Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • lundi 13 avril 2020 à 22h04min
Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

Vos commentaires

  • Le 13 avril 2020 à 19:26, par Patarbtalle En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Bon courage à nos services médicaux et FDS. Nous sommes derrière vous. Nous citoyens, observons les règles édictées. Soyons des citoyens responsables. C’est à l’unisson et à nos gestes et faits quotidiens que nous aiderons à vaincre la maladie. Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 23:25, par Timbila En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      Mon cher Patarbtalle, je veux bien être optimiste comme vous mais ma crainte réside dans le fait qu’ il y a un paramètre que nous n’arrivons pas à maitriser. Quid du taux de létalité qui demeure très élevé. Nous enterrons chaque jour. Pourquoi ? Il y a des pays qui ont plus de cas confirmés que le Burkina Faso mais qui arrivent à maîtriser les cas de décès. Le nombre de cas par jour demeure aussi exhorbitant. Si cette tendance se maintient, ce que je ne souhaite pas, il nous sera difficile de venir à bout de cette chaine de contamination. Je crois que nous avons l’obligation de revoir notre stratégie en matière de prise en charge des malades dans la mesure où les témoignages de certains cas gueries de cette pandémie sont très accablants. Dès le départ, on avait demandé tout simplement de révéler l’identité des deux premiers cas et de mettre en quarantaine tout ceux qui ont été en contact avec ces derniers. Comme d’habitude on nous a pas écoutés. Sans rancunes.

      Répondre à ce message

      • Le 14 avril 2020 à 07:54, par caca En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

        Timbila
        N’exagérons pas non plus, 28 décès c’est beaucoup et regrettable certes, mais limiter. Plus d’un mois après les premiers cas, la propagation du virus est limiter dans notre pays. Voyons plus ce qui se passe chez nous que chez les voisins. Un pays voisin avez semblant de tester négatifs jusqu’à deux semaines avant de déclarer ses malades, mais si on compare ce pays avec le notre on se rend compte que le Burkina maitrise tout. Je crois à la transparence de notre système médical en Afrique et cela a toujours été notre qualité.
        Nous devons être vigilent et nos critiques permettent aussi à nos responsables de savoir que le peuple suit l’évolution des choses et attendent les meilleurs résultats. Nous avons été détrôner par les pays voisins comme la Côte d’Ivoire, le Niger et le Ghana.
        Aidons nous et le ciel nous aidera.

        Répondre à ce message

        • Le 14 avril 2020 à 09:38, par Vérité indiscutable En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

          Moi je vous lis bien des fois et j’apprécie vos propos M. Caca. Mais sur le coup, je vous invite à visiter les centres de santé de Ouaga si vous êtes au Burkina ; vous vous rendrez compte que rien n’est fait malgré les gros discours et vous vous rendrez compte que des gens meurent mystérieusement dans ces hôpitaux et qui ne sont même pas soupçonnés d’être comptés parmi des victimes fort probables du Coronavirus et du coup, nous allons exterminer notre personnel soignant en l’exposant directement au très possible danger de contamination.
          Dans un second lieu, faites un peu un sondage auprès de ceux qui sont sortis de la maladie et qui ont connu l’intérieur de Tengandogo : vous verrez que l’on ne fait que le strict minimum devant un problème gigantesque qui se met en place, ce n’est que le commencement. Nous ne pourrons vaincre en nous comparant aux autres. La France se vantait devant l’Italie ; mais aujourd’hui elle se cherche avec ses plus de 136 000 contaminés et ses 15 000 morts.
          On peut encourager, oui. Mais on a plus le devoir de relever ce qui empêche la victoire sur le mal. De toutes les façons, quand on arrivera à des chiffres ingérables, on se rendra compte des erreurs fatales du départ avec leur cortège de politisations et d’affairismes. Dans coronavirus, on devrait faire autrement (pas de politisations, pas d’affairismes dans ça là ; c’est très vilain.)

          Répondre à ce message

          • Le 14 avril 2020 à 17:10, par caca En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

            Vérité indiscutable
            J’ai lu vos arguments défendus et je les valides, mais si vous m’avez compris j’ai bien dit que dans ces circonstances de covid 19 toutes critiques est acceptable dans la mesure où les politiques et le personnel soignant feront beaucoup d’attention. Ce que vous dites est fort réel dans un système de santé précaire au Burkina. Quand on parle la corruption dans notre les journalistes d’alerte disent même que la présidence du Faso est corrompue. Il y a un journaliste qui a publie dans netafrique l’exclusion de certains burkinabé compétents qui pouvaient prendre en charge la riposte et que le pouvoir a préfère adresser une demande à l’OMS d’envoyer un expert pour le Burkina.
            L’hôpital Blaise Compaoré date de 2010 et déjà depuis le départ de Taïwan les service est devenu insalubre. C’est à- dire dans notre système santé l’entretien du bâtiment et la restauration ne font pas partie d’une prise en charge digne de nom. Là où l’état met l’argent gratuitement pour la population cela est bien détourné à d’autres but. Même le gouvernement détourne des projets financé par l’extérieur à d’autre fin.
            Un autre problème au Burkina est bien le burkinabé lui-même. Il veut un service de qualité et n’est pas près à sortir de l’argent. Dans la mentalité collective, les gens sont habitués à la gratuité et quand ils entendent une prise en charge du gouvernent, ils pensent déjà à des choses grandioses que eux-mêmes sont incapable d’avoir. Dans ce cas de figure, il est difficile de satisfaire le burkinabé dans ses besoins. Il aime tellement remettre en cause toute aide qu’il devient difficile à aider. Jusqu’à présent la prise en charge à Tingandogo est meilleur par rapport à l’hôpital Yaldo Ouedraogo. J’imagine que ceux qui sont logés à la clinique Génêt paient eux-même l’addition et ceux qui sont logés à Tingandogo dépendent de l’état. Dans ce cas, la prise en charge ne peut être pareil.
            Je dis en rapport avec le Covid 19, actuellement au Burkina la prise en charge est meilleur par rapport en France que je connais. Le secret médical m’oblige le silence, et je ne vais étaler ce que se passe dans les secrets des dieux médicaux. Le personnel soignant ne sont pour rien dans tous ce que les burkinabé d’extérieurs avancent comme critique.

            Répondre à ce message

      • Le 14 avril 2020 à 12:41, par grand En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

        moi je pense que certains malades sont morts des effets de la chaleur.

        Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 19:28, par Solo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Chers membres du comité. Il faut rechercher les cas contacts et les confiner, sinon les contaminations vont continuer. Je vois que depuis le début ce sont les cas suspects qui sont dépistés. Il faut aller plus loin en cherchant tous les cas contacts des personnes positives et les confiner. Bonne continuation.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 19:38, par Taaneul En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Vraiment ça ne va pas au Burkina. Lorsque les cas confirmés vont atteindre 1000, où est ce qu’on va les hospitalisés ?
    Il n’y a pas d’efforts de la part des autorités ni l’autodiscipline des populations pour faire arrêter la progression de la maladie.
    Lorsqu’il n’y aurait plus de place dans le système sanitaire pour la prise en charge des malades ni de soignants disponibles, ce sera le chaoss

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 19:55, par SANOGO En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Mais qu’en est-il des autres villes confinées ; Bobo, dedougou, sindou, banfora ; boromo ??

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 21:04, par Hamon En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Au Burkina Faso, la guerre des égos est courante. Il semble que les vrais spécialistes de la maladie ont été mis de côté au profit des gens pas toujours à la hauteur. Je propose que le ministère de la santé mette en place une seconde équipe totalement autonome de la première équipe au profit de ceux qu’on dit qu’ils sont les vrais spécialistes pour voir leur résultat. Moi mes inquiétudes se trouvent au niveau du nombre des décès. Je trouve qu’il y a trop de morts. La côte d’Ivoire à côté a plus de 600 malades de Covid 19 avec seulement 4 décès. L’Afrique du Sud avec plus de 2000 malades n’enregistre que 25 décès. Il y a quand même quelque chose à dire. Il y a peut-être une carence quelque part qu’il faut corriger et la deuxième équipe pourra palier à cela. Je pense que le professeur Martial Ouédraogo peut encourager nos autorités à cette solution, cela ne fera que le grandir.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 22:34, par Max En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      Tous nos encouragements aux équipes médicales qui prennent des risques pour. essayer de sauver des vies avec les moyens de board.
      Notre préoccupation se situe au niveau du taux de mortalité qui est le plus élevé en Afrique subsaharienne, comme nous aimons nous comparer aux autres.
      Il y a un gros problème avec la stratégie adoptée pour gérer cette Pandémie les résultats ne semblent pas au Rendez-vous avec ce taux de mortalité, on devrait nous expliquer pourquoi on n’arrive pas à inverser cette tendance.
      Pourquoi attendre que les gens soient en détresse respiratoire avant de les prendre en charge ? Pourquoi ne pas dépister systématiquement tout suspect et potentiel suspect ?
      La bureaucratie dans la réaction aux appels en est-elle la cause ?
      Y a t - il une pénuirie de tests( réactifs) ?
      C’est vraiment déprimmant de continuer de faire le décompte macabre du nombre de morts

      Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 23:33, par Erasmus En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      "Il semble", vous dites ? Je pense qu’il faut éviter de construire des analyses sur des suppositions. On n’est pas dans la théorie avec ce qui se passe actuellement, cher monsieur. Si vous n’avez pas d’éléments pouvant valider ce que vous soutenez, vous passez votre chemin jusqu’à ce que vous ayez la preuve de votre assertion...
      Je ne connais pas ce pays actuellement dans lequel les spécialistes regardent dans la même direction et sont sur la même ligne. En France, on a le professeur Raoult et ses partisans qui sont dans leur coin ; aux Etats-unis, des médecins qui ne sont pas sur la même ligne que le Dr Fauci...etc. On a pas de vrais spécialistes de la maladie parce qu’elle n’a pas toujours existé, c’est ça la réalité. Celui qui dit le contraire n’est que prétentieux...

      Cordialement...

      Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 23:44, par Lucilius En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      Hum... Il y’a moins de morts en Espagne par rapport au Burkina Faso ? Quid de l’Italie, France, les USA...et encore ! Rassembler toutes les intelligences n’empêchera pas les gens de mourir si ces derniers ne se pointent à l’hôpital que lorsque la situation est devenue critique... De ce qui est dit par le Pr Martial, la raison des décès n’est pas forcément du fait d’un protocole de prise en charge inadapté ni d’un débordement quelconque de nos structures sanitaire !

      Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 22:40, par Cheikh En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    En tout cas, pour ce qui concerne le quotidien des chiffres relatifs aux différents seuils d’atteinte, Bravo et courage pour les statistiques officielles du « Covid 19 ».
    Mais, quant au ferme souci de la distinction des genres (Hommes ou Femmes), que de « diable » non-obligatoire ne s’épargnerait-on pas dans une quête de détails, dont les justificatifs ne paraissent que moins évidentes ? Autrement dit, pourquoi plus d’hommes que de femmes ? Pourquoi si c’était le contraire ?..

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 22:50, par le Patriote 7 En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Il est temps à cette allure d’interpeler les autorités sanitaires et le gouvernement sur certains points à cause de l’évolution de la situation en ce sens que les décisions du point de vue de la prise en charge médicamenteuse de la maladie doivent être revues et /ou améliorées ,car le niveau de la mortalité laisse croire que les médicaments sont soient donné tardivement ,ou bien que le diagnostic est posé à un niveau avancé ,c’est pourquoi l’accent pourrait être mis sur la prise en charge rapide et systématique (chloro et azythro) ,des cas précocement dépistés ;je pense humblement que cela peut vraiment jouer pour l’inversion de la courbe de la mortalité .Une autre chose qui pourrait faire diminuer le nombre de cas quotidiennement dépistés ,c’est le durcissement des mesures individuelles de prévention sur le plan général par exemple l’obligation du port du masque à toute personne qui sort de chez elle d’autant plus que c’est une décision politique sans grand coùt ,ni de grande conséquences sur la population et donc pourquoi attendre ? En clair je propose que face au covid19 les mesures de riposte soient synchronisées au degré d’évolution de la maladie .

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 00:18, par Rita En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Comparaison n est pas raison mais a voir d autres pays comme le Togo :commande de 250 respirateurs dont une partie est livree, arrivee de specialistes cubains en appui aux personnels, transferts monetaires aux couches demunies et aux conducteurs de taxis pour leur permettre l arret de leur activite pouvant propager le virus !!!
    Il ya des Chefs qui feront leur preuve devant la population en relevant les defis de corona, felicitation !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 05:37, par warzat En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Depuis que les mesures de protection ont été prises ; il y a des provinces qui n’ont pas été touchées par le virus.
    Il faut donc dire au gouvernement que les écoles, lycées et autres centres de formations, universités peuvent reprendre leurs activités. Au cas où un cas de covid apparaitrait, vous pourrez vite circonscrire le mal (nombre de personnes en contact connu et réduit). Les DR pourront délivrer des laisser-passer aux enseignants de ces provinces qui se trouvent ailleurs. A mon avis, c’est une situation gérable. Cependant, les débits de boissons et autres lieux de rassemblement resteront fermés et le couvre feu demeurera. Sinon, si vous ouvrez tout, à une date fixe pour tous, il y aura de la confusion et vous serez débordés au cas où plusieurs cas se déclareraient en même temps et dans plusieurs provinces. Si vous faites exactement comme on le fait ailleurs, avec des moyens conséquents par rapport à nous, vos résultats seront médiocres ou peu mieux faire. Ainsi et progressivement, les autres secteurs pourront aussi l’être progressivement.
    De plus, il est injuste de mettre tout le monde à la même enseigne.
    Dans ma petite vie, de petite personne, je n’ai jamais vu de réussite qui ne soit liée à un comportement exceptionnel et raisonnable. Ceux qui suivent la foule, s’arrêtent où elle s’arrête.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 07:20, par ollo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Où se trouvent les épidémiologistes du Burkina. Pour une pandémie, ce sont les épidémiologistes qui devraient être en première ligne. Pourtant, jusqu’à présent en n’entend pas parler d’eux ! Que se passe-t-il ? J’avoue qu’on ne sent pas l’implication des compétences nationales dans cette lutte contre le coronavirus. Si l’on ne prend pas garde, on risque de vivre ce mal comme la menace terroriste. En effet, selon certains journaux, il semble qu’on a même envoyé des médecins et des gestionnaires des ressources humaines pour diriger les soldats au front ! Si c’est le cas pour cette pandémie, on n’est vraiment pas sortis de l’auberge.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 07:23, par Patinda En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Sommes-nous convaincus que la volonté d’en finir radicalement avec ce virus est partagée par tous ? J’en doute fort. Sinon, un bon décideur se donnera dès aujourd’hui le défi de ne pas atteindre 1000 cas. Il se demandera alors comment atteindre ce résultat ? Et c’est à partir de là que les meilleures stratégies et actions nous sauveront de ce covid le plus rapidement possible.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 08:22, par caca En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    A ce rythme concernant la propagation du virus covid 19, les mesures du gouvernement a été à la hauteur et sauf que dans la journée les gens circulent trop. Nous devons rester positif et encourageons le personnel soignant. Le fait de mettre un comité de riposte contre le covid 19 n’est nouveau dans notre pays. Le CORUS date de la période Ebola et de l’ancien régime selon notre système médical.
    Le nombre de décès est énorme, mais limité par rapport à d’autre pays qui viennent d’arriver. Il faut reconnait aussi que notre système médical n’a pas les équipements nécessaires pour faire face à la pandémie covid 19 comme les autres pays africains.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 09:14, par Abdou En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Cher Caca, pourquoi est-ce que nous burkinabè n’aimons pas la vérité ? En quoi est-ce que ce que Timbila a écrit suscite une polémique ? Posons nous les vrais questions afin de trouver les réponses adéquates. Prenez le ratio nombre de personnes malades et le nombre de décès en Afrique de l’ouest. Faites en une analyse honnête et objective et venez moi SVP cher Caca avec une réponse constructive. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2020 à 10:09, par caca En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      Abdou
      Votre réaction est le propre du burkinabé qui s’en prend toujours à son frère. Je ne suis pas étonné que vous prenez votre position vis-à-vis de caca. Vous avez une solution pour limiter les morts du covid 19 présentez vous aux responsables de santé du pays. Quand je sais que les moyens sanitaire de mon pays est très limité par rapport à d’autres pays africains, je me réjouis jusqu’à présent que le nombre des décès sont très limité. 28 morts c’est de trop, mais ça pouvait être plus pire que ça. J’encourage beaucoup aux personnels soignants qui jusqu’à présent ce sont mobilisés pour confiner le virus et dé-confiner la population. Ce je sais des morts du covid 19 ce sont toujours des pathologies secondaires qui accélèrent les risques et comme la plupart des africains n’aiment pas les contrôles préventifs, c’est difficile d’expliquer pourquoi il y a plus de morts au Burkina qu’en côte d’Ivoire où au Sénégal.
      Mon cher Abdou adressez vous au ministère de la santé car lui seul peut répondre à vos interrogations stupides.

      Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2020 à 13:00, par Hamidou En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      @ Abdou
      Il est scientifiquement prouvé que la mortalité du covid-19 est élevée pour les personnes présentant déjà des "comorbidités" c’est-à-dire des personnes diabétiques, des personnes hypertendues, des personnes obèses, des personnes ayant des problèmes cardiaques, et des personnes âgées aussi.

      Dans la mesure où les taux de prévalence du diabète, de l’hypertension, de l’obésité, ..., ne sont pas les mêmes dans tous les pays, il va de soit que les pays n’enregistrent pas les mêmes mortalités.

      Que les uns et les autres arrêtent donc de comparer naïvement les mortalités des pays !

      Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 11:05, par caca En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    A ceux qui critiquent notre système de prise en charge des malades du covid 19 sans aucune modération, je leur réponds qu’il y a plus risque de mourir de covid 19 en France, Italie, Espagne, Royaume Uni, USA qu’au Burkina Faso. Bien que la prise en charge semble précaire au Burkina, le risque de mourir est moins élevé que dans les pays occidentaux.
    Le Burkina totalise actuellement le nombre le plus élevé en Afrique l’ouest mais ce nombre n’est pas non plus catastrophique. Les occidentaux avaient à tour de rôle prédit un chiffre beaucoup plus sévère à l’Afrique, mais trois mois après la pandémie, le nombre de morts demeurent limiter. Au Burkina, si la population respecte le confinement individuel et familial, le nombre de contagion va beaucoup chuter dans un mois et les gens auront leur liberté de mouvement et activité professionnelle.
    J’aurais voulu vivre au pays pour profiter ce temps de confinement mais hélas, je suis dans un pays étranger avec beaucoup de risque. Courage aux personnels soignant !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 11:09, par MBanghin En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Il faut que l’équipe de traitement améliore la prise en charge des patients afin de diminuer le taux de mortalité car il est très élevé. Il faut beaucoup plus d’humanisme. Ne mettons pas en avant nos intérêts égoïstes. Après tout ce qu’on dit sur Tengandogo, si c’est avéré, il faut revoir le dispositif. Le Pr Martial doit revoir sa communication.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 11:11, par Y En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Par rapport à l’IUTS, j’espère que le gouvernement saura profiter de la situation pour l’imposer définitivement aux travailleurs du public qui sont déjà des privilégiés et qui ne veulent pas contribuer à l’effort de guerre.
    Si jamais le gouvernement récule sur l’IUTS, il est foutu.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 11:24, par sansan En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    En matiere de gestion de crises, chacun doit jouer sa partition tout en evitant les luttes de corporation. Soyons unis dans la discipline et nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 11:49, par kolo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    s’il ya un chiffre qui m’interpelle depuis la publication des chiffres macabres du covid-19 c’est bien celui des échantillons testés. il s’agit généralement de chiffres entre 80 et 100. C’est peut-être ce qui explique le taux de contamination que nous avons actuellement ?! Autrement dit si le nombre de tests pratiqué était plus élevé (300 -400) je pense que les chiffres annoncés seraient nécessairement plus élevés. On n’a certes pas beaucoup de moyens, on n’est certes pas préparé à cette pandémie, mais un dépistage à plus grande échelle nous permettrait d’avoir des chiffres plus réalistes et permettre de prendre les mesures adéquates. Car à cette allure nous sommes partis pour faire la politique de l’autruche pendant encore quelques mois, en annonçant des chiffres qui pourraient être beaucoup trop loin de la réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 11:50, par Kabore François En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Bonjour !!
    je voudrais savoir les cas sous traitement sont traité par quoi. Parceque le nombre de décès est inquiétant. Parceque s’il S’agit d’hospitaliser les cas positif au Chu tengandogo et juste de les donner du paracétamol, je crains fort que le nombre de décès n’augmente encore.
    Certains pays (le Sénégal ) donne la chloroquine au cas positif et ils enregistrent un taux significatif de guérison.
    Il faut qu’au Burkina nos autorités soit pragmatiques et prennent les décisions utiles pour sauver des vies : ces histoire d’essais cliniques sur la chloroquine et l’apivirine est une perte de temps, vu que déjà ailleurs on utilise la chloroquine et ça sauve des vies.
    et le comble dans tout cas est que au Chu tengandogo, aucun malade grave en détresse respiratoire n’a été mis sous assistance respiratoire ; l’oxygène seul qu’on branche dans les narines des malades en difficulté respiratoire ne suffit pas, il faut carrément une réanimation par assistance respiratoire !!
    vraiment que Dieu nous sauve de cette maladie car l’amateurisme et l’affairisme du conseil national anti coronavirus ne rassure guère !!!

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2020 à 14:22, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

      et le comble dans tout cas est que au Chu tengandogo, aucun malade grave en détresse respiratoire n’a été mis sous assistance respiratoire ; l’oxygène seul qu’on branche dans les narines des malades en difficulté respiratoire ne suffit pas, il faut carrément une réanimation par assistance respiratoire !!

      Pardon, évitez de parler de ce que vous ne connaissez pas, cela évitera à la fois le ridicule et la désinformation.

      Cordialement...

      Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 12:57, par Le Pacifiste En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Dites moi pourquoi les journalistes de la Télé BF1 s’évertuent à dire la covid et non le covid. Etre journaliste ne veut pas dire qu’on comprend français plus que tout le monde. Aubin Guebré et ses collègues doivent arrêter de dire la covid. ça n’a pas de sens.Ils peuvent expliquer aux gens pourquoi ils disent la covid malgré la mise au point du ordinateur national de la lutte contre le covid ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 13:05, par Le réaliste En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    Pour que les actions de lutte contre la propension du covid-19 soit plus efficace, acceptons d’abord tous d’être enfin tous disciplinés, en cultivant davantage un réel civisme.
    Vous savez, rien n’allait au point dans presque tous les secteurs d’activités dans notre pays, et nous sommes tous conscients de cela, compte tenu de l’anarchie généralisée ayant entrainé plusieurs maux dont corruption, culture du gain facile, laisser-aller, irresponsabilité, négligence, insouciance, voire inconscience de beaucoup d’entre nous.
    C’est donc dans cette cacophonie que le terrorisme s’est implanté et certains de nous s’amusaient à déclarer qu’ils avaient la solution s’ils étaient au pouvoir, jusqu’à perdre des militants et parents dans ce fléau meurtrier.
    C’est encore dans ce "tohu bohu" et autre "think-thang" que le covid-19 a éclaté en Chine puis se propager partout dont notre cher pays.
    Face donc au disfonctionnement de notre système de santé depuis longtemps sur le terrain, de l’impréparation de nos autorités déjà essoufflées par les nombreux et divers problèmes de tout genre dans notre pays, la gestion de cette pandémie ne pouvait qu’être problématique.
    Cependant, il y a lieu de retenir néanmoins qu’avec les critiques et suggestions des uns et des autres, les acteurs principaux du covid-19 tout comme l’ensemble des autorités impliquées et même la partie saine de la populations encore consciente, font ce qu’ils peuvent pour endiguer la pandémie. Il est donc réaliste pour nous, d’éviter les critiques trop acerbes et irréalistes, et sensibiliser nos compatriotes à respecter scrupuleusement les mesures édictées, tout en faisant des recommandations et propositions réalistes d’utilité publique.
    Que Dieu nous assiste, soyons simplement réaliste

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2020 à 13:55, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 18 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 9 guérisons le 12 avril 2020

    S’il vous plaît, arrêtez d’injurier les gens qui sont chargés de lutter contre le Civd-19 au Burkina.

    Ce sont des professionnels choisis en temps de paix, formés pour cela et qui en ces temps de guerre font du mieux qu’ils peuvent. Les protocoles qu’ils mettent en œuvre sont ceux recommandé par l’OMS, les moyens ceux donnés par le gouvernement et les partenaires.

    Leurs actions ont réduit la transmission du virus et nous somme à 500 cas environs quand d’autres étaient à plus de 1000 à la même durée. Les tests ne sont pas systématiques parce que l’OMS dit de ne pas le faire. N’oubliez pas que cela pourrait faire baisser artificiellement le pourcentage de décès et fausser les données sur la dangerosité du virus.

    Ce n’est pas eux qui décident si le virus attrape un homme de 65 ans cardiaque ou une dame de 42 ans sans aucune autre maladie. Or, ce sont ces facteurs qui déterminent le nombre de décès et pas la "compétence" du responsable ou le nombre de respirateurs. Pour une maladie sans traitement, leur travail est surtout logistique et opérationnel pour éviter la contamination. Ils ne peuvent pas sauver des gens condamnés ni les ressusciter.

    Pourquoi alors leur reprocher le nombre de morts ? Jusqu’à les traiter d’incompétents et même de "racaille" ? Quand même ! Et lefaso.net publie ces injures alors que vous nous censurez !!

    Depuis que le CDC Atlanta des USA a géré des épidémies à travers le monde, tout les pays ont voulu se doter de structures similaires. Celui de l’union africaine s’appelle d’ailleurs aussi CDC. Au Burkina, c’est le CORUS, crée bien avant l’épidémie avec le concours de l’OMS, CDC Atlanta et bien d’autres.

    Le débat de savoir si une direction du ministère n’aurait pas du gérer l’épidémie est indécent et anachronique. Ce n’est pas au milieu de la bataille qu’on discute si c’est le capitaine ou le sergent qui doit commander sur le terrain, ou si dans un combat terre-mer-air, c’est le général d’aviation ou celui de terre qui a la priorité.

    Oui, nous voulons la santé et la fin de l’épidémie, mais ce n’est pas en insultant tous ceux qu’on met au devant d’une situation, en changeant les responsables toutes les semaines qu’on aura gain de cause.
    A moins bien sûr qu’on soit un du domaine tapi dans l’ombre qui veut la place...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Un traitement de AstraZeneca s’avère inefficace
Covid-19 : « Les ménages et les entreprises burkinabè ont fait preuve d’une capacité de résilience extraordinaire », estime la Banque mondiale
Burkina Faso : Plus de 20 000 personnes vaccinées contre le Covid-19 en deux semaines
Situation de la COVID-19 au Burkina : Aucun nouveau cas, ni de guérison et de décès enregistré
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 8 Juin 2021
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 6 juin 2021
Covid-19 au Burkina : Un détenu testé positif à la MACO, les visites suspendues temporairement
Covid-19 au Burkina : 5 nouveaux cas à la date du 1er Juin 2021
Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose
Covid-19 au Burkina Faso : Les directives pour l’administration du vaccin ASTRAZENECA
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : La région des Hauts-Bassins reçoit ses doses de vaccins AstraZeneca
Covid-19 au Burkina : 1 nouveau cas à la date du 31 mai 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés