Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

Accueil > Actualités > Opinions • • jeudi 24 octobre 2019 à 00h26min
Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

Abdoul Karim Saidou, Docteur en sciences politiques, enseignant-chercheur à l’université Joseph Ki-Zerbo, n’est pas tendre avec les dirigeants africains qui se ruent en Russie pour le sommet de Sotchi, tout comme ils le font avec d’autres puissances.

Dans un post sur les réseaux sociaux, il s’en offusque et se demande « Et à quand la grande offensive de l’Afrique », comme en écho à la question du Pr Joseph Ki-Zerbo, « A quand l’Afrique ».

« Et à quand la grande offensive de l’Afrique pour s’imposer comme acteur et non pas simple objet des relations internationales ? Pourquoi ce n’est pas l’Afrique qui invite à Addis Abeba ses partenaires pour discuter coopération en tant que bloc géopolitique ? La multiplication de ces sommets dont l’agenda est toujours défini par l’initiateur ( Russie, Inde, Chine, France etc.) révèle l’incapacité de l’Afrique à contrôler son agenda de développement. C’est la preuve de notre déficit de vison stratégique. Plutôt qu’une opportunité de diversification des partenaires, le sommet de Sotchi est au contraire le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire. Cette Afrique- là n’a pas d’avenir. Sauf si Dieu en décide autrement. »

Dr Abdoul Karim Saidou

Vos commentaires

  • Le 23 octobre à 15:14, par PARE Dd En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Excellente analyse !
    Car c’est bien l’histoire du commerçant qui invite l’acheteur chez lui !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 15:15, par Negblanc En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Et jusque preuve du contraire Dieu laisse les hommes se demerder. Par conséquent l’espoir reste mince !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 15:38, par PITROIPA En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Monsieur Abdoul Karim Saidou, vous tombez dans le même pot que ces dirigeants Africains dont vous parlez. cela par ce que vous même aurez dû faire votre proposition beaucoup avant ce sommet. Vous avez vu, vous êtes tû et laisser aller ; vous êtes coupable aussi donc.
    Bref, moi je suis d’avis que la position de nos dirigeants est celle de celui qui n’y peut rien et attend le moment propice.
    La fin de la deuxième guerre mondiale a mis à nues les velléités de liberté, indépendance...et la poussée de pays comme les USA, et autres ont contribué à ce que les soleils des indépendances luisent si on peut le dire.
    De nos jours, les relations internationales ou les tenions entre pays ou blocs sont en train de forcer ’’les puissances à relâcher l’Afrique’’. Qui aurait pu imaginer la présence de tant de responsables Africains en Russie les décennies passées ? Le sommet allait être boycotter par des ’’pays non alignés qui sont très bien alignés derrière des pays comme la france.
    Sachez que quand on suit dans le cas de l’Afrique ce n’est pas que l’on aime mais c’est par ce que l’on a peur.
    Nos pays ou dirigeants ont de moins en moins peur de la france, il y a aussi que Monsieur POUTINE veille au grain ; ce qui rend nos participants intouchables.
    Ce que nous pouvons dire ces jours ci, c’est demander à nos dirigeants de ne pas revenir sans contrat clair de défense pour la lutte contre le terrorisme. POUTINE a fait les preuves qu’il n’a pas trainé avec des bandits et ne le fera jamais.
    Une chose réconfortante est que la Russie et les pays Africains sont dans le même bateau ET IL FAUT SE LE DIRE.
    Les Russes n’ont jamais été aimés par les occidentaux et ils le savent, les Africains vus par les occidentaux c’est de la merde. Alors, mieux vaux se mettre ensemble, relire les erreurs des relations internationales, s’en servir comme leçons afin de bâtir un monde nouveau. Imaginez un Bloc de Pays avec à sa tête la Russie qui a appris toutes les leçons et qui jure de ne plus se laisser faire, suivi de ces amis (l’Afrique et les autres). C’est ça une grande puissance !
    Quand on vivra libres et en paix, on pourra inviter ’’nos anciens amis’’ actuellement amis pour discuter comment les aider.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 15:42, par Zimm En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    A part vendre des armes (rien de positif là) , je ne vois pas ce que la Russie peut offrir à l’Afrique en terme développement économique, la Russie étant elle même un pays sous-développé sur beaucoup d’aspects. Oui " Cette Afrique- là n’a pas d’avenir" !

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre à 02:46, par Toto-Est-Fâchée En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

      par Toto-Est-Fâchée

      - Selon le PIB, la France est 6ème et la Russie 9ème dans le Monde. Selon le PIB/PPA, la Russie est 5ème, et la France 14ème. (Si vous lui retirez ce qu’elle pille en Afrique, elle passe comme 21ème.) Contrairement au PIB qui est vague à abstrait, le PIB/PPA est un indice fiable qui traduit la réalité du niveau vie régional. Même l’IDH est en révision.

      - Paris : Cadre supérieur Cat.3 et Echl.4 : 2200€/mois comme salaire ; soit 1300€/loyer (environ 35m2) + 400€/factures diverses + 500€/nourriture OGM + 150€/imprévus + 50/argent de poche+économie+vacances+... Comment faites-vous si vous avez un, deux trois,... enfants ? Si vous devez payer des pensions alimentaires et autres ? Il vous reste combien après tout cela, alors que ça ne suffit déjà pas ?

      - Moscou : Cadre supérieur Cat.3 et Echl.4 : 1000€/mois, soit 75€/loyer (environ 55m2) + 75€/factures diverses + 300€/nourriture biologique + 50€/imprévus + 50€/argent de poche + 400€ à 500€ de réserves. Qu’en dites-vous ?

      - Russie : 17,7 millions de km2 , soit 33 fois plus étendue que la France. Premier détenteur de diamant (bleu, rose, transparent, vert,...), d’or, de fer, de coltan, de nickel, de pétrole, de gaz,... + 52% des réserves d’eaux douces du Monde + 35% des forêts + plus de 15 brevets scientifiques déposés auprès de l’unesco/an + 1ère puissance militaire conventionnelle nucléaire asymétrique + 0 rouble de dette (contre 2200 milliards d’euros de dette pour la France avec ses plus de 9000 suicides annuels et plus de 15 millions de dépressifs) + 1ère puissance aérospatiale,...
      La Russie fabrique des missiles qui foncent 600km/h dans l’eau (la France est à 55km/h) ; des missiles qui foncent à 24 fois plus vite que le son en volant pendant plusieurs mois sans arrêt (son moteur est en effet un réacteur nucléaire) ; des missiles qui explosent comme 1200 fois la bombe de Hiroshima. Elle fabrique des centrales nucléaires flottantes. Elle fabrique des robots médicaux scanners, qui prélèvent et analysent automatiquement le sang humain,... pour un patient qui arrive aux Urgences. (Les français atteint de leucémie, cancer,... se font soigner en Russie.) Ce sont les scientifiques russes + cubains qui ont trouvé le sérum contre Ebola (en Afrique de l’Ouest)

      - J’oubliais : Depuis 2015, la Russie est première productrice et exportatrice de céréales (surtout biologiques) au Monde. Avez-vous déjà mangé du fromage, du blé tendre,... russes ? (La France achète par exemple son blé, maïs,... avec les USA et l’Australie. Elle les transforme, et envoie ça en Afrique sous son nom. Que pensez-vous du prix d’achat pour nous ?

      - Je ne vous parle pas des z’états-z’inis, car ils sont en chute libre depuis 2008-2009 : L’Ohio, le Texas, la Californie parlent ouvertement d’indépendance vis-à-vis de l’Union. Savez-vous ce que cela signifie ? Un élève z’américain à 55 fois plus de chance de se faire tuer par arme à feu à l’école, qu’un élève au Faso. Où est la qualité de vie ?

      - Vous savez ce qu’est un PID, un PD, un PI, un PMA, un PE,...? Vous êtes triste...!

      Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 15:47, par syias En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Vous parlez sous une coupe de colère ; C’est le monde qui est en profonde mutation. Ces pays que vous citez effectivement ont pu contrôler leurs indépendances économiques. Je suis étonné qu’un universitaire de votre niveau écrive de la sorte. Il ya la guerre économique, le terrorisme pour le néo-colonialisme, les changements climatiques, les guerres géostratégiques, le réarmement nucléaire… la liste est longue, qui justifient cette Afrique sans vision.
    Pour l’instant l’Afrique est en guerre D’ABORD pour l’autosuffisance alimentaire, en lutte pour la démocratie en lieu et place de la SAUVAGERIE dont les séquelles sont toujours perceptibles en Afrique du Sud. .Donc l’Afrique(tout le Continent noir) et la Russie( un seul pays du continent européen) sont comme la lune et le soleil.
    Mon cher ami, Dieu a béni l’Afrique mais elle a dû vendre sa bénédiction au reste du monde.
    Sans la France, le Burkina ne pourra pas vaincre le terrorisme. Alors en toute humilité nous devrons demander son concours pour ne plus voir nos parents se faire égorger comme de poulets. En guerre, le vaincu peut signer l’armistice pour limiter les conséquences. C’est ce que l’Afrique essaie de faire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 15:58, par Bigbalè En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    C’est une très belle interrogation, Dr Abdoul Karim ! Mais on sait que c’est au moment où les africains se montrent capables de maîtriser les nouvelles technologies pour le développement que ses propres fils (africains et surtout Burkinabè) trouvent le moyen de compromettre le développement en semant la mort et la destruction par le terrorisme. Peut-on conclure les africains sont minables dans l’âme avant d’être "le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’Histoire", comme vous le dites si bien ? Si on avait la paix pour développer nos pays, aucun dirigeant ne se sentirait obligé d’aller à un sommet Russie-Afrique, Inde-Afrique, Chine-Afrique ou France-Afrique, etc. A nos enseignants et parents d’élèves de comprendre que tout se joue dans l’éducation et à la jeunesse africaine de comprendre que chaque acte de violence destructrice au nom d’une idéologie ou d’une religion est la porte ouverte à ces genres de Sommets à la limite humiliants pour nos dirigeants. A les regarder sur les photos des sommets, on y perçoit souvent les sourires forcés de nos chefs d’Etats.!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 16:42, par Manuel En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Bonjour
    Merci Dr pour cette analyse qui nous interpelle tous et toutes sur l’avenir de notre continent.
    Des responsables élus par leur peuple vont se prosterner devant des dictateurs ou des vendeurs d’armes.
    Peut être que c’est parce que nous ne sommes pas au pouvoir que nous tenons ces raisonnements, on voit avec Alpha Condé aujourd’hui ce que vaut un homme politique.
    Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 16:57, par s En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Seul le travail peut nous amener un jour à organiser un sommet Burkina Europe ou Amerique mais comme la grève est devenue aujourd’hui notre pain quotidien c’est vraiment dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 17:00, par Levieux En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Belle interrogation Dr. Abdoul Karim mais souvenez du oui massif des chefs d’états africains à Sarkozy pour tuer un autre chef d’état africain, somme nous capable ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 20:30, par Kam En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Belle analyse faite par M.PITROIPA.En réalité cher enseignant chercheur,vous enseignez si je ne me trompe pas l’histoire mais apparemment vous ignorez l’histoire des relations internationales. Comment l’a dit l’internaute que j’ai mentionné le nom plus haut,les présidents africains ne sont pas dupes. Étant du domaine je pense que c’est un mariage circonstanciel. Pourquoi ? Quand vous observez ce qui se passe dans la bande sahelo saharienne,vous savez réellement qu’il ya des mains invisibles sinon des puissances qui n’ont pas intérêt qu’il ait la quiétude dans ces zones pour nous piller davantage... Maintenant en se rapprochant de la Russie,les pays comme la France se sentira menacé et vont revoir leur politique dans ces zones.Si la France reste réticente, tôt ou tard,il yaura une confrontation avec la Russie,...et cela va précipiter sa chute...Poutine et les Présidents africains savent ce qu’ils sont en train de mijoter...wait ans see !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 20:39, par Passakziri En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Je ne suis pas de ceux qui crient panafricanisme sur tous les toîts du monde, mais ca me fait beaucoup mal de vivre ce complexe d’infériorité et cette image pitoyable que nos dirigeants versent à la face du monde. sommet France-Afrique, Chine -Afrique, Japon-Afrique, Russie-Afrique. Après la conférence de Berlin ou de pétits pays se sont permis de se partager un continent, nous assistons aujourd’hui encore à ces ridiculités au 21 e siècle . L’Afrique est un continent qu’il faudra apprendre à respecter au lieu de nous dégrader de cette manière. J’en veux à nos chefs d’Etat pour ca.
    J’aurais compris un sommet UE-CEDEAO ou UE -UA que ces genres de bêtises.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 04:27, par Sacksida En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    A vrai dire, des Dirigeants politiques Africains soit sont de mauvaise foi, soit ils sont dans une "sorte" de complicite internationale" qui ramenent des problemes des peuples africains a de steriles sommets variables et theoriques interminables ou les ’grandes puissances mondiales" ont le beau role. Sinon des penseurs et des patriotes africains ont trace et montre la voie pouvant transformer l’afrique tout au moins en une puissance mondiale dans la fourchette de dixieme ou vingtieme rang mondiale. Pourquoi, ces dirigeants politiques s’ils etaient sinceres ne convoqueraient pas un "Un Symposium Africain" pour se pencher sur des oeuvres de Kwame Nkrumah, Joseph Ky Zerbo, Cheik Anta Diop, Thomas Sankara etc. afin d’adopter une nouvelle direction des affaires economiques, sociales, culturelles de l’Afrique afin d’en faire une grande puissance qui compte dans la geostrategie mondiale. Car, "il ne peut y avoir de salut pour nos peuples que si nous tournons radicalement le dos a tous les modeles que tous les charlatans de meme acabit ont essaye de nous vendre des decennies durants. Il ne saurait y avoir pour nous de salut en dehors de ce refus-la. Pas de developpement en dehors de cette rupture". A bon entendeur Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 08:26, par Ka En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Merci Dr. pour ces questions pertinentes qui demande des réponses pour la nouvelle génération de notre continent.
    ’’’’’’Vous dites : « Et à quand la grande offensive de l’Afrique », comme en écho à la question du Pr Joseph Ki-Zerbo, « A quand l’Afrique ».’’’’’’

    « Et à quand la grande offensive de l’Afrique pour s’imposer comme acteur et non pas simple objet des relations internationales ?’’’’’
    Totalement de votre avis : Si l’Afrique reste embourbée dans son sous-développement depuis ses indépendances, c’est qu’elle est incapable se de se mobiliser comme les pays occidentaux autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels. Il en résulte un pillage systématique par les dirigeants prédateurs et les multinationales gloutonnes, sans parler des "hommes d’affaires", mercenaires et aventuriers véreux.
    Et pour compléter vos questions qui donnent à réfléchir, moi je vous rejoigne en voyant la Russie qui n’a pas le potentiel de notre continent en se demandant, ‘’’’est-ce que notre continent peut-il sauter des étapes pour accélérer son développement et s’imposer comme le royaume de l’innovation ? Cette question est au moins aussi vieille que l’iPhone 1.

    Si nos valets des impérialistes après nos indépendances avaient été radicalement pour que notre continent devienne le continent le plus puissant du monde, la Russie et autres allaient venir mendier dans nos rencontres de l’UA comme vous le confirmez. Car, Dieu dans sa bonté infinie a doté l’Afrique de toutes les richesses, un sous-sol scandaleusement riche, un sol vaste et fertile et bien arrosé, un climat superbe d’été permanent, un soleil généreux, et enfin un peuple jeune et travailleur. Le seul problème, ce sont des hommes politiques, cupides et d’une pauvreté et misère d’esprit à nul autre comparable. Voici où se trouve le vrai problème de l’Afrique mon cher Docteur.

    Depuis des siècles, toutes découvertes et changement global sont en faveur de l’Afrique. Mais le mal qui nous ronge avec nos hommes politiques, empêchent l’Afrique de tirer les meilleurs opportunités de ces changements. Lorsqu’on parlait de biocarburants, l’Afrique était la mieux placée. De même en matière d’énergie solaire, l’Afrique est encore mieux placée. Avec la ruée vers les terres, l’Afrique présente encore les meilleurs atouts. Si nous avions des Gouvernants soucieux du devenir de leurs peuples, il y a ici matière à développement avec les terres. Ainsi, au lieu de faire des baux emphytéotiques de misère, juste pour quelques commissions versées à titre de corruption à nos dirigeants, on aurait pu imposer de formules obligatoires de joint-venture avec les firmes étrangères à la recherche de terres. Les propriétaires terriens disposeraient alors de participations dans ces investissements étrangers. Les petits paysans regroupés participeraient à ces entreprises, devenant plutôt riches que le système actuel qui les appauvrit. Il en est de même dans le secteur minier, au lieu des travaux d’utilité publique ou des dons faits aux collectivités, la participation des propriétaires terriens devraient leur assurer d’intéressantes retombées économiques à travers les joint-ventures du secteur minier comme agricole. Mais, tout ça c’est trop compliqué pour nos dirigeants criminels, cupides et égoïstes, qui préfèrent voir les peuples croupir dans la misère, afin de les asservir en bétail électoral. Que Dieu vienne en aide notre continent pour la future génération.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 08:41, par sincèrement En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    C’est dommage que ce soit une sommité de ce genre qui nous plonge dans un débat sans enjeux. Nous sommes dans un monde multipolaire, et nous avons besoin de construire des alliances avec tous afin de parvenir à un équilibre dans nos relations avec les différentes parties. Nos dirigeants doivent rester à la maison sans tenir compte des mutations en cours ? Le défi pour nous dans cette diversification stratégique des partenaires, c’est de ne pas perdre de vue nos priorités et notre vision.
    En attendant pour nous éviter une telle situation, faîtes des propositions concrètes en lien avec la vision stratégique de l’Afrique. Cela pourra faire avancer le débat.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 08:42, par sincèrement En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    C’est dommage que ce soit une sommité de ce genre qui nous plonge dans un débat sans enjeux. Nous sommes dans un monde multipolaire, et nous avons besoin de construire des alliances avec tous afin de parvenir à un équilibre dans nos relations avec les différentes parties. Nos dirigeants doivent rester à la maison sans tenir compte des mutations en cours ? Le défi pour nous dans cette diversification stratégique des partenaires, c’est de ne pas perdre de vue nos priorités et notre vision.
    En attendant pour nous éviter une telle situation, faîtes des propositions concrètes en lien avec la vision stratégique de l’Afrique. Cela pourra faire avancer le débat.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 09:11, par ngoran koffi En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Je suis d’avis avec Mr PITROIPA car il faut être pragmatique en toute chose ce que Mr SAIDOU tente de nous faire comprendre n’est que ce qu’on appelle le Docteur après la mort et c’est ça le tort de nos intellectuels Africain ,toujours du verbiage
    En effet la marche et le cours de l’histoire avec ses vicissitudes ont conduit les USA à devenir première puissance mondiale après les deux guerres qui ont mis à plat la grande URSS que nous avions tous appris au secondaire comme puissance mondiale , et si aujourd’hui la roue est en train de tourner il est mieux pour nous de tourner avec cette roue car les occidentaux ne nous gobent pas , ce sont des piques bœufs

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 10:17, par sidbala En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Belle analyse mais cependant pas collée à la réalité. ça ressemble même à un cri de cœur(sans la raison) qu’à autre chose. Nous ne devons jamais oublier que "la main qui donne, ordonne"

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 11:13, par DAO ASSANE En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Bonne analyse. Il faut que l’Afrique s’assume.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 11:21, par DAO ASSANE En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Bonne analyse. Il faut que l’Afrique s’assume.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 11:28, par Ninwendé En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Lui même en temps que chercheur,quelle trouvaille a t il fait ?c’est un peu aussi de leur faute car si vous les chercheurs trouviez des choses,on serait capable par exemple de ne plus dependre des blancs pour des armes et autres aides financieres et que sais je encore ?
    Depuis les indépendances vous cherchez et ne trouvez point.merde.quittez dans ça.la critique est aussi simple et facile.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 11:47, par Nouhou G.Abdourahamane En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    J’ai suivi avec attention particulière l’objet sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou. Je me permet de dire tout simplement que ces sommets répétitifs est une occasion permettant au continent noir de se rattraper et évoluer éventuellement au même niveaux que ces puissances.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 14:29, par y En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    C’est une question de moyen seulement sinon il n’est pas interdit à un pays africain d’inviter les autres continents à un sommet chez lui pour parler de coopération. Mais comme on n’a pas les moyens on crie toujours au scandale.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 17:13, par Desperado En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    Merci. Les africains même, c’est pas la peine. C’est vous qui courrez derriere les autres comme une fille qu’on a enceinté. Battez-vous aussi. Les autres ont souffert avant de trouver leurs chemins, ils ne sont pas aller mendier chez les gens

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre à 01:33, par Dix En réponse à : Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou

    vous êtes docteur, quel est vôtre contribution pour le développement de l’Afrique.
    les dirigeants font leur travail ils jouent leur rôle en matière de relations internationales.
    il y a combien de sommets qui sont organisés au États-Unis où tous les autres pays si rendre cela ne fait pas d’eux des pays faible, mais plutôt des rapports entre État.
    le développement de l’Afrique n’est pas l’œuvre des dirigeants mais des citoyens dévoués. les dirigeants font de leur mieux pour nous attirer des investisseurs juste avec les maigres moyens qu’ils ont à cause de nos fraude fiscale intempestives et installation anarchique de nos activité illégal et incivisme

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Défendre la patrie en danger n’est pas du volontariat, c’est une obligation », estime Christophe Dabiré (philosophe et analyste politique)
Situation nationale : "Soyons dans l’action et non l’incantation", invite Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale
« Volontaires pour la Défense » : Les erreurs stratégiques à éviter
Situation nationale : « Le comble de l’horreur », selon le sociologue Daniel Tiemtoré
Drame de SEMAFO : L’ émouvant témoignage du père d’une victime
Sécurité : Armand Beouindé invite chaque Burkinabè à contribuer à l’effort de guerre en cédant un mois de revenu brut
Insécurité au Burkina : "Ne cédons pas à la psychose", exhorte Sayouba Traoré
Question de protocole : ‘‘Première dame’’, un titre au statut inexistant
Un internaute présente ses excuses au Pr Augustin LOADA après avoir tenu des propos diffamatoires et injurieux à son encontre
Nuit des champions : Une citoyenne écrit à l’Association des journalistes sportifs du Burkina à propos de Chantal Compaoré
Sommet Russie-Afrique : « Le reflet d’une Afrique sans repères, sans vision, objet minable de l’histoire », Dr Abdoul Karim Saidou
Commémoration du 15-Octobre : « Thomas Sankara, une fierté africaine »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés