Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mardi 24 mars 2020 à 12h55min
Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

L’apparition du covid-19 dans la province de Wuhan fin 2019 ne présageait d’aucuns signes de victoire rapide de la Chine sur la maladie au regard de l’envergure meurtrière de ce virus. Pourtant trois mois après, la chine a pris le dessus sur cette maladie ; malgré sa vitesse de propagation et des morts qu’elle entraine. Si aujourd’hui on compte zéro contamination locale, le recul de la maladie et la victoire future de la Chine sur le Covid-19 ; il conviendrait de se rappeler que la chine a pris des mesures radicales et le peuple y a adhéré.

Fin 2019, le monde apprend qu’à Hubei dans la province de Wuhan, un virus fait ravage ; on compte des morts par centaines et des conséquences sur l’économie de cette région chinoise. Un virus nommé Covid-19 jusque-là méconnu des systèmes immunitaires de la planète, et donc pas de vaccin. Sa particularité réside dans ses modes de contaminations (salutations ; contacts rapprochés ; salives, etc.), mais également, ses morts comptés par centaines. Isolée, sur la scène internationale à cause de cette maladie, la Chine doit faire face ; elle doit enterrer ses morts tout en cherchant à freiner la maladie.

Les autorités chinoises passent de l’isolement au confinement

Pour les autorités chinoises, l’histoire du coronavirus est une situation inédite et inconnue ; et qu’il faille s’adapter jour après jour pour la lutte dans une véritable course contre la montre. Une lutte sanitaire qui a pris la tournure d’une guerre à mener par le courage, la détermination ; la solidarité et un esprit de sacrifice collectif. Avec en premier plan, les médecins et agents de santé qui ne connaissaient pas encore le virus en sa totalité.

Malgré la grandeur de la Chine, son immensité et sa grande population, la lutte s’avérait rude pour tous. Dans le Wuhan et le Hubei, une guerre implacable s’était engagée contre ce virus, parce qu’autant la population que les autorités, tous, avaient compris sa dangerosité. Tous unis et avec pour objectif unique : protéger la Chine continentale, éviter la surmortalité et de permettre aux habitants de reprendre une vie normale le plus rapidement possible.

Ils décidèrent donc, de mener une guerre de trois mois contre ce virus, tout en sachant que le prix à payer était rude, était amère pour tous. Plus les cas s’augmentaient jour après jour, plus les chinois agissaient plus rapidement heure après heure. Ceci, à travers la mise en quarantaine de toute la province de Hubei où se situe la ville de Wuhan. Ce qui signifie qu’ils ont mis en quarantaine 56 millions de personnes, le 23 janvier 2020. Au début l’objectif, était d’arrêter les transports en commun, fermer les commerces ; fermer les gars ; fermer l’aéroport international et les frontières de la province. Précédemment les écoles avaient été fermées deux semaines plus tôt. Avec une petite ouverture pour les gens de se déplacer pour s’acheter à manger ou se promener sur des petites distances.

Les médecins étaient appelés à s’adapter à cette nouvelle situation, malgré le manque de masques, d’équipements médicaux de protections et de lits. Toutes les personnes présentant 85% d’infection étaient confinées dans leurs maisons. Mais à la mi-février les autorités chinoises ont constaté que toutes ces mesures étaient insuffisantes ; puisque l’épidémie n’était pas contrôlée après trois semaines de quarantaine. Et, il fallait absolument intensifier la guerre à travers la prise de deux mesures radicales qui ont changé le cours de l’histoire et de contrôler en quatre semaines l’épidémie.

Premièrement, ils ont imposé le confinement stricte à toute la population de Wuhan, soit 56 millions d’habitants ; ce qui veut dire l’urgence de rester dans des appartements. Ceci grâce à la solidarité autour d’une chaine d’approvisionnement alimentaire. La deuxième mesure concernait l’obligation pour le personnel médical de répertorier tous les cas de patients présentant le covid-19 ; c’est-à-dire dégager dans la population, toute personne présentant le coronavirus pour arrêter la chaine de l’épidémie.

L’adhésion de la population chinoise avec solidarité…

Cela a été possible grâce au travail des médecins qui ont isolé les patients présentant le coronavirus et les patients au contact de ces sujets. Cela s’ést fait sur des critères cliniques et sur des critères scénographiques, parce que le coronavirus donne des pneumonies avec des images caractéristiques au scanner thoracique. A partir des sujets qui présentaient le virus, tous ces sujets ont été hospitalisés. Mais les sujets présentant les formes mineures ont été placés en confinement dans des stades ; au même moment, les sujets contacts ont été placés dans les hôtels.

Ces mesures ont accueilli l’adhésion de la population chinoise avec solidarité, courage et avec patience ; ceci à cause de la gravité de la maladie. Au prix de ces efforts et de ces procédures implacables, la chine a pu contrôler la maladie en trois mois. Ce qui n’a pas empêché entre 4000 et 5000 décès, malheureusement ; et entre 80.000 à 100.000 cas de personnes infectées, sur une population totale d’un milliard et demi de chinois.

Ce virus s’attaque à tous les êtres humains de la même manière et dans les mêmes conditions. Et si la Chine a lutté pour contenir la propagation du virus sur son sol, ce serait possible pour les autres pays contaminés. A l’analyse de la Chine comme l’épicentre de ce virus et les mesures prises par cette même Chine, on pourrait s’interroger au risque de se tromper que toutes mesures moins performantes que celles prises en Chine n’entraineront-elles pas un plus grand nombre de mort et des conséquences économiques désastreuses en Afrique du fait que l’épidémie pourrait être long dans le temps ?

Edouard Kamboissoa Samboé
(samboeedouard@gmail.com)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 mars à 13:12, par Yacouba En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    ’Le plan de riposte au faso prévoit-il une chaine d’approvisionnement alimentaire ? En cas de confinement de 3 mois au faso, comment le gouvernement compte nourrir la population pour éviter la famine ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 14:28, par Mogo En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    Ce qu’il faut ajouter comme mesures en Chine, la population a fortement adhéré sans connotation politique (ici le CDP et alliés vont s’opposer parce que c’est le MPP et alliés qui sont au mangeoire) et aussi la police et l’armée étaient dehors pour faire respecter ces consignes. Ceci à l’attention du Procureur Yoda, pour dire que la discipline a été imposée et c’est ce qui a permis à la Chine d’arriver à bout de cette terrible maladie

    Répondre à ce message

    • Le 24 mars à 18:26, par Mafoi En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

      @Mogo à vrai dire il n’y a qu’une seule connotation politique en Chine qui se traduit d’ailleurs par la pensée unique à savoir la dictature qu’on appelle éclairée,c’est selon.En soi c’est pas si mauvais car si l’Afrique pouvait avoir les qualités des mêmes dirigeants chinois,c’est ce qu’il nous fallait maintenant à savoir "mettre la population au pas".Jadis de dignes fils de l’Afrique avaient essayé mais ils furent stoppés net par l’impérialisme avec la grande complicité de renégats locaux et on voit maintenant le résultat avec une population déstructurée,dévergondée,dépravée qui n’en fait qu’à sa tête

      Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 14:51, par Brak En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    En Chine il s’agissait d’un peuple uni et raisonnable qui pense librement. Au Burkina par exemple c’est indiscipline généralisée ajoutée à une inconscience légendaire. Ils appellent ça démocratie...enfin les chinois s’aiment. Ici on se déteste à fond

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 16:36, par A qui la faute ? En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    Cette mesure sera bien entendu accepté si les habitants de nos getos peuvent se pavaner dans les hotels et nouris. Les vielles dames qui balaient les grains de sables sous le soleil grillant pour vendre n’attendent que ces mesures.
    Chers gouvernants, n’hésitez pas

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 17:43, par SOME En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    Tout le monde s’extasie devant les "miracles" de la chine et ses performances mais en oubliant ce qui amene ces performances. Contrairement aux africains, la chine ne vit pas aux crochets des autres civilisations mais se centre sur sa civilisation et sa culture et ses dirigeants dirigent dans l’interet de leur pays et de leur peuple
    regardez ce pauvre medecin charge de la gestion du virus, ecoutez ces gouvernants, etc tous c’est la honte : aucune idee personnelle.
    Regardez le omportement du burkinabe, de ces petits idiots vis à vis du couvre feu et autres decisions... Vous voulez quoi ? Meme devant l’evidence on ne veut rien apprendre
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 19:51, par Yacouba En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    ’Le plan de riposte au faso prévoit-il une chaine d’approvisionnement alimentaire ? En cas de confinement de 3 mois au faso, comment le gouvernement compte nourrir la population pour éviter la famine ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 21:16, par jeunedame seret En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    Si vous enviez la Chine et ses mesures radicales et sa population disciplinée, c’est simple on y déménage ou on emprunte leur nationalité. C’est propre à nous. Sinon, longue vie aux envies.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 21:48, par Mogo En réponse à : Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine

    Entièrement d’accord avec vous, Mafoi. C’est cette affaire de démocratie qui nous a amené tout ce désordre là en Afrique. Au début, les blancs se sont développés dans l’autocratie et après ils nous ont imposé la démocratie pour freiner notre élan de développement. Comme le noir comprend très très vite, les dérives ont commencé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tchad : Idriss Déby élevé officiellement à la dignité de maréchal
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara veut briguer un troisième mandat
Joseph HAGE, consul honoraire du Liban à Ouagadougou : « L’explosion qui s’est passée à Beyrouth doit être la deuxième en intensité après la bombe atomique d’Hiroshima »
Situation sociopolitique au Mali : Un sommet extraordinaire de la CEDEAO pour une sortie de crise
Blocus Americain sur Cuba : Le parti Burkina Yirwa de tout cœur avec le pays de Castro
Crise politique au Mali : La mauvaise foi de la classe politique
Tchad : Des militaires tchadiens tirent à nouveau sur un véhicule de l’armée française
Mali : IBK abroge le décret de nomination des membres restants de la Cour constitutionnelle
Crise politique au Mali : L’Assemblée nationale saccagée par des manifestants
Crise au Mali : Le bout du tunnel est encore loin
Force française Barkhane au Sahel : Le général Marc Conruyt prend les rênes du commandement
Attaque de Kafolo (Côte d’Ivoire) : Le cerveau et le commando aux arrêts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés