Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Ce que tu ignores vaut parfois mieux que ce que tu sais» Proverbe africain ; Les proverbes et expressions africaines (1998)

Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • vendredi 22 mai 2020 à 22h40min
Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

La coordination nationale de la cellule de riposte au Covid-19 au Burkina a animé son traditionnel point de presse, ce vendredi 22 mai 2020. Le bilan de la semaine et le retour des Burkinabè de l’extérieur ont été au menu des échanges avec les hommes de médias.

« Cette semaine, nous avons notifié au total huit (08) cas. La tendance à la baisse est toujours notifiée ». Ce sont en ces termes que le coordonnateur par intérim de la cellule de riposte au Covid-19 au Burkina, Dr Brice Bicaba, a annoncé la situation de la maladie.

Et c’est le lieu de ne baisser la garde. « Nous allons poursuivre la cherche active des cas et la mise en œuvre de la surveillance communautaire. Tous les voyageurs qui vont arriver, et c’est sûr que le rythme va augmenter au fur et à mesure, nous allons les dépister systématiquement et les confiner », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que la cellule va « poursuivre la surveillance aux différents points d’entrée ».

Est-ce que c’est nécessaire de continuer le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, lorsqu’on sait qu’il y a risque d’augmentation des cas ? A cette question, le Dr Bicaba met en exergue le patriotisme. « Ce sont des compatriotes aussi qui sont de retour. Au niveau du ministère de la Santé, nous travaillons avec d’autres départements à réduire au maximum les risques », a-t-il souligné.

Comme s’il fallait s’attendre, le cas des 20 étudiants venus du Niger qui ont déserté leur lieu de confinement a refait surface au cours des échanges. De l’avis du Dr Bicaba, ces étudiants n’ont pas eu leur troisième prélèvement donc ils ne peuvent pas avoir l’autorisation du ministère de la Santé. En effet, tout voyageur est soumis à trois tests durant ses quatorze jours de confinement, a rappelé la cellule de riposte.

Toutefois, la cellule a tenu à expliquer l’objectif du communiqué alertant la population sur la fuite de ces étudiants. « Nous n’avons pas fait ce communiqué pour jeter l’anathème sur ces personnes. Nous l’avons fait pour que ces personnes reviennent pour qu’on fasse le troisième prélèvement et qu’on s’assure qu’ils ne constituent pas un risque pour leurs familles », a affirmé Dr Bicaba.

Le coordonnateur par intérim de la cellule de riposte au Covid-19 au Burkina, Dr Brice Bicaba

74 agents de santé testés en une semaine

Au cours de ce traditionnel point de presse de la coordination nationale de riposte contre le Covid-19 au Burkina, le premier responsable Dr Brice Bicaba a dressé le bilan des activités de cette semaine. Ce sont au total 74 agents de santé qui ont été testés. Il s’agit des agents de première ligne, a-t-il précisé.

Selon Dr Brice Bicaba, le dépistage des voyageurs et leur confinement sont en cours. Il a également annoncé la mise en place effective des dispositifs aux points d’entrée pour la surveillance des passagers.

A la date du vendredi 22 mai 2020, le Burkina Faso compte cinq (05) régions actives. Il s’agit de la Boucle du Mouhoun, le Centre, les Hauts-Bassins, le Plateau central et le Sahel.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 mai à 20:21, par sidbewende.kologo.2019@etu-usenghor.org En réponse à : Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

    Les burkinabè de l’extérieur ont les mêmes droits et devoirs comme ceux de l’intérieur.Merci à Mr le coordonnateur,Dr Bicaba pour sa réponse.En Afrique ya des pays plus touchés que le Burkina Faso notamment l’Égypte qui est à plus de 15 milles cas,mais cela ne constitue pas une raison pour abandonner leur frères et sœurs dans leurs pays d’accueil. Merci à l’État pour cet effort de prise en charge de tous les burkinabè sans exception.Si on veut impliquer la diaspora dans le développement économique et sociale du pays, il est tout à fait normal qu’en pareille circonstance qu’on les oublié pas.Noubliez pas que chaque pays se bat pour ces citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 05:18, par Patarbtalle En réponse à : Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

    Je pense que le problème n’est pas une question de qui a le droit ou pas. Ce sont nos compatriotes, ils ont le droit de revenir au pays quand ils le veulent. Et nous avons le devoir de les protéger même étant a l’étranger.
    Le vrai problème : pourquoi n’avoir pas sécurisé l’endroit à tel point que plusieurs personnes arrivent à déserter. 2e ce l’égoïsme et le manque de bons sens de ces étudiants. Sachant qu’il sont en quarantaine pourquoi avoir délibérément enfrein à cette règle ? Tout en sachant que nous sommes dans une urgence sanitaire. C’est trop facile le raisonnement donné ici Coordonnateur. Et vous dites que vous travaillez avec plusieurs ministères. Quid de celui de la sécurité qui pouvait bien sûr vous aider à mieux sécuriser l’endroit qui par prudence reste un lieu de propagation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 06:36, par caca En réponse à : Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

    De grâce faites attention avec une discrimination interne contre des burkinabé de l’extérieur. pour l’instant, il s’agit des burkinabé bloqués à l’extérieur et non ceux déjà installés dans d’autres pays. Ce sont en majorité des étudiants obligés de rentrer parce qu’ils ne sont pris en charge dans ces pays. Certains étaient en missions diverses et doivent rentrer obligatoire. Pour ceux déjà installés ne sont pas concernés par cette vague de retour. Ils sont dans la plupart qui envoient de l’argent pour aider ceux que les journalistes appellent des burkinabé internes. Le virus burkinabé a été importé par des burkinabé internes qui avaient voyagé.
    Quand on parle des stigmatisation dans ce pays, il y a quand même une réalité de fait. D’autres burkinabé veulent s’estimer plus valorisants que d’autres. Je ne vois pas l’intérêt de ces journalistes qui manquent de professionnalisme dans leur métier.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 08:15, par Patriota En réponse à : Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

    Oui tout a fait. On ne doit pas oublier nos freres de l’exterieur souhaitant rentrer. Ce sont aussi des burkinabé.
    Ce que je suggere au comité cest de voir comment differencier les statistiques de cas actifs en ayant : nombre de cas actifs mportés et nombre de cas internes. Cela permet un meilleur suivi par la population. Ainsi dès que les cas internes sont circonscrits on peut reprendre toutes les activités normalement ( ecoles,commerces, transports, fin du couvre feu, etc) tout en continuant de traiter les cas importés. Ces cas devraient etre traités avec la plus grande rigueur en appliquant la quarantaine obligatoire hors communautaire (dans des hotels par exemple) et sanctionner tout contrevenant.
    Courage à tous. Les choses semblent mieux bouger depuis que le Dr Brice Bicaba tient les commandes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 10:34, par Sandy En réponse à : Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba

    quand j’ai vu le titre de l’article, ça m’a mis dans tous mes états. mais à la lecture de l’article ma colère n’était pas fondé. Les burkinabé de l’extérieur ont les mêmes droit que ceux de l’intérieur. Et mieux certains d’entre participent plus à la lutte contre cette pandémie que des burkinabé de l’intérieur. il faudrait qu’on examine selon les cas et organiser le retour de ceux qui souhaitent, comme le fait la plupart dans pays. Pour cela, il faudrait même associé le ministère des affaires étrangères à cette lutte.
    Vous les journalistes, vous avez un rôle important dans cette lutte. Attention à votre manière de communiquer. le titre de cet article accroche, mais ne sied pas dans un tel contexte

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre la Covid-19 : L’ambassade de France au Burkina fait don de matériels à des institutions de la protection civile
Covid-19 au Burkina Faso : 20 nouveaux cas et un décès à la date du 26 septembre 2020
COVID-19 au Burkina : 35 nouveaux cas enregistrés à la date du 25 septembre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Le ministère de la Communication souhaite l’adhésion des journalistes
Covid-19 au Burkina : Douze nouveaux cas et trois guérisons à la date du 23 septembre 2020
Covid-19 : Des chercheurs burkinabè mutualisent leurs connaissances pour contrer la pandémie
Covid-19 : Le secteur minier africain durement éprouvé
Covid-19 au Burkina : 21 nouveaux cas et 8 guérisons à la date du 22 septembre 2020
Lutte contre le Covid-19 : La Croix-Rouge burkinabè offre du matériel au ministère de la Santé
Covid-19 au Burkina : 22 nouveaux cas confirmés
Covid-19 au Burkina : Face au relâchement des mesures barrières, les leaders communautaires appelés à la rescousse
Lutte contre le Covid-19 : Endeavour Mining équipe des centres de santé des régions des Hauts-Bassins et du Nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés