Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 29 novembre 2019 à 14h42min
Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Burkina a tenu une mini-retraite, le vendredi 29 novembre 2019, à Ouagadougou. Cela, en prélude à la célébration de la Journée de l’innovation dont l’ambition est de mettre en lumière le Laboratoire d’accélération que porte le PNUD. Cette rencontre a réuni une trentaine de participants intervenant dans le domaine de l’innovation au Burkina Faso aussi bien du secteur privé que du secteur public et aussi des personnes ressources. Le représentant résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowella, a présidé l’ouverture des travaux.

Cette mini- retraite vise un double objectif, selon Abdoulaye Ouédraogo, le chargé de la cartographie des solutions du Laboratoire d’accélération porté par le PNUD Burkina Faso : réaliser un brainstorming avec les acteurs de l’innovation locale, en vue de dégager des axes majeurs de l’innovation au Burkina Faso dans le contexte actuel et les thèmes pour animer des panels lors de la Journée de l’innovation que l’institution compte organiser le 19 décembre 2019 pour lancer officiellement le laboratoire d’accélération du Burkina Faso. Afin d’atteindre les objectifs poursuivis, Abdoulaye Ouédraogo a exhorté les participants à prêter une oreille attentive aux sessions d’intelligence collective développée.

Le représentant résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowella, rappelant que depuis 2015, l’humanité entière a convenu de s’inscrire dans la logique de l’agenda 2030 pour le développement durable, a relevé qu’ « aujourd’hui, tout le monde est conscient que le monde fait face à des problèmes complexes qui se traduisent par la pauvreté, les inégalités qu’on doit à tout prix réduire, l’exclusion. Des questions pour lesquelles il faut trouver des solutions adéquates. C’est vrai également qu’il y a eu des solutions, mais aujourd’hui, on doit faire plus que ça. Essayer de voir quelles sont les solutions innovantes qui permettent d’accélérer la marche vers l’atteinte des ODD ».

C’est dans cette dynamique que le Laboratoire d’accélération a été initié. Il convient de noter qu’il a plus d’un avantage. « Il va permettre de faire la recherche, identifier les solutions à travers un protocole bien défini, interroger sur la capacité de la solution de pouvoir entrainer un changement et aller vers la dissémination », a laissé entendre M. Ciowella.

A ce jour, les Laboratoires d’accélération sont opérationnels dans 60 pays à travers le monde dont 22 en Afrique y compris le Burkina Faso dont le lancement est intervenu en septembre à la veille de l’Assemblée générale des Nations Unies. Et au représentant résident du PNUD au Burkina Faso de renchérir : « C’est de cette manière qu’au niveau du PNUD, nous nous sommes dit : allons puiser dans ce que nous savons faire le mieux et ce qui est innovant parce qu’il est important qu’on adapte nos solutions aux questions actuelles et qu’on fasse en sorte que la réponse soit une réponse forte qui amène le changement ».

C’est donc une occasion offerte au monde du développement durable de transformer l’approche collective en introduisant de nouveaux protocoles, appuyés par des preuves et des pratiques, qui accélèrent la mise à l’essai et la diffusion de solutions à l’échelle nationale et internationale. Toute chose qui permettra d’apprendre collectivement et rapidement sur les défis du développement. Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019, date de commémoration de la Journée de l’innovation au Burkina Faso.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
1ère édition des 72 heures de l’immobilier : Les meilleures entreprises immobilières récompensées
Burkina : « Le budget 2020 met l’accent sur la sécurisation du territoire et des citoyens »
Alliances productives du PADEL-B : Huit plans d’affaires examinés avant la subvention
72 heures des start-up du Fonds commun genre : Les entreprises bénéficiaires du projet exposent leurs produits et savoir-faire
Banque mondiale : 50 années d’intervention au Burkina retracées en images
Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019
Analyse citoyenne du projet de budget de loi de finances 2020 : Des OSC s’approprient les conclusions de l’analyse
Marché des assurances au Burkina : Un chiffre d’affaires en hausse de 13, 29%
Inclusion financière : La BCEAO au Burkina décaisse près de 3 milliards de F CFA pour le programme de 2020
Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité
Finance inclusive : Des journalistes et le Fonds d’équipement des Nations unies discutent collaboration
Polémique autour de « Faso Attiéké » : L’entreprise burkinabè est protégée mais pas labellisée par l’OAPI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés