Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Financement de la recherche : Le FONRID octroie 182 millions de F CFA à trois universités et des instituts de recherche

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 19 mai 2019 à 22h17min
Financement de la recherche : Le FONRID octroie 182 millions de F CFA à trois universités et des instituts de recherche

Situé dans le village de Souri, sur l’axe Dédougou - Bobo-Dioulasso, le nouveau site de l’université de Dédougou a abrité, le vendredi 17 mai 2019, la cérémonie de remise d’équipements aux universités de Dédougou, Fada N’Gourma, Ouahigouya et aux instituts de recherche. Cette cérémonie s’est tenue en présence du Pr Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation.

Le Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement (FONRID) a remis, le vendredi 17 mai 2019, du matériel aux universités de Dédougou, Fada N’Gourma et Ouahigouya, et aux structures de recherche du CNRST que sont les stations de l’INERA de Dori, de Fada N’Gourma et la Direction régionale de l’ouest de l’IRSAT.

La cérémonie de remise a été ponctuée par des allocutions et des prestations artistiques. Amadou Zon, premier adjoint au maire de Dédougou, a pris la parole en tant qu’hôte du jour pour souhaiter la bienvenue aux participants « dans la belle Cité de Bankuy ». Il a souhaité que cette remise soit une étape qui va appeler d’autres partenaires à accompagner l’enseignement supérieur dans la région de la Boucle du Mouhoun qui regorge d’énormes opportunités. Il a invité par ailleurs les bénéficiaires à faire un bon usage du matériel acquis. Après ce mot de bienvenue, place a été faite aux bénéficiaires pour leur intervention.

C’est le président de l’université de Dédougou, le Pr Aboubacar Siriki Ouattara, qui a pris la parole pour traduire la reconnaissance de tous les bénéficiaires. Il mentionné que ces équipements, pour le cas de l’université de Dédougou, va contribuer à la recherche. « C’est un grand soulagement, car le don de ces produits va permettre à nos enseignants de pouvoir réaliser les travaux pratiques, et aux étudiants de bénéficier de ces travaux pratiques. Les deux communautés attendaient cela avec impatience », a-t-il déclaré.

Le président de la cérémonie, le ministre Alkassoum Maïga, a traduit sa reconnaissance au FONRID et a salué le leadership de son directeur général, le Dr Tamboura, qui a propulsé ce fonds à une autre dimension, le rendant de plus en plus incontournable dans l’environnement national et international.

Il a rappelé que le président du Faso accorde une place importante à la recherche et à l’innovation dans la vision de développement du Burkina. La création du FONRID en 2011 se justifie par la nécessité incontournable du financement de la recherche et de l’innovation. Pour le ministre, l’ambition du gouvernement est de faire du FONRID un creuset unique, sécurisé, spécialement et entièrement dédié au financement de la recherche et de l’innovation.

Le FONRID a donc la spécificité d’être dédié au financement de la recherche dans les domaines comme la santé, l’agriculture, l’élevage, l’énergie, les sciences sociales et humaines, l’éducation, l’eau, les sciences et technologies, la communication…
Ce fonds se veut transversal et sous-régional, au regard des objectifs à atteindre. Le ministre a souligné cette vision en ces termes : « Le FONRID est un outil qui se veut performant et a su s’imposer au sein de l’environnement de la communauté scientifique en mobilisant, aux niveaux européen et africain, des ressources pour les équipes burkinabè du monde scientifique, non seulement dans les universités, mais aussi dans les structures classiques de recherche. »

Ainsi, les structures de recherche du CNRST que sont les stations de l’INERA de Dori, de Fada N’Gourma et la Direction régionale de l’ouest de l’IRSAT, ont bénéficié de matériel qui permettra d’améliorer leurs performances dans l’accompagnement des producteurs en mettant à leur disposition des référentiels technico-économiques et des pratiques culturales éprouvées par les expérimentations.

L’université étant le moteur du développement, les universités de Dédougou, Fada et Ouahigouya ont bénéficié d’équipements et de produits chimiques afin d’améliorer les plateaux techniques de leurs laboratoires.

Alkassoum Maïga a encouragé le FONRID dans sa vision d’innovation : « J’encourage le FONRID à prendre davantage à cœur son rôle de mobilisateur de ressources pour la recherche et à maintenir son appui consistant et concret au renforcement des plateaux techniques des institutions d’enseignement supérieur et de recherche et (…) à coacher les acteurs qui postulent dans les appels à projets compétitifs au niveau international pour obtenir des ressources. »

D. Lawali

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Filière semence au Burkina : Quatre variétés de riz local produites et mises à la disposition des petits producteurs
Soutenance de thèse : Le Père Albert Théophane Yonli analyse la problématique de l’hépatite virale B au Burkina
Interroger la gouvernance pour comprendre le sujet des écoles non reconnues à fermer à Ouagadougou
La loi portant fixation de quotas aux élections municipales et législatives au Burkina Faso : Les points d’achoppement
Etude sociologique comparée et diagnostic des potentialités infrastructurelles et culturelles des régions du Centre et du Centre-Nord du Burkina Faso
Université Saint Thomas d’Aquin : 35 nouveaux médecins reçoivent leurs parchemins
Soutenance de thèse : « Les logiques sociales ne favorisent pas la construction d’une ville durable dans le Grand Ouaga », dixit Moubassiré Sigué, chercheur en sociologie
Soutenance de thèse : Esther Delwende Konsimbo scrute l’organisation des médias en ligne
Soutenance de thèse : Lucien Dognon Batcho décrypte la socio-économie de la presse écrite privée béninoise
Appel à communication - Thème : Littérature et religion : enjeux et perspectives
Soutenance de thèse : Hyacinthe Kanté décrypte les aspects biochimiques, biotechnologiques et nutritionnels de la mangue
SOS Villages d’Enfants au Burkina Faso : placer la famille au cœur de la protection de l’enfant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés