Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Incendie de la forêt amazonienne : Jair Bolsonaro sous le feu des critiques

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 27 août 2019 à 11h50min
Incendie de la forêt amazonienne : Jair Bolsonaro sous le feu des critiques

Depuis quelques mois, la forêt amazonienne est confrontée au pire incendie de son histoire. Des milliers d’hectares sont en train d’être consumés par le feu. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, est accusé « de négligence et d’indifférence » dans la gestion de cette catastrophe.

Le « poumon de la terre » est en feu. Des hectares de forêt partent en fumée depuis quelques mois. C’est la consternation au plan mondial. Le riche patrimoine que compte la forêt amazonienne se décime. Les causes de ces incendies sont multiples. Mais pour de nombreux experts climatiques, la politique économique du gouvernement brésilien en est la principale cause. En effet, depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2019, le président brésilien Jair Bolsonaro mène une politique défavorable à la préservation de l’environnement.

Bolsonaro, le climato-sceptique

Le président brésilien est connu pour son climato-scepticisme. Il élabore des lois qui favorisent le défrichement des grandes forêts brésiliennes. Cette politique vise essentiellement à permettre aux lobbys agricoles d’exploiter les forêts sans une quelconque barrière. Des associations d’indigènes brésiliens et des écologistes ont plusieurs fois manifesté leur désaccord, accusant l’exécutif d’être à la base de cette hausse d’incendies dans la forêt amazonienne.

Mais la réponse du président aux critiques émises pour sauver cette forêt a choqué plus d’un : « J’accuse directement les ONG écologistes et les indigènes d’avoir intentionnellement créé les incendies afin d’attirer l’attention de la communauté internationale ».

Paris et Brasilia en froid

Dans ce bras de fer, écologistes et gouvernement se renvoient la balle. Cette crise écologique a même créé des discordes entre le président français Emmanuel Macron et le président brésilien Jair Bolsonaro. A l’occasion du sommet du G7 à Biarritz, le président français a déclaré que Jair Bolsonaro est un « menteur » qui a décidé de ne pas respecter ses serments climatiques. Paris va plus loin en menaçant le pouvoir brésilien de possibles sanctions économiques.

Les réactions ne se sont pas fait attendre du côté de Brasilia. En effet, le gouvernement brésilien a qualifié le président français « d’opportuniste et de colonialiste ».

Pour l’heure, de nombreux pays annoncent la mobilisation de fonds pour stopper le feu qui continue sa rage dans la forêt amazonienne. Il est temps donc d’agir !

Samirah BATIONO (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 septembre à 13:36, par mehdi mountather En réponse à : Incendie de la forêt amazonienne : Jair Bolsonaro sous le feu des critiques

    Ces catastrophes naturelles les incendies Ebola et les virus des punitions d’ ALLAH après ces inondations et ces incendies dans le monde si les chefs d’états des pays de l’Onu n’appliquent pas la charia islamique le 19.9.2019 ALLAH extermine ces chefs d’états leurs généraux et leurs peuples par des séismes plus 7 tsunami volcan les inondations les tornades les foudres les grêlons les ouragans les typhons les cyclones les incendies les tempêtes de neige de sable les météorites astéroïde les virus arrêt cardiaque les accidents naufrage et crash d’avion Daech Boko Haram de poser leurs armes l’application de la charia islamique ordre d’ ALLAH pas de l’imam mehdi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Burkina Faso participe à la 40e Session de la Conférence générale de l’UNESCO
Insécurité au Mali : L’artiste musicien, Salif Kéita, pointe du doigt la France
Sommet Russie-Afrique : 47 recommandations « pour un système de relations internationales plus juste et plus équitable »
António Guterres, Secrétaire général de l’ONU au Forum de Paris sur la paix : « Le monde se fissure. Le statu quo n’est pas tenable »
Burkina : Le Secrétaire général de l’ONU condamne fermement l’attaque contre le convoi de Semafo
Mali : La ministre française des Armées annonce la mort du numéro 2 du groupe de soutien à l’islam et aux musulmans
Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) : L’Argentin Rafael Mariano Grossi, nouveau Directeur général
Sommet Russie-Afrique de Sotchi : « Nous n’imposons pas notre position ; nous respectons le principe proposé par les Africains », Vladmir Poutine
Crise à Honk Kong : La Chine pointe du doigt les Occidentaux
Prix Nobel de la paix : Le premier ministre éthiopien lauréat 2019
Côte d’Ivoire : Plus de 1000 agents fictifs expurgés de la Fonction publique
Conférence internationale sur le constitutionnalisme pour la consolidation de la démocratie en Afrique : Les participants plaident pour le respect de limitation des mandats présidentiels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés