LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Soutenance de thèse : Abdoul Aziz Ouiminga se penche sur le recyclage des composants de modules photovoltaïques usés

Publié le dimanche 24 mars 2024 à 16h30min

PARTAGER :                          
Soutenance de thèse : Abdoul Aziz Ouiminga se penche sur le recyclage des composants de modules photovoltaïques usés

Abdoul Aziz Ouiminga a obtenu le grade de docteur de l’université Joseph-Ki-Zerbo, ce samedi 23 mars 2024 à Ouagadougou, après soutenance de sa thèse sur le thème « Valorisation des déchets issus du matériel solaire au Burkina Faso : recyclage des composants de modules photovoltaïques usés ».

Dans le domaine des énergies renouvelables, une avancée majeure vient d’être réalisée par Abdoul Aziz Ouiminga, grâce à ses travaux de recherche qui ont porté sur la « Valorisation des déchets issus du matériel solaire au Burkina Faso : Recyclage des composants de modules photovoltaïques usés ».

La gestion des déchets des systèmes solaires PV est un problème prioritaire, principalement pour les villes qui consomment de grandes quantités de matériel solaire PV en Afrique de l’Ouest, a indiqué Abdoul Aziz Ouiminga lors de sa soutenance de thèse. C’est le cas de la ville de Ouagadougou, qui n’a pas un système organisé de gestion des déchets solaires, a fait savoir l’impétrant.

Les participants à la soutenance de thèse d’Abdoul Aziz Ouiminga pour l’obtention du grade de docteur.

La dangerosité des modules photovoltaïques en fin de vie

« Les modules photovoltaïques en fin de vie sont des déchets dangereux appartenant à la catégorie des déchets d’équipements électriques et électroniques. Ils contiennent des substances dangereuses pour l’environnement, des matériaux peu biodégradables mais aussi des matériaux précieux. La valorisation de ces derniers contribuera à atténuer leurs impacts négatifs sur l’environnement et sur la vie humaine », a expliqué Abdoul Aziz Ouiminga.

Il dit avoir observé que les techniques mécaniques appliquées dans la gestion de tous les déchets électroniques sans différenciation par type, sont les plus couramment utilisées. Cela, dans le but de faciliter la récupération et de produire des fractions libérées adaptées au recyclage du verre, du silicium, de l’argent, du cuivre, du plomb et de l’aluminium.

« Dans le sens des perspectives à développer, l’on pourrait étudier l’aspect du mélange de ciment et de verre pour vérifier le confort thermique », a fait remarquer le directeur de thèse de l’impétrant, Pr Sié Kam.

La confection d’ustensiles de cuisine à partir du recyclage

Dans ses travaux de recherche, Abdoul Aziz Ouiminga a mené une étude numérique du fonctionnement d’un module PV de 60 cellules dans les conditions standards sur Matlab. Ce qui lui a permis de présenter les caractéristiques I-V et P-V dans l’optique d’analyser des performances de deux générateurs photovoltaïques installés au sein de l’entreprise COGEA International.

Après cette étape, monsieur Ouiminga confie avoir aussi expérimenté une voie de recyclage artisanal du cadre en aluminium de 1 323g du module solaire usé dans l’entreprise Forge locale, située à Saaba. Une expérimentation qui s’est soldée par la confection de deux assiettes pesant chacune 392g, présentées dans l’exposé du doctorant.

De plus, une expérience sur l’incorporation du verre provenant des modules solaires usés dans la construction, a été menée au Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics (LNBTP). Le verre a été en effet ajouté, selon M. Ouiminga, dans la matrice béton sous forme de poudre en remplacement partiel du ciment. Enfin, un plan de gestion accompagné d’un cadre organisationnel sur la valorisation des déchets des modules solaires au Burkina Faso a été proposé.

« Le candidat a bien évalué tout ce que l’on peut faire avec les déchets des panneaux photovoltaïques », Pr Dieudonné Joseph Bathiébo, président du jury (au milieu), accompagné du Pr Salif Ouiminga (à gauche).

La thèse de M. Ouiminga met ainsi en lumière l’importance croissante de trouver des solutions durables pour gérer les déchets issus des installations solaires, compte tenu de l’essor rapide de cette source d’énergie propre dans la région. Ses travaux de recherche ont permis de développer des stratégies efficaces de recyclage des composants de modules photovoltaïques usés, ouvrant ainsi la voie à une utilisation plus responsable et efficiente de ces ressources.

Un travail bien apprécié

Le jury, composé d’éminents enseignants-chercheurs de diverses universités, a salué la qualité exceptionnelle des travaux scientifiques de M. Ouiminga. La mention très honorable décernée reflète l’excellence de sa recherche et sa contribution à l’avancement des connaissances dans le domaine des énergies renouvelables.

« Nous envisageons d’ériger des centres de recyclage des composants de modules photovoltaïques usés, dans la commune de Ouagadougou », a dévoilé le nouveau docteur en physique appliquée.

« Le sujet traité par M. Ouiminga est très innovant et intéressant. Parce qu’il intervient non seulement dans la récupération des déchets issus du matériel solaire, mais il rentre aussi dans les objectifs du développement durable », a apprécié le président du jury, Pr Dieudonné Joseph Bathiébo.

Commentant la réussite de Dr Ouiminga, le Pr Dieudonné Joseph Bathiébo, professeur titulaire en physique à l’université Joseph Ki-Zerbo, a relevé l’importance de ses recherches pour les futurs doctorants dans ce domaine. Il a souligné en effet que les résultats obtenus pouvaient servir de base à l’élaboration de stratégies efficaces de gestion des déchets au niveau municipal, mentionnant la nécessité de poursuivre la recherche et les efforts de mise en œuvre dans ce domaine.

Pour l’avenir, la recherche de Dr Ouiminga est sur le point d’inspirer de nouveaux progrès dans le domaine de l’énergie solaire et de la durabilité environnementale. Alors que le Burkina Faso et le monde dans son ensemble s’efforcent de passer vers un avenir énergétique plus durable, ses efforts pionniers offrent des informations et des solutions précieuses pour concrétiser cette vision.

Hamed NANÉMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique