Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Humour : Abdoul Aziz Kéré, un web comédien made in Burkina

Accueil > Actualités > Portraits • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 17 juillet 2019 à 14h16min
Humour : Abdoul Aziz Kéré,  un web comédien  made in Burkina

Il se fait appeler le général Tchoutchoubatchou. Mais à l’état civil, il se nomme Abdoul Aziz Kéré. A 25 ans, ce jeune homme est l’un des web comédiens les plus suivis sur les réseaux sociaux et sur YouTube au Burkina Faso.

Ses vidéos sont vues par des milliers de personnes au Burkina et dans le monde. Lui, c’est Abdoul Aziz Kéré, alias le général Tchoutchoubatchou. Aujourd’hui, il est l’un des web comédiens les plus connus au Burkina Faso. Nanti d’une licence en géographie et bénéficiaire d’une formation en communication, il consacre une bonne partie de son temps à donner de la bonne humeur aux internautes. Ne dit-on pas qu’aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années ?

Abdoul Aziz Kéré, depuis le bas- âge, faisait rire son entourage. « C’est une passion pour moi. Depuis tout petit, j’arrivais à faire rire mes amis … ». A 7 ans déjà, il organisait avec ses amis des rencontres pour partager des histoires drôles. « On se retrouvait dans un endroit et on se racontait des blagues… ». Après l’obtention du BAC en Côte d’Ivoire, il décide de rentrer au pays, afin de poursuivre ses études supérieures. A sa grande surprise, il constate l’absence de comédiens web au Burkina Faso. « Quand j’étais en Côte d’Ivoire, il y avait un grand nombre d’humoristes et de comédiens web. Sur les réseaux sociaux, excellaient des Maliens, des Sénégalais, des Béninois, etc. Mais pas de Burkinabé… ». Abdoul décide alors de tenter sa chance en 2017. Il commence par faire des publications drôles sur Facebook. Par la suite, il réalise des vidéos drôles avec d’autres acteurs. Le succès ne tarde pas à être au rendez-vous.

Abdoul Aziz Kéré

La chaine You tube qu’il a créée il y a environ trois mois, compte déjà trente-deux mille abonnés à la date du 15 juillet 2019. Abdoul Aziz Kéré est ravi de cette évolution. Son entourage est fier de lui. « On m’encourage tout le temps ; je reçois des messages de mes proches. Mes parents et des amis me disent qu’ils admirent mes vidéos. Grâce à ce réseau, j’ai repris contact avec des amis d’enfance que j’avais perdu de vue. ».

Un chemin parsemé d’embuches

Abdoul Aziz Kéré rencontre des difficultés dans l’exercice de son activité. Et la principale difficulté, c’est le fait que les Burkinabé ne consultent pas assez You tube. Pour preuve, « Le classement des pays qui regardent le plus mes vidéos donne la Côte d’Ivoire en tête, ensuite la France et après le Burkina ». Le matériel de tournage revient souvent cher. « Si j’utilise le téléphone, la vidéo ne sera pas de bonne qualité ». Il y a également des problèmes de connexion internet, un outil pourtant indispensable pour le travail du web comédien.

Le général Tchoutchoubatchou dépense environ vingt-cinq mille franc CFA par mois pour la connexion internet. « Je dépense beaucoup, pour me connecter. Souvent j’attends que les réseaux de téléphonie mobile fassent des promotions pour me connecter à un coût abordable. Sinon, c’est vraiment compliqué ». Comme la plupart des web comédiens, Abdoul Aziz Kéré fait face à des incompréhensions. En effet, « souvent, les gens prennent nos blagues pour des attaques. Certains sont frustrés et ils le font savoir dans les commentaires. Pourtant à la base, ce n’est pas mon intention, je veux juste faire rire. Quand on aborde, des thèmes comme l’infidélité, le mensonge ou le vol, les gens sont souvent mal à l’aise … ».

« Je dépense beaucoup, pour me connecter. Souvent j’attends que les réseaux de téléphonie mobile fassent des promotions pour me connecter à un coût abordable. Sinon, c’est vraiment compliqué »

Des projets dans le septième art

Abdel A.Kéré a des projets cinématographiques en vue. En effet, il souhaite se lancer dans le cinéma. « J’ai des projets de séries et de courts métrages. Je veux les proposer aux chaines de télévisions, et pourquoi ne pas faire des longs métrages ». Il s’investit dans la formation de personnes désireuses de faire comme lui. « Aujourd’hui, il y a de plus en plus de personnes qui veulent se lancer dans l’humour sur le web. D’où l’importance de se former. Je leur apprends à maitriser le jeu d’acteur. Moi aussi je continue à faire des formations, en la matière... ». Selon lui, la connaissance doit être partagée. Cependant, il met toujours en garde les nouveaux adhérents : « Auparavant, You tube rendait les influenceurs millionnaires. Mais aujourd’hui, les conditions pour être payé deviennent de plus en plus difficiles. Si on n’est pas passionné, on peut vite plier bagages ».

Toutefois, le général Tchoutchoubatchou se réjouit de l’avancée de sa carrière. Il fait souvent des prestations à des festivals et cérémonies. Son plus grand rêve est de voir le Burkina Faso tirer son épingle du jeu dans la web comédie.

Suivez l’artiste sur YouTube en cliquant ici

Samirah Bationo
Le Faso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mode : Moussa Korogo, le petit couturier du quartier devenu businessman
Recyclage : Amiratou Porgo ou comment transformer les pneus usagés en objets d’art
Réparateur de téléphones portables au Burkina : Un métier qui ne connait pas la crise
Entreprenariat : « Mon ambition est d’habiller un jour les Etalons », Daouda Dianda, équipementier sportif
Bertine Ouédraogo, animatrice de Web TV : De la diplomatie à la caméra, le parcours d’une femme qui valorise la femme
Mode : « Quand on parle de création, il faut repousser les limites », Joël Vignon
Humour : Abdoul Aziz Kéré, un web comédien made in Burkina
Roger NIKIEMA, Directeur de la Radio Salankoloto : Le parcours d’un pionnier du journalisme au Burkina Faso
Salimata MANDE (M’aandyS) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »
Mode : Le styliste Saint Laurent sur les traces de François 1er
Filière avicole : Moablaou, la poule aux œufs d’or d’Abou Simbel Ouattara
Entreprenariat : Fadilatou Kaboré, une femme qui « mange » dans la pomme de terre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés