Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 18 mars 2020 à 22h25min
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020

Le dépôt des dossiers de candidat à la candidature du parti (CDP) à la présidentielle de novembre 2020 a été clos à 18h, ce mercredi, 18 mars 2020, comme annoncé dans son communiqué portant ouverture d’achat et dépôt des dossiers y afférents.

A l’échéance (10-18 mars 2020), ce sont trois candidatures qui ont été reçues par l’organisation mise en place pour l’occasion et basée au siège national du parti sis avenue Kwamé Nkrumah.

Les membres du bureau du collège de proposition (et g.à d.), Bernard T. Nabaré, Aboubacar Relwendé Savadogo, Zenabo Diasso et Mohamed Younga.

« La démocratie interne, qui est marche au CDP, est en train de faire tache d’huile, dans la mesure où, à travers l‘appel à candidatures lancé par le bureau du collège, les camarades ont manifesté leur intérêt à être candidat à la candidature du CDP à l’élection présidentielle. A la date d’aujourd’hui, 18 mars 2020, il est 18h passée ; donc les portes du bureau du collège sont closes. Les achats ou les dépôts de dossiers de candidature sont arrêtés. Nous sommes en train de compiler nos dossiers pour pouvoir les instruire. Nous pouvons, à chaud, dire que nous avons reçu, en tout et pour tout, trois dossiers de candidature qui vont être instruits pour voir leur conformité avec les textes en vigueur », a confié, quelques minutes après la clôture, le vice-président du bureau du collège de proposition du candidat et porte-parole dudit dispositif, Relwendé Aboubacar Savadogo.

Eddie Komboïgo

Sur l’identité des trois candidats à la candidature, M. Sawadogo, par ailleurs neuvième vice-président chargé des grandes consultations électorales du parti, n’a pas voulu lever le voile. « Vous les connaîtrez quand nous allons instruire les dossiers et que nous allons afficher la liste  », a-t-il maintenu, précisant cependant que le bureau du collège a reçu autant de dossiers achetés. En d’autres termes, tous ceux qui ont payé les dossiers de candidature ont effectivement déposé dans le délai imparti.

Yaya Zoungrana

Même si celui-ci a opté de maintenir le ‘’suspens’’ autour des candidats, plusieurs sources internes ne font pas de mystère sur ces prétendants à la présidentielle. Il s’agit du président du parti ‘’himself’’, Eddie Komboïgo (dont la candidature a été rejetée à la présidentielle de 2015 par la loi dite shériff) ; de l’ancien député et actuel secrétaire chargé des relations avec les communautés coutumières et religieuses du CDP, Mahamadi Lamine Kouanda et, enfin, du député et secrétaire chargé des questions parlementaires et des élus nationaux du CDP, Yaya Zoungrana.

Si ce dernier est considéré comme proche de l’ancien Premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo (qui a démissionné du parti en septembre 2019), Mahamadi Lamine Kouanda, lui, semble n’être d’aucun de ces deux camps (il avait, du reste, exprimé sa volonté de voir le député et l’ancienne ambassadrice, Juliette Bonkoungou, se porter candidate à la présidentielle).

Mahamadi Lamine Kouanda

Passée cette étape de déclaration des candidatures, et selon le chronogramme publié par le parti, les 19 et 20 mars 2020 seront consacrées à l’ouverture des plis (dossiers) et la recherche deconsensus entre les candidats. Il est prévu, le 21 mars 2020, une réunion du collège de proposition pour le choix et vote au scrutin secret, au cas où le consensus n’est pas obtenu entre les candidats.

Viendra la validation du président d’honneur du parti, Blaise Compaoré (elle se fait entre la proposition du collège et la date du Congrès de désignation) à l’issue de laquelle, se tiendra un congrès pour investir le candidat du parti à la présidentielle du 22 novembre 2020.

« L’essentiel pour nous est que le CDP sorte plus grandi et qu’on ait un candidat qui puisse conduire le combat pour la victoire finale le 22 novembre 2020 », résume le vice-président du bureau du collège de proposition du candidat et porte-parole dudit bureau, Relwendé Aboubacar Savadogo.

OLO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés