Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Comment préparer votre entreprise aux conséquences économiques de la COVID-19 ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Chronique Gestion de vos finances personnelles • • jeudi 26 mars 2020 à 22h39min
Comment préparer votre entreprise aux conséquences économiques de la COVID-19 ?

Depuis l’éclosion de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), causée par le coronavirus (SARS-CoV-2), les nations du monde retiennent l’une après l’autre leur souffle. Le nombre de cas et de morts ne fait que s’accroître et l’économie mondiale en écope aussi pour sa part. Nous assistons à la chute des marchés boursiers, à la fermeture d’entreprises, à des mises à pied massives qui débutent dans certains pays du monde. Aucun pays n’évolue dans un vase clos, il est donc essentiel de comprendre ce qui se passe autour de nous afin de se préparer. Que réserve l’avenir pour nos entreprises et que pouvons-nous faire ?

Perspectives économiques COVID-19

Pour saisir ce qui pourrait nous attendre, il nous faut comprendre le degré de la menace sanitaire que représente la COVID-19. Bien que le taux de mortalité soit actuellement estimé entre 3 à 4 % (le taux exact sera connu à la fin de la pandémie), et que la plupart des personnes ayant contracté la maladie n’en mourront pas, le phénomène n’est pas à prendre à la légère. En effet, même si le taux de mortalité peut s’avérer moindre à celui du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) de 2003 qui était d’environ 10 %, les experts en santé nous rappellent que nous avons à faire face à un virus qui se propage beaucoup plus facilement. Plus nous avons des personnes infectées, plus nous avons un risque de contagion élevé auprès des personnes vulnérables et un potentiel de décès qui peut rapidement exploser. Il est par conséquent essentiel pour chacun de nous de respecter les consignes données par les pouvoirs publics afin de limiter la propagation du virus, car un mort de plus est un mort de trop.

Sous cette crise sanitaire, couve une crise économique dont les effets commencent à se faire sentir. En effet, les différentes mesures de confinement ne sont pas sans impact sur la chaîne de production et les échanges mondiaux. L’opérateur économique qui avait l’habitude de se déplacer à l’étranger pour ses affaires se trouve perturber dans son activité. Les compagnies aériennes et tous les fournisseurs dépendants se voient perturbés. Les entreprises dont la production dépendait de fournisseurs étrangers affectés se trouvent elles aussi perturbées. On assiste à un ralentissement de la production mondiale, ce qui signifie une perturbation des ventes et des liquidités des entreprises. Une crise de liquidité qui ne manquera pas d’engendrer de plus en plus de mises à pied avec un risque potentiel de contagion au système bancaire, advenant l’incapacité de nombreuses entreprises et des individus à rembourser leurs prêts.
Nous combattons farouchement une crise sanitaire, mais la bataille économique pourrait être encore plus farouche. Cette seconde bataille pourrait être encore plus dévastatrice au regard des capacités limitées d’intervention des États en raison de leur niveau d’endettement. La durée de la crise sanitaire sera un facteur décisif.

Sommes-nous proches de la fin de la crise sanitaire ? À en croire les spécialistes de la santé, le combat pourrait durer encore plusieurs semaines. En effet, les mesures de confinement n’ont pas pour but d’éliminer la maladie, mais de la ralentir. À moins d’un miracle, cela signifierait que nous pourrions voir les mesures de confinement se prolonger et s’intensifier dans le monde. Une prolongation de ces mesures de confinement signifie un ralentissement prolongé de l’activité économique. Malheureusement, très peu d’entreprises disposent de réserve de liquidités suffisantes pour tenir de longs mois d’arrêt ou de ralentissement de leurs activités. Nous pourrions donc nous retrouver partout avec des faillites et des licenciements d’une ampleur inégalable. Nous sommes peut-être à l’aube d’une crise économique mondiale sans précédent.

Ce portrait n’a pas pour but de susciter de la crainte, mais de vous permettre en tant qu’entrepreneurs d’anticiper ce qui pourrait se produire et de prendre des mesures idoines pour traverser la tempête économique. Si la tempête est évitée alors vous n’aurez pas perdu à vous y être préparé, dans le cas contraire vous ne regretterez pas de vous y être préparé.

Comment préparer votre entreprise à d’éventuels chocs

1. Résistez à la peur : le plus grand danger actuel n’est pas tant le coronavirus, mais la peur grandissante suscitée par le coronavirus. Au rythme où vont les choses, le coronavirus aura une incidence beaucoup plus grande sur l’économie que sur la santé. Cette incidence vient de la peur qui conduira à des actions dévastatrices. Le problème de la peur c’est qu’elle amène des personnes rationnelles à poser des actes irrationnels, comme vendre vos actifs à perte quand tout va mal. Bien que la peur puisse être utile dans certaines circonstances (en vous préservant de certains dangers), lorsqu’elle est alimentée de manière continue elle devient néfaste. Elle nous amène à figer, à paralyser. En tant que dirigeant d’entreprises, vous êtes le capitaine du navire, et il est essentiel pour vous de remporter le combat contre la peur, afin de prendre les décisions qui se doivent au moment où il se doit. Ce n’est pas une mince affaire, mais cette victoire est nécessaire.

Pour vaincre la peur, il vous faut distinguer les choses sur lesquelles vous avez un contrôle et celles sur lesquelles vous n’avez pas de contrôle afin de mettre votre attention uniquement sur ce dont vous avez le contrôle. Vous n’avez peut-être pas le contrôle sur l’évolution des prix du carburant, ou du pouvoir d’achat de vos clients. Cependant, vous avez le contrôle sur la façon dont vous allez dépenser vos revenus actuels, vous avez le contrôle sur la décision de créer des produits substituts pour vous générer de la liquidité, etc. Déterminez les éléments sur lesquels vous avez en ce moment le contrôle et portez-y votre attention. Le reste n’est que spéculation.

2. Contrôlez vos dépenses : En période d’incertitudes, il est essentiel de ne pas dilapider les revenus que vous gagnez. C’est le moment d’avoir un contrôle un peu plus serré sur vos dépenses afin de vous dégager des marges pour vous créer des réserves de liquidité et réduire votre endettement. Il est essentiel pour vous de procéder à une analyse de toutes vos dépenses actuelles et de réduire tout superflu afin de vous créer des réserves de liquidités. En tant qu’entrepreneur, si vous n’avez pas de budget pour effectuer le contrôle de vos dépenses, vous naviguez à vue et cela pourrait vous coûter cher en période de turbulences. Les crises se produisent pour dissocier les gestionnaires amateurs des professionnels. Les amateurs se font absorber par les professionnels. Pour donner des chances de survie à votre entreprise, il est essentiel pour vous d’élaborer un budget, et de contrôler vos dépenses réelles par rapport à votre budget sur une base régulière afin de vous assurer d’arriver à bon port.

3. Réduisez votre endettement : Une entreprise endettée est une entreprise vulnérable, car en cas de réduction de vos ventes vous vous retrouvez exposés. La dette semble toujours bonne quand les affaires vont bien, mais lorsque les turbulences se présentent, les entreprises qui résistent au test sont celles qui ont le moins de dettes. Pour réduire vos dettes, vous avez absolument besoin de mettre en application le point précédent (contrôle des dépenses), afin de vous générer plus de liquidités pour accélérer le remboursement de vos dettes. La vente de certains actifs pourrait également être une avenue afin de vous permettre de rembourser des dettes. Si vous êtes un entrepreneur possédant diverses activités, avez-vous des activités qui ne sont pas rentables ? Si oui, au lieu de mettre de l’énergie et de l’argent à entretenir une activité qui ne vous rapporte pas, la vente des actifs de cette activité peu rentable pourrait vous permettre d’avoir des liquidités pour assainir vos autres activités plus rentables.

4. Créez-vous des marges afin de saisir des opportunités : Une crise est dramatique pour ceux qui ont l’habitude de marcher sur la corde raide en termes de liquidité, mais elle est une opportunité pour ceux qui ont de l’argent. Comme on le dit, durant une crise l’argent ne se perd pas, il change simplement de main. Les personnes peureuses ou en manque de liquidité vendent leurs actifs et leurs entreprises à bas prix parce qu’elles sont à sec. Tandis que les personnes qui ont géré de manière saine se retrouvent avec de l’argent et des actifs à bas prix à racheter. Une crise est un fiasco pour certains, et une opportunité pour d’autres. Pour tirer le meilleur parti des turbulences économiques, il est essentiel de ne pas consommer tous vos bénéfices, mais d’en mettre régulièrement une portion à part afin de saisir les opportunités qui pourraient se présenter, et aussi stabiliser les fluctuations de vos activités.

5. Pensez au bien être de vos employés : Vos employés sont un actif important pour votre entreprise. En ces périodes où des mesures de confinement pourraient être de plus en plus requises, il est essentiel en tant qu’entrepreneur que vous pensiez au bien-être de vos employés en ne les exposant pas à des risques de contagion. Il est essentiel que vous soyez proactifs dans l’analyse d’options qui leur permettront de continuer à travailler sans prendre de risque. Parmi ces options figure par exemple l’annulation de réunions en grand nombre et le recours aux appels conférences. L’établissement d’une plus grande distance entre les postes de travail. Un nettoyage plus régulier des espaces de travail. Une limitation quant aux nombres de personnes qui accèdent à vos édifices. L’usage du travail à distance lorsque cela est possible. Sans oublier les différentes mesures d’hygiène prônées par les pouvoirs publics. La santé de vos employés devrait être une priorité, soyez proactifs.
Que nous réservent les jours à venir ? Nul ne peut le dire avec certitude, mais des mesures de bonne gestion vous rendront forts en quelconques circonstances, et transformeront les crises en opportunités.

Cedric Zongo
Formateur en gestion des finances
www.cedrizongo.com

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés