pour rebondir à la clé par une refonte totale de la faune politique. Toute la vieille classe politique encore présente sur la scène politique est dénudée de toute crédibilité, sauf un.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:19, par No way En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    On y est. Même le Mali n’a pas eu le courage d’une telle imposture.
    Des gens ont donné de leurs vies pour refiler le pouvoir aux derniers de la classe et qui pensent pouvoir trouver un moyen pour s’y accrocher.
    Il n’en est pas question.
    Ce n’est pas au soir de la vie qu’on prend de l’épaisseur..et c’est ...dommage pour ce pays.
    Mais ils peuvent continuer à rêver..

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:40, par Passakziri En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Voyez-vous messieurs les députés,
    Là ou vous voulez vous cacher, c’est là bas nous dormons .
    Si vous dépassez d’un jour votre mandat légal, vous perdez du même coup votre légitimité avec toutes les conséqunences qui en découlent. Les amandements que vous adopteriez seraient illégaux et illégitimes, vos émoluments indus. Je vous aurais prévenus. Faites ce que vous voulez avec. Nous avions aussi usé nos doigts à prevenir Blaise Compaoré. Certains nous ont taxés d’aigris. Aujourd’hui ils ont disparu de la toile, nous, nous sommes encore là, à prevenir comme si tout était comme avant, au lieu de constater l’envol d’un Burkina émergent... sombres horizons.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:42, par Gongoni En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Sincèrement j’ai honte et blessé dans ma dignité de burkinabe. Je ne sais pas combien les terroristes en terme de nombre. Tout au plus entre 5000 et 10000.Contrairement au Mali, au Niger, à la Mauritanie qui ont des superficies qui déclinent en millions de km2, le Burkina Faso fait seulement 274200km2. Nous sommes environ 20 000 000 millions d’habitants dont au moins la moitié est constituée de jeunes donc des combattants potentiels. Nous sommes un pays de savane où il est difficile de se cacher.
    Et malgré tous ces atouts nous ne pouvons pas sécuriser notre pays pour que des élections puissent se dérouler sur l’ensemble du territoire national. Vraiment humiliant pour notre pays. En réalité tout ça par manque de vrais leaders politiques capables de mobiliser un peuple pour un combat noble et populaire. On préfère suivre l’exemple des mauvais pays où l’Etat est chancelant et la facilité . Quelle honte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 21:48, par ah bon ? En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    les gars veulent reporter l’élection présidentielle. c’est quoi le problème ? si c’est l’argent je suis sur que les gens accepteront de cotiser pour l’organisation. si c’est l’insécurité je pense que ce sont les mêmes votants. alors pas question de reporter une seule élection ! allons aux élections !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 22:23, par juste En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Le pays a t-il les moyens de fragmenter les élections ? Si y a report, ayons le courage de tout reporter pour se concentrer sur les questions sécuritaires s’il le faut.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 22:31, par veridique En réponse à : Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

    Wahoo je ne savais pas qu’on pouvait avoir de l’unanimité à l’assemblée nationale.maintenant comme on envoi les internautes à la MACO à cause de leurs commentaires quand je vois une publication je mets juste un (LOL) et je m’en vais laver mes mains avec du savon ou du gel hydroalcolique à défaut j’utilise de la cendre

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 00:11, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    ah chers députés !comme il y a dans ce cas précis de "force majeure",assez d arbitraire dans la fixation des seuils,donc un semblant de vide juridique,ne pourriez vous pas ,permettre a vos suppléants de vous remplacer pendant la rallonge pour dissiper tout soupçon d opportunisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 00:17, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    ah chers députés !comme il y a dans ce cas précis de "force majeure",assez d arbitraire dans la fixation des seuils,donc un semblant de vide juridique,ne pourriez vous pas ,permettre a vos suppléants de vous remplacer pendant la rallonge pour dissiper tout soupçon d opportunisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 00:35, par Nanoukda En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Chers députés, retenez que quelques soient vos astuces, tout à une fin et si on ne se prépare pas pour cette fin, on subira toujours la règle de la fin (terminus). Ainsi donc, toute honte bue et avec la glontonnerie, vous ne voulez pas abandonner la soupe. D’accord pour le report mais que vous travaillez en bénévolat. On vous payera le carburant et les repas quand vous serez en session. Kaïssa.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 02:01, par Sans rancune En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Ainsi donc quand les espèces sonnantes et trébuchantes profitent à tout le monde (Opposition comme pouvoir), un accord est vite trouvé. Sacré Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 04:52, par #Çasentlaroublardise# En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Comment transformer un problème personnel à un problème collectif ? Une tentative d’ essai littéraire de sieur Bala Sakandé, vraiment je te tire Mon chapeau. Ça s’appelle de l’intelligence politique, que ceux qui savent lire comprennent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 05:56, par Yambia En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Est-ce dans un an vous allez pouvoir battre campagne ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 06:59, par Sacksida En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Dans cette situation tres gravisime les Deputes eux ne pensent que s’octroyer un ralonge des emoluments pendant un an. Depuis 5 ans, dites-nous quelles sont des Lois votees pour l’amelioration concretes des conditions de vie des populations ? En terme par exemple d’alimentation, d’habillement, de sante ,d’habitation et d’education qui sont des besoins tres basiques et de dignite des populations de notre chere patrie. Sans la satisfaction de ces besoins basiques des citoyens l’independance et la souverainete nationales ne peuvent s’exercer dans ce monde. De plus, des mecanismes existes pour que l’Etat puisse fonctionner sans l’Assemblee Nationale durant 1 ans, et ainsi votre gros budget sera affecte a la lutte contre le terrorisme. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 07:01, par essai En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Pas d’élection en novembre 2020, pas de problème, mais chacun déposé son mandat en décembre 2020. Le peuple trouvera les moyens qui se faire gouverner jusqu’à ce que les 52 députés puissent battre campagne. Vous ne pensez même pas à ceux qui ne sont pas à l’hémicycle et qui vont aussi battre campagne. Quel syndicat des députés qui défend bien les intérêts de ses membres. Je ne reconnais personne comme autorité après décembre 2020 si il n’est votée. La confiance « donnée » c’est pour 5 ans ps plus.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 07:26, par gbêgan En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    gros gros français "rapport parlementaire" c’est être juge et parti, c’est claire et net. Et avec l’onction de l’OPPOSITION !!!
    Mon DIEU...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 08:00, par Adakalan En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Je pense bien qu’ils ont un plan pour sortir le Burkina de cette merde pour pouvoir tenir les législatives en 2021 ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 08:20, par sidsomde En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Dans mon pays on aime le "LENGA" plus que la chose elle-même.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:12, par Koudougou Yilké Augustin En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    "la durée de la législature peut être prorogée jusqu’à la validation du mandat des députés ou des sénateurs de la nouvelle législature".
    JE DEMANDE AUX JURISTES DE M’AIDER DANS L’INTERPRETATION DE CE PASSAGE. "JUSQU’A LA VALIDATION DU MANDAT DES DEPUTES DE LA NOUVELLE LEGISLATURE" CETTE ETAPE N’INTERVIENT QU’APRES DES ELECTIONS. ET ON PARLE DES DEPUTES DE LA NOUVELLE LEGISLATURE. LES ELECTIONS SONT SENSEES AVOIR ETE DEJA FAITES. IL N’EST PAS DIT JUSQU’A L’ELECTION DES DEPUTES DE LA NOUVELLE LEGISLATURE. VALIDATION = ELECTION ? A MON HUMBLE AVIS, VALIDATION EST BIEN DIFFERENT DE ELECTION. MERCI DE M’AIDER

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:15, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    INDISCUTABLEMENT, NOVEMBRE 2020 EST « LE TERMINUS » DU RÉGIME KABORÉ : Les apparences sont souvent trompeuses. Plus le temps passe et plus LE RÉGIME KABORÉ sait très bien que les carottes sont bel et bien cuites pour lui. La mobilisation de façade qu’on nous présente pour paraitre, s’effrite d’elle-même car LES MILITANTS sont réellement démoralisés. Depuis au moins 2 ans, nous nous évertuons de dire haut et fort à nos camarades du MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRÈS = LE MPP, le parti au pouvoir, qui se croient tout permis que LA MAL GOUVERNANCE ACTUELLE fera le lit de leur chute prochaine qui était devenue quasi certaine et donc prévisible. Une chose est sure LE RÉGIME KABORÉ qui est actuellement vomi et rejeté par la majorité des burkinabè, manque cruellement d’assurance et commence à voir « NOVEMBRE 2020 » comme la fin d’une vaste escroquerie politique dont il est la tête de proue = le maitre d’œuvre.

    C’est que LE RÉGIME KABORÉ a totalement perdu la confiance du PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ qui plus que jamais lui appliquera « LE VOTE SANCTION » afin de le démettre pacifiquement du pouvoir par la voix des urnes et cela patriotiquement sans aucun regret. Pour rappel les échéances électorales couplées PRÉSIDENTIELLE-LÉGISLATIVES coûteront plus de 100 MILLIARDS FCFA à notre pays. Nous comptons énormément et comme d’habitude sur l’aide inestimable des PARTENAIRES TECHNIQUES et FINANCIERS = LES PTF pour pouvoir tenir le rendez-vous à bonne date. Vous comprendrez qu’en fragmentant les 2 élections pour se tenir à des périodes différentes, le coût deviendra beaucoup plus important pour un pays qui n’a pratiquement pas les moyens de sa politique. Je ne crois pas du tout que LES PTF vont accepter de telles dépenses inutiles et inappropriées = UNE ABSURDITÉ.

    Franchement dit, LE RÉGIME KABORÉ est à la peine et court lentement et surement à sa perte. Et « CRÉER UNE AFFAIRE DANS L’AFFAIRE » est devenu sa nouvelle stratégie qui va lui permettre d’espérer gagner du temps et pourquoi créer UN DÉSORDRE ORGANISATIONNEL qui pourra lui profiter à moyen terme. Pourtant, toute chose a une fin. Et les jours du RÉGIME KABORÉ sont désormais comptés. Seulement, qu’il réfléchisse par 2 fois avant de vouloir confisquer le pouvoir par tous les moyens afin d’éviter de GRAVES TROUBLES qui engendraient inéluctablement LE CHAOS et LA CHIENLIT aux conséquences incalculables et dans lequel, il sera le plus grand perdant.

    À BAS LE RÉGIME KABORÉ !

    VIVE « LA TRANSITION » DANS L’APRÈS 2020 !

    LE MPP EST UNE MALÉDICTION POUR NOTRE PAYS !

    LE MPP EST LA PLUS GROSSE ARNAQUE POLITIQUE DE CES 5 DERNIÈRES ANNÉES !

    L’APRÈS 2020, DOIT OBLIGATOIREMENT S’ÉCRIRE SANS LE RÉGIME KABORÉ !

    LE RÉGIME KABORÉ A LAMENTABLEMENT ÉCHOUÉ ET NE MÉRITE PLUS DU TOUT LA CONFIANCE DU PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !…………….L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:24, par Yaarbi Koèèga En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Les interrogations que moi "le petit yaarga" me pose, c’est " Sommes-nous sûr d’être plus en sécurité en 2021 qu’en 2020".
    "Sommes-nous capables de sécuriser le pays en une année alors que depuis 5 ans nous n’en avons pas été capables" ?. Quelqu’un peut-il répondre à ses questions ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:41, par billy billy En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Non aucun report n’ai possible les députés ont suivi la situation sécuritaire et n’ont rien fait. Pourquoi ils parlent pas d’une loi pour sécuriser les zones à risques c’est une année en plus ils veulent.Je propose qu’on les donnes une année sans salaire rien que les frais de cessions.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:46, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Ici on voit vraiment que le Web est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout. Mais un individu dont on connait maintenant qui il est avec plusieurs pseudos ’’’ Sapience, yelmingaan blaan saa hien, Vision, Visionnaire Zongo, ouédraogo, Kaka, Toto est fachè, Blak… et tant d’autres qui commence à pourrir le forum, mérite qu’on le dit la vérité.’’’

    Si cet individu et tant d’autres qui jouent l’autruche étaient dans le pays, et pouvait dire comme Simon Compaoré, ou le PAN Sankandé, tous les matins ce qui se passe à Pissy, a Tampouy, a la zone du bois, a laye, a Titao, a kindi, à Banfora, on écoutera leurs Charabias. Mais être à l’extérieur avec seulement ’’’ce qu’ils ont dit,’’’ pour pourrir le forum enrichissant d’un site mondialement connu, on doit mettre en alerte a toutes et tous les internautes de bonne foi que cet individu est un terroriste du net.

    Et comme je le dis toujours dans ce forum, l’anonymat (tout à fait relatif) dont ces internautes imprudents pensent jouir sur le Web ne les protège absolument pas et ne les autorise pas à toute forme de dérive. Un IP d’un individu qui se cache derrière un pseudo est vite trouver par le clavier qu’il utilise.

    C’est comme se mêler du report des élections législatives sans connaitre la vraie raison dont une commission de l’AN a sillonné les régions pour conclure qu’avec la situation nationale dont les terroristes et la Covid-19 l’embourbent, la sagesse voudrait de mieux préparer à long terme cette élection pour éviter une crise. Et cet individu à l’extérieur du pays se mêle en insultant nos élus de gamins. Choisir des représentants régionaux ne concerne pas la minorité dits intellectuels sur le forum qui bombe leurs poitrines pour rien, ou ceux qui sont dans les villes, mais la population primaire qui forme le peuple Burkinabé, garant de notre souveraineté.

    Avec des critiques de dénigrements sans donner des raisons, on voit vraiment que le malheur de notre pays vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité

    Encore une fois, Ka prévient les internautes aux multiples pseudos pour berner les autres que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale. L’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient comme de l’anarchie totale : Le désordre et l´anarchie ouvrent la porte à tous les abus en poussant chaque individu à obéir à son propre sens de la justice et non pas à obéir à une justice commune. Dans une situation de désordre, c’est la « loi de la jungle » qui s’installe. Le désordre permet ainsi la réalisation d´une plus grande injustice. Alors internautes de bonne foi, attention au libéralisme des pseudos intellectuels comme Sapience alias yelmingaan blaan saa hien, alias….

    En voulant absolument des élections dans l’anarchie, c’est pour créer une crise : Mais je pense que nos décideurs comme le jeune Sankandé et tous les élus l’ont compris. Car, l’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (pas plus que l’"émergence", d’ailleurs). Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Et je voudrai conclure en disant aux internautes de mauvaise foi, Vous êtes que des terroristes du net, et que l’histoire retiendra de vous, que des vulgaires sicaires, vos véritables identités. Mais a chaque fois comme ici, que tronquerez contre un autre titre, les internautes de bonne foi seront là pour les rappeler.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 10:40, par Passakziri En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Mr ou Mme Ka,
      Avec tout le respect que j’ai pour vous, permettez moi d’émettre des doutes sur votre Pseudo. Je ne suis pas sûr que vous n’avez vous même pas usurpé le pseudo du Ka original qui lui a un autre style. Bref dans le fond, vous critiquez ce que vous êtes vous même peut-être et vous le demontrez dans ce passage : "Avec des critiques de dénigrements sans donner des raisons, on voit vraiment que le malheur de notre pays vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité". N’êtes vous même pas en Train de faire du Marketing pour les députés ? Je ne dirais pas que vous avez été payé pour cela , mais je n’ai pas non plus les preuves du contraire.

      Passakziri

      Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 11:16, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

        Ka, ne se dérobe pas. Cette critique vient de ce que je vis sur le forum. Et je confirme en connaissance de cause que ces élections à venir doivent être reportées. Pas à cause de la population primaire qui ont compris l’enjeu, mais des pseudos intellectuels qui jouent l’autruche pour mettre le feu au pays que nous aimons. Dans un pays embourbé par des terroristes déguisés qui tuent qui ils veulent, là où ils veulent, Un virus tueur appelé la Covid-19 qui a bousculé tous les programmes du monde, ou sont la place pour des élections honnêtes et transparentes ? Quant a l’internaute aux multiples pseudos, tu es le seul à ne pas le connaître. Sans rancune et merci de me lire..

        Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 13:57, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

        - Passakziri, merci pour ton intervention très lucide et très sage. Oui, il y a des questions à se poser effectivement, mais je préfère me limiter ici dans la mesure où celà touche à mon ami KA. Merci Passakziri.

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 13:53, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      - Mon ami KA, n’est-ce pas que tu prêtes le flanc à ces injurieux ? A croire qu’ils t’ont vraiment choqué et à je pense qu’ils ont gagné un point et revient en arrière et ignore-les. Ne descend pas dans la boue avec eux mon ami.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 16:42, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

        Mon ami Kôrô yamyélé, ne jouons pas a l’autruche : Toi-même tu sais que faire des élections dans une situation pareille est de me mettre le feu au poudre. Premièrement si les élections se balance dans le camp de la majorité avec un faible taux de participation, vous qui dénigrez constamment ce régime vont se révolter et mette le feu au poudre. Alors c’est mieux de les préparer a la satisfaction de tout le monde pour ne pas permettre à ceux qui attendent la moindre faute pour brûler le pays que nous aimons tous en profitent.

        Je suis sûre que si toi le Kôrô yamyélé nationale veut être franc, tu diras que le jeune Sankandé et ses députés ont raison. Si ce n’est qu’à moi, toutes les élections peuvent être reporté, et celui qui arrivera au pouvoir selon les règles peut gouverner tranquillement.
        Je vois déjà des internautes qui mettent les achats de conscience en avant. Que sera-t-il si la majorité actuelle gagne les élections ? Ça sera GBAGBO contre ADO et la France prenne le dessus. Je ne suis pour personne, mais pour la vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas. Que l’opposition et la majorité s’entende sur un seule point pour faire des élections transparentes et honnêtes, et émerger le pays que nous aimons toutes et tous.

        Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 17:42, par Kha même En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Les internautes lucides et critiques empêchent vraiment monsieur Ka de dormir. Plutôt que de se consacrer à l’analyse de l’article, ce sont des digressions et auto célébrations de sa petite personne et des jérémiades parce qu’on a une opinion divergente avec Monsieur "je sais tout".
      D’ailleurs, tes prétendues "critiques fondées et de bonne foi" ne sont souvent que de la mauvaise rhétorique, truffée de contre vérités, dans une orthographe approximative.
      Laissez les intervenants tranquilles, ça suffit le terrorisme du forum.

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:53, par savadogo daouda En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Donc c’est quatre ans huit mois après que nos elus , après des tournées campagnes à la sauvette on découvert que notre pays etait dans une crise sécuritaire grave ?
    Donc la décision de reportée les législatives pour un ans se décide à huit clos au mépris de notre peuple .
    Quel affront ?
    Soumettre la loie pour examen et adoption à son Exellence Monsieur le President du Faso est à mon avis une perte de temps puisque ce serait adoptée automatiquement.
    Autant faire un conseil des ministres extraordinaire et l’adopter pour nous epargner tout ce spectacle.
    Les 54 députés qui ne peuvent pas battre campagne dans leurs régions ont fait qoui
    durant les cinq ans pour garantir la sécurité dans leurs regions ??
    On les voit venir.L’unanimité c’est juste pour leurs intérêts.
    Quelles garanties ont t’ils pour dire qu’en 2021
    la situation sécuritaire sera mieux que maintenant ??
    On se pose la question dans ce debat pour savoir si le semblant d’abandon des populations aux mains des terroristes n’avait pas été un plan pour amener le peuple à les accorder des postes de députés à vie

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:58, par ZONGO En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Les députés ne peuvent pas être juge et partie de cette décision même si la prorogation est possible. si c’est à cause de l’insécurité on veut découpler les législatives à la présidentielle il faut repousser aussi la présidentielle aussi.
    c’est sur le même territoire donc s’il y a présidentielle on peut tenir les législatives.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 10:39, par pifo En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Monsieur ZONGO, il faut s’assurer qu’on a bien lu les dispositions de la constitution avant d’intervenir dans le débat. l’article 81 de la constitution leur donne cette prérogative. ’’La durée de la législature est de cinq ans.
      Toutefois, par dérogation à l’alinéa ci-dessus et en cas de force majeure ou de nécessité constatée par l’Assemblée nationale à la majorité absolue des députés, la durée de la législature peut être prorogée jusqu’à la validation du mandat des députés de la nouvelle législature.
      Aucune prorogation ne saurait dépasser une durée d’un an .’’

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 10:05, par PAMELA EWING En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    ok si le report va concerner une transition à touts les niveaux c’est à dire le président et son gouvernement quittent le pouvoir pendant les une année ou bien il reste et rassure les burkinabé en matière de sécurité
    en tout âme et conscience je reconnais les efforts du président mais le coté sécuritaire ça ne va pas Comment faire ?

    si le président pouvait trouver une solution à la situation sécuritaire je préfère qu’il reste longtemps au pouvoir parce qu’il fait beaucoup d’effort.
    QUE MAMAN MARIE AIDE LE BURKINA FASO .

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 11:00, par Rahim En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Il ya une anguille sous roche dans cette volonté de reporter les législatives.
    Et s’il faut reporter les législatives pour cause d’insécurité,il faudrait egalement mettre en place un gouvernement de transition après le mandat de Kaboré,car l’insécurité toujours d’actualité.
    L’autorité de l’Etat est carement inexistant dans le Nord et l’Est du pays.Les terroristes y sont les maîtres.
    Ce "lenga" ,nous ne saurons « l’accepter »

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 11:08, par DICKO H. En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    En tant que conseiller municipal j’ai pris part aux travaux de la tournée de l’Assemblée nationale dans notre région le Sahel. Il faut que le burkinabé soit moins grognon et plus réaliste, nous avons dit au président de l’Assemblée que les élections à venir surtout législatives sont ingérables et intenables dans notre région.Pourquoi ne pas se focaliser sur la lutte contre le terrorisme ? Pourquoi continuer à faire la politique de l’autruche ? Ils ont eu le courage de prendre leur responsabilité. Ceux de ma province (le Soum) en savent quelque chose.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 14:50, par Passakziri En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Monsieur le conseiller municipal,
      Merci de nous éclairer davantage ; Mais une question que nous autres Citoyens Lambda du Faso nous posons est quelle garantie, quel réalisme avons nous qu’après cinq années ou la Situation n’a fait que s’empirer, en 2022 on aura plus de sécurité sur notre territoire ? Qu#est-ce qu’on fait si après 2021 la Situation était la même ou pire ? On tient les élections ou bien il faudra faire du relenga ? Qui a envoyé ces députés qui ne conaissent généralement les routes vers leurs provinces qu’à l’approche des élections vers vous ? Si on ne commence pas à respecter les gens dans ce pays, nos lendemains risquent de ne pas être meilleurs. Pourquoi on deploie de gros moyens pour acheminer les opérateurs de kits dans vos zones pretendues ingérables ? Est-ce que la CENI vous a dit qu’elle ne peut pas gérer les élections ?

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 11:42, par MIKE En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Messieurs les grands Elus

    Mettez un peu la forme, car le gouvernement me semble t il a des ressources necessaires pour produire un tel rapport afin de vous les déposer pour avis.
    Mais pas le contraire

    Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 11:53, par Mogo En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    D’abord, à l’attention de l’internaute Ka, sachez que il y’a un modérateur pour ce site respectable et ni vos menaces, ni vos jérémiades ne vont perturber les internautes dans leurs critiques. On critique pour éviter le chaos dans ce pays. A quoi ça sert de se taire sur une telle forfaiture et attendre que ça explose et que le peuple se mette dans la rue pour demander la fin du mandat des députés ? Vous avez vu ce qui est arrivé à l’ancien hémicycle ? Donc, M. Ka, faites vos critiques et laissez le modérateur du site faire son job. Concernant nos fameux députés, si vous n’avez plus de légitimité, ne vous cachez pas derrière cet article pour prolonger votre mandat. Pensez à hier. Est-ce que certains députés, en période calme, vont sur le terrain ? Est-ce qu’en 2021, la question sécuritaire sera résolue ? Ne prenez pas le peuple pour naïf et faites les choses dans les règles pour éviter que le pays ne sombre dans le chaos de par votre faute

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 12:07, par TRIUMPH En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Attention à un PEUPLE qui ne parle plus.
    Je répète : Attention à un PEUPLE qui ne parle plus.
    J’insiste : Attention à un PEUPLE qui ne parle plus.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 13:38, par Sidapawalmdé En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    je crois que c’est une décision sage. Que valent ces élections dans ce contexte d’insécurité à outrance ? Trouvons nous d’abord la paix et les élections pacifiques viendront. et cela passera nécessairement par l’apaisement du climat social , les propositions endogènes de sortie de crise , le renouvellement profond de cette équipe dirigeante taxée de tous les maux d’Israël. Pour ce faire la nouvelle équipe devrait être composée d’au moins quarante cinq ministres soit un ministre par province. Un autre volet qui mérite d’être approfondi est la lutte contre la stigmatisatisation , la politisation de l’administration, le copinage. Beaucoup de citoyens qui accueillaient avec une immense clameur l’arrivée de son excellence Roch Marc Christian KABORE sentent la déception grandir au fur et à mesure que le temps passe. Pourquoi ? les responsables de certaines structures parvenus à ces postes par le truchement des relations familiales ne considèrent pas leurs collaborateurs créent des climats de frustration etc.
    Faites un tour dans quelques directions de l’éducation à Ouagadougou et vous comprendrez l’amertume des agents victimes de certaines stigmatisations linguistiques et régionalistes. même les décorations sont partagées entre ressortissants de même région ; Quand même et on accuse le président KABORE. Bon de toute façon c’est lui le premier des Burkinabés. Qu’il se lève avant qu’il ne soit trop tard car il est déjà tard.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 13:40, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    - Mes amis, si on a refusé lenga à Blaise Compaoré, ce n’est pas aux députés qu’il faudra l’accorder !!

    On voit que ces gens du MPP sont entrain de réunir tous les ingrédients explosifs pour une 3ème insurrection dans le pays ! Mais cette fois, personne n’aura le temps de sortir du pays et ce ne sera plus une insurESCROQUERIE !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 13:41, par Le Faso d’abord En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Là, ça risque d’être difficile chers députés. Suivez-moi svp : Dans les mêmes conditions, Il y’ a eu le recensement de la population en cette année 2020, vous n’avez rien eu à dire ; il y’ a eu l’enrôlement des électeurs, pas un mot. Vrai ou faux. L’élection de novembre qui permettra de changer ou de maintenir certains députés, c’est justement à ce niveau que vous prévoyez des problèmes. Non, quelque chose ne tourne pas rond. J’espère surtout que ce n’est pas la peur de perdre votre titre de député. Laissez, on va aller aux élections, Dieu est grand il n’y’ aura pas de problème.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 15:10, par gbêgan En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    on dirait chaque régime veut un alibi pour partir, je prends juste à côté
    CDP c’était la modification de l’Art 37 pour un lenga
    MPP c est la prorogation du mandat des députés pour un lenga. 30 et 31 OCTOBRE 2020 c’est dans quelques jours . comme quoi y a des gens qui ne veulent pas terminer leur mandant. Décidément les mauvaises habitudes ont la peau dure car elles se transmettent facilement. Quelqu’un me disait que les députés sont dans leur droit car c’est la constitution qui le dit. Et le RÉFÉRENDUM de Blaise Compaoré, où était-il ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 17:20, par Moi- même En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Qu’est ce que le "fameux" Ka a à menacer les gens et à vouloir les intimider ? Ceux qui osent te contredire n’ignorent pas qu’on peut obtenir facilement un IP, encore que les plus futés peuvent passer inaperçus ! Ce qui est surprenant chez cet individu, c’est son totalitarisme et sa pensée unique alors même qu’il n’a que le mot démocratie à la bouche. Si tu as identifié ceux que tu considères comme tes détracteurs, attaque les en justice et on n’en parle plus. J’ai horreur des directeurs de conscience. Fais tes commentaires et point barre. Libre à chacun d’utiliser de multiples pseudos comme tu le fais d’ailleurs.
    Exister par le forum n’est pas un projet de vie !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 17:59, par Le SAGE En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Alors ainsi donc, ce sont les députés qui viennent pour dire au PF qu’il y a un cas de force majeure pour eux et donc il faut proroger leur mandat, au lieu que ce soit le PF qui constate la situation de cas de force majeure comme semble stipuler l’article 81 "Toutefois, par dérogation à l’alinéa ci-dessus et en cas de force majeure ou de nécessité exprimée par le gouvernement et reconnue par le parlement à la majorité absolue des voix des membres composant le parlement, la durée de la législature peut être prorogée jusqu’à la validation du mandat des députés ou des sénateurs de la nouvelle législature. Cette prorogation ne saurait dépasser une durée d’un an" et non le contraire comme l’a dit quelqu’un plus haut. Vous voyez comment à force de poursuivre vos intérêts personnels vous ridiculisez l’autorité ? Cette situation sécuritaire ne concerne pas le président lui même. Wahooo. SVP trouvez autre chose de plus crédible.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 20:50, par Sidpawalmdé En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Dites-moi, bonnes gens : suffirait-t-il de prolonger le mandat des députés d’une année pour que notre pays recouvre l’intégralité de son territoire et retrouve la paix ?????

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 21:00, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Quand la vérité commence à percer le cœur d’un internaute aux multiples pseudos qui ne sait plus quoi faire, il aboie à travers plusieurs pseudos croyant avoir l’avantage. Et comme je lui dis toujours, ‘’’les chiens aboient la caravane passe.’’’ De quoi aviez-vous peur ? Du deuxième mandat de Roch Kaboré pour éponger tous les dossiers des crimes crapuleux pour une vraie réconciliation nationale durable ? Il est temps que chacun prenne conscience que le pouvoir s’arrache dans les urnes, et non de se bomber la poitrine devant un clavier pour insulter celui qui essaye de mettre de l’ordre dans un pays laisser en voie de disparition. Pour Ka, je préfère que les élections soient reporter pour mieux les préparer. Dans le cas contraire, que les urnes soient des bons juges.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 23:15, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      "De quoi aviez-vous peur ? Du deuxième mandat de Roch Kaboré pour éponger tous les dossiers des crimes crapuleux..."la cest la meilleure !:jusqu a deux mandats pour éponger des dossiers,et combien alors pour rétablir la sécurité et l intégrité du territoire autrefois entier et paisible et avec des élèves gendarmes qu on radie parcequ un procès public condamnant des subalternes ayant exécutés des ordres de leurs supérieurs leur a peut être mieux enseignés le bien fondé dans ce mouta mouta land de la désobéissance ? nous avons surtout peur d un deuxième mandat, quand dans nos conjectures pessimistes et autres extrapolations sur les réalités du terrain nous ne pouvons exclure la non absurdité d une hypothèse d annexion djiadiste hélas !

      Répondre à ce message

    • Le 9 juillet à 06:54, par Passakziri En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Ka,
      Votre problème avec le pretendu internaute aux multiples Pseudo ne m’intéresse pas. ce qui m’intéresse c’est votre posture assez incompréhensible à vouloir reclamer la pensée unique quand il s’agit du régime RMCK. C’est votre Point de vue, je le respecte. Mais acceptez au moins qu’il y’ait des gens au Faso ou tout est rose pour vous qui trouvent ce régime incompétent et à la dérive. Je suis de ceux là. Si RMCK et votre MPP avaient aussi bien travaillé pendant ces presque cinq années de votre Mandat, nous n’en sérions pas là à parler de Lenga pour les députés. N’est-ce pas là l’aveu d’un échec cuisant sur le plan sécuritaire rendu possible par l’amateurisme et le manque de courage dans les prises de décisions du Chef suprême des armées ? Si RMCK dès son arrivée au pouvoir avait eu le courage de prendre des décisions non pas pour satisfaire ses courtisans , il nous aurait épargné de certaines exactions -( je suis de ceux là qui n’ont pas cautionné la posture de régime face aux Koglwéto)- dont nos FDS sont accusées aujourd’hui. Si RMCK avait mis des hommes intègres et compétents à la place qu’il faut nous n’aurions pas aujourd’hui une armée Sous équipée peut-être par la faute des détourneurs de déniers publiques. Donc souffrez qu’ils y’aient des gens qui trouvent RMCK et sa troupe incompétents. Et si ces termes sont des injures, j’assume. On ne peut pas respecter des gens qui ne se respectent pas eux-mêmes. Sinon nous connaissons bien ces tentatives d’intimidations que vous brandissez aujourd’hui des griots des derniéres heures du régime de Blaise Compaoré. Pourquoi devrions nous attendre à ce que les choses ne soient pas pareillement aujourd’hui ? Mais je parierais que soit vous êtes assis à la table ( ou pretendez y parvenir ) soit vous avez des proches assis à la table et vous esperez profiter longtemps des miettes. C’est le comportement de beaucoup de nos compatriotes en tous cas. L’odeur appetissante des mets festifs met leurs cerveaux en Hibernation, leur empêchant tout raisonnnement critique. triste.
      Voyez vous comment vous vous contredisez en quelques phrasettes ? Vous pretendez que :<>. Avec le même souffle vous ne voulez pas entendre parler d’elections. Comment arracher le pouvoir alors si nous n’allons pas aux urnes ? Vous confirmez indirectement que ceux qui resteront au pouvoir en dehors d’elections ne seraient pas legitimes. Donc vous voyez ?

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 22:35, par Paul KERE, Avocat à la Cour de Nancy et Ouagadougou En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Quand la vérité commence à percer le cœur d’un internaute aux multiples pseudos (qu’en sais-tu ?) qui ne sait plus quoi faire,(Toi même ne sais pas ce que tu dis tellement tes propos sont incohérents et surtout contradictoires) il aboie (il n’ya que les chiens qui aboient et là c’est une injure et ton numéro IP peut te conduire au Tribunal) à travers plusieurs pseudos croyant avoir l’avantage (toi tu crois comme ça que tu as l’avantage de quoi ?). Et comme je lui dis toujours, ‘’’les chiens aboient la caravane passe.’’’ De quoi aviez-vous peur ? (De la situation chaotique que les députés sont en train de préparer) Du deuxième mandat de Roch Kaboré (c’est pas gagné hein ?) pour éponger tous les dossiers des crimes crapuleux (En cinq ans combien de dossiers sont sortis ? Aucun) pour une vraie réconciliation nationale durable ?(Moi j’ai proposé cette réconciliation depuis le début de l’avènement du Mpp et j’ai été ridiculisé. Hélas, depuis 5ans rien n’a été fait pour ça, et ce n’est pas en un an que vous allez pouvoir organiser ceplan de réconciliation. Il est temps que chacun prenne conscience que le pouvoir s’arrache dans les urnes (surtout toi tu dois bien prendre conscience, et non de se bomber la poitrine devant un clavier pour insulter (C’est ce que tu fais en disant que les gens "aboient) celui qui essaye de mettre de l’ordre dans un pays laisser en voie de disparition (Au contraire depuis l’avénement du Mpp, on ne vit qu’avec le terrorisme maintenant. En 27 ans de pouvoir, aucun terroriste n’a jamais tiré un coup de feu dans notre pays). Pour Ka, je préfère que les élections soient reporter (reportées c’est comme ça que ça s’écrit) pour mieux les préparer (c’est le même terrain pour tout le monde) . Dans le cas contraire, que les urnes soient des bons juges. Elles le seront ne vous en déplaise. Paul KERE.

    Répondre à ce message

    • Le 9 juillet à 17:42, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Paul Kéré avons-nous besoin de revenir en arrière quand tu grattais le dos de Blaise Compaoré pour le poste de Consul et la diaspora Burkinabé t’ont dit que ce que les Burkinabé ne veulent pas, ça se fait pas ! Ou ta nomination tumultueuse du CSBE. Non je ne veux pas remuer tous ceux-ci dont nos compatriotes à Paris peuvent confirmer comme on peut ressortir tous ceux-ci dans l’historique de Lefaso.net. Arrêtons là, et disons qu’en Novembre prochain s’il y a des élections, que le meilleur candidat gagne et non donner des prophéties a l’ignorance. Et je vais te dire une seule chose : ‘’’’Ne confondez pas le Burkina que vous voulez, et le Burkina que les Burkinabé veulent avec les criminels face a la justice.’’’’ Votre mentor a défiguré le pays, il l’a lourdement offert aux terroristes. Avant ces 30 et 31 Octobre 2014, les détournements de fonds publics au profit de ceux qui étaient pour le referendum Budgétivore, des personnes pleine de mensonges de l’incompétence, de la malhonnêteté, de la délinquance, de la médiocrité et de la bêtise, surtout des personnes comme Gilbert Ouédraogo miettes en poche, a mené tout droit la chute de Blaise Compaoré à la tragédie que vous vivez, et en voulant revenir au pouvoir pour une vengeance qui ne dit pas son nom. Arrêtons là mon jeune avocat qui devait être parmi la relève voulu par le peuple. Yemdaogo Kayouré, Chevalier de l’ordre national.

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 22:40, par Verdad En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Ceux qui se posent la question à savoir s’ils pourront faire réculer le térrosismr d’ici un an, vous devez comprendre qu’en réalité la véritable préoccupation se trouve dans les différents avantages dont ils vont continuer à bénéficier pendant tout ce temps là. Curieusement, ils sont tous unanimes !?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 22:58, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    L’imposture MPP a trop duré ; il faut s’en débarrasser de façon démocratique et le plus tôt est le mieux n’en déplaise à son excellence l’inquisiteur Ka !!!
    A bas les insurrescrocs et leurs manoeuvres dilatoires !
    Vite, des élections afin de débarrasser le pays des Manipulateurs, Prédateurs Poisseux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 00:02, par Sidpawalmde En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Chers députés, à mon humble avis, vous n’aviez pas besoin de gaspiller l’argent du contribuable pour cette étude. La législature d’avant la transition en sait quelque chose. N’y pensez même pas. Le plus drôle, c’est que même les députés de l’opposition ne se démarquent pas. On sera se voir !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 10:35, par YAAM SOBA En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    De toutes les façons de nombreux partis politiques de l’Opposition et même Me Sankara se sont démarqués de ce projet funeste !
    Gare à celui qui va s’aventurer à modifier le code électoral à trois mois des élections ! Zéro Lenga !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 13:29, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    D’après ce que je lis ici de ceux qui n’ont pas vécu la bataille des internautes de bonne foi au tripatouillage de l’article 37 est un déni. A part celui qui vole les pseudos des autres en multipliant des autres pour berner le monde, je dis aux autres internautes qui sont contre mes critiques ‘’’’Bravo.’’’’ Car sans nos différences, il n’y a pas de débat qui enrichi le forum de Lefaso.net. Ici je reconnais le vrais Paul Kéré partisan de l’ancien régime qui se cache de fois avec ses articles de dupes.

    Ici je l’admire comme j’ai une admiration pour le jeune caca qui ne porte aucun masque pour défendre la famille Compaoré. Si j’avais les mêmes avis que vous, nous n’en serions pas là pour le bonheur de ceux qui nous lisent. J’avoue, si vous lisiez mes critiques au début du mandat du président Roch Kaboré qui n’a pas suivi radicalement le travail fait par la transition, je faisais partie des déçus du régime dit mouta mouta. Mais avec sa promesse en disant de liquider tous les dossiers des crimes gratuits que le régime Compaoré avait bloqué et qui se réalise pour une réconciliation nationale et durable, je soutiens qu’il termine cette promesse malgré les battons qu’on met dans ses roues. S’il arrive à faire juger le crime de Thomas Sankara et ses compagnons, de Norbert Zongo et ses compagnons dont vous les internautes de mauvaise foi ne veulent pas que ça réalise, pour moi ce président est pour un Burkina de paix, et cela ne regarde que moi.

    Parmi les 99% d’entre vous qui sont contre mes critiques, ne sont pas dans le pays, et ne côtoient pas la population primaire. Quand vous aviez l’occasion de rentrer pour des vacances, allez dans un marché d’un village ou sous l’ombre d’un arbre ou deux ou trois villageois parlent de vote et de qui ils voteront : Vous entendrez, ‘’ils ont dit qu’il va faire condamner ceux qui ont tué Thomas Sankara laissez le faire. C’est ce que j’attends dans les villages à côté des villes comme Tenkoudougou, koudougou, Titao, a Laye, car j’ai décidé de plus découvrir mon pays en étant à la retraite. Que vous vouliez ou pas, ce ne sont pas nous dits intellectuel qui sont minoritaires par rapport a la population primaire qui font le Burkina. Vous pouviez bomber les poitrines devant les claviers en disant que ce président mouta mouta ne le sera pas, mais la décision viendra de ceux qui font le Burkina qui est la population primaire. Apres l’insurrection de 2014, sachiez qu’aucun achat de conscience ne peut dévier un électeur de qui il va voter.

    Oui je confirme : Le meilleur allié du dirigeant actuel (moderne, qui a de l’envergure et qui veut aller de l’avant...), c’est la critique, l’écoute oreilles grandes ouvertes tous azimuts. Et je pense que le président du Faso est un politicien avisé qui a lu par cœur ‘’La Fontaine,’’ et il le connaît pas par cœur, à commencer par "Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute !" Car, le succès de la politique en période électorale, dépend largement de l’adhésion des populations primaires au projet et au programme du candidat, au pragmatisme, au dynamisme et à l’innovation de celui-ci sur fond de vérité. Surtout ce qu’il a eu le cran de faire comme juger les responsables du coup d’état a la maternelle, ou se battre pour faire juger les vrais coupables des assassins de Thomas Sankara et de Norbert Zongo.

    En écoutant la population primaire dans les villages et les petites villes, par rapport à quelques internautes sur la toile qui bombent les poitrines, on peut dire que la population primaire est mieux outillée pour l’alternance politique voulu par le peuple le 31 Octobre 2014, car ce régime mouta mouta en liquidant les dossiers des crimes odieux, ouvre le chemin de la vraie réconciliation nationale. Et cela, il suffit d’écouter la population primaire et non les pseudos intellectuels sur le net qui vivent à l’extérieur.

    Dans une compétition où chacun veut tirer la couverture à soi par tous les moyens, quelle est la place pour des élections crédibles ? Ne serait-elle pas un simple miroir aux alouettes comme l’a été l’émergence qui, tout le monde le sait, ne viendra pas à la date indiquée a causes des terrorisme déguisés ?

    Emettant ici une opinion, je dis que le Burkina est malade de ses intellectuels ; lorsqu’ils entrent en politique, ils ne sont pas différents des pires dictateurs du passé. Lorsqu’ils mettent leur savoir au service des détenteurs du pouvoir comme à l’époque de l’ancien régime, ils ne sont que d’ignobles courtisans. En voulant vous dire la vérité, je me fais couvrir d’insultes parce que vous me prenez pour un prpo MPP attaquant des intellectuels pro ancien régime qui veut revenir au pouvoir pour la continuité, surtout débloqué les dossiers des crimes crapuleux, faire revenir les criminels sans passé par la justice.

    ’’’Sans parti pris, remontons l’histoire récente de notre pays et représentons-nous ce pays avec François Compaoré et sa belle-mère ? Qu’aurions-nous vécu sous ces vendeurs d’illusions, dans un cas ou un autre ?’’’En politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu ni devoir de reconnaissance et tout pouvoir ne se donne pas mais s’arrache dans les urnes, et la seule chose que je suis d’accords avec vous ce sont les urnes qui décideront en Novembre prochain s’il y a des élections qui ne sont pas bien préparées.’’’’

    Conclusion : L’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (pas plus que l’"émergence", d’ailleurs). Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Ce ne sont pas des prophéties ou se bomber la poitrine devant un clavier qui feront ces élections transparentes, si c’est le cas, c’est pourquoi L’Afrique est à feu et à sang à cause de ces motifs. Sans rancune a toutes et tous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 14:05, par LE CHARLATANT En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Reporter les élections !
    Un adage dit qu’il n’y a jamais deux sans trois.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 08:00, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Aux internautes qui refusent ma vérité en la contournant de mille manières : Comme je vous l’ai dit, vous êtes a 99% à l’extérieur du pays, et vos W.U aident énormément au développement de votre Pays, comme un avocat qui ne cache pas sa prétention en prenant en otage les habitant de son village et crier sur les toits ses réalisations. Même avec ses miettes, il ne peut pas obligé cette population primaire de voter celui dont elle ne veut pas à la tête du pays. Pour vous dire à toutes et à tous merci, car vous aidez au développement de votre pays : Mais ce n’est pas ça qui vous donne le droit de s’assoir devant un clavier et bomber sa poitrine avec des multiples pseudos pour dire au peuple Burkinabé de qui voter. Nous sommes sur place, et nous voyons la réalité. S’il y a un soulèvement populaire pour dire à un dirigeant têtu que ça ne se fait pas, nous sommes en première ligne même avec les balles réelles pour dire que ça ne se fait pas. En ce moment-là, vous n’êtes pas là avec vos claviers.

    Pour les élections à venir, les prophéties d’un ignorant ne peut rien contre la société primaire qui sait qui voter pour la paix et la réconciliation nationale. Et à la minutes même que j’écris ces mots, ‘’’’que les élections soient reportées ou pas, notre société primaire qui est dix fois plus que nous les intellectuels aux petits pieds, sait déjà qui voté.’’’’ Et ça ne dépend pas d’un sondage ou une prophétie a la con, ’’mais ils ont dit.’’ Depuis la nuit des temps dans notre pays, les ont dits ont toujours fait la loi dans les urnes. Et le candidat qui arrive à faire un acte symbolique qui animera ‘’ils ont dit,’’ est sûr de l’emporter dans les urnes.

    Alors mes chers amis internautes à l’extérieur, mettez-vous à l’idée que c’est notre société primaire qui fait le Burkina. Même en votant avec des empreintes de leurs doigts, ils savent la personne qui leur faut. Ne vous étonnez pas sur les résultats des élections en Novembre prochain, car nous avons nos coutumes, et notre société coutumière et culturel les font vivres. Et ce n’est pas une question de prophétie, mais une pensée unique de cette société primaire qui fait le Burkina depuis la nuit des temps. Si ça n’est tenait qu’à moi, je voudrai que l’alternance politique en Novembre prochain se fasse avec un jeune candidat. Mais en écoutant les ont dits, je pense que le peuple tient à ce qu’on en finisse avec les dossiers des crimes crapuleux avant de remettre le pouvoir a la nouvelle génération voulu par le Baobab. C’était la conclusion du vieux Ka de cette proposition inquiétante de l’AN.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 10:21, par Passakziri En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      Ka, il ne faut pas jouer au Mounafika.
      C’est pas vous la constitution du Burkina, donc souffrez que je vous vous le diese en face, ce n’est pas à vous de décider de qui est plus burkinabè que qui. La question essentielle ici c’est : Est-ce qu’on doit donner un Lenga aux oh combien honorablement irremplacables députés ? C’est là la question qui se pose. Le reste de votre gros francais n’est qu’une tentative de nous détourner de l’essentiel. Bon week-end à vous, où que vous soyez ; Au Burkina , en Afghanistan ou même sur la lune .

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 14:11, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

      "C’était la conclusion du vieux Ka de cette proposition inquiétante de l’AN."ah sagesse pourquoi desserte tu si souvent cette barbe blanche ! :
      les plus insolents et insouciants des electeurs ruraux tiennent generalement a peu prés ce langage"tant que nos champs seront la ,la pluie aidant,nous voteront celui qui nous donnera deux mille francs et du riz gras ou en grains,et si une fois au pouvoir,il veut nous faire subir son ingratitude en dimuniant le prix du coton et de nos céréales ,tant pis pour ceux qui se focalisent sur le coton au détriment des cultures vivrières !"hum !ca c était avant qu on ne chasse celui qui protégeait efficacement la patrie des morsures multiples de l hydre,au bon vieux tant ou les paysans hélas ne soupçonnais guère qu un jour l accès a leur champs deviendrait impossible voire suicidaire !logique donc que les cadres intelligents du mpp commence a se gonfler par peur pour impressionner et surtout éloigner le danger imminent d un vote sanction très défavorable par ces paysans ,aujoudhui rattraper par leur insouciant vote d hier et ce pendant que les plus naïfs griots mppistes, ,mandatés ou clientélistes scandent :" Depuis la nuit des temps dans notre pays, les ont dits ont toujours fait la loi dans les urnes. Et le candidat qui arrive à faire un acte symbolique qui animera ‘’ils ont dit,’’ est sûr de l’emporter dans les urnes."

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 10:29, par Bao-yam En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Quelques questions objectives : est-ce qu’il y a une seule personne au Burkina qui anticipe que la situation sécuritaire sera meilleure en 2021 qu’en 2020 ? Y a-t-il des raisons ou des indices pour le croire ? La réponse est non. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le même pouvoir RCMK/MPP produira toujours les mêmes résultats (ils sont les seuls à ne pas le savoir).

    Donc même si légalement le report des élections législatives se justifiait, les raisons données pour le report ne tiennent pas la route. Comment peut-il y avoir force majeure qui empêche d’organiser des élections législatives alors que la même logistique est requise pour organiser les élections présidentielles, qui elles auront lieu ?

    Veux-t-on gouverner le Burkina sans Assemblée Nationale ? Politiquement, le couplage des élections présidentielles et législatives n’est pas bon parce que le vainqueur des présidentielles peut se retrouver sans majorité parlementaire et incapable de gouverner. Mais le Président peut dissoudre l’Assemblée Nationale pour réorganiser des élections s’il le veut. A moyen termes, il faut découpler ces deux élections.

    Organiser des élections au Burkina coûte beaucoup trop au Budget de l’État. Il faut trouver un moyen de réduire ces coûts car c’est scandaleux. Ailleurs, ce sont des volontaires qui organisent les élections sans être payés. On peut facilement lié le fichier électoral à la CNIB et éviter de faire des enrôlements massifs à chaque élection. Encore faut-il qu’il y ait une oreille attentive.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 19:12, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Je commence à croire, a plus de 200% de ce que j’avance. Ces internautes de mauvaise foi pèse de tout leur poids et leur inertie pour décourager toutes les initiatives qui seraient profitables au peuple Burkinabé, surtout quand elles ne viennent pas d’eux comme essayer de préparer confortablement des élections honnêtes et transparentes, si Dieu nous épargne la colère des terroristes et le virus tueur qui est la Covid-19. En bon Français pour encore percé les cœurs de certains qui pouvaient encourager a consolider ces élections mais jouent à l’autruche, ‘’’’’que je vois simplement dans leurs critiques de haines suivis des vengeances, des timidités irresponsables, des envoûtements et du suivisme dans la moutonnerie. Heureusement Dieu merci, un bon nombre de la société primaire qui ne lisent pas leurs âneries continuent de vivre, font preuve de réalisme et de pragmatisme et je les dits Bravo pour l’avenir de notre pays Bien aimé.’’’’’
    Si mes lectrices et lecteurs ont remarqué, Ka ne répond pas à un dénigrant. Une personne qui faisait partie d’un régime ou on voyait le comportement écœurant de ses mentors, les magouilles, les crimes crapuleux et coups tordus, les petites combines entre copains-coquins, le gaspillage généralisé des fonds publics, en un mot la corruption endémique et profonde du microcosme, dont cet internaute loin du pays ne peut plus se permettre. On comprend parfaitement que les populations primaires n’aient aucune envie d’entendre parler de ces personnes qui sont habitué à une mascarade électorale.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 22:18, par Paul KÉRÉ En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    Le Président de l’AN et les députés n’ont qu’à essayer seulement pour voir ce qui va se passer. Un guinamori ne joue pas avec le vrai feu mais avec des flammes artificielles. Les prestidigitateurs en eaux troubles verront ce qu’ils verront surtout que L’Unir, le NTD et l’adf/Rda se démarquent de ce projet fou.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 08:33, par Ka En réponse à : Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

    D’après ce que les Burkinabé ont compris, le report des élections législatives était pour protéger les élus qui seront nombreux ? Et je comprends le souci d’un PAN pour ses élus. Combien d’élus avons-nous perdu à cause des terroristes déguisés ou la Covid-19 ? On vient d’enterrer un il y a quelques jours. Etant contre les pertes des vies par manque de prudence, si j’étais à la place du PAN, je rendrai mon tablier. Et quand le peuple Burkinabé dit que ça se fait, ‘’ça se fait,’’ allons aux élections et qu’on n’ en finisse, et mettons ce qui arrivera de côté. Surtout ne pas permettre à celles ou ceux qui attendent que ça pour mettre le feu au pays que nous aimons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modification du code électoral au Burkina : L’ Opposition non affiliée appelle à de larges concertations
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI
Siaka Coulibaly, analyste politique : « La situation de la sous-région prête au pessimisme »
Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la dignité humaine !
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés