Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

CDP : L’appel à candidatures à la présidentielle est ouvert à compter de ce 10 mars 2020

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 10 mars 2020 à 12h29min
CDP : L’appel à candidatures à la présidentielle est ouvert à compter de ce 10 mars 2020

Le Président du bureau du collège de proposition du candidat du CDP à la prochaine élection présidentielle fixée au 22 novembre 2020 a l’honneur de porter à la connaissance des militantes et militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP),le lancement de l’appel à candidatures à la candidature du CDP à l’élection présidentielle de 2020 pour compter de ce jour 10 mars 2020.

La candidature à la candidature du CDP à l’élection présidentielle de 2020 est ouverte à toute militante et à tout militant qui remplit les conditions légales et les critères prévus par la directive N° 2020/0001/CDP/CN/BPN/ BEN du 29 février 2020 portant désignation du candidat du CDP à l’élection présidentielle de 2020.

Toute candidate ou tout candidat à la candidature du CDP à l’élection présidentielle doit retirer un formulaire de candidature en double exemplaire au siège du CDP contre le paiement de la somme non remboursable de deux millions (2 000 000) FCFA au profit du parti.

Le dossier de candidature doit, conformément à la directive, comporter outre le formulaire de candidature, les pièces ci-dessous :
la photocopie légalisée de la carte de militant du parti ;

les reçus de paiement des cotisations des trois (3) dernières années ;
l’extrait d’acte de naissance ou le jugement supplétif d’acte de naissance en tenant lieu ;
le bulletin n° 3 du casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois ;
le certificat de nationalité burkinabé ;

la photocopie légalisée de la carte nationale d’identité burkinabè ou du passeport burkinabé en cours de validité ;
un engagement à soutenir sans condition le candidat investi par le parti ;
un engagement ferme à contribuer au financement de la pre -campagne et de la campagne présidentielle au cas où il est retenu ;

une note synthétique d’au plus dix(10) pages faisant ressortir les grandes lignes du programme du candidat en adéquation avec la ligne politique du parti.

Les dossiers de candidature à la candidature adressés au Président du Bureau du collège de proposition, sous plis fermés, seront reçus tous les jours de 8h 30 minutes à 18 heures au siège national du parti (Bureau du collège de proposition) sis 1146 avenue Dr Kwamé N’Krumah, du 10 au 18 Mars 2020 inclus.

Démocratie - Progrès – Justice

Le Président du bureau du collège de proposition

Bernard T. NABARE

Vos commentaires

  • Le 10 mars à 13:17, par Le réaliste En réponse à : CDP : Le Président du bureau du collège de proposition du candidat à la prochaine élection présidentielle fixée au 22 novembre 2020

    Cette vision démocratique et d’alternance était où pour que vous laissiez surgir l’insurrection qui a cependant eu des signaux forts qui l’annonçait ?
    Ok. Est-ce que la double nationalité (Ivoiro-Burkinabè) est autorisée afin que certains comme François, Blaise, et autres puissent être situés ? Que faites-vous donc de vos nombreux militants pro Kadré Désiré OUEDRAOGO dont la candidature a déjà été proclamée ?
    Courage à vous tout de même, comme vous êtes habitués au "Tuk-Guili", on attendra de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 15:00, par SAWADOGO Yasmina En réponse à : CDP : Le Président du bureau du collège de proposition du candidat à la prochaine élection présidentielle fixée au 22 novembre 2020

    Pour moi, il serait très sage pour le CDP de soutenir et de faire bloque derrière un candidat qui a le charisme d’être un véritable homme d’Etat, afin de faciliter leur retour aux affaires. Mieux, ils pourront soutenir cet futur homme d’état aux législatives pour se donner plus de chance.
    Certes, le régime MPP rencontre de véritable problème dans sa gouvernance...pas.... si le parti ne trouve pas un véritable candidat qui connait l’environnement international et national y compris un charisme...Il serait inopportun pour le CDP d’aller aux élections. ils ont leur destin à porter de main.. Mais, cela devrait passer par un réaliste politique clair et objective. Que le candidat soit en mesure de concevoir par lui même un programme politique et d’en défendre... Maîtriser la politique intérieure qu’extérieure, être capable d’en définir une vision et de la porter au plan international.
    Outre, le candidat doit comprendre la géopolitique sur laquelle se battisse la politique extérieure du Burkina Faso..part de ses voisins au reste de la sous région et continentale.....
    L’homme d’état doit être discret, rassurant, capable de faire respecter l’avis du Burkina Faso sur la scène internationale et d’un réseau hors pair......
    Le retour au pourvoir dépendrait du soutien et d’un appui réaliste d’un candidat respecté et respectable au double plan.....chers camarades du CDP.....
    Soyez sage.... ..

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 15:16, par Nabiiga En réponse à : CDP : Le Président du bureau du collège de proposition du candidat à la prochaine élection présidentielle fixée au 22 novembre 2020

    Je me porterai candidat aux élections afin de devenir le candidat de CDP. C’est un parti qui a vu la lumière et se vête désormais de la démocracie. Le parti vient de se rendre compte que seule la démocratie puisse aporter un changement et non pas des votes truqués des députés. Rappellez-vous, les députés CDP ont été séquestrés à l’hôtel afin de se rendre à l’assmblée, deux pas de là, en toute quiétude le matin pour voter pour l’adoption de l’article 137. Waaoo,, et la vote ? Dans un premier temps chacun d’entre eux devait voter pour l’adoption et pour le faire, chaque votant CDP, devait montrer à son prochain en écartant le coin droite de son bulletin de vote ce qu’il a croché afin de s’assurer que tout le monde votait pour le fameux article. Ils le savaient, il le savent encore mieux aujourd’hui, voter de telle manière n’est point la démocracie mais la dictature. Cela dit, si aujourd’hui le CDP ne jure que la démocratie, je ne voix pas pourquoi je ne vais pas demander les formulaires pour présenter ma candidature. Caca, je sais votera pour moi. Oui, le CDP a vu lamière à ses propres dépens voilà pourquoi désormais, je suis militant.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 16:11, par Manel En réponse à : CDP : L’appel à candidatures à la présidentielle est ouvert à compter de ce 10 mars 2020

    Bonjour
    Quand le chat n’est pas là,les souris dansent !
    Le certificat de nationalité burkinabè ne doit pas être dans la composition du dossier, car le fondateur qui doit valider la candidature votée est ivoirien.
    Il faut simplement être logique dans ce qu’on fait !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion du COVID-19 : L’opposition soupçonne de l’affairisme du pouvoir autour de la pandémie
Suspension des salaires d’agents de la fonction publique : L’UPC dénonce une démoralisation des agents
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline
Mesures du président du Faso : Le Parti socialiste du Burkina invite Roch Kaboré à tourner aussi un regard vers le secteur public
Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette qu’elles n’aient pas pris en compte la suppression de l’IUTS
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés